Test :
La Voie, Episode 1
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
La Voie ? Naaan, ils ont osé faire un fangame sur ce chanteur québécois ?…Aah, okay, La Voie : The Way, d’accooord, tout s’explique. Nous avons donc devant nous la traduction d’un jeu anglais, sorti depuis maintenant deux ans, bien plus réjouissant qu’un jeu de musique sur Notre-Dame de Paris…On l’a echappé belle, les mecs !

Comme je l’ai précisé dans l’intro, La Voie est donc la version française de The Way, jeu anglais qui avait eu droit à un grand test sur Makersfarplace…autant vous prévenir qu’il méritait amplement cet honneur ! Nous sommes donc plongés dans une histoire de mercenaires, errants (et c’est le nom qu’on leur prête) dans une contrée luxuriante nommée La Voie. Nous incarnons l’un des leurs, Rhue, qui semble avoir connu quelques déboires familiaux. Mais cet endroit répond à la dure loi du plus fort, et Rhue, au départ accompagné de quelques personnes et inexpérimenté, en fera les frais. Il souffrira, rencontrera et apprendra au fur et à mesure des épreuves. Passionnant !

Sous ce premier aspect plutôt bourrin se cache un jeu très original, d’abord dans son déroulement : il y a deux sortes de combats, les normaux (qui utilisent le système de combat base de Rm2k…décevant mais bien géré) et des sortes de joutes appelées Elans. Ces dernières reposent sur le hasard, trois actions pouvant être choisies et influencées par un système de bonus/malus assez nébuleux (pour avoir refait le jeu deux fois, je n’ai pas encore tout compris). La difficulté du tout étant moyenne, il ne sera pas étonnant de mourir au cours de notre périple. Heureusement, les points de sauvegarde ne manquent pas ! L’originalité se confronte donc au classique et le mélange, bien que jouable et intéressant, nous fait tout de même regretter un véritable CBS…d’autant plus que l’équipe en aurait été parfaitement capable. Un menu custom est présent, très bien programmé et qui permet de se faire une idée du gameplay définitif (les fentes des armes où l’on peut insérer des sphères évolutives, les bonus/malus cités plus haut, les effets changeants des armes, etc). Du bon travail !

Graphiquement aussi, le constat est mitigé : de superbes panoramas en 3D, avec ombres magnifiques et effets sympathiques cotoient quelques phases en chipsets traditionnels qui auraient mérité plus de soin (les flash-back, l’histoire). Ne chipotons tout de même pas autant et saluons la qualité de l’ensemble qui, même après deux ans d’existence, réserve encore quelques prouesses, dont celle de ne pas ramer du tout !
Pour finir sur ce point, les personnages ont de l’allure, les animations sont excellentes et l’intégration aux décors, bien que ne se faisant pas sans heurts, reste très convenable.

Du côté de la bande-son, les bruitages sont classiques mais bien utilisés et les musiques, en MIDI malheureusement, collent superbement bien à l’action. Un petit mot enfin sur la traduction, qui n’est pas parfaite…c’était juste pour le signaler !

La Voie/The Way est donc un excellent jeu (seul le premier chapitre est présent dans la démo, comptez une petite heure de durée de vie) qui, bien qu’ayant un peu vieilli, reste malgré tout une valeur sûre. Dommage que personne n’ait eu la bonne idée de le traduire à sa sortie !

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !