Pré-test :
Kandaara

Temps joué : 1 h


Introduction

Salut,

Je m’attendais à se que Kandaara soit un jeu "sans plus", ni bon ni mauvais, et c'est le cas. J'ai eu un bug qui m'a empêché de continuer l'aventure (corriger depuis, merci), et un autre qui m'a forcé à redémarrer le jeu. Le pire du pire dans l'histoire, c'est que quant j'était à fond, on m’annonce "Fin de la démo". Bref, voyons ce jeu en détail.


Awards généraux

Gameplay (Note : 2,75/5)

Le gameplay, c'est celui de base de RPG Maker VX ace, mais avec quelques petites particularités. Il y a un système de craft et de quêtes (c'est pas le premier jeu que je teste avec ce genre de système), ainsi qu'un script de combat avec les facesets.
En parlant du système de craft, j'ai eu un bug qui m'empêchai de forger le casque en cuir, et donc de continuer (corrigé depuis). Sinon, il a l'air fait en even, et ne m'as pas posé plus de problèmes.
Pour le système de quête, j'ai été voir l'ancien mineur avant d'avoir été à l'auberge, et quant je suis aller à l'auberge, je ne pouvais plus continuer le jeu parce que la porte de la maison du mineur était fermé à clef. Bon bah, F12.
Pour parler un peu combat, ils ne sont pas très palpitant car peu stratégique (sauf avec l'ogre, dans la mine) et pas très long. Le script pour voir les facesets, c'est bien mais ça n'ajoute pas grand chose au jeu. D'ailleurs quant on termine un combat, dans les égout, des fois c'est la souris qui parle (elle me pique la vedette, la +18).
Ah, j'oubliai, il y a bien des tutos pour expliquer comment fonctionne la forge. C'est des images, pas très agréable à l’œil (j'y reviendrai dans la partie graphisme), et qu'on ne peut pas passer et on doit attendre jusqu'à ce que l'autre image apparaisse. C'est lourd d'attendre.
Il y a également un système de faim, de soif et de sommeil, j'ai pas encore compris l'utilité mais ça va venir.

Histoire (Note : 3/5)

Pour ce qui est de l'histoire, c'est encore un peu fouillis, même si en une heure de jeu on sait l'essentiel:
Kandaara le méchant dragon fut enfermé sur une île et les dieux ont reconstruis un monde et ont donné le nom du dragon en souvenir. Mais les dieux ont disparu mystérieusement donc les humains ont fait la guerre aux elfes pour retrouver le dragon pour sauver les dieux.
C'est assez basique, quant même, même si c'est bien mis en scène. La mise en scène de l’assassinat de Henri le forgeron n'est pas terrible, je m'attendais à se que le jeu lance une cinématique automatiquement, mais non, faut aller parler au cadavre.
Les personnages, quant à eux, ça dépend. Notre protagoniste (qui n'a pas de nom, mais je vais l'appeler Hans, comme moi) est un sacré neuneu. Bref il fait ces 16 ans et c'est une feignasse pas possible (il ne se souviens même plus que c'est son anniversaire). En plus de ça, Hans part picoler au bistro (quel coquin), tout le monde est tellement saoul que même un garde lui dit "Hé, s'tu veux t'infiltrer *HIC* dans c'te prison, passe par les égouts *HIC*". Bref on descend à la cave et on tombe dans les égouts. Un cannibale dit "V'là dîné.", et "Chouette, je meurt de faim!" "C'est toi le dîné, abruti.". Même sans être saoul, notre Hans est un neuneu. Je ne critique pas, au contraire, ça rajoute une touche d'humour.

Ambiance et Immersion (Note : 3/5)

L'ambiance n'est pas extrême, mais elle est là quant même. Dû à un bon mapping (en intérieur, surtout), on comprend se qui se passe (par exemple, au bar de la capitale, ceux qui sont fin bourré sont soit étaler par terre, soit ont plein de bouteilles de bières devant eux). La musique aussi donne une ambiance particulière au jeu.
Par contre, la capitale n'a pas vraiment d'ambiance de capitale. Elle est un peu vide en population, et pas très rempli en terme de bâtiments.

Graphismes (Note : 2,75/5)

Graphiquement parlant, c'est du RTP (je n'ai rien contre, attention). Parlons d'abord du mapping, il est correct (sauf pour la capitale, voir partie ambiance et immersion).
L'interface est pour le moins, étrange. En haut à gauche de l'écran, on a 4 barres, une pour les PV, une pour la faim, une pour le sommeil et une pour la soif. Quelques problèmes, elles sont beaucoup trop petites, elles sont collées entre elles et elles ne correspondent pas du tout avec les RTP.
Concernant les tutos pour la forge, c'est des images faite sous paint pas très agréable à l’œil, en plus il faut attendre pour voir la suivante, c'est vraiment pas cool car je me suis forcé à lire.
Ah et aussi, le logo du jeu pourrai être davantage soigner. Et les maps de l'intro pourrai avoir un style un peu plus carte.

Bande-son (Note : 3/5)

Les musiques sont généralement du RTP aussi, avec quelques musiques amenées de l’extérieur. Souvent avec un tempo plus faible ou plus fort (par exemple, dans l'introduction, c'est la musique Field2 avec le tempo à 50%).
Je n'ai pas grand chose à dire concernant la bande-son, si ce n'est qu'elle est bien utilisée.


Awards spécifiques

Game design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 2/5)

Pourquoi presque tout les jeux que je test concourent pour cette award? Bref, rentrons dans le vif du sujet. Il n'y a pas vraiment de systèmes novateurs dans Kandaara, il y a bien le système faim/soif/sommeil, mais pour l'instant j'estime qu'il est aussi utile que les roubignoles du pape. De plus, ce genre de système est assez fréquent dans les jeux RPG Maker.
Passons ensuite au système de craft (forge), comme je l'ai déjà dit, j'ai eu un bug m'empêchant de continuer l'aventure. Et c'est vraiment répétitif à force. Pas le jeu en lui même, heureusement, mais les RPG que je test on presque tous un système de craft (sauf Forstale et Pendulum).
Désoler, mon pote, mais cet award n'est pas fait pour toi.

Scénario (Note : 2/5)

Pas de réel scénario non plus, puisqu'il s'agit d'une démo. Le scénario est très basique quant même (The gods have created the world, the world was destroyed by an evil dragon. An other world has created, and the people of this world has defeated the dragon. For have a memory of dragon, the world was named with dragon's name, Kandaara. Oui, c'est écrit en anglai mais ça fait classe et c'est aussi original que ce scénario (donc classique)).
Un scénario classique ne dit pas forcément mauvais scénario, j'insiste là dessus.

Mise en scène (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Univers (Note : 2,25/5)

L'Univers n'est pas encore très développé, mais c'est une démo. On ne sait pas grand chose, à part le scénario qui n'est pas le meilleur, et qu'il y a une capitale. Un peu plus de détail sur l'Univers seraient les bienvenues, car pour l'instant, c'est aussi vide que Google +.

Personnages (Note : 2,25/5)

Pas de réels personnages non plus, si ce n'est Hans (voir partie Histoire). Je ne vais pas répété ce que j'ai dit dans la partie Histoire, alors s'y référer pour plus de détails. Les autres persos sont plus secondaire, comme Marc (et encore, son nom je l'ai su que dans le menu de quête). Bref, à part Hans, les persos sont très vite.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 2,5/5)

Très vide, c'est mon message de la fin. Kandaara n'est pas un jeu nul, mais il manque pas mal de chose. Ce n'est qu'une démo, donc ce n'est que partie remise, j'espère que la version finale dépassera le niveau de la démo. Sur ce, bon courage pour la suite.


Remarques diverses

-Petit problème de mapping détecté:


-Petit bug en sortant du bar du village:

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !