Test :
IParadise : Life Zone
Par Furfur
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
IParadise - Life Zone

Par : Link128

En lisant le synopsis du jeu IParadise, on ne peut que penser a un jeu comique, irrémédiablement axé sur les private jokes qui flanchent, délaissant tout le coté du "jeu" a proprement parler pour attaquer dans l'humour gras et le scénario sans interet. La surprise, c'est que le projet n'a pas tout a fait été programmé dans cette optique la, et que le joueur le ressent...

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Le scenario

Oublions les trois premiers chapitres de ce jeu, sortis séparément au Alex d'Or pour s'attaquer directement au scénario de celui-ci. Gabriel possède des pouvoirs lui permettant de connaitre l'avenir d'une personne oud'un lieu, rien qu'en le touchant. L'astuce, c'est que cet avenir n'est pas inéluctable, et qu'il ne tient qu'a lui de le changer. On se retrouve emporté dans une histoire classique de fin du monde, histoire contée au travers d'une trame moins classique, car proprement délirante. J'avoue ne pas avoir tout saisi du scénario, tout s'embrume parfois dans des dialogues bien confus, ponctués ca et la de fautes d'orthographes. En soi, le scénario n'a rien de bien folichon, si ce n'est qu'il part un peu dans tous les sens, et que ca sera au joueur de recoudre les morceaux ensemble. Un effort a tout de même été fourni la dessus, mais c'est encore bien maladroit.

2/5

La mise en scene

Un mot me vient a l'esprit pour résumer la mise en scène : chaotique! Pas forcément mal réalisé, non, mais confus, embrouillé, on assiste a des successions de scènes très rapides a un moment, et a de gros temps morts de l'autre. Les dialogues peuvent s'enchainer soit a un rythme effréné qui fait un peu perdre le fil de l'intrigue, mais ils peuvent aussi etre ponctués d'énormes "trous" qui les rendent plus lourds qu'autre chose. L'ambiance, quand a elle, est a l'image du jeu tout entier : on passe du coq a l'ane tres rapidement, du délire total a une ambiance sombre et sérieuse. Certaines scènes, comme celle du tribunal, sont bien réalisées, d'autres sont carrément baclées. On a l'impression constante que plsusieurs personnes différentes se sont relayées pour tout programmer. Il en ressort comme une sensation de "maladresse", on ne peut s'empecher de penser parfois "mais pourquoi est ce que ca a été fait comme ca?"... Un peu dommage.

2/5

Les personnages

Les personnages sont assez variés et ont l'air de posséder chacun un "semblant" de psychologie. Je dis bien semblant, car si certains semblent bien effacés (YF06 ou Jonathan) d'autres sont carrément poussés a l'extrême (le syndrome de Tourette qui guette Carl par exemple...). D'ailleurs, il faut préciser que grande majorité des personnages présents dans le jeu appartiennent a l'entourage du programmeur. Une grosse sensation de private joke? Un peu, effectivement. Cela ne gene nullement le jeu, sauf peut etre dans les derniers chapitres, dans lesquels apparait une ribambelle de personnages étranges (et devinez lesquels Link128 deteste-t-il le plus? Hmmm? Allez, sans regarder ).

2/5

Le gameplay

La c'est un bon point du jeu, étrangement. On pourrait s'attendre a un jeu mal foutu, uniquement présent pour mettre en scène les délires du programmeur, eh bien non. Plusieurs mini-jeux font leur apparition, plusieurs systèmes de combat également. Tout va du simple au complexe. Gameplay simple mais efficace avec le mini jeu dans lequel on doit guider simultanément deux personnages dans des petites pieces et les faire rentrer en même temps dans la sortie; quelque chose de plus ardu mais de très fun avec le "Castlevania-like" dans lequel on avance en tabassant des monstres al'aide d'un fouet. Le tout laisse un arrière gout de "baclé" néanmoins (sprites qui déconnent un peu, problemes dus au moteur de déplacement), mais il reste toujours l'esprit de fun, omniprésent durant le jeu. Je passe néanmoins sur le système de combat de base, dynamique et possédant sa part de custom, mais a la simplicité et a la lourdeur navrante (je bloquais les combats en auto en permanence).

3/5

Les musiques

La, c'est un avis assez étrange que je donnerais. Les musiques n'ont vraiment rien de fantastique, mais collent très bien au jeu en lui même : tout est décousu, on passe d'un rythme a l'autre en permanence, mais tout correspond a l'ambiance déglinguée et anarchique du jeu. Une musique qui m'a carrément fait tripper, c'est l'effet sonore du robot géant (gato-quelque chose) mixé a la musique de la course, qui donne l'impression d'une espece de reve qui part en couilles, ou quelque chose du genre (je me comprend, je sais pas si les autres suivent).

3/5

Les graphismes

Alors la, ca passe du jour a la nuit. Soit vide et dépouillé, soit du ripp bien sympa qui colle parfaitement, mais dans l'ensemble, on peut dire que le mapping est correct (malgré quelques bugs par-ci, par-la), que les bibliotheques graphiques sont bien choisies et que l'auteur a appris au fur et a mesure a manier ses sprites. Rien de flamboyant, encore, mais dans l'ensemble des graphismes agréables, voire bien trouvés par endroits. Le système de combat posède sa part d'animations custom, pas franchement jolies, mais pas franchement moches non plus.

3/5

La programmation

Ouais. Ouais la y a quand même du boulot de fourni, même si ca buggue par endroits, ca laggue pas mal par d'autres, dans l'ensemble, la prog est réussie. Le mini jeu ou on tire au canon sur le gros robot-rose-et-ridicule merdoye un peu par moments (ouh la, la moitié du canon est restée a gauche du terrain, alors que l'autre moitié fout le camp a droite), mais ca reste jouable.

3/5

L'originalité

Original? Je dirais oui. IParadise doit etre le premier jeu "débile" a m'avoir tenu jusqu'au bout. Les mini jeux sont originaux et ne manquent pas de fun, dans l'ensemble, tout tient bien la route (pas tellement comme le scénario, le pauvre ) tout en partant en vrille, ce qui est on ne peut plus original . Pour être sérieux, l'originalité réside dans le fait même d'avoir programmé un jeu délirant de telle manière a ce qu'il ne reste pas au joueur, a la fin, qu'un gros tas de privates jokes hasardeuses et de blagues grasses, mais bien un contentement certain du a la variété du gameplay. J'approuve a 100%.

4/5

Les mini-jeux

Le gros point fort du jeu. C'est normal, vu qu'il consiste en un enchainement de mini-jeux . Certains sont un peu décevants (comme la course avec le robot), mais la plupart sont tout de même entrainants, funs et originaux. Dans les innovations agréables, on peut citer le "Castlevania-like", le mini jeu ou on progresse avec ses deux persos en même temps, le mini jeu de tir au canon, ou des trucs plus simples comme le passage du tribunal ou il faut séléctionner les bonnes réponses (reflechissez, ce sont lesquelles.. Les plus sérieuses? hmmm perdu.) ou le boss final du jeu (une espece de bouillie de pixel étrange et indéfinissable ").

4/5

L'humour

L'humour est évidemment omniprésent dans IParadise, mais il a le défaut de faire rarement rire. Il me reste tout de même certains passages qui m'ont fait rire (eh oui, rire!), comme l'histoire du "charset qui ne pouvait pas lever les bras", ou les délires de Carl dans le métro . Malheureusement, ce n'est pas le cas de la totalité du jeu. Soit un peu trop private, soit un peu trop "lourd", l'humour ne fait pas mouche a tous les coups.

2/5

Système A-RPG

Sympathique système A-RPG qui apparait des que l'on met les pieds dans le futur. Il est en revanche assez difficile a manier (allez hop, les reflexes de Flash Gordon) mais a le mérite de ne pas bugguer a mort comme les systemes les plus courants. Le systeme au fouet en scrolling horizontal est, quand a lui, bien maitrisé, même si les déplacements et les animations paraissent un peu saccadés.

3/5

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Au final, est ce que IParadise est un bon jeu? Pas excellent, pas mauvais non plus, IParadise est a mon avis un jeu, non pas moyen, mais "qui aurait pu être bon". D'autres épisodes sont en préparation, parait-il, et étrangement, je n'en attends que du bon. Je conseille a tout joueur ennuyé de le tester tout de même, ne serais-ce que pour la variété de ses mini-jeux, et pour sortir un peu prendre une bouffée de "débile". Je ne peux qu'encourager l'auteur a suivre cette voie, tout en tenant compte des défauts évidents du jeu. Une bonne surprise de plus! Olé!

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !


Fatal error: Uncaught Error: Class 'Message' not found in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php:168 Stack trace: #0 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/design/newdefaut/cadre.php(87): include() #1 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/index.php(76): include('/home/users2/a/...') #2 {main} thrown in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php on line 168