Test :
La Princesse Oubliée [V2]

Temps joué : 1 h 45 min


Introduction

"La Princesse Oubliée" est un jeu qui n'est pas porté sur la demi-mesure : certains de ses aspects sont excellents quand d'autres sont catastrophiques ...




Awards généraux

Gameplay (Note : 3,25/5)

Je qualifierais le Gameplay de pas mauvais. On y retrouve hélas les ingrédients devenus désespéréments typiques des jeux RM, comme principalement les combats à répétition. On sent la volonté de l'auteur de vouloir rendre cet aspect moins pénible pour le joueur en contrant le système de combat sans vie de VX à l'aide d'un script pour le remplacer par un système à la RM2003, ce qui est un bon point. A ça s'ajoute un écran de partage de loot/xp clair et complet agrémenté d'une phrase personnalisée pour chaque héros lorsqu'il uppe. Cependant, il est à la fois heureux que les combats ne soient pas trop difficiles qu'il est dommage qu'ils ne consistent la plupart du temps qu'à spammer la touche action. Quant aux quêtes, rien d'exceptionnel : principalement récupérer des objets pour des pnj ...
L'auteur a tâché de varier l'expérience de jeu en nous faisant prendre en main différents personnages ou groupes de héros, notamment lors d'un flash-back où l'on incarne la princesse et une de ses suivantes. La manoeuvre n'est pas originale en soi, cela a souvent été fait, mais c'est bien utilisé.
En plus de l'aventure en elle-même, "La princesse Oubliée" offre des activités supplémentaires comme la possibilité d'améliorer ses armes ou de pratiquer l'alchimie. C'est intéressant de permettre au joueur de varier ses activités voire, pour les plus motivés, d'optimiser ses personnages à force de travail. C'est aussi bien par ailleurs que ces activités soient non-obligatoires et permette à qui n'est pas intéressé de progresser sans pour autant les pratiquer.
Concernant les menus, ils sont plutôt clairs et bien organisés, les boîtes de dialogues sont très esthétiques, j'ai juste été un peu dérouté de ne pas trouver (au tout début) de choix "sauvegarder" dans le menu principal (on découvre plus tard que la sauvegarde se fait via des statues).
Enfin, côté plaisir de jeu, je dois dire que c'est assez déroutant ... Evidemment, ça peut varier selon les goûts et les attentes, mais, pour ma part, j'ai trouvé que le plaisir allait "en dents de scie". Il est souvent gâché par un scénario et des dialogues très mal conçus, parfois jusqu'à vouloir s'en écraser la tête sur le bureau. Si l'environnement est très bien géré et donne envie de s'y immerger, des petites choses pas claires troublent un peu, comme des chemins assez peu visibles qui fatiguent à la longue ou encore un livre de quêtes déréglé (apparement, des quêtes s'affichent parfois sans qu'on les ait lancées et restent encore affichées quand elles sont validées).


Histoire (Note : 0,5/5)

Une catastrophe ... pardon d'être aussi catégorique mais, là, c'est au delà de la subjectivité ! On croirait preque que le scénario a été écrit par un jeune enfant ...

La cinématique d'introduction seule est très éloquente et résume bien les problèmes qu'on rencontre tout au long de l'aventure. Je vais donc en faire la critique pour justifier mon jugement :

Citation"1324 après JC"
--> Si la date est mesurée d'après la naissance de Jésus (que je salue au passage), ça implique que le royaume dont on va parler se trouve dans notre monde. Mais où se situe-t-il ? Quelle est sa situation politique et sociale ? ... Tant de questions ... si peu de réponses !

"Alors que le royaume était plongé dans un sommeil profond, une explosion se fit entendre"
--> Quand j'ai lu ça, j'ai pensé à "La Belle au Bois Dormant", lorsque tous les habitants sont tous endormis par magie. Parce que ça n'existe pas, une nuit ordinaire où, simultanément, absolument tous les habitants d'un pays dorment profondément.

"c'était la porte du château"
--> Sans plus d'explications ! La porte du château explose, mais comment ? Est-ce une bombe ? Un sort ? La porte n'était pas gardée ? Pourquoi ? …

"des ellid qui avait été explosé a cause des soldat de l'est, ils étaient venu s'emparer du château, et de la princesse …"
--> Nonobstant l'orthographe qui commence à décliner, que sont des "ellids" ? Sont-ce des objets explosifs ? Quels soldats de l'est ? Et de l'est par rapport à quoi ? Et puis des soldats à la solde de qui ? Pourquoi vouloir s'emparer du château et de sa princesse ? Pillage ? Rançon ? Coup d'état ? … L'univers du jeu n'a manifestement pas été réfléchi.

"Tout le monde était en danger, la princesse se leva d'un bond pour prévenir son père, une fois les soldats entré, le roi ne pouvait faire demi-tour, il dit alors à Séren de fuir le château grace au passage secret caché non loin des douves,"
--> Cet extrait nous balance un tas d'informations et à nous de nous dém...er pour les comprendre ! Il faut croire que cela signifie que les habitants du château étaient en danger, sans pour autant nous préciser dans quelles mesures.
--> La princesse bondit pour prévenir son père car d'avoir été réveillée par une explosion lui a fait spontanément savoir tout sur la raison de celle-ci et sur la suite des évènements ?
--> A nouveau, quels soldats ?? Et comment ont-il pu approcher en assez grand nombre pour prendre un château sans pour autant être vus par les sentinelles ? (Parce qu'il y en avait ? Sinon, c'est quoi ce château ?)
--> Le roi ne pouvait faire demi-tour ? Il était donc en route ? En train de faire des choses ... Lesquelles ?
--> "Séren" ? C'est le nom de la princesse ? il faut le deviner, donc ...


Bon, ça suffit ! Je m'arrête-là, même si ça continue encore ! ... Cette analyse de seulement 20 secondes de cinématique me semble très parlante quant à ce qui fait que l'histoire est bancale : elle est plus une suite d'actions simplistes et peu développées semblant faire appel à notre culture générale en RPG pour réussir à leur trouver un sens qu'un véritable récit conçu pour nous raconter une histoire singulière.
Les motivations des peronnages principaux relèvent elles aussi du stéréotype. Un groupe d'aventuriers qui partent risquer leur vie parce qu'un rêve fait par l'un d'eux leur a peut-être éventuellement révélé que c'était leur destin ... enfin, c'est pas sûr ! ... Car ils se basent sur du "on dit" concernant les feux-follets et agissent aux dires très ambigus d'un oracle vu en rêve ... Ajoutez à ça l'absence totale d'explications sur les suites du siège dont on nous parle au début (si ce n'est la disparition de la princesse) ...

Cette histoire n'est - et je suis désolé de le dire - que des bouts de déjà-vu-mille-fois mal assemblés.


Ambiance et Immersion (Note : 4/5)

Si on fait abstraction du scénario et du fait que sont utilisées des ressources standards, les ambiances sont très bien gérées et constituent un point fort du jeu. Le mapping est très bien conçu, riche et harmonieux, seul un souci de clarté des chemins m'a un peu embêté (il arrive qu'on avance case par case parce qu'on est pas sûr de la praticabilité des cases voisines, et ce par trop souvent).
Comme je disais, les ressources graphiques sont standards. Rien d'original, donc, mais elles ont le mérite d'être très bien exploitées et agrémentées d'éléments plus personnels, comme ceux qui composent les menus et l'affichage du nom des zones ou encore des avant-plans qui ajoutent en charme (feuilles qui volent, ...). La lumière aussi est bien maniée.
Enfin, au point de vue sonore, l'immersion est aussi réussie par une très bonne utilisation des bruitages et des ambiances, le tout bercé par d'excellentes musiques signées Brandobscure lui-même

Graphismes (Note : 3/5)

Comme je l'ai dit plus haut : principalement de la ressource standard, mais bien utilisée; le tout orné de quelques éléments plus personnels. Le résultat est agréable à l'oeil, rien ne choque particulièrement. C'est efficace et fort esthétique, même si pour ce dernier point, le mérite en revient moins au maker qui n'est pas l'auteur de la majeure partie des éléments graphiques. Note moyenne, donc

Bande-son (Note : 4,5/5)

Autre point fort de ce RPG : sa bande-son ! Comme je l'ai dit : les bruitages sont très bien utilisés (j'ai bien aimé les rires des feux-follets et des bonshommes de neige ), mélange non-disharmonieux entre des sons standards et d'autres qui semblent importés. Les ambiances sonores sont bien adaptées au lieux où elles sont jouées et ne sont ni trop fortes ni trop faibles. Les musiques de l'auteur sont nickelles et parfaitement en phase avec les décors auxquels elles sont liées. Très bon travail !


Awards spécifiques

Game design (Note : 2,75/5)

Il s'agit ici d'un jeu RM assez ordinaire, dans l'ensemble. Certes, il a été amélioré par le biais de scripts, mais ceux-ci sont eux-même assez standards, car disponibles pour tous sur Oniro, entre autres ...
Le gameplay se démarque légèrement par les spécificités que j'ai évoquées au début : changements de héros, alchimie et amélioration d'armes. C'est sympathique, mais déjà fait avant. Rien de transendant, rien de réellement neuf ici, donc. Cela dit, le tout fonctionne bien, sans bugs, si ce n'est qu'on peut parfois, en fouinant, traverser certains éléments de décor qui devraient faire obstacle (comme des bords de falaises, par exemple).

Level design (Note : 4/5)

Globalement du très bon travail, j'ai déjà abordé le sujet plus haut Les maps sont agréables à l'oeil même si parfois un peu confuses au niveau des chemins et de la praticabilité. A ce niveau, certes, un peu de difficulté ne fait pas de mal, et il est normal qu'un lieu sauvage comme une forêt n'ait pas de route bien tracée, mais une trop grande fréquence de ce problème devient vite fatiguante. Il pourrait être judicieux d'inclure quelques maps plus reposantes, à l'occasion ...
Les PNJ ont pour eux de se balader un peu, ce qui les rend plus vivants, même si les mouvements sont parfois étranges (certains papillons ont un vol fort saccadé) ou parfois gênants (lorsqu'un pnj ou un écureil se place sur votre route et vous bloque le passage, nécessitant d'attendre qu'il se retire pour continuer à avancer). Une autre chose qui m'a gêné : sérieux ! Un trou béant dans le sol en plein dans un village fortifié ... et c'est ça l'entrée d'un repaire de bandits ? Un point positif pour conclure : l'utilisation de zaaps ... pardon ... de statues permettant l'accès rapide à des endroits visités

Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 1/5)

Je n'ai pas grand chose à redire sur ce qui concerne la mise en scène : les actions sont généralement bien illustrées, on comprend ce qui se passe et où ça mène. Je n'ai juste pas compris le coup des pnj à moitié endormis, dans le repaire des bandits, et qui donnent des objets et des coneils à leur prisonnier en pleine évasion ... Logique ! Où es-tuuuu ? D:
L'histoire est, elle, à la fois très mauvaise et confuse. Elle s'efforce de nous en apprendre plus sur la princesse, au fil de son avancée, mais elle se perd de trop de façons ! D'une part, elle ne donne pas suite à des évènements qu'elle nous a présentés : les suites du sièges ? Le château est-il tombé ? Le Roi est il encore au pouvoir ? ... on ne sait rien de tangible sur le monde qu'on parcoure ... D'autre part, des personnages et des évènements sortent de nulle part, sans explications, comme semblant juste être utilisés comme un bout de scotch pour lier deux scènes : qui est l'oracle du rêve et pourquoi choisi-t-il Elel, concrètement ? Comment l'esprit de la princesse a-t-il été scindé en trois ? On nous dit qu'il y a dans la région des démons d'apparence humaine qui sèment le mal ... alors, déjà, c'est tout sauf original, mais, en plus, à quoi servent-ils, dans l'histoire ? Un rapport avec le siège ? ... Et le discours niais de Siriel dans la caverne ! Elle veut que le bonheur revienne ? Pourquoi ? La région est supposée être en proie à un grand malheur ? Lequel ??? A part le démon-humain qui a charrié quelques personnes, tout seul dans son coin comme un ouesh de service, je n'ai rien croisé qui m'ait évoqué une quelconque oppression qui dominerait le pays
J'ai définitivement l'impression que le scénario n'est qu'un patchwork de plein de petits lieux communs puisés dans un tas de RPG classiques et noués ensembles pour essayer de faire une histoire

Mise en scène (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Univers (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 4,75/5)

Un très très bon travail de ce côté !!! On est vraiment pas loin d'un travail de pro : musique propre, bien construite, variée et avec de bons choix d'arrangements qui la font parfaitement coller avec son environnement ... Gros GG à l'auteur !

Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 1,5/5)

Comme je l'ai déjà plus ou moins dit : quelques efforts ont été faits pour aller un peu au dessus du RPG de base fait avec RM, mais rien de transcendant, de rafraîchissant ou de révolutionnaire.


Conclusion (Note totale : 2,75/5)

L'auteur ne maîtrise qu'une moitié du making. Autant il nous offre un très beau travail de forme, autant il est dommage que tout ceci soit bâti sur un fond très fragile voire risible qu'on serait plus en droit d'attendre d'une parodie. Je pense que Brandobscure gagnerait à allier ses talents avec ceux d'un auteur sachant autant imaginer une histoire (sur)prenante et des dialogues accrocheurs qu'un univers envoûtant, à moins qu'il ne comble ses lacunes dans le futur à force de travail ...
Mais bref, si dans l'état, "La Princesse Oubliée" comporte beaucoup de défauts de fond, le jeu reste agréable sur quelques points et parfaitement fonctionnel. Je lui accorde donc de continuer, même si je ne puis que le mettre en échec pour les awards que lesdites lacunes rendent inaccessibles.



Remarques diverses

- Ton orthographe, ta conjugaison et ta grammaire sont ABOMINABLES !!!
- Il y a un bug avec les statues de sauvegarde : elles bougent parfois quand on les actionnent et bloquent le héros.
- Pourquoi la maison de la vieille s'appelle aussi "Maison de Ergo" ? (sans compter qu'on utilise un d' quand ce qui suit commence par une voyelle )
- Dans la citadelle Tadefeuille, je suis entré dans l'armurerie tout à fait par hasard ! Il faut dire qu'à part une case de chemin perpendiculaire, rien n'indique qu'on peut y entrer par la gauche.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !