Pré-test :
Arthis et le Lapin Mange-Rêves

Temps joué : 1 h 45 min


Introduction

Arthis et le Lapin Mange-Rêve : de part sa présentation et son titre, on s'imagine tout de suite être transporté dans un univers fantastique, à la façon d'Alice au pays des Merveilles.
Et au final, c'est un peu près ça, à la différence que l'on se retrouve plongé dans les rêves et souvenirs d'Arthis, à la recherche du lapin.

Si ce jeu à de bonnes idées, elles se retrouvent mal exploitées, ce qui gâchent l'expérience de jeu, et nuit à l'intrigue et à l'immersion dans celui-ci.


Awards généraux

Gameplay (Note : 2,5/5)

Concernant le gameplay du jeu, disons que c'est jouable : rien de bien nouveau par rapport à Rpg Maker. Les maps ont quelques défauts qui ne gènent pas la progression, mais la perturbent, les menus sont ceux de bases

Histoire (Note : 2/5)

Je ne détaillerais pas le scénar car j'en parle un peu après, mais la mise en situation de l'histoire reste plutôt moyen. D'un côté, un scénario un peu flou passé la "1ere partie", mais une mise en scène plutôt bien développée.
De l'autre, un univers et des personnages creux, qui n'offrent pas au jeu une vision agréable de l'histoire.
Les musiques sont par contre agréables à écouter.

Ambiance et Immersion (Note : 1,5/5)

Malgré un mapping trop simple, et une

Graphismes (Note : 1,5/5)

Des RTP de bases, qui sont pour moi mal exploités. La première map jouable avec des bords invisibles, par exemple ; ou encore le village qui m'est apparu comme un vieux bourg de péquenots.
La mapemonde est assez moche, sans vouloir faire l'apologie de la beauté.
A côté, la forêt est tout de même sympathique, et à part les fissures noires sur certaines maps qui ne sont pas vraiment raccords, elle reste agréable à parcourir et est cohérente avec le style de mapping de l'auteur.


Bande-son (Note : 2,25/5)

Pas énormément de musique et sons, mais le tout est harmonieux, reste en accords avec la situation et se laisse écouter avec le jeu. A côté de cela, elles manquent peut-être un peu de personnalité, et même si elles sont bien utilisées, pourraient gagner en émotion en recherchant des sons en réel accords avec le thème et la situation.
Difficile a mettre en oeuvre, mais cela permettra d'offrir au joueur des émotions d'autant plus fortes.


Awards spécifiques

Game design (Note : 1,5/5)

Question gameplay, nous avons ici affaire à un rpg "classique", au tour par tour. Une modification néanmoins au niveau visuel, car l'auteur nous offre généreusement un système de vue sur le côté, avec des animations sympathiques.
Au délà de ça, le gameplay n'offre rien de plus, ou de nouveau, malheureusement.

Une progression linéaire, un "jeu" de mot de passe à découvrir mal adapté, et des combats basiques sont un résumé assez nets du gameplay offert par le jeu actuellement.





Level design (Note : 1,25/5)

Peu de chose à dire sur le sujet, mais quelques points à aborder :
le parcours du héros est assez linéaire. On à une impression de liberté lorsque l'on se balade sur la mapemonde, mais celle-ci reste faussée par le fait qu'il n'ya réellement qu'un seul chemin.

Un bon point pour les chemins qui s'avèrent être "safe", malheureusement, ce n'est plus le cas lorsque l'on se retrouve dans la forêt, et on se retrouve à devoir affronter des monstres. Dommage.
L'énigme de l'arbre, avec le code à trouver est une horreur : des aller-retour incessants pour tenter de vérifier si le code est bon, des charades des pnjs qui en fait, se foutent clairement de notre tronche, et nous font en plus payer pour avoir ces infos ! payer ! sérieux, dans un jdr papier, ils se prenaient direct une dague dans l'artère carotide.

Petit défaut aussi avec la map de l'arbre : quand on rentre, depuis la mapemonde, sur l'arbre par la droite, on se retrouve sur la map de l'arbre, mais à gauche.

Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 1,75/5)

Au premier abord, le scénario nous apparait comme intéressant mais malheureusement, beaucoup de failles et d'incohérences le rendent difficile à comprendre.
Bien sur, cela reste une démo et il est clair - on l'espère - que beaucoup de choses resteront à découvrir dans l'aventure complète ; Mais au final, l'heure de jeu présentée reste assez vide : on est rapidement projeté dans le monde onirique, à la recherche d'un lapin mangeur de rêves, puis après l'avoir retrouvé, plutôt que de le détruire, on le capture. Et c'est après cela que tout devient flou. On continue à progresser sans trop savoir pourquoi.
Puisque nous avons le lapin, quel intérêt de continuer ? Et tjs la question à la fin de la cinématique du bal du "pourquoi se fait-on attaquer par un des personnages du souvenir ?

Il reste donc encore de nombreuses modifications et améliorations à mettre en place, pour rendre cohérent tout ça, et offrir au joueur un réel intérêt de progresser et découvrir cet univers.


Mise en scène (Note : 2,5/5)

Etonnament, et malgré un mapping trop simpliste qui crée un effet minimaliste, les quelques cinématiques (au nombre de 2) m'ont fait une bonne impression.
En premier lieu, a cinématique d'intro rend très bien, et nous plonge rapidement dans l'histoire, avec un petit côté comique en sus.
Egalement, la cinématique de "fin", celle du bal, que je trouve très bien menée et animée. On a juste du mal à comprendre le pourquoi du fight avec le succube, mais c'est un autre débat.

On ressent aussi plutôt bien les intonations et émotions du héros, et surtout de son compagnon, même s'il est difficile de juger sur aussi peu de dialogues.
En dehors de cela, par contre, la mise en scène reste moyenne, voir mal géré. Le village où l'on récupère le code reste simpliste, et le jeux des personnages inintéressants.

Univers (Note : 1/5)

Comme expliqué rapidement dans les autres commentaires, l'univers dans lequel nous sommes plongés reste très approximatif ; et le joueur que je suis à eu beaucoup de mal à comprendre comment celui-ci était construit - et je cherche toujours.

Pour faire simple, et malgré le fait que nous sommes sensés être dans un mélange des rêves d'Arthis (d'après ce que j'ai compris), cet univers n'est qu'un fouillis de clichés mal utilisés. Une grotte, un village, une forêt, qui nous laisse juste une impression de vide.
Pourquoi ces éléments et ces lieux sont-ils ici ? A quelle partie de rêve ou de souvenirs du héros font-il partie ? Quel-est réellement leur intérêt dans cette histoire ? etc...

Par contre, à la fin quand l'on se retrouve à "partir" dans le souvenir du bal, on voit tout de suite un intérêt et l'on se sent bien plus intégré dans ce "monde défragmenté".

Le début de l'histoire mériterait d'être du même accabit, que se soit avec un rêve ou un souvenir, afin que l'on se sente en phase avec le héros. Une interraction indirect du héros avec le joueur serait également un autre moyen de ressentir cette communion avec l'univers.

Personnages (Note : 0,75/5)

La note peut paraitre sévère, mais c'est l'un des points à véritablement améliorer sur ce jeu.
Chaque pnj est dénué de personnalité et nous semble totalement antipathique. Le "jeu" pour retrouver le code dans le village en devient lassant voir énervant, et nous fait détester ces personnages.
A moins que ce ne fût la volonté de l'auteur, mais dans ce cas, il faudra revoir les interractions, car même en cas de personnages détestables, on se sent "l'envie de les détester", alors qu'ici, ils nous paraissent juste "chiants"

A côté de ça, j'ai eu du mal à cerner la personnalité du héros, ainsi que ses ambitions.
Et la même chose s'est ressenti avec le compagnon d'Arthis - qui possède une queue ? D'où sort-il ? Quel-est son intérêt d'intervenir et de préter main forte à Arthis ? Pourquoi à t-il une queue (ça m'obsède) ? Bref, qui est-ce ?

La palme revient quand même au p'tit vieux du début qui nous cause stargate et nous empêche de continuer tant qu'on ne répond pas correctement à ses questions. Y a des jours où on regrette que les étés n'soit pas si chauds !

Autant de point à travailler pour nous faire ressentir un intérêt plus poussé sur l'histoire et la progression d'Arthis.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 1,25/5)

Au niveau de l'intro, même si la mise en scène est plutôt pas mal, elle manque cruellement d'informations au sujet de l'intrigue, et la "mise en jeu" semble se faire à l'arrache. On est propulsé dans ce monde aux bords invisible, où la seule interraction possible se fait avec le grand-père azimuté, qui nous permet ensuite de voir débouler un gars avec une queue, qui nous interpelle et nous parle d'un lapin mangeur de rêve que l'on se doit de dépecer.

Bref, tout ça est à revoir, car même si l'on comprend quelques bribes de ce charabia, on n'en reste pas moins perdu.

Fin (Note : 0/5)

La note peut paraitre violente, mais ne mérite pour moi aucun point car elle ici inexistante :

Premièrement, le jeu n'est pas complet, nous avons affaire ici à une démo.
Deuxièmement, et c'est le plus important, voir surprenant, suite au "boss final", le combat se termine par un écran noir
suivi d'un game over.
- L'auteur du jeu m'a expliqué qu'il devait y avoir un dialogue, (et peut-être plus ?), ce qui peut faire penser à un bug -
Au final, j'ai carrément laché un "Wtf" devant ce game over inexpliqué et inexplicable.
On se demande alors pourquoi ce boss apparait, pourquoi change t'il d'apparence, et surtout pourquoi il s'incarne à partir d'un personnage de la cinématique.


En conclusion, je dois dire que pour une fin, je suis resté sur ma faim.

Originalité (Note : 1,5/5)

Rien d'original dans le jeu, si ce n'est le scénario, qui à défaut d'être mal exploité et , à tout de même de quoi surprendre et intéresser.
Plonger le héros dans ses propres rêves et souvenirs permet clairement un mélange attractif, mais certainement difficile à mettre en scène. C'est pourquoi je pense que l'auteur devrait faire attention avec ce thème et chercher à l'intégrer avec une réelle précision pour éviter au joueur de se perdre dans le scénario.


Conclusion (Note totale : 1,75/5)

Ce jeu à beaucoup de défauts, qu'on ne saurait ignorer, pour le qualifier de meilleur jeu. Ce jeu n'est pas mauvais, mais nécessite clairement de nombreuses modifications et améliorations pour en faire un bon jeu, ou tout du moins un jeu agréable à jouer.



Remarques diverses

Le jeu a encore de nombreux défauts, mais il ne faut pas se décourager pour autant. J'ai tout de même apprécié la difficulté des combats plutôt bien gérée, et les cinématiques étaient agréables à suivre. Le jeu a du potentiel, et se sera avec plaisir que je constaterai les évolutions futures du projet.

note : Dans le village, on peut modifier le nom de celui-ci. D'une part, je n'en vois pas l'intérêt, d'autre part, lorsque l'on retourne au village ensuite, un encadré affiche le nom du village, mais pas celui que l'on a choisi.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !