Test :
Inexprima
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
INEXPRIMA

Inexprima, un jeu de Alter Ego… Je me souviens de ce monsieur et de son jeu étrange l’an passé, du même nom il me semble. Voici une pure production du Cube.
Je suis souvent sceptique avec le Cube. Cercle fermé de développeurs dont les productions s’échappent rarement, il y a parfois du très bon, parfois des choses auxquelles je suis parfaitement hermétique, parfois des tentatives techniques ou originales auxquelles je ne suis pas insensible.

Inexprima constitue ma plus grosse surprise de cette session. La réalisation y est absolument impeccable et tout à fait étonnante, même sur XP. Le principe de jeu l’est aussi, bien qu’il n’y ait pas grand-chose à faire tant la durée de vie est courte.
Malgré son aspect conceptuel, Inexprima semble largement plus accessible que la plupart des productions Cubiques : tout y est expliqué, on sait clairement ce qu’on doit faire, c’est beau, on a le plaisir de la découverte allié à celui de tout comprendre. Dans un premier temps, il s’agît de réveiller notre personnage via l’utilisation de certaines touches, puis il faudra ensuite donner des émotions aux passants, en prenant le contrepied de celles qu’ils véhiculent actuellement. Les émotions sont symbolisées par des couleurs. En bref, il faudra donner de la joie à quelqu’un de triste, par exemple.
Passé un bref exercice de la tâche… …Le jeu s’arrête.
On en veut plus !

AWARDS MAJEURS

Scénario : 5/25 (officieusement, pas de note)
Il n’y a pas de scénario, comme le montre mon résumé ci-dessus.

Univers : 5/25 (officieusement, pas de note)
Ces critères n’ont aucune pertinence pour ce jeu. L’univers d’Inexprima est semble-t-il le nôtre.

Personnages : 5/25 (officieusement, pas de note)
Non, vraiment, non… Comment je peux noter un jeu pareil dans ces catégories ?

Mise en scène : 18/25
Ah oui, ça y est je peux mettre une note correcte. Bah c’est excellent. Les animations sont fluides, détaillées, parfaites, c’est beau, c’est bien agencé, on comprend tout, c’est génial.

Graphismes : 17/25
Sans prétention, tout en simplicité, les graphismes dégagent néanmoins quelque chose, indéniablement. C’est presque exclusivement en noir et blanc et très soigné, couplé à de fort belles animations comme je l’ai dit plus haut.

Bande-son : 16/25
Essentiellement des effets sonores. On ne pouvait cependant pas attendre plus d’un jeu comme celui-ci dans la mesure où une musique aurait paru décalée.

Programmation : 17/25
Je suppose qu’il y a beaucoup de script dans l’air, dans ce cas c’est un excellent travail. Il n’y a pas de bug, mais en même temps, sur une si faible durée de vie, le défi n’était pas difficilement surmontable.

Durée de vie : 5/25
Une dizaine de minutes à tout casser… Avec l’envie de recommencer après juste pour revoir ces magnifiques animations. 

Gameplay : 8/25
La note vient forcément de la très faible durée de vie qui ne permet aucunement d’exploiter les idées de gameplay que contient le jeu. Cependant, ça s’annonce très bon !

Meilleur art : 4/25
Euh… Il y a quelques dessins, si je les considère comme des artworks ça fait une note. Mais bon, c’est très minimaliste et peu adapté à la définition d’un artwork. Bref, la note n’est pas forcément à prendre en considération.

AWARDS SPECIFIQUES

Meilleur non-RPG : 20/25
Excellentissime, cet award est une des meilleures chances pour ce jeu de se faire remarquer.
C’est frais, c’est beau, c’est novateur, c’est intéressant. J’adore.

Meilleure originalité : 25/25
Pouvait-on faire mieux dans cette catégorie ?

AWARDS MINEURS

Meilleure immersion : 18/25
Malgré l’aspect tantôt minimaliste, conceptuel ou bizarroïde du jeu, on est immédiatement dedans ! Je sais pas moi ça m’a pris aux trippes. Un grand moment.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !