Test :
La Route de la Gloire

Temps joué : 3 h 45 min


Introduction

La Route de Gloire est un RPG dit "classique", développé sur RPG Maker VX, une version que j'aprécié particulièrement, puisqu'étant limitée techniquement, c'est là que l'on arrive à apercevoir l'esprit créatif des joueurs pour démarquer leur jeu des autres.

Ce jeu ne m'a pas dutout emballé au départ, mais au fur et à mesure, j'ai pû aprécier pas mal d'aspects du jeu, et je suis justement là pour vous en parler.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3,25/5)

Je n'annoncerais sûrement pas le scoop de l'année en vous disant que le gameplay du jeu s'apparente très fortement à celui d'un "RPG Classique", mais encore une fois, et comme je le dis toujours : "bon dieu, mais qu'est-ce que ça marche bien !".

Les combats sont du tour par tour classique, et le système de combat fonctionne bien. On a également une régulation du niveau de difficulté et des gains générés par le combat, en fonction de la configuration de notre équipe. J'ai vraiment pris du plaisir, et surtout du temps, à faire gagner de l'expérience à mes personnages dans la carte du monde, sûrement car j'ai vraiment accroché au système de combat, pas très complexe mais efficacement classique au final.

Un système de quêtes est également présent, afin de permettre au joueur de s'aventurer un peu plus dans l'univers du jeu, et finalement d'en connaitre un peu plus sur les différentes région de l'empire. Je dis toujours qu'un jeu avec un bon système de quêtes et peu de quêtes, vaut mieux qu'un jeu avec des millions de quêtes annexes mais mal répertoriées. Le jeu a comme qualité de nous présenter de manière très claire l'avancement et l'état de chaque quête, sans pour autant avoir développé un système de ouf pour les répertorier. Une simple fenêtre de dialogue viens nous informer des différentes quêtes, et de leur objectif principal.

Par ailleurs, il deumeure pas mal de choses à faire dans les différents villes et villages du monde, comme par exemple des compétitions de combats avec badge de la ville à la clé, en clin d'oeil sûrement à la série des Pokémon.

Les autres éléments de gameplay m'ayant peut être échappé, logé quelque part dans mon inconscient, ajoutés aux éléments cités plus haut, forment un tout bien cohérent, et une base solide pour le jeu.

Histoire (Note : 3/5)

L'histoire serait pour moi l'aspect le moins efficace du jeu, comparé au gameplay et à la bande son par exemple.

Un peu trop irréaliste au départ, on se laisse finalement avoir par le scénario qui évolue et s'affine au long du jeu. La frustration de l'intro se dissipe peu à peu, je l'admet, mais me reste encore entre la gorge, car regressant le niveau de l'histoire principale.

En effet, au début du jeu, le jeune prince se fait accoster par son père pour une discussion pour le moins déroutante : il lui annonce qu'il souhaite que, lui, reprenne le trône. Déjà, un roi n'anoncerait pas cela à son fils d'une manière si imprévue, alors qu'il venait juste de se réveiller. Et puis la discussion s'enchaîne très vite, et l'héros n'a même pas le temps de réfléchir, comme ça se passerait lors d'un échange de Malabar : oui ou non, et ciao bello. Encore, l'auteur aurait pû faire en sorte qu'ils aient déjà traités de ce sujet, et que l'on assiste seulement aux explications "finales", mais là c'est quand même autre chose, de bien moins réaliste malheureusement.

Bref, ensuite il crée son équipe et s'en va pour "faire quelque chose d'assez important pour prouver à son père qu'il est bien son fils" (nan je blague, mais c'est presque ça). C'est assez dommage puisque ça enlève tout charme à l'aventure en elle même : "-On va où ? -Ché pas, on va allez aider des gens jusqu'à que ça soit bon ...".

Et c'est vraiment l'intro qui "gâche tout", parce que le reste est nettement plus travaillé : les feux de camps où chaque héros de l'équipe s'exprime sur son passé et son but dans l'aventure, les histoires de chaque cité et celle de l'empire en général, ... Bref, ça commence mal, mais poursuit plutôt bien. On a bien ce rebondissement un peu plus loin dans lhistoire, qui relance heuresement l'intrigue avec la rencontre du jeune homme aux cheveux gris, intriguant aux airs méchants, mais qui jouera un rôle important par la suite.

Je n'ai pas assez avancé pour assister à la fin du jeu, mais vu comme cela évolue au fil du jeu, cela ne m'étonnerait pas que ça se finisse en apothéose avec un bouquet final bien travaillé.

Ambiance et Immersion (Note : 3,75/5)

Je dois dire que le jeu est doté d'une certaine âme mine de rien, et cela est d'autant plus vrai que l'immersion dans cette ambiance est assez efficace.

On a en effet un peu de mal à s'y mettre au début, du fait de l'histoire qui enlève un peu de cohérence au jeu (à mon goût). Mais lorsque l'on se lance dans l'aventure, on est rapidement aspirés par l'univers du jeu, les combats, le monde à explorer etc. Les graphismes sont très bien choisi pour aller avec l'ambiance musicale et celle des personnages. Les musiques sont entrainantes et on est aspirés vraiment dans le jeu (je me répète, mais j'étais vraiment ASPIRE quoi!)

Les combats sont ceux qui m'ont permi de vraiment m'immerger dans le jeu, et de ressentir finalement cette ambiance limite médiévale, mais franchement aventurière.

Bref, pas besoin de m'étaler là dessus, dès les premiers instants de l'aventure (et pas du jeu, ), tous mes sentiments ont été boulversés, et ceci tout au long du jeu (même pendant les phases ennuyantes d'xp).

Graphismes (Note : 3,5/5)

Les graphismes du jeu sont d'un niveau globalement assez bon.

Le mapping est bien maitrisé en général, et les éléments apportés en plus des RTP sont la bienvenue dans l'harmonie et le travail artisique de qualité que nous inspire le jeu. Certaines maps sont assez chargées, je dois l'admettre, mais c'est plus par peur de bien faire je dirais, l'auteur ayant sûrement préféré ne pas laisser ses maps "vides".

Les animations en combats ne sont pas tellement nombreuses, mais suffisent pour rendre le combat assez visuel par moment, et efficace dans l'apport d'informations nécessaires au bon déroulement du combat (pv perdus, affectations (poison, etc.)).

Enfin, il serait intéressait de souligner le travail fournis concernant l'apparence des personnages, notamment les divers faces des personnages, rendant les dialogues un peu plus vivants en effet.

Bande-son (Note : 4/5)

La bande son de ce jeu est d'un très bon niveau, et je dois reconnaitre que j' ai passé des minutes sans rien faire dans le jeu, juste pour laisser terminer les boucles harmonieuses des musiques d'ambiance entrainantes de La Route de la Gloire.

Par contre, si je devait tout de même fournir une critique constructive concernant la bande son, j'aurais conseiller l'auteur d'ajouter un peu plus de bruitages durant les dialogues entre autres, afin que la mise en scène soit d'un meilleur niveau encore par exemple. Quelques efforts d'introduction de bruitages à certains endroits clés aurait pu booster l'ambiance et l'immersion, et ça aurait été tout à l'avantage du jeu bien entendu.

A part cela, les musiques sont nombreuses, fluides, épurées, entrainantes, en cohérence et en harmonie avec l'ambiance du jeu à tout instant, sans défauts apparent je dirais.

La paire maker et compositeur a ici fourni un travail de qualité. Bravo !


Awards spécifiques

Game design (Note : 2,25/5)

Le gameplay du jeu n'est pas mauvais en fait, et je tiens à le souligner, mais ce n'est pas comme si il y avait également eu un travail de fou au niveau du Game Design, pour apporter de la fraicheur au RPG : non, la majorité du gameplay se limite a celui proposé par RPG Maker à la base.

C'est bien pour cela que je précise que le gameplay n'est pas mauvais, car en l'occurrence ici, le gameplay classique s'avère assez efficace, mais il n'y a mon sens pas d'éléments de gameplay sortant du lot. Il y a bien quelques tournois etc, mais qui reposent principalement sur le combat de base de RPG Maker, ce qui enlève d'un coup toute originalité au concept. Effectivement, le système de combats amélioré, avec les différences de gains et de dommages en fonction de la composition de notre équipe, était une bonne idée que je salue vraiment, mais n'est pas suffisante pour que tout le gameplay du jeu se repose sur ce point pour basculer complètement.

Ainsi je dirai que ce n'est pas malheuresement pas la catégorie de prédilection du jeu.

Level design (Note : 3,25/5)

Les différents "donjons" du jeu sont réellement intéressants, et construits de manière intuitive mais ammenant tout de même une certaine suprise au joueur lorsqu'il est dedans. Le mapping est vraiment épuré, efficace, sans traces : un vrai coriace ! On voit qu'il y a eu du travail de ce côté et tout joueur lambda le remarquera indirectement également.

Les villages sont également intéressants à explorer, et les quêtes sont astucieusement introduites, aux endroits opportuns. On est pour le coup discrètement guidé vers la suite du jeu, mais l'on peut tout de même aborder le jeu dans l'ordre souhaité, dans les limites du possible bien sûr.

Le rythme du jeu est bien dosé : un jeu exitant et reposant à la fois. La difficulté est également un point non négligé par l'auteur du jeu : je salue le travail d'adaptation de la difficulté.

Le level design du jeu, malgré les éléments de gameplay très basiques, est on ne peut plus travaillé. Bravo.

Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 2,5/5)

Le scénario du jeu, comme développé dans l'award Histoire, repose à la base sur un lancement d'intrigue un peu bancal. Il est donc normal que l'on s'attende à du rafistolage à la surface, tout au long du jeu. Mais en réalité, ce n'est pas vraiment ce qui se passe.

En effet, le lancement initial de l'intrigue n'était pas assez puissant pour que tout l'histoire repose dessus, mais fut seulement un prétexte pour le début de l'épopée, qui elle saura par la suite se construire une trame scénaristique plus intéressante tout au long du jeu.

Donc je dois dire que l'histoire n'est pas mauvaise, mais qu'elle n'est pas pour autant totalement crédible, ou originale pour autant. Le scénario se veut réaliste, mais ne l'est pas. C'est ce décalage qui ne permet pas au jeu de briller dans cette catégorie.

Mise en scène (Note : 2,5/5)

Le scénario du jeu, selon mon humble avis, n'a pas été à la hauteur pour donner ce puissant souffle à l'âme du jeu. Néanmoins, et je suis assez désolé de le dire assez sechement, mais la mise en scène, aussi, n'est pas à la hauteur pour cette tâche. On assiste malheuresement alors à une histoire "bancale" dans son fond, assez pauvre dans sa forme.

Concernant les dialogues, je dois dire qu'ils ne sont pas vraiment palpitants. Ils sont simples et efficaces dans le passage de l'info, mais on n'a pas de répliques épiques, de jeu entre les personnages, un humour assez inefficace, et quelques fautes d'orthographe qui vienne casser l'immersion. Je vous rassure, ce n'est pas du côté des dialogues qu'il faut chercher le vrai coupable, mais bien côté de la mise en scène.

En effet, durant les "cinématiques" du jeu, on ressent une certaine monotonie. L'insuffisance de bruitages, l'absence de mouvements originaux des personnages dans l'espace de la scène (à part leur animations propres), l'absence quasi-totale d'éléments d'animations graphiques ... ne peut me faire dire que du mauvais de la mise en scène, n'est-ce pas ? Heureusement que la bande-son vient égayer un peu le décor, mais le travail de mise en scène, n'est pour moi pas assez suffisant pour espérer décrocher cet award.


Univers (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 3,75/5)

Un autre point assez travaillé du jeu est bien entendu tout ce qui concerne les personnages de ce dernier.

Chaque personnage a réellement son histoire propre, et on en découvre petit à petit au fil de l'aventure. Les informations sont divulguées au bons moments, notamment à l'occasion des campements, et on n'en a à chaque ni trop peu, ni trop trop (...). En fonction de l'équipe que l'on choisi au départ, les dialogues lors des campements sont différents, et cela donne de l'oringinalité à chaque partie, en introduisant par la même occasion le passé parfois lourd des personnages présents.

Outre leur histoire, chaque personnage bénéficie, en combat notamment, de compétences qui lui sont propres et qui sont parfois singulièrement développables (la karatéka qui passe aux différents dojos par exemple). Chaque perso possède ses propres attaques, en cohérence avec son propre univers et ses capacités inées : une personalisation du combat à la hauteur !

Enfin, on a une assez raisonnable palette d'animations des faces et des charas des personnages, ajoutant un aspect visuel agréable lors des scènes de discussions (heureusement d'ailleurs ).

Bref, un travail de qualité je dirai concernant les personnages, qui se doit d'être mis en avant.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 4,25/5)

Les musiques custom du jeu sont d'une qualité indéniable.

Mélodies épurées, au boucles non sacadées, haromnieusement ajustées, à l'ambiance du jeu à l'instant t .
Entrainantes par moments, émouvantes, parlent aux sentiments, donnant envie d'aller de l'avant, palpitants.

Les musiques sont nombreuses, les sons d'ambiance également, mais pas les effets sonores malheureusement. Un bon package varié de musiques nous est ainsi proposé dans ce jeu, et j'ai vraiment passé de bons moments sur l'écran titre ou sur la map du monde par exemple, en ne faisant qu'écouter ... ces musiques originales.

Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,25/5)

La Route de la Gloire est un bon jeu ! Oui ! Même si cela n'apparait pas vraiment dans mon test, j'ai pris vraiment du plaisir à jouer à ce jeu, et je dois admettre qu'il y a eu un travail considérable sur ce projet.

Néanmoins j'ai voulu, durant ce test, m'attarder sur les points un peu sombres du jeu, afin que l'auteur soit plus à même de nous sortir un jeu de très grande qualité après prise en compte des différentes remarques. Le jeu se veut classique, mais cela lui réussit : gameplay en béton (oui RPG Maker est en béton), personnages attirants, musiques de qualités, etc.

Le jeu peut cependant acquérir une âme puissante si le maker prend le temps de revoir l'introduction, le scénario de départ surtout, et tout ce qui pourrait nous permettre d'être encore plus scotché une fois lancés dans le jeu (mise en scène, animations, idées originales de gameplay, etc.).

Je suis sûr que cette démo a un sacré potentiel pour donner naissance à un jeu de grande qualité. Continue ainsi !


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !