Test :
World of Glass
Par CGK
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
World of Glass, de Hunter


Annoncé comme un projet en pause, voire peut-être même abandonné, World of Glass est tout de même présenté aux Alex d’Or sous la forme d’une démo. Reste à savoir ce que cette dernière recèle.

Scénario : Vu le peu d’informations dont on dispose, il est très difficile d’en parler. Un vaisseau s’est crashé dans une contrée enneigée et votre personnage Cùchullain essaie d’y pénétrer, alors que ses adversaires tentent de l’en empêcher.

Univers : Ici aussi, peu d’infos disponibles. Apparemment, ce jeu reprend des éléments des mythologies nordiques, en particulier la mythologie scandinave, en y ajoutant quelques éléments nouveaux. Une guerre aurait lieu entre les dieux et les humains, avec pour principaux protagonistes le Dieu Wotan et ses sbires, contre Cùchullain et d’autres humains de Samoni. A première vue, l’univers semble basé sur une idée sympathique mais classique, avec des références communes au monde des RPGs. Et vu la durée, impossible de se forger une autre opinion.

Graphismes : De très jolis panoramas dessinés par l’auteur donnent à ce jeu un cachet graphique des plus sympathique. Sans être détaillés à l’extrême, les paysages sont soignés et correctement mis en couleur. De plus, des éléments de relief sont gérés : le héros passe sous certains éléments des panoramas, certaines maps sont en deux phases de vision (une proche et une lointaine).

Les graphismes des sprites sont difficile à évaluer car on ne voit qu’un seul personnage en charset sur cette démo. Néanmoins, il est de facture correcte.

Les animations graphiques sont de bonne qualité, et assez nombreuses. Herbe qui bouge avec le vent, neige, feuilles mortes, animations du charset, effets graphiques sur les titres, ombres, etc. Ca donne un côté vivant à ce jeu, même dans le désert de neige.

Des scènes basées sur des artworks ont été créé. Le style de ces dessins est particulier, pour ma part, je le trouve assez original et plutôt joli. Les dialogues se font à l’aide de bulles type BD, et s’affranchissent complètement du système de dialogue de RPGMaker

Technique : Des efforts certains pour l’animation, mais c’est tout ce qui nous est donné de voir.

Musique et bruitages d’ambiance : La musique d’introduction est vraiment agréable à écouter (je l’ai casé dans une de mes playlists, c’est dire…) Elle commence calmement, dans le style ballade folk à la guitare, avant de passer à un registre plus grandiose et dramatique, type opéra, avec chœurs, cordes et orgues. Elle colle très bien à la scène d’introduction.

La sonorisation, pour ce qu’on peut en voir, est en adéquation avec le décor. Bruit du vent dans la tempête de neige et bruitages lors d’événements. Néanmoins, rien n’est exceptionnel dans cette partie, et il y a trop peu à voir pour vraiment juger.

Jouabilité : impossible de juger, on se contente de déplacer le personnage.

Durée de vie : très courte, on fait bouger le personnage pendant à peine deux minutes, juste après la scène d’intro. C’est un point décevant car la qualité de cette intro attire le client. Quand on sait en plus que le projet est à l’abandon, on termine cette démo avec un goût amer dans la bouche.

Pour conclure : malgré une qualité et un souci du détail indéniables dans de nombreux domaines, on ne peut jouer à World Of Glass sans éprouver une vive déception quant à la durée de la démo, qui est à la limite de l’acceptable pour les Alex d’Or. C’est un grosse introduction avec ce qu’il faut de jouable pour être ami au concours, mais ça n’est absolument pas un jeu. Cependant, je garde espoir de voir un jour la suite de cette alléchante démo.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !