Test :
Projet S.I.L.E.N.C.S

Temps joué : 5 h


Introduction

Une jeune fille amnésique, un collège reculé, 18 élèves et une interdiction de sortir de l'établissement; bienvenue dans Projet S.I.L.E.N.C.S.

J'en avais entendu parler par le biais d'un ami juré et les captures d'écrans laissaient penser à quelque chose de vraiment original. Maintenant que je peux me plonger dans le jeu, je vais voir ce qui se cache derrière ce titre mystérieux.


Awards généraux

Gameplay (Note : 2,75/5)

Le jeu se répartit en plusieurs phases de gameplay:

Dans un premier temps, l'exploration est très présente dans l'établissement scolaire de l'étrange. Il est question d'aller chercher un livre pour apporter à tel élève, rapporter des pinceaux à l'autre, etc... C'est une manière de découvrir un peu ce qu'il se passe, et même si c'est un peu répétitif, c'est une entrée en matière sympa. On se perd un peu dans le lycée, mais le level design est tel qu'on a envie de découvrir d'autres salles. Dans un souci de réalisme, chaque fois que l'on récupère un objet, il faut l'équiper pour le donner.

Après sans trop en dévoiler, le jeu bascule dans une direction "enquête" quelque peu glauque avec des interrogatoires et des indices. On essaye de recouper les informations entre les différents ados, et on découvre les choses étranges qui perturbent les environs. Si en théorie c'est un changement de manière d'avancer dans l'aventure, le gameplay reste sensiblement le même.
On a le droit à quelques combats assez tard dans le jeu mais rien de marquant.

En quelque sorte un gameplay classique mais qui colle bien à l'ensemble

Par contre la gestion de la souris est plutôt gênante qu'autre chose. Dès la saisie du nom j'ai cru être bloqué car le pointeur de la souris était sur une lettre. Je ne sais pas si c'est possible de permettre au joueur de choisir sa maniabilité.

Histoire (Note : 3,25/5)

Dans ce scénario emprunté de thriller et de fantastique, on se retrouve totalement perdu dans cette bâtisse scolaire avec notre personnage principal qui a perdu la mémoire. Quand elle se réveille, elle découvre que tout le monde la connaît plus ou moins, peut parfois réagir bizarrement et ira l'aider ou non. Pour ne pas arranger les choses, le personnage principal a des hallucinations et des évanouissements successifs. Peut être que cet endroit est piégé? En tout cas un nouvel événement intervient lors que le projet mystère est dévoilé par la directrice de l'école. Pas de sorties, pas d'appel aux services de secours,etc... jusqu'à nouvel ordre. Si tout est respecté, de grosses sommes d'argent attendent les élèves candidats. Mais à quel prix?

L'aspect huit clos de l'aventure est quelque chose de très intéressant. Chaque personnage a sa propre histoire, ses relations, et sa manière de réagir au projet S.I.L.E.N.C.S. Le changement de ton opéré quelques fois dans le jeu pour du fantastique nous mettent un peu dans le doute, Ca m'a fait penser personnellement à du ClockTower;

Certains personnages sont un peu moins travaillés cependant, et quand il arrive quelque chose à l'un deux, je n'ai pas vraiment été attaché.


Ambiance et Immersion (Note : 3,5/5)

Ah l'ambiance! Pour un jeu à ambiance comme celui ci, il faut mettre le paquet.

J'en ai un peu parlé grâce à l'histoire, mais le côté enfermé de la chose permet de reprendre des procédés de thriller ou d'horreur. Tout le monde surveille tout le monde, tout le monde suspecte tout le monde; et le seul personnage (nous) qui semble pouvoir éclaircir le mystère est une amnésique hallucinée qui n'arrive pas à gérer ses relations.

Les environnements vont du mignon au carrément glauque et les changements de tons sont bien accompagnés par des changements de dialogues, de graphismes et de sons. Il m'est arrivé de me dire que tel ou tel personnage était trop prévisible avant de raviser mon jugement juste après. La partie plus enquête permet de voir un peu le travail fait sur la personnalité de chacun. On rentre plus dans les souvenirs de certains personnages également

Et petit message personnel, la directrice m'horripile au plus haut point ( dans le bon sens du terme)

Mais quel dommage que le jeu soit bourré de fautes d'orthographe. Personnellement ça m'a plutôt sorti du jeu. Il faut penser à fournir une version corrigée.

Graphismes (Note : 4/5)

Le point fort du jeu.

Même si le style peut paraitre trop simple à certains, un grand merci au créateur de ce jeu de proposer une patte graphique propre. Les charsets par exemple sont plutôt très expressifs, avec 4-5 faces différentes pour l’héroïne. On a moins l'impression de piloter un avatar et plus de contrôler un personnage avec ses propres sentiments. Les univers sont également réussis, et se ballader dans cette nouvelle prison n'a jamais été aussi angoissant. (et les quelques univers en extérieurs ont le même traitement)

Chaque changement d'ambiance se traduit par des variations de palette de couleurs, et c'est aussi réussi que le reste.On peut regretter certains éléments qui peuvent se ressembler (surtout pour la recherche d'objets), et le fait d'avoir à installer ses rtp avant de jouer. Mais du reste, je réitère mes compliments.

Bande-son (Note : 2,25/5)

Dans l'optique d'instaurer une ambiance pesante, des musiques ont été utilisées en conséquence.

Elles proviennent d'autres jeu comme F.E.A.R par exemple, Elles ne sont pas mauvaises en soit mais sont très vite lassantes et parfois un peu utilisées bizarrement. Ce qui est dommage car sur la mise en scène sonore, avec par exemple des moments de calme avec un cri soudain qui glace le sang, le travail réalisé est plutôt bon et l'on sent que le créateur du jeu à une idée bien précise en tête et une certaine idée de la cohérence.


Awards spécifiques

Game design (Note : 2/5)

Comme dit dans ce test, l'ambiance, l'histoire, les personnages sont réellement bons. Le jeu en lui même est assez classique mais rien n'est vraiment rédhibitoire. On alterne entre les phases réelles, les hallucinations, les enquêtes, la vie au lycée, etc...

Certains problèmes du jeu sont par contre vraiment dommageables :

- Problèmes de dépendance : nécessité de télécharger un DLL et les RTP. Dans le cas d'un jeu proposé dans un concours ou le jury n'a pas frocément la version VX du programme de making, le fait d'avoir à chercher soit même les fichiers est (désolé) chiant.

- crash dans le jeu : problèmes de fichiers manquants. Lors de l'ouverture d'un livre, le jeu se crashe violemment avec

- Le système de souris. Cela part d'un bon sentiment, mais cela fait se bloquer à plusieurs reprises le jeu sur des menus. La sauvegarde de ce fait (quand on arrive à la trouver) oblige le joueur a dégager la souris de l'écran ou alors à l'utiliser tout le temps.


La note est un peu dur, mais pour un jeu présenté à un jury, il faut faire attention et bien tester l'ensemble.

Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 3/5)

Un scénario réellement prenant, le maker étant plutôt bon dans ce domaine.

Le début peut être considéré comme cliché mais à tort. L'histoire évolue progressivement pour installer un climat malsain entre les élèves du lycée concerné par le projet S.I.L.E.N.C.S. Des actes horribles sont commis, les gens s'accusent mutuellement, et notre personnage principal amnésique aura fort à faire pour déterminé le vrai du faux. D'ailleurs la barrière entre le fantastique et le réel est fine, tandis que notre personnage subit des hallucinations, lui mettant encore plus de doute sur les personnes l'entourant.

Mise en scène (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Univers (Note : 2,75/5)

Un endroit clos, une directrice folle et sadique, un projet mystérieux, des événements horribles; voila le contexte du projet S.I.L.E.N.C.S.

L'univers ne s'étend pas sur des pages et des pages mais donne envie de s'y plonger. Le background des personnages, la création du projet mystérieux, pourquoi le lycée est il bouclé jusqu'à nouvel ordre? Toute les réponses ou presque sont développées au fur et a mesure du jeu. On respecte le principe du huit clos sans se contenter de ça.


Personnages (Note : 3,5/5)

Les personnages ont eu le même traitement que l'ambiance générale.

Le personnage principal, amnésique, parait au départ un peu trop stéréotypé. Mais au sein de l'histoire et de ses discussion avec différents protagonistes, elle acquiert un peu de profondeur et va devenir malgré elle plus importante qu'elle ne le croit. Ses hallucinations sont clairement inquiétantes.

Les deux personnages secondaires les plus importants, Cedric et Anna, sont les plus mystérieux. Parfois calmes et parfois hystériques, ils vont tout faire pour se partager leur amie. Jusqu'à quel point? Ca sera une des questions que l'on se posera fréquemment.

Les autres élèves sont un peu en retrait, ce qui est dommage comme dit plus haut, car si quelque chose arrive à l'un deux, ça fait ni chaud ni froid.

Enfin la directrice, paraissant juste autoritaire dans un premier temps, montre un visage bien différent par la suite du jeu. C'est elle qui annonce en début d'aventure le fameux projet S.I.L.E.N.C.S. Elle m'inspire des claques, ce qui veut dire que c'est réussi.

En résume un bon travail avec quelques changements à faire pour que ce soit vraiment prenant.

Graphismes originaux (Note : 4,25/5)

Comme déjà évoque dans la partie graphisme, les graphismes originaux de ce jeu forment un tout cohérent. Les personnages ont chacun leur design propre et leurs expressions permettent de plus s'attacher à eux que sur d'autres productions.

Le mapping bénéficie également de graphismes originaux. Si l'on retire parfois des directions d'éléments du décor étranges lorsque l'on passe une, chaque salle à sa propre conception. On part de salles de classes tout ce qu'il y a d plus classique, à des pièces plus plus sombres et inquiétantes, le tout sans couac.

Bravo

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 2,5/5)

Projet S.I.L.E.N.C.S est bon, voire très bon dans son ambiance et sa progression, mais il n'est pas vraiment original.

La partie exploration par exemple, quand on doit chercher des objets, et un des principes les plus courant dans les RPG actuels (surtout MMO). La partie enquête s'éloigne un peu des sentiers battus mais n'est pas accompagné d'un système programmé ( ce sont des boites de dialogue). Quand aux combats ils ne sont pas nombreux et restent très classiques.

Non, la réelle originalité du jeu c'est son ambiance. Le huit clos pervers, avec des graphismes originaux et des changements d'ambiances très déroutants, est suffisamment intéressant pour s'accrocher dessus.


Conclusion (Note totale : 3/5)

Project S.I.L.E.N.C.S est un jeu qui a un sacré potentiel. Le scénario est travaillé, l'univers glauque à souhait, la mise en scène vraiment bonne et les personnages suffisamment expressifs et intéressants (même si quelques lacunes). Le jeu est assez conséquent, et même si les phases de gameplay ne sont pas d'une grande originalité, elles ont le mérite de changer sensiblement

Malheureusement, les problèmes de jouabilité, de crash, de ressources manquantes et de fautes d'orthographe m'ont vraiment frustré. J'aurais pu noter un peu plus mais le fait de devoir être un peu écarté de l'ambiance et de subir des crash peut être bloquand. Dommage car il mérite le coup d'oeil


Remarques diverses

- Problèmes de dépendance : nécessité de télécharger un DLL et les RTP

- crash dans le jeu : problèmes de fichiers manquants

- Mon dieu les fautes d'orthographe! Le but n'est pas d'être parfait mais là il y en a beaucoup trop. C'est dommage pour l’immersion dans le jeu.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !