Test :
Le Nain Perdu ~ Chapitre 5
Par AlexRE
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
Un nain perdu ? Un cinquième chapitre ? Je n'ai pas joué aux autres auparavant... Ouf, ça ne m'a posé aucun problème !

Humour

S'il y a bien une chose qui est remarquable d'emblée dans ce jeu, c'est son humour. Un humour assez étrange au début, qui laisse une mauvaise première impression pour ma part (une introduction imagée pleine de jeux de mots, un roi tué par un nain qui ne s'est pas habillé... un peu déroutant). La mise en scène un peu simple (utilisation abusive de la commande "sauter") conforte cette impression. Encore plus déroutant : l'utilisation abusive de smileys. On se croirait dans une conversation MSN avec une fille de 15 ans, et pas dans un jeu-vidéo.
Enfin, quand on commence à évoluer dans le jeu, on finit par s'y habituer et apprécier.
Les interventions de Aryll donnent une atmosphère fraîche, que j'ai pu découvrir dans le Monopoly.
Le jeu contient plein d'éléments comiques : les gens lancés dans l'espace croisant les astronautes, les villages et PNJ saugrenus, la prononciation francisée des termes "Ready, Fight", les pingouins, les mulots, les professeurs fous, les images des monstres... Parfois un peu trash ou osé.
La présence de Seb Luca en tant que grand méchant est aussi spéciale, "déjà vu" dans les création amatrices, et qui fait un peu sortir de l'univers. La comparaison ne vaut pas grand chose, mais c'est comme si Dark Vador était en réalité Georges Lucas. Bref, tout commes les interventions de King Kadelfek et autres qui relèvent plus de la private joke.
Un humour inégal, donc, mais qui ne m'a pas trop déplu.

Scénario / Mise en scène

Un gros reproche que je pourrais faire au jeu est son scénario simplet et presqu'inutile. Dans un monde où un roi meurt en voyant un nain dans son simple appareil, ou quand un personnage principal décède à cause d'un lancer de caillou, on peut s'attendre à être surpris à tout moment. Dès lors, la quête de la princesse semble être un prétexte et prête à changer en cours de route. Ce qui - pourtant - n'arrive pas.
Il est aussi difficile de prévoir la longueur du jeu : je m'attendais à ce qu'on retrouve la princesse sur la première île. La soluce m'a permis de savoir en gros combien de temps il me restait plus ou moins.
Bref, je trouve que certaines longueurs arrivent entre le village fantôme et le village des lézards, et ce n'est ni avec le scénario, ni avec le gameplay qu'on arrive vraiment à rompre la routine. Heureusement que l'humour est là.
En ce qui concerne la mise en scène, comme dit plus haut, une sur-utilisation de la commande "Sauter" par moments, et de smileys. L'intervention de scènes en artwork est une bonne idée, dommage que ce ne soit que rare et ponctuel.

Graphismes

Ceux de base de RM - bien utilisés -, mais aussi beaucoup de création personnelle : nombreux artworks, dessins évolutifs pour les monstres, charsets personnels. Le jeu a une atmosphère unique de ce point de vue. Le déplacement des charsets semble parfois un peu étrange, mais on s'y fait rapidement. Cela m'a un peu fait penser aux Point & Click de Shai-la sous AGS.
L'humour semble parfois réservé à un public très jeune, mais certaines images semblent réservées à un public averti. Il y a quelque chose d'un peu paradoxal à ce niveau. Mais ça reste amusant, non vulgaire.
Pas mal de création graphique pour le système de combat "Street Fighter" aussi.
Et certaines scènes sympathiques (arrivée du bateau).

Bande musicale

Des créations entièrement personnelles ! Je dois avouer que je n'ai pas d'emblée reconnu une patte personnelle : deux ou trois musiques sont assez stridentes (thème du combat) et font penser à des mauvais midis. Par contre, on distingue certains joli thèmes qui restent dans la tête, et qui donnent une bonne impression globalement. Ça reste un point fort du jeu.

Bande son

Tout comme pour le Monopoly, chaque personnage a son propre son, ce qui m'a rapidement plu dans ce jeu. Les effets sonores sont souvent sous-utilisés dans les créations amatrices. On peut aussi remarquer un son pour chaque élément du décor qu'on analyse. Ça donne une vraie atmosphère vivante à l'ensemble. Il y a eu de la recherche à ce niveau.
Petit bémol cependant, pour les linguistes : j'ai reconnu certaines phrases anglaises comme "laisse moi tranquille" ou "subis ma colère" - si je me souviens bien - là ou le PNJ avait l'air pourtant amical. Une petite incohérence par-ci par-là donc.

Gameplay

Beaucoup de choses à dire à ce niveau là !
Quel est le gameplay principal du jeu ? Au début j'aurais eu tendance à dire le tir de pingvins. Puis se rajoute système de combat RPG et de combat "Street Fighter".
En fait le système de combat RPG est assez mal utilisé : ça ne sert pas énormément de combattre : peu de gain d'xp ou d'argent, aucune nouvelle attaque (au début du jeu). On sent qu'il s'agit surtout de rallonger la durée de vie et diversifier les activités du jeu. Problème : on se retrouve à marteler la touche "Entrée". Le nombre de combats RPG est correct, leur difficulté aussi (deux ou trois attaques nécessaires par combat), il manque juste l'intérêt de faire ces combats, de la stratégie et du challenge.
Heureusement, cela s'améliore un peu vers la fin du jeu, autour du village Whirlpool : enfin des nouvelles attaques, enfin des possibilités d'évolution et des combats un peu plus difficiles (donc du challenge).
Globalement, l'animation des monstres au cours du combat les rend un peu intéressants.
Le combat de "Street Fighter" est original et amusant, pas très facile, mais dès qu'on a compris qu'il suffit de marteler la touche "Entrée", il est facile de gagner à chaque coup. Pas trop de challenge à ce niveau là non plus, donc...
L'exploration dans les villages est rarement utile, il n'y a pas beaucoup d'éléments du gameplay à récupérer (objets) à part une arme ou armure parfois.
En outre, heureusement qu'il y avait une soluce du jeu (bonne idée !) car certaines choses étaient difficile à trouver, et sans indice (bougie, quizz de fin).
Bref, un jeu qui n'est pas trop "lourd" (pas trop de combats difficiles), mais pas spécialement intéressant non plus (peu de challenge), ce qui serait à améliorer par la suite.

Conclusion

Un jeu amusant, atypique, surprenant, avec de belles créations, mais qui manque de challenge et de plaisir de jeu. Malgré cela, je pense découvrir le chapitre 4 qui doit être du même acabit, les créations de Seb Luca étant fraîches et sympathiques.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !