Test :
Chroniques de la guerre des Six Episode 1 (2014)

Temps joué : 5 h


Introduction

Jusqu'à maintenant, je n'ai eu le droit qu'à tester des jeux très courts, se terminant en 1h00 maximum. Mais étant un homme, je suis habitué, et plutôt satisfait de ces plaisirs rapides. Et là, on m'annonce un jeu avec 19h00 de durée de vie! C'est un coup à se casser le frein....

Mais passons mes allusions graveleuses, et passons au test.

Alors, comme je suis un curieux, je clique sur Credits, et .... bah rien, juste un écran vide.....

Ensuite "j'admire" l'écran titre, contitué de dessins plus ou moins moche, défilant au rythme de deux par seconde. Alors que mes yeux commencent à se fermer dans une inutile tentative de diminuer la douleur, un récit apparaît automatiquement. Semble t'il la légende de l'univers. C'est pas très joli, et pas très clair....

Ca commence pas trop mal tout ça! Et ça dure 19 heures c'est ça?

Alors, je précise tout de suite : ce jeu m'a rendu dingue, et vous risquez de voir des signes de folies de ma part. Et d'ailleurs, j'annonce que pour ce test, je me suis fait assisté de mon ami imaginaire Dédé le pingouin jaune! Dis bonjour à tout le monde Dédé .... il est timide, c'est mignon!


Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

3e paragraphe, et là je commence à pénétrer un monde de crises dangereuses pour ma santé mentale.

La base est simple : on se balade, on parle à tout le monde, on fouille un peu partout, et voilà un classique du RPG. En matière de combat, le positionnement se fait à la FF, et on trouve uniquement les commandes classiques : attaquer, compétences, objet,défendre, fuir. Dans les compétences, vous trouvez donc ... des compétences (waaahoooooo) consomment chacune un certain nombre de MP, et c'est là que le bat blesse, car dans la majorité de mes combats, je n'ai toujours utilisé que une ou deux d'entre elles, des attaques surpuissantes capable de tuer tout le monde d'un coup, un peu comme les flatulences de Dédé.

Et en matière de combats, il y a autres choses qui cloche : quel est l'intérêt d'avoir des personnages niveau 19 combattre avec des perso niveau 5, si c'est pour que ces derniers se fassent one shoter par des abeilles???? AU final, on ne joue qu'avec un ou deux personnages, les autres n'étant que des boulets!!! Condamner à marteler les même méthodes de combat, j'ai lors d'une pause préféré me flageller avec des fougères, une punition bien plus digne je trouve....

Concernant le level design, et les systèmes originaux, je m'étendrais plus longuement dans les awards spécifiques, juste le temps d'avoir quelques moments intimes avec Dédé.........

Ah oui, la note! Et bien, vous verrez plus tard pourquoi, mais je balance une moyenne majoré, avec un petit bonus pour l'originalité des épreuves!

Histoire (Note : 2,25/5)

Là ça y est! On atteint le degré de folie élevé. Celui qui a créé des grands malades à travers les âges. Celui qui a créé Jack l'éventreur, Joseph Staline, ou Dany Boon! Vous allez connaître l'horreur, non pas que l'histoire soit horrible, mais elle est juste mal faite!!!!!!

On apprend que Angus, un jeune garçon de 10 ans, qui descend d'un roi, qui apparemment a refusé de devenir roi, et a donc laissé la couronne à un autre. Mais du coup Angus et son père peuvent réclamer le trône n'importe quand, le roi en place étant obligé de leur laissé.

Alors l'histoire vu comme ça a l'air sympa, mais le problème, c'est que si le mot "apparemment" est présent dans mon explication ce n'est pas pour rien: tout est expliqué très rapidement, sans nous donné envie de nous y intéresser. Et en plus, les scènes s'enchaînent super vite!

Parlons en des transitions entre les scènes. C'est simple, il n'y en a pas! Deux personnages parlent, ils disent qu'il va falloir aller dans tel ville, et patatra! On change d'écran avec un texte dans une fenêtre du genre "deux jours plus tard, à Pavalas les flots". On a même pas le temps de savoir où nous sommes que juste après on nous renvoie à nouveau autre part, et du coup on se sent perdu, et on finit par oublier l'histoire. Et cela ne serait pas grave si il n'y avait pas autant d'ellipse de ce genre!

Bon après, come il est annoncé sur la fiche, on a le droit à 19 heures d'histoire tout de même. Oui mais! La durée de vie est augmenté artificiellement avec des rajouts complètement inutile et donnant encore moins envie de suivre l'histoire!

Exemple : C'est la guerre! L'ennemi attaque, et il faut se rendre urgemment chez le roi pour lui rendre compte de la situation. Malheureusement, des gardes bloquent la porte d'une ville sur ordre du maire. Comme apparemment il n'y a QUE ce passage pour accéder à la capitale, le héros doit se rendre très loin au nord pour demander à ce maire, qui prend des vacances, un sauf conduit pour franchir cette porte. Une fois devant ce maire, celui est ok, mais par contre il faut aller acheter un cadeau pour sa fille! Je vous rappelle: c'est la guerre, et on est dans l'urgence! Une fois ce cadeau acheté, le père fouettard arrive, vole tous les cadeaux des enfants, et on se retrouve à aller chercher ce vilain dans une grotte en combattant des gnomes!

A ce moment là, j'ai eu envie de me baigner tout nue avec Angus dans la maire gelée, pendant que Dédé nous fait des papouilles, le tout avec un séchoir à linge posé sur le lange bébé du Bernard l'hermite. Gnaaaaa rglll!!!!!!

Non franchement, j'ai voulu adhérer à l'histoire, mais la mise en scène ruine tout, et je n'ai pas encore parlé des personnages. Mais je vais y revenir!

Ambiance et Immersion (Note : 2/5)

4e paragraphe, et nouvelle étapes dans la folie. D'ailleurs, désirez vous des chouchous à la viande de singe? Ces petites sont si agréable, et en plus quand la viande est décomposé, elle a l'avantage d'avoir plus de goût (surtout grâce aux vers).

Pour résumer, je ne suis pas du tout senti immergé! Voilà c'est fini, au suivant!

Non, restez quand même, je suis payé à la ligne de toute façon (ah oui, vous n'étiez pas au courant, nous sommes payé pour les Alex d'or, mais uniquement en nature, et par nos beaux admins musclés et leur grosse..... passion pour le jeu vidéo)

Voilà ma partie en quelques mots : Au bout de deux heures, j'ai commencé à bailler. Au bout de quatre heures, j'avais l'impression que le chrono était rentré dans une autre définition du temps. Au bout de cinq heures, j'ai eu l'envie de jeter mon clavier dans l'écran, alors que tous deux sont INNOCENTS MONSIEUR LE JUGE!!!!!!!

Et puis en matière d'immersion, rien ne vaut un texte qui vous donne envie, une prose que Baudelaire aurait envié. AU lieu de ça, c'est Kévin 12 ans de Mantes la Jolie qui nous livre sa rédaction foireuse sanctionné d'un 2 sur 20 par sa prof! Et puis bon les fautes, les fautes quoi. Pourquoi mettre un "d" à la fin de cauchemar? POURQUOI?

Secret (Cliquer pour afficher)

"ëtre fini" c'est la même chose que mourir, c'est ça?


Secret (Cliquer pour afficher)

Le stoquage? Nouvelle méthode de management?


Et puis bon, j'en dirait plus dans les awards spécifiques, ne vous en faites pas mes petits agneaux!

Graphismes (Note : 3/5)

J'ai commencé tout d'abord par ce paragraphe, car autant conserver une once de santé mentale pour ce qui est le meilleur.

Y'a pas à dire, c'est mignon, c'est joli, y a du travail, même si je soupçonne le créateur du jeu d'avoir utilisé pas mal de tilesets de base, mais comme je l'ais dit sur le test de lost dreamer, ça permet de se concentrer sur d'autres mécaniques du jeu.... mais pas sur toutes!

Bon évidemment, on passe parfois de la carte de plaine supra vide à un joli dessin qui déchire, mais vu la grande quantitée de cartes, on peut pardonner.

Ah, dédé me fait dire que je devrais parler des effets d'ombre, et il n'a pas tort. Quand j'ai vu les ombres se mettrent à bouger en fonction de l'angle et la distance avec la source de lumière, j'ai fait "Waahhhooooooo". C'est super joli, et ça rend les intérieurs (en particulier les caves) bien vivant.

Et aussi, mention aux effets de sorts et d'invocations durant les combats, qui sont très vivant et jolis!

Secret (Cliquer pour afficher)

Un exemple d'ombre dynamique


Secret (Cliquer pour afficher)

La plus belle image du jeu à mon avis!


Alors, effectivement, ça va pas chercher loin ces graphismes, et l'ensemble n'est pas homogène, mais ça mérite tout de même la moyenne avec un bonus pour la quantité de travail effectué.

PS : Dédé me dit que des fois on sent le travail de fainéant, comme quand le jardin du palais de Myr, est exactement le même que le jardin de la mairie de Donneau.... On le gruge pas ce Dédé!

Bande-son (Note : 2,75/5)

2e paragraphe écrit, à une période de ma vie où mon cerveau ne ressemblait pas encore à de la bouillie pour bébé.

Un coup de coeur pour moi que cette bande-son, surtout quand l'une des premières musiques est issue de la BO de Final Fantasy 7! Quant aux restes, c'est un best of des RPG. Certain apprécieront, d'autres vont crier à l'hérésie. Mais l'ensemble s'enchaîne bien, il n'y a pas de fautes de goûts, ou très peu.

Du côté des bruitages, il y a quelques petits effets sympa, comme le rire maléfique du méchant, ou quand un animal grogne en s'approchant de lui. Un grognement me faisant penser à celui de Dédé lorsqu'il se b.............

Bon en clair, rien de bien folichon, mais juste de quoi avoir un peu plus que la moyenne.


Awards spécifiques

Game design (Note : 3,5/5)

Bon, il y a au moins un paragraphe où je vais dire du bien :

- Déjà le principe de gain de compétences du héros Angus : A l'aide de sphères de compétences. Sorte de fils bâtard du Sphérier de Final Fantasy X, ses sphères sont collectées au fur et à mesure des combats, et vous pouvez accéder à tout moment à une zone permettant de débloquer les compétences, si bien entendu vous avez assez de sphères. A savoir, il y a deux chemins possibles : celui du chevalier noir, ou bien du paladin.

- Un système de crafting existe aussi, et il est possible de créer ses potions, ou encore de booster ses armes. Bon par contre, je ne cache pas que je n'ais pas du tout eu l'occasion (ou même l'envie) de le tester. Et malgré cela, Angus a continué à charcler du monstres sans problèmes.

- On trouve aussi un cycle jour/nuit .... mais pas dans toutes les villes. Ce qui est franchement bête, car du coup cette ville est sans doute la plus intéressante, avec des passants différent selon la période, et même l'apparittion de bandits très agressif la nuit. Bon par contre, le rythme du cycle est vraiment trop rapide, la nuit et le jour doivent durer chacun 20 secondes....

En clair, de bien bonnes idées à exploiter!

Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 4/5)

Le point fort du jeu! Celui est truffé de mini jeu, plus ou moins intéressant, mais qui ont le mérite d'exister. Revue de tout cela :

- Le mini jeu du crochetage. La plupart des coffres que vous trouverez seront verrouillés. Pour cela un crochet sera nécessaire. Là on passe dans un écran représentant une serrure en coupe. Si au début ça semble archi simple, on se retrouve à perdre tous ses crochets rapidement dés la première serrure d'un niveau plus élevé. L'un des moments les plus intéressant du jeu!

- Les jeux de l'académie : Une série de mini jeu nécessaire pour devenir chevalier au tout début du jeu. Leur qualité sont assez inégale, et leur difficulté aussi (la pêche très dur, alors que les duels sont archi simple), mais le plus dur au final, c'est de bien lire les livres que vous trouverez dans la bibliothèque, sinon vous allez vivre un flou artistique dans certaines épreuves.

- La guerre : Vous allez devoir choisir les territoires à attaquer, et ensuite vous allez passé dans un écran de combat classique et devoir vaincre vos adversaires. Un passage un peu trop simple, mais qui rompt avec l'ennui du reste...

- Le jeu de cartes : A l'image d'un Final Fantasy sur Playstation 1 (oui les jeunes, il y en a eu une première), vous avez la possibilité de jouer aux cartes avec un certain nombres de PNJ présent sur les cartes. Le jeu n'a rien de bien folichon, mais au moins il est présent!!

La liste n'est pas exhaustive, mais vous l'aurez compris, tout cela est LE point fort du jeu. Et ça mérite une bonne note, même si ces différents mini jeu sont de qualités bien inégale.

Scénario (Note : 2,75/5)

Comme dit auparavant, il y a eu un réel effort de fait, mais voilà, on a pas envie d 'en découvrir plus, à cause de la mise en scène raté et des personnages sans saveur.

Franchement c'est dommage, car je sens que ça peut donner quelque chose, mais avec peut être des partenaires pour réaliser les points négatifs...

Mise en scène (Note : 1,25/5)

Alors là malheureusement, on arrive au point qui fâche, mais la dispute du genre fer à repasser qui vole!

Noter la mise en scène reste tout de même quelque chose de difficile dans le cas présent, car il n'y en a pratiquement pas! On se retrouve donc avec des téléportations d'un point à un autre sans réel explication, et c'est sans parler des personnages qui parfois disparaissent purement et simplement une fois leur petite phrase lancée.

Non franchement, on va me traiter de méchant, et maudire ma progéniture sur les trois prochaines générations, mais impossible d'être gentil pour cette catégorie!

Univers (Note : 3,25/5)

Et bien que dire : on trouve ici un univers travaillé, avec une belle carte, et des noms de ville qui ne sentent pas le recyclage. Mais le soucis, c'est que tout cela est gâché par tout le reste. Au final, on a pas envie de découvrir plus cet univers sur lequel tant d'heures ont été sacrifiées à sa réalisation...

Mention à la mairie avec le panneau "fermée le Week End et Lundi, mais pourtant pratiquement toujours fermée. Comme une vraie mairie quoi

Personnages (Note : 2/5)

Premièrement : je ne supporte pas le héros! Angus jeune est un petit c.. qui fait n'importe quoi, et une fois adulte, bah c'est pareil! Il accumule plein de stéréotype, de bon sentiments mièvre, et en plus qui change d'avis rapidement, comme lorsqu'il arrête de faire la tête à l'autre disciple de son maître, Pendar, d'un coup d'un seul. Il m'a fait atteindre le comble de l'irritabilité, lorsque un de ses supérieurs lui reproche d'avoir perdu le fort dont il avait la garde et qu'il sort : J'étais absent!". J'étais pas là donc c'est pas de ma faute, un classique du politicien.....

Pendar, lui, est sans doute le mailleur personnage. Un côté un peu sombre, mais pas trop. Ainsi qu'un côté sérieux, mais pas trop non plus. Mais bien sur, ça casse pas trois pattes à un pingouin unijambiste, n'est ce pas Dédé?

Le comble du personnage sans relief le voici : Angus quitte le village où il vit depuis son plus jeune age. Le moment vient de dire au revoir à sa nourrice, et celle-ci nous sort un "Bah salut, et fais attention!" expéditif. Je rappelle, qu'il s'agit de sa nourrice, celle qui a élevé Angus depuis le biberon, pas une vulgaire péripatéticienne rencontrée derrière l'écurie.

Non franchement, je ne peux même pas mettre la moyenne pour ces personnages franchement pas travaillés.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 2,5/5)

Et je termine par l'introduction (Bah quoi? Le film "Apocalypse Now" commence bien par une chanson dont le titre est "The end"), et bon, là rien de bien folichon à dire. Comme déjà expliqué, on a le droit à une histoire pas très bien expliqué, et en plus des écrans qui s'enchaînent sans transition. Point positif : On a largement le temps de lire, et ça c'est cool pour nos amis ayant des soucis avec les mots ou leurs yeux (comme moi).

Mais bon, certain ne seront surement pas d'accord avec moi, mais ça mérite à peine la moyenne, et pis c'est tout!!!!

Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3/5)

Difficile de noter ce jeu, tant l enchaîne le n'importe quoi, et les coups de génie. J'y ai cru pourtant pendant les deux premières heures, avant de baisser les bras. Si il n'y avait pas les mini jeu bien marrant, je me demanderais même pour quelles raison on les trouve qualifié ici....

Mais quand même, sachant que nous sommes dans un RPG, je ne peux pas pardonner l'histoire mal raconté, les personnages inintéressant, et la mise en scène foireuse. Et vous aurez beau me payer en saucisse de Strasbourg, je ne pourrais jamais plus que 3 sur 5 à ce jeu. Un jeu qui m'a rendu tellement chèvre, que ma chère et tendre a eu pitié de moi, et m'a soutenu dans mon combat pour aller le plus loin possible. Et au bout de cinq heures, j'ai finalement craqué......

Dédé vous aurait bien fait sa propre conclusion, mais son bec est actuellement ... occupé, si vous voyez ce que je veux dire


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !