Test :
Tears 0f Arbre Man(k)a
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
Tears of Arbre Manka - Test de Paladin


Enfin... Je l'attends depuis des années : la première private joke à ne pas avoir été réalisée par des boulets en puissance. Je vais vous présenter sans plus attendre ce titre onirique qui plongera les moins jeunes d'entre nous dans un gros tas de souvenirs bien méchants.


Scénario : 1/5

Le virus "Boulet", jadis scellé dans le ruines de MonAntre par les pouvoirs combinés de Blackdeath-chowâ & Pedrolit et enfoui au plus profond du fleuve Yulunga, s'est libéré de sa prison de latex, et a infecté la totalité de Manka Dream. Sa soif de revanche n'aura de cesse que lorsque ses nouveaux serviteurs auront anéanti l'Arbre Mana où ses anciens opposants vivent des jours tranquilles. Or voilà-t-y pas qu'Emzo et ses compagnons, par un hasard bien chanceux, aperçoivent les éclaireurs d'une armée grotesque et puérile aux frontières de leur territoire... Si l'on fait abstraction des références personnelles et de l'humour du concept, le déroulement de l'histoire sonne malheureusement bien creux au final.


Mise en scène : 2/5

Au vu des moyens techniques que se sont autorisés les auteurs, je m'attendais à bien pire. La séquence d'introduction à elle seule vaudrait bien un point de plus, malheureusement le jeu va en s'essouflant un peu.


Personnages : 1/5

Je trouve que les personnages ne sont malheureusement pas assez fouillés, comme dans la plupart des jeux humoristiques, et à moins de connaître ses sujets de forum, on aura du mal à leur insuffler une personnalité (exception fait de Squall, le gai-luron légèrement obsédé du lot, et les Chevaliers Ga sobrement décrits au préalable).


Gameplay : 2/5

Sympathiques, et pas vraiment linéaires, les parties jouables ne vous prendront pas trop la tête tout en restant d'un difficulté relativement bien dosée. Mais si les phases se succèdent et se renouvellent, l'ensemble donne un peu l'impression de clapoter sur le clavier en attendant le prochain bon gros dialogue, alors qu'il pourrait participer un peu plus directement à l'action de la trame.


Sonorisation : 2/5

Sans être sublime, la sonorisation est plutôt agréable, même lorsqu'on sait que les fichiers midi utilisés sont ultra-courants dans les softs qui ne se prennent pas au sérieux. Malheurseuement le jeu est parfois un peu pauvre en effets sonores, particulièrement lorsque la musique est coupée.


Graphismes : 1/5

Je suis sans pitié sur les graphismes, mais beaucoup trop d'images sont carrément moches pour vous faire pardonner vos maps juste médiocres. En même temps je ne pense pas que ce soit le point fort du jeu, qui ne se veut pas du tout réaliste.


Programmation : 1/5

Pas de progammation réellement ardue, mais pas de bug à priori : eh bien si, j'ai réussi à marcher sur les murs dans la grotte des JC.


Originalité : 1/5

Non, une private joke ça n'est pas original.


Humour : 2/5

J'aurais bien aimé mettre un ou deux points en plus, mais cette license d'humour privé gâche les blagues à 99% de vos joueurs potentiels, et peu d'entre eux réveilleront tout le quartier en entendant un mix de Piez ou un sachant qu'il existe un preux chevalier capable de décimer tous les fans de la Quête de Krystos. Cela dit... "Emzo, elle est moche ta map."


Conclusion

D'un point de vue personnel, je me suis décroché la machoire (et avec une dent de sagesse qui perce de traviole en me mâchant la joue dès que j'ouvre la bouche, c'est pas un cadeau que vous me faites) tellement j'ai ri, mais une fois encore ce n'est que parce-que je connais ce beau petit monde, le joueur lambda ne verra ici qu'un soft sans intérêt. Désolé.

1/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !