Test :
BattleField: Manka-Dream
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.

Scénario : 3/5
Pas, ou peu de rebondissements au cours du jeu mais la fin, si on fini le jeu en ayant fait les mini-jeux bonus, surprend (quoique pas tant que ça finalement ). Le jeu étant essentiellement orienté arcade son intérêt ne se situe pas toutefois pas dans son scénario, même si le concept de la chasse aux boulets est bien pensé.

Personnages : 2,5/5
Un canard peureux et un raton laveur vindicatif ayant pour mission de sauver le making de la menace Boulé de Manka-Dream.

Graphismes : 3/5
La route est longue des mines des RTP's jusqu'à Manka-Dream et les graphismes sont toujours adaptés à leur environnement, qui se veut parfois particulier. La mission où Saturnome est venu toucher à la prog est un parfait exemple pour l'illustrer le délire graphique dans lequel certaines missions plongent le joueur.

Programmation : 2,5/5
Très bonne dans l'ensemble mais malgré tout pas dépourvue de bugs.

Bande-son : 3/5
Tout comme les graphismes, les musiques du jeu s'adaptent à la mission au cours de laquelle on les entend. Elles sont le plus souvent délirantes et assez agréables à écouter. Les sons sont on ne peut mieux choisis eux aussi.

Mise en scène : 4/5
On ne peut pas à proprement parler de mise en scène, les phases de dialogues se situant à 1 ou 2 malheureux endroits du jeu si on ne compte ni l'intro ni la fin. Par contre l'évolution progressive du nombre de monstres différents dans les donjons est très bien gérée et on a droit à un large panel d'ennemis à affronter, tous utilisant leur stratégie propre et nécessitant tous une stratégie différentes pour en venir à bout.

Univers : 3/5
Des forums et autres lieux évidement peuplés de boulets qu'il vous faudra nettoyer. Le principe coince un peu quand on voit arriver des ennemis n'étant pas des boulets, tels des serpents ou des morts-vivants.

Durée de vie : 3,5/5
En utilisant la touche pour sauver n'importe où, il est terminable en 3 heures agréables. Par contre il devient beaucoup trop difficile si on décide de ne pas l'utiliser, trop difficile et lassant, bref il mériterait dans ce cas plutôt 2/5 parce que la difficulté est trop mal gérée.

Mini-jeux : 4,5/5
Très bien réalisés, originaux et avec un niveau de difficulté mieux dosé que le jeu en lui-même, ils offrent aussi l'avantage de ne pas être obligatoires pour avancer dans le jeu.

Gameplay : 4/5
Un système de A-RPG avec 2 touches d'attaques, une de base et une à utilisation limitée plus puissante, comme Saturnome se retrouve parfois à coté de Furfur et non derrière lui comme il devrait il n'est pas rare d'avoir un ennemi en face de soi qu'on ne sait pas attaquer, il aurait été préférable de prévoir une touche d'attaque directe pour Furfur, par exemple des coups de poings. Sinon le système en lui-même est simple de prise en main dès le départ et agréable à jouer tout le long de l'aventure.

Humour : 4/5
Un point fort du jeu. Mais malheureusement, cet humour est absolument incompréhensible pour le joueur sans rapport avec les communautés du making, comme c'est souvent le cas avec les jeux humoristiques.

Originalité : 4/5
Les jeux humoristiques sont légion dans le making, mais le thème de la chasse au boulet aidant le jeu est original sans pour autant être en marge.

Conclusion : 3,5/5
Un bon moment de délire malheureusement entaché par quelques bugs et une difficulté trop mal gérée.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !