Test :
Gamt

Temps joué : 5 h


Introduction

Voilà un projet que l'on avait déjà pu voir l'an passé. Cette fois, il nous revient dans une version améliorée et encore plus complète.


Awards généraux

Gameplay (Note : 2,25/5)

Les ennemis sont visibles sur la map, la plupart du temps. Les combats sont d'apparence classique. Les altérations d'état partent après un combat, l'équipe est regénérée après une montée de niveau. Quelques particularités à noter : deux barres d'énergie. L'énergie combative, qui se remplit lorsque l'on attaque ; et l'énergie magique, plus conventionnelle, souvent appelée PM dans les jeux de rôle.
Ces deux barres nous permettent d'avoir accès à des techniques ou/et attaques spéciales ("Prouesse", "Sorcellerie", etc...). Parfois, des techniques consument des points dans ces deux barres d'énergie. Il faut donc bien savoir les gérer, particulièrement celle de l'énergie combative, qui implique d'utiliser d'autres commandes au préalable pour pouvoir la remplir.
Les alliés mais aussi les ennemis ont une jauge ATB (Active Time Battle) visible qui nous donne une indication de la vitesse de chacun. Les ennemis sont souvent assez rapides. Toutefois, les joutes sont souvent assez longuettes... ce qui m'a vite lassé, ça ne me dérange pas de faire du level-up dans la plupart des jeux, mais là l'éventuel plaisir s'est vite envolé, les combats sont parfois passés au stade de calvaire pour moi et j'ai pris soin de les éviter, chose que je ne fais pourtant absolument jamais d'habitude. Il y a un certain manque de dynamisme malgré la tentative d'instaurer des petits systèmes sympas, ce qui est un comble, car avec une jauge ATB et différentes possibilités d'attaques, on s'attend à quelque chose de plus nerveux. Mais le jeu n'est pas spécialement ultra difficile pour autant, hormis quelques combats pouvant poser des problèmes.

Pour le reste, exploration classique, avec quelques intéractions par-ci par-là. Peu de coffres/objets dissimulés dans les différents environnements du jeu, en revanche. Les fenêtes d'infos ne se ferment pas avec la commande Entrée mais qu'avec X ou Echap, c'est un détail qui peut paraitre certes futile mais qui m'a agacé tout de même.

Franchement de ce côté-là il y avait mieux à faire, parce qu'autant le jeu semble vraiment très soigné et appliqué, autant je regrette le manque de fun évident qui est - pour moi - ressorti de cette expérience au final assez frustrante dans son ensemble. Dommage.


Histoire (Note : 3/5)

Là où le gameplay pêche (un peu), l'histoire par contre essaye de sauver les meubles pour maintenir l'attention du joueur. Chose en partie plutôt réussie. D'apparence classique en utilisant certains poncifs - mais qui ne le fait pas ? - le scénario es agréable à suivre. Les personnages sont sympas, pas trop niais, et surtout les dialogues assez plaisants à lire. Le héros n'est pas marqué par une personnalité très originale ceci dit (comme dans la plupart des RPG en fait), mais bon...

Ambiance et Immersion (Note : 3/5)

Ambiance plutôt convaincante, globalement.
Malgré le fait qu'il utilise des ressources déjà-vues, le jeu arrive à instaurer une certaine ambiance assez prenante. En partie aussi grâce à son univers travaillé, il faut bien le dire. Je n'ai pas non plus senti une immersion de fou dans le jeu, surement à cause des combats qui m'ont généralement ennuyé, mais la cohérence graphismes - musiques est bonne, les dialogues sont bien rédigés, etc... et ce genre de détails font aussi la différence et montre qu'il s'agit là d'un travail appliqué. Ca manque peut-être un peu de bruitages sonores par moment ceci dit, mais en général l'ambiance s'avère être d'assez bonne facture.

Graphismes (Note : 3/5)

Déjà-vu graphique, comme dit plus haut dans la partie "Ambiance & Immersion" ; avec une utilisation de ressources RPG Maker VXAce généralement basiques. Malgré cela, eh bien, ça passe plutôt correctement. Grâce en outre à un mapping soigneux... on n'en prend pas plein la vue, certes, mais c'est quand même souvent joli, avec des détails là où il faut, des maps jamais trop chargés ni trop vides, une construction la plupart du temps assez logique...

Bande-son (Note : 2,75/5)

Musiques pas trop trop connues, c'est déjà ça. Après, elles font juste le job : elles s'adapent très bien aux scènes et environnements proposés, niquel rien à redire là-dessus, mais ne laissent pas un souvenir impérissable pour autant. Il n'y a pas un thème en particulier que j'ai gardé un mémoire ou que j'ai eu envie d'aller ré-écouter après avoir joué au jeu.
Du côté des bruitages, aucun souci à signaler, va tutto bene.


Awards spécifiques

Game design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 3/5)

Cohérence des transitions entre chaque map parfois hasardeuse, par exemple ici :



En ce qui concerne les maps elles-même, c'est bien agencé. De surcroit, les environnements sont en général assez vastes, pas trop linéaires ni condensés, mais assez bien dirigés pour qu'on ne s'y perdent pas trop non plus. Cela dit, dommage que ça manque parfois d'intéraction (coffres, pièges, etc etc...). Enfin, c'est du détail, car les maps sont bonnes, mais ça pu être encore mieux. Mention spéciale pour les donjons, que j'ai trouvé particulièrement sympathiques à traverser, car bien fichus.

Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 3,75/5)

Comme je l'ai dis dans la partie "Histoire", le fil conducteur du scénario parait bon pour l'instant. Bien mis en scène, quelques légers "rebondissements", des dialogues qui font mouche : on suit le déroulement de cette histoire avec intérêt.
On notera une pointe d'humour appréciable, et une sensation de voyage appréciable, qui font de Gamt un RPG bien réalisé dans son intrigue.

Mise en scène (Note : 3/5)

La mise en scène est de bonne facture. Sans artifice, pas vraiment impressionnant, mais néanmoins diablement efficace. L'introduction est plutôt bonne et pas ennuyeuse. Par la suite, l'histoire ne connait pas trop de temps mort, ce qui est d'autant plus agréable. Il n'y a pas une scène en particulier qui pourra marquer les esprits, mais l'ensemble jouit d'une excellente cohérence et il n'y a pas d'erreur notable dans la mise en scène, ce qui est finalement un fait assez rare dans les démos RPG Maker.

Univers (Note : 3,25/5)

L'univers prend un aspect relativement classique. Un héros orphelin, un château, une noble malade, une sorcière... au début, beaucoup de poncifs apparaissent. Pourtant, ceux-ci sont bien utilisés et la suite n'en est que plus intéressante, une fois que l'histoire se met à réellement décoller.

On note aussi des fois un humour un peu décalé, qui paraitra hors de propos à certains ou qui plaira à d'autres, telle la lettre "kikoo" trouvable dans une pièce du château.
En tout cas, l'univers est sans conteste l'un des points forts du jeu, de par son développement soigneux et intelligent.


Personnages (Note : 3,5/5)

Des personnages plutôt sympas, même si le héros ne casse pas forcément trois pattes à un canard, comme on dit. Mais les dialogues permettent souvent d'apprécier le casting à sa juste valeur, avec une bonne écriture, et des personnalités différentes pour plaire à un peu tout le monde.
Par contre, l'ennemi fait un peu cliché et arrive très tôt dans le jeu. Bon, ce n'est pas forcément un gros défaut, mais il y a un sentiment de réchauffé sur ce point tout de même (sans que ça ne soit spécialement rédhibitoire).
Ceci dit on appréciera les divers dialogues et scènes d'interaction entre chacun des personnages principaux, le fait que l'on reconnaisse ces derniers facilement grâce à leurs personnalités bien distinctes, mais aussi de les voir évoluer, en quelque sorte, au fur et à mesure de notre progression dans l'aventure du jeu. On sent un certain travail là-dessus, pour proposer des protagonistes relativement "vivements", et en effet, ils ont le mérite d'être plutôt bien amenés !

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3/5)

3/5 est finalement la meilleure note que je puisse mettre à ce jeu, tellement mes notes ont toujours tourné autour de ça durant le test. Bien que d'une part j'apprécie la qualité de l'histoire et de tous les éléments qui en découlent (dialogues, univers, personnages, etc...), d'autre part je regrette des combats limite soporifiques et un gameplay, malgré de bonnes intentions, qui de façon globale aurait pu être bien meilleur (avec en prime une difficulté pas forcément bien gérée, malheureusement...). Cependant, il ne faut pas négliger le gros travail abbatu sur Gamt : l'ensemble parait très appliqué, le mapping est de bonne facture, la mise en scène assez réussie... Il demeure donc un bon projet, solide, mais à qui il manque encore un petit quelque chose à mon sens pour faire la différence et s'imposer parmi les tous meilleurs jeux du concours.


Remarques diverses

- Maitre Corben au début dit : "touit à l'heure"
- Fourgue : "si tu butes des bestioles". Un peu trop familier comme langage à mon avis, surtout vu le reste des dialogues du jeu.
- Très peu de faute d'orthographe de façon globale sinon.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !