Test :
Vader Ou La Fin des Haricots
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
"Un jeu humoristique ? Yahou !" me suis-je dit en découvrant "Vader ou la fin des Haricots", "en plus, il compte parmi les nominés des Alex d'or 2010 donc il doit être cool". Puis j'y ai joué.

Vader ou la fin des Haricots est une parodie de Star Wars se déroulant en grande partie sur l' Etoile Noire. Dans cette espèce de réalité alternative à la saga de George Lucas, on dirige Dark Vador qui est confronté à la Connerie (notez la majuscule) de [strike]Sriden[/strike] tout le monde. Ses troupes sont des feignasses dont l'humour s'approche de celui de Franck Ribéry. L'empereur est un pervers obsédé sexuel.... Dès le début, on est dans le ton avec une scène où Dark Vador, après avoir enfilé son casque se rend compte que quelqu'un a chié à l'intérieur. Je vous avoue, non sans honte, qu'à cet instant, j'ai souri mais en étant tout de même un peu inquiet.

Et j'ai eu malheureusement raison.
Globalement l'humour est mi-pruneau mi-raisin. Il y a de bons gags mais les dialogues sont trop souvent vulgaires, et lorsque, comme moi, on n'apprécie pas ce langage, un coup on pleure, un autre on sourit. Heureusement, on croise beaucoup de PNJ et avec chacun d'eux Dark Vador a une conversation différente contenant une blagounette inédite. C'est le même constat en ce qui concerne les objets/décors pour lesquels notre anti-héros a souvent quelque chose à raconter. Alors si tout n'est pas forcément drôle et fin, il y a du contenu et au moins de quoi sourire de temps en temps.

La réalisation de VOLFDH peut être qualifiée de correcte. Certes, le jeu ne fait plaisir ni aux yeux ni aux oreilles mais il est cohérent. Et parfois surprenant en osant des cutscenes n'utilisant pas le moteur de RPG Maker, en ajoutant des sons pas forcément nécessaires mais qui renforcent les situations comiques.

Le gameplay se veut ambitieux. Mais il se plante. A commencer sur son élément principal: les phases de baston.
Théoriquement, le joueur doit utiliser deux boutons: la touche "action" pour balancer un coup, la "annulation" pour parer. Juste après avoir paré une attaque, il peut en lancer une plus puissante en appuyant sur la touche "action". "Sur le papier ça sonne bien pourtant", mais ingame, parer un coup est difficile. Aussi, en se mettant à distance correcte et en bourrinant la touche "action", on peut s'en sortir sans problème. Et c'est ça le problème.
Le reste du jeu, on fait des classiques trajets "point A" à "point B" mais finalement, ce sont les moments les plus agréables, le déplacement en diagonale, bien qu'imparfait, aidant.
"Le reste du jeu" ? Ce n'est pas tout à fait exact. VOLFDH se termine sur une nouvelle phase de gameplay "custom" qui aurait pu être intéressante. Mais une nouvelle fois, le résultat n'est pas réellement convaincant; par exemple elle requiert l'utilisation de cinq boutons de plus qui ne sont pas vraiment bien placés, et puis lorsqu'on joue au pad c'est un peu étrange de devoir revenir sur le clavier. Et encore une fois, il est possible de s'en sortir très facilement sans exploiter véritablement les possibilités offertes.

Si vous aimez l'humour vulgaire et pas toujours drôle, ce jeu peut vous intéresser. Si vous détestez ce type d'humour et si vous aimez souffrir, alors ce jeu peut aussi vous intéresser.
Je n'ai pas aimé "Vader ou la fin des Haricots". Je n'ai pas détesté non plus. Je pense qu'il possède suffisamment de qualités pour trouver un public et au fond, c'est l'essentiel.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !


Fatal error: Uncaught Error: Class "Message" not found in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php:168 Stack trace: #0 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/design/newdefaut/cadre.php(87): include() #1 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/index.php(76): include('/home/users2/a/...') #2 {main} thrown in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php on line 168