Test :
Timeless Wound

Temps joué : 1 h 45 min


Introduction

Salut,
Etant en pleine course contre la montre pour faire ce test, je ne vais pas pouvoir tester grand chose, parce ce 6 jours (avec le taf à côté) pour tester et rédiger ce test, c'est vraiment short. Cela dit, j'avai l'impression d'avoir joué à l'un des jeux de l'année, mais ce fut pas tellement le cas. Bref, allons-y.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

Comme d'autres jeux cette année, Timeless Wound utilise un système de combat semblable à celui de RPG Maker 2003. C'est juste un détail, mais ça tranche totalement avec le reste des jeux avec ce système de combat, mais la barre de chargement pour les attaque (je sais pas trop comment appeler ça) est en haut à gauche et surtout, COMMUNE avec les protagonistes et les ennemis. D'ailleurs, pour les ennemi, c'est facile de savoir ils ont quelle icône, mais pour les alliés, il faut un certain temps.
Il y a un combat, dans l'épreuve des 12 maisons, on doit affronter une vielle peau, elle s'appelle "Scorpion" ... Elle est assez forte (on a retrouvé la femme à Chuck Norris =>[]). À certain moment, elle rend égal à 400 les PV des personnages. Quant on est à 1500 PV, ça fait mal au cul, mais quant on en est à 57 PV, c'est la teuf.
Tant que je parle de l'épreuve des 12 maisons, on va continuer à en parler. Dans la plupart des maisons, on se fous des prunes dans la poire, mais d'autres ont des énigmes (comme les maisons des spectres), comme celle du sagittaire, on doit déplacer des chevaux de différentes matières sur des cases plus ou moins foncée. C'est très intéressent, mais comme je n'aime pas ce genre d'énigme (placer le cheval le plus léger sur la case la plus claire et le plus lourd sur la plus foncée), j'ai arrêté là. Et puis bon là, les test c'est du contre la montre.

Histoire (Note : 3,75/5)

Nous avons à faire à un genre d'histoire assez classique (mais pas trop). Tant que je suis dans ce paragraphe, je note juste un tout petit détail, mais un détail qui m'a bien gonflé: Syël, le protagoniste du jeu, a un chara d'Alex Rutipa version RPG Maker XP. C'est juste un détail, mais voilà.
Après nous avons un bon scénario, bien qu'un peu confus au début, tien la route par la suite du jeu.

Ambiance et Immersion (Note : 3/5)

Je sais pas si c'est moi, mais le premier village m'a très légèrement évoqué Aëdemphia, peut-être dû à des effets de lumière très sympathiques. Après, peut-être à part les 12 maisons, avec leur ambiances un peu provocatrice, je ne me suis pas réelement senti aspiré par l'ambiance du jeu.
L'ambiance dans la maison du sagittaire m'évoque un peu Professeur Layton, dû à l'énigme. Mais ce que j'adore surtout, c'est, un fait l'énigme et les deux autres ne branlent rien.

Graphismes (Note : 3/5)

Je n'ai rien contre ça, comme je l'ai dit et redit dans certains tests, mais... Dieu, quant est que tu m'épargneras les jeu en RTP? Que je puisse noter d'autres styles. Ça n'est strictement pas un problème, puisque le mapping est correct dans l'ensemble (si on retire la #*$¤?! de montagne aux fenêtres, dont je parlerai dans le paragraphe approprier).
Cela dit, comme d'autres jeux en RTP cette année, on a des élément graphiques amené de l'extérieur. Et l'écran titre et les boîtes de dialogues sont vraiment super sympa.

Bande-son (Note : 3,75/5)

On a une bande-son assez sympa, qui colle vraiment bien à l'ambiance. Les musiques sont assez harmonieuses, mais je ne retiendrai pas Timeless Wound pour sa bande-son, qui a une bande-son des plus classiques, surtout dans ces bons vieux RPG classique.
Après, niveaux bruitages, c'est correct, on n'en demandera pas plus.


Awards spécifiques

Game design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 1,5/5)

Le level design est assez correct, mais certains détail m'ont troublés. Comme par exemple la montagne, juste après le premier village. J'aimerai, pour l'amour de Dieu, qu'on m'explique...POURQUOI Y'A DES FENÊTRES APRES CETTE MONTAGNE?!?!? POURQUOI?!?!?
Bon aller, on va dire que ces #*$¤?! de fenêtres après la montagne, c'est juste un détail. À part ça, c'est assez harmonieux, surtout les villages.

Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 3/5)

-PAS EU LE TEMPS DE BEAUCOUP JOUER, DONC JE VAIS ME CONTENTER DE CE QUE J'AI VU-

Le scénario est assez sombre, on ne sait pas grand chose au début. Grâce à un petit combat qu'on est obliger de perdre et des dialogues assez poussés, on comprend bien que Syël et ces potes (qui rejoindront le côté obscur après le combat) sont en froid avec Ankh.
Après s'être fait battre par ce dernier, Ankh transforme (si je peut dire ça ainsi) nos potes en serviteur. Quant à Syël, il l'envoi dans le futur, 200 ans plus tard, pour qu'il voie son oeuvre .
C'est assez recherché et ça marche nickel, mais ça reste très flou au début.

Mise en scène (Note : 3,75/5)

Nous avons là une bonne petite mise en scène. Le peu que j'ai tester du jeu m'est paru crédible pour de la fantaisie (sauf quant la grognasse nous rejoins dans la montagne aux #%¤* de fenêtres (dont je parlerai plus dans la partie "Personnages")). Le premier village est vraiment super dans ce domaine, les 12 maisons aussi d'ailleurs. Le mapping avec sa musique donne aussi un côté crédible au jeu (le mont fenêtre est TRÈS légèrement sauvé par sa musique).
Sinon, pour la vielle qui s'appelle Scorpion, c'est une blague j'espère?

Univers (Note : 3,5/5)

Nous avons là un univers assez bien construit, mais des plus classiques. Fantaisie médiévale, création du monde par des dieux/titans, quête pour taper le méchant pas beau. Sinon, ça marche plutôt bien et le concept est un peu rafraîchi grâce au scénario, où l'on est envoyé dans le futur et où on ne se contente pas seulement de trouver le château du méchant pas beau. Pour ma part, je n'en demanderai pas plus.

Personnages (Note : 3/5)

Assez bien de ce côté, même si le scénario au début ne permet pas de bien s'imaginer les personnages (sauf le fait qu'il ne sont pas super pote). Par contre, la guerrière que l'on croise dans la montagne aux #$*¤ de fenêtres, Syël lui raconte son histoire. Nan mais là, c'est aussi cliché que dans les Final Fantasy, on croise la meuf pour la première fois, on lui raconte notre histoire, mais elle décide de nous rejoindre quant même alors qu'elle nous connait depuis 2 minutes à peine. Là je dit non, c'est pas du tout crédible, j'y croit pas une seconde (c'est qu'un détail, certes, mais c'est ce genre de détails plombant qui donne envie de faire la Caramelldansen tout nu dans la rue).

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 4/5)

Nous avons là une fusion entre des musiques amenées de l'extérieur et des musiques made in participants de Timeless Wound (24 au total, d'après les détails du jeu). La plupart des musiques faite par les participants sont super, mais on entend bien que c'est fait par des amateurs (c'est pas qu'il y a de mauvaises notes, loin de là, mais certains sons font un peu comme des ultrasons). Certains bruitages sont également custom, ça fait du bien (par rapport aux éternels RTP).

Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,75/5)

Malgré les quelques détails frustrants et la putain d'énigme des cheveaux dans les 12 maisons, Timeless Wound a tout d'un bon jeu. Il saura ravir les fans de bons vieux RPG. En somme, c'est un travail d'équipe vraiment très sympa. Si je devait le recommander à quelqu'un (ce que je ferai volontier, d'ailleurs), je lui dirait:
<< C'est un super jeu! Par contre, j'espère que tu aimes les énigmes du genre Professeur Layton et les montagnes avec des fenêtres. >>
D'accord, j'abuse avec les fenêtres après la montagne, mais c'est vraiment le détail le plus WTF que j'ai vu de toute ma vie (c'est vraiment la chose qui va me faire souvenir de Timeless Wound).
Sur ce, bon courage pour la suite, les cocos .


Remarques diverses

Sympa la colonne qui parle:


Dieu du ciel, c'est pas vrai ça, quant même:

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !