Pré-test :
Alice - Zombie Holocaust

Temps joué : 20 min


Avis

J'ai du télécharger moi-même le RGSS du jeu afin de pouvoir le lancer correctement sans quoi, pas moyen d'y jouer.

Les PLUS:

-La petite scène en artworks ou Alice conduit sa voiture pendant l'intro est bien réalisée.
-L'ambiance est là. Rien à dire de coté là, notamment grâce à la musique d'ambiance oppressante et au travail fait sur les décors customs pour rendre le tout digne d'un survival horor bien gore comme on les aime.
-Le concept d'ultiliser l'alcool pour gérer la santé mentale d'Alice est très original et bien trouvé. Avoir un personnage principal à tendance un peu alcoolique devant se faire suivre psychologiquement par un spécialiste me fait beaucoup penser à un certain Silent Hill: shattered memories. Jeu que j'avais beaucoup aimé.
-Le gameplay relativement simple et intuitif favorise l'immersion (courrir, coup de pied, examiner).
-Les clopes "Rockmik"! Dommage de ne pas pouvoir les utiliser dans cette démo...
-Les graphismes entièrement customs et la progression qui ne va pas sans nous rappeler celle des point and click des années 90.
-Les scènes bonus bien sympathiques.
-Je tiens à surligner l’effort qui a été fait de traduire le jeu en anglais et en français, ce qui le rend un peu plus accessible en dehors de la communauté francophone.

Les MOINS:

-Il m'arrive parfois de traverser des murs.
-Le contour blanc du charset d'Alice se voit un peu quand on est dans des zones sombres.
-Au niveau de la posture du personnage à l’arrêt avec le jambe pliée, je la trouve un peu bizarre.
D'ailleurs ils me semblent que ses pieds ne soient pas tout à fait plats lorsque je marche avec.
-Concernant le moyen de sauvegarde, je l'ai découvert tout à fait par hasard en inspectant une cabine téléphonique.
-Lors des sauvegardes, on peut apercevoir sur l'écran de sauvegarde à l'emplacement de notre partie les jambes du charset d'Alice.
-Devant le poste de police je me suis retrouvé face à une mauvaise indication me disant de presser la touche "A" pour casser la vitre de la porte alors qu'il s'agissait en fait de la touche "Z".
-J'ai du relancer le jeu à un moment car l’héroïne était devenue totalement transparente et tout ce que je voyais c'était ma caméra bouger sur l'écran.
-Après la séquence ou l'on rencontre les premiers zombis du jeu (séquence que j'ai trouvé très bien faite d'ailleurs), j'ai essayé de m'enfuir pour trouver la route du métro et inexplicablement mon perso s'est mit à marcher au ralenti,
puis lorsque je suis revenu vers le commissariat, son charset avait de nouveau disparu.
-J'ai réussi à carrément me bloquer en voulant passer d'une rue à une autre.
J'ai arrêté après ça.

CONCLUSION:

Alice Zombie Holocaust avait définitivement tout pour me plaire. Une ambiance prenante et malsaine, une direction artistique très bien maîtrisée avec une touche personnelle omniprésente mais la multitude de petits bugs et de défauts que j'ai pu citer font que malgré tout la mayonnaise ne prend pas. Après, le jeu n'en n'est qu'à son stade de démo donc j'espère que dans un futur proche il saura agréablement me surprendre car il en a le potentiel. Alice : Zombie Holocaust n'est donc pas un projet à laisser en reste puisqu'il a toute les cartes en main pour se faire définitivement une place auprès de ses concurrents si son auteur concourt l'année prochaine. A commencer par les awards de graphisme originaux et d'ambiance. A fignoler encore un peu donc...

Verdict : Défavorable

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !