Test :
Oui-Oui et le Chien Qui Saute (démo)
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
Oui-Oui et le Chien qui saute de Zim
Test de Diamonds.

Noter un titre sortant des sentiers battus n’est jamais simple. L’intégrale du Géant Vert m’avait déjà donné du fil à retordre en ce sens, et aujourd’hui, Oui-Oui fait de même.

Awards Principaux :

- Meilleur Graphismes 2.5/5 :

L’ensemble graphique est propre sans être incroyable. La majorité y est cohérente, que ce soit d’un point de vue purement esthétique ou en rapport avec l’intrigue en elle-même. Quelques bêtes noires viennent tâcher le tableau par moment, comme Oui-Oui qui ne s’accorde pas totalement avec son environnement ou encore des incohérences au niveau des facesets. Ces points négatifs ne gâchent heureusement pas l’harmonie dont faire preuve le reste.

- Meilleur Gameplay X/5 :

On se balade et accomplit quelques actions, sans plus. Il n’y a pas d’intervention à proprement parler du joueur, qui ne fait que répondre quelques secondes à son bon sens avant de visionner la suite du titre. Oui-Oui et le Chien qui saute n’est donc pas éligible dans cette catégorie.

- Meilleure Bande-son 2.5/5 :

Sans être un ensemble de piste qu’on ressortirait par plaisir pour une action autre que de jouer à ce titre, la bande-son de ce dernier s’accorde bien avec l’ambiance générale. Le tout est sympathique, même si certaines pistes surprennent au premier abord et réclament davantage un temps d’accommodation que d’autres.

- Meilleur scénario 3/5 :

On sent le travail de fond qui a été fourni. Derrière une trame d’apparence naïve se cache une cohérence, que ce soit dans les dires ou les actes, octroyant aux personnages une certaine identité. Chose importante, les dialogues apparaissent comme affinés et intelligents.
Aspect conte oblige, certain passage se retrouvent extrapolés, apportant à la fois charme et perplexité.

Awards Secondaires 2/5 :

- Humour 1.25/5 :

Quelques sourires m’ont été pris, davantage par le contexte que par la trame en elle-même. La fraîcheur de certains instants, ou au contraire la tentative de dramatisation d’autres d’entre eux, est sympathique.

- Originalité 2/5 :

La fraîcheur de l’ensemble, la beauté de la langue ou encore l’acheminement travaillé du récit sont autant de points qui ne laisse pas indifférents. Si le concept de livre – jeu n’est pas révolutionnaire, l’originalité du titre provient avant tout de l’identité dont il sait faire preuve.

- Non RPG 2/5 :

C’est plaisant, voilà un fait. Il aurait été certainement intéressant de renforcer l’interaction entre le joueur et le récit, ne serait-ce que pour sortir de l’état de spectateur.

- Meilleure durée de vie 1/5 :

On compte environ une heure et quart pour boucler la démo. C’est un temps respectable si l’on vient à considérer Oui-Oui et le Chien qui saute comme un film. Force est cependant de considérer cette durée comme celle d’une activité courte.

- Personnages 3.25/5 :

J’ai souvent du mal à accorder de bons résultats en ce qui concerne les personnages des titres que je teste. Il est cependant incontestable que la psychologie des protagonistes, comme des personnages secondaires, est travaillée et se ressent bien à travers les dialogues. Les quelques débordements ou incohérences se laissent mettre dans la facette « conte » du titre, ce qui n’est pas pour déplaire.

- Meilleure mise en scène 3/5 :

La mise en scène est travaillée. Sans être transcendante, elle se montre soignée et bien agencée.

- Meilleur Art (Artwork) X/5 :

Ce titre n’entre pas dans cette catégorie.

- Meilleure immersion 3/5 :

L’absence d’interaction m’a perturbé au premier abord. Suite à quelques instants, j’ai finalement pu profiter de l’ambiance de ce titre, qui m’a été plutôt sympathique. Mention spéciale aux dialogues, qui n’ont pas été sans me faire du bien.

- Thème des Alex's X/5 :

Ce titre n’entre pas dans cette catégorie.

Conclusion 2.5/5 :

Au risque de me répéter, je souligne à nouveau que des titres comme Oui-Oui et le Chien qui saute restent ardues à noter dans le cadre du concours des Alex d’Or. Si le plaisir que ce titre est en mesure de procurer n’est pas assuré à tout le monde, il a néanmoins su me faire passer un moment rafraîchissant et plaisant.
Il n’y a pas à dire, Oui-Oui n’a jamais eu autant de chien !

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !