Test :
Rutipa's Quest 5
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
Rutipa's Quest 5 (par des gens)


Diantre, malédiction et funérailles, un RQ aux Alex d'Or ! Comme chacun le sait, le concours fonctionne entièrement au copinage, il est donc évident que les RQ remporteront les notes maximales dans tous les domaines, spoliant ainsi les masses laborieuses de jeux tels que Final Fantasy Ultimate ou Lizard Warrior 2 !

Mais voyez-vous, depuis les origines, les RQ ont conquis à la force du poignet le droit de ne pas être tous excellents ; conséquemment, ils peuvent ne pas gagner, comme tout le monde (bien que, soyons honnêtes, leurs chances de bien se classer sont plus élevées que celles de certains autres jeux inscrits au concours, et ce depuis le troisième volet de la série - pour le premier, c'est déjà moins sûr)

Ordoncques, voilà que s'amène le cinquième opus. Après le succès du quatrième, consacré par d'aucuns comme le pinacle de la série (c'est qu'ils n'ont pas encore vu ce qui s'amène, mwahaha), on peut comprendre que RQ5, tout comme les suivants, se soit voulu plus "conceptuel" afin de varier un peu les plaisirs. Et selon les goûts de chacun, le résultat est inégal, ce qui n'empêche le jeu de rester fort agréable et indubitablement au-dessus de quantité de navets vidéoludiques que l'on nous sort en masse de temps à autre.

Le concept d'origine était déjà difficile : un RQ entièrement en dessins, où nulle vile conception de "chipset" ou "charset" n'aurait à intervenir. Ce qui fut plus ou moins bien géré selon les cas, avec parfois une place du joueur dans les événements réduite au strict minimum, mais la nature d'histoire à peine interactive de ce RQ est pleinement assumée, aussi n'y a-t-il pas tellement lieu de s'en offusquer.

Là où se trouve la vraie difficulté quant à l'évaluation de ce jeu, c'est dans le fait que des personnes très différentes avec des vues tout aussi divergentes (et incidemment des styles de dessins assez ... hem... variés et pittoresques dans certains cas) se sont attelées à sa réalisation - ce qui est somme toute le propre du jeu "en chaîne". L'inconvénient, c'est que du coup lorsqu'on cherche à faire une évaluation globale, tout tend inexorablement vers la note moyenne, à moins qu'il y ait vraiment des coups d'éclat ou "d'anti-éclat" qui compensent pour le reste (ainsi l'humour dans RQ4, qui avait ses moments grandioses).

Toutefois, quelles que soient les notes individuelles, il demeure que le plaisir global que l'on retire du jeu, et qui ne peut se quantifier ni se résumer à ces catégories, est indéniable : c'est peut-être facilité par la durée de vie réduite, mais on ne s'ennuie pas malgré certains passages un peu plus cryptiques que d'autres (mais quiiii est ce type aux cheveux rouges ?).

Un bon jeu, donc, pas excellent mais sur lequel on passe un bon moment.


2 - Scénario 2/5 Même avec la meilleure volonté du monde, on aurait du mal à le trouver cohérent, hélas. C'est surtout un enchaînement de gags parfois réussis, mais ceci relève de la note d'humour - pour le reste il faut bien avouer que c'est très ténu.

3 - Mise en scène 4/5 Cet aspect est assez difficilement comparable au travail de mise en scène de la grande majorité des autres jeux RPG Maker, aussi m'a-t-il été assez difficile de me décider pour une note. Toutefois on peut voir dans la plupart des parties de réels efforts qui méritent largement ce 4, avec dans certaines une recherche très spécifique - comme par exemple la 3D semi-mouvante de Saturnome ou le manga progressif de Pyro qui présente tout un travail sur les cases, leur disposition et parfois leur animation, mais il n'y a pas que ces deux-là - qui prouve que le jeu a beau ne pas être sérieux, il sert de cadre à des explorations intéressantes. C'est indubitablement l'un des bons points de ce concept de RQ en images, dommage que le reste ne le mette pas assez en valeur.

4 - Personnages 2/5 Il n'y a pas tant des personnages que ce que chaque auteur a voulu coller sur tel ou tel personnage. A part Discoman, mais comment Discoman pourrait-il être autre chose que Discoman ? Comme pour le scénario, les persos sont surtout des supports à gags et guère plus, mais on ne leur en demande pas vraiment davantae.

6 - Musique 3/5 Bien choisie, rien à redire, les musiques de Nury s'intègrent effectivement bien et je suis tout particulièrement fan de m2v, mais par ailleurs rien ne m'a trop frappé, et le nombre de musiques originales est assez réduit.

7 - Graphismes 3/5 Il y a du bon et il y a du ... rustique. Mais qui s'assume. Hélas dans l'ensemble ça tend à une moyenne qui ne met pas vraiment en avant les efforts individuels.

8 - Programmation 3/5 J'ai tenu compte de l'effort représenté par la gestion du jeu tout en images et des nombreux mini-jeux ; par ailleurs, il n'y a pas vraiment de coup d'éclat programmatoire dans le jeu, mais le tout se tient.

10 - Mini-jeux 3/5 Beaucoup de mini-jeux très classiques, avec effectivement une bonne réalisation et tout mais ... de l'évitage d'obstacle, bouhouhou. La partie de Nury a sauvé la mise de ce côté, je trouve, et l'on ne se lasse point de l'explorer pour trouver tous les petits trucs amusants planqués sur la carte !

11 - Humour 3/5 Aucun moment ne m'a vraiment fait hurler de rire, mais il y avait quand même quelques passages tout à fait glorieux (et d'autres qui l'étaient involontairement : je suis fan de l'expression faciale du type aux cheveux rouges, notamment lorsqu'il vient vaillament à notre secours) ; pour le reste, c'est amusant et ça fait sourire, donc c'est agréable mais sans marquer vraiment pour autant.

13 - Meilleur Non-RPG 3/5 Au final, comme beaucoup l'ont dit et beaucoup le diront encore, l'hétérogénéité (fiou je n'avais jamais remarqué le nombre de "é" dans ce mot) du tout et le manque de continuité font que ce jeu n'est pas excellent, même s'il reste indubitablement bon et plaisant à jouer, y compris lorsque c'est la troisième ou la quatrième fois et qu'on y rejoue juste pour écrire le test pour les Alex, ce dont tous les jeux RPGmaker ne pourraient se vanter.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !


Fatal error: Uncaught Error: Class "Message" not found in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php:168 Stack trace: #0 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/design/newdefaut/cadre.php(87): include() #1 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/index.php(76): include('/home/users2/a/...') #2 {main} thrown in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php on line 168