Test :
Omega
Par Aba

Temps joué : 30 min


Introduction

Omega est un jeu rpg maker XP de Atwars. Le jeu nous plonge dans une guerre sanglante contre les Faerzt ( sorry si il y a erreur ) et dans tout un enjeu politique assez déroutant pour le temps de la démo, des flashbacks, fastforwards, etc...
Prenez vos fusils, on embarque dans Omega.


Awards généraux

Gameplay (Note : 1/5)

Le gameplay est un gros point négatif du titre.
On a affaire à un rpg classique au tour par tour, avec quelques phases d'exploration, mais c'est un peu decevant.

Le vieux système de combat de XP avec les images des battlecharsets est remplacé par un système custom/scripté.
Dejà il y a peu de combats, mais ils ne sont pas super interessant, ni immersif.
Le système est assez bizarre, on voit les ennemis, representés par des charsets classiques, mais on ne voit pas le héros, ce qui pourrait nous faire penser à un système à la Dragon Quest, dispo sur 2000 ou VX, mais les ennemis sont orientés à la Final Fantasy, comme 2003. Les ennemis sont en mousse, ils meurent en un coup, aucun challenge, aucune tactique, c'est assez frustrant.

Concernant les phases d'exploration, c'est à dire dans la ville, 2 ans, plus tard, c'est du classique mais sans vraiment d'indications. On est reveillé, on nous dit d'aller à la base militaire, mais on ne sait pas où elle est située, personne nous indique le chemin. J'ai donc piffé et suis parti au Sud, bingo, je tombe sur les gars en slip, les Gressiates et des potos de mon camp, j'ai trouvé. Pareil pour la soeur du héros qui doit aller au Nord.

Histoire (Note : 2/5)

L'histoire d'Omega part dans tous les sens, on en sait pas trop, l'absurdité des scènes, la naiveté du héros, les voyages dans le temps, on est perdu.

Resumé: Première scène, le héros est étendu dans une salle en sang, il se plaint d'une erreur.
Flash back, on est dans le désert à tuer des hommes à croutes sur la tête, avec une équipe de bras cassés, puis on a un choix moral ( sympa les choix moraux ), après il y a le moralisateur qui nous menace ( comment il sait ) et enfin la scène whathefuck: le prince tue le roi et le héros reste de marbre, il s'en fout, il a une promotion donc il est content.
Après, repassage dans la salle du sang.
Puis 2 ans après la scène du désert, le héros se reveille dans la capitale, il est général, il a douze ans, il est content. Intrigues géopolitiques qui ont l'air sympas mais on sait pas pourquoi les 4 rois se battent contre les hommes crouteux, pourquoi le Gressiate est en slip ( Ok, c'est Leonidas, mais bon on a des fusils ), le nain et l'elfe qui sont tous nuls...

Il y a à boire et à manger dans le scénario, mais pour l'instant, c'est comme si on essaye de te faire comprendre tous les livres de Tolkien en 10 minutes.

Ambiance et Immersion (Note : 1,75/5)

L'ambiance d'Omega ne m'a pas immergé dans l'univers pour l'instant.

Beaucoup d'incohérences, de choix scenaristiques, de mises en scène, m'ont perturbé.

L'ambiance du désert est la mieux réussi, on sent l'urgence de la guerre, la violence du désert, une ambiance talibane.

L'ambiance de la ville est très étrange, dûe au choix de tileset, la capitale de l'Empire technologique ressemble à une ville du 19e siècle. De plus on retrouve les Gressiates en slip dans le rue, qui augmente le côté whathefuck de l'exploration.

La base est assez militaire, mais trop technologique pour la ville, où la ville est trop ancienne pour la base.

L'ambiance est notamment descendu par le scénario qui part n'importe où, les personnages peu interessant pour l'instant, le héros qui ne réagit pas à la mort du roi, mais qui est triste deux ans après. Le nouveau roi qui garde sa capuche de méchant trop dark, les gressiates en slip, la garde du corps du roi en habit classique, la princesse qui se balade tranquille dans la rue ou encore le frère qui nous déteste, on ne sait pas pourquoi.

L'ambiance est très bizarre.

Graphismes (Note : 2,5/5)

On retrouve dans Omega des graphismes style rtp XP, voire Rip et un peu custom.

Mais le mélange est très bizarre, moins entre les maps du désert et de la ville. Le désert ressemble fortement aux rtp village du désert, le mapping est correct. La ville est faite en Rip simili-rtp, le mapping est assez simple, grandes rues en carrés, petits bancs, petits arbres... Ces deux espaces s'adaptent assez l'un à l'autre, contrairement au dernier lieu, la base militaire.

La base militaire est faite en une sorte de custom pastel très perturbant, pas très harmonieux avec le reste, ce qui décrédibilise le mapping général.

Les animations de combats sont assez discretes, on ne voit pas le héros, les ennemis ne bougent pas, quelques animations d'attaques ressemblant au rtp.

Bande-son (Note : 3,5/5)

La bande-son est correcte.

La musique suit bien les différentes scènes, notamment dans le désert.

Les bruitages des armes sont sympathiques.

La bande-son est bien, il n'y a pas encore de masterpiece, mais elle colle bien dans Omega.


Awards spécifiques

Game design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 2/5)

Le level design du jeu est très inégal.

La ville du désert est assez bien réalisée, les passages, les embuscades, les lieux, on sent qu'on avance de plus en plus dans les lignes ennemis. En suivant les cadavres, les alliés et les cris du chef, on see retrouve dans ce bourbier sanglant.

Le design de la ville est très basique, carrefours en croix, peu d'indications, classique, ni bon, ni mauvais.

La base est un lieu de non-exploration, on a juste quelques salles, on ne peut pas se déplacer entre, on comprend bien que c'est des labos top secret, des terrains d'entrainement et des dortoirs.

Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 2,5/5)

Le scénario décrit une guerre entre deux grandes factions, les 4 rois contre les Faerzt. Le héros est piégé entre ces intrigues stratégiques.
On ressent la violence des combats, mais ce n'est qu'un petit bout, je ne suis même pas persuadé d'avoir fini l'introduction d'Omega, le jeu se coupe juste avant le premier élement perturbateur.

J'espères que le scénario nous réserve des belles surprises.

Mise en scène (Note : 2/5)

Quelques efforts dans la mise en scène, notamment dans la scène du désert très bien faite.

Ou les quelques effets de flashback, fastforward.

Univers (Note : 3/5)

On sait qu'Omega a un univers à lui à revendre.
Mais pour l'instant, ce n'est qu'un aperçu de ce fourmillement géopolitique.

On voit les différentes civilisations, les humains, les gressiates, les nains, les elfes et les croûteux, mais on sent que ce n'est pas les seuls au monde.

Les guerres "mondiales" nous sont que très brièvement montrés, expliqués, on en saura plus à l'avenir.

J'ai confiance en Omega.

Personnages (Note : 2/5)

Les personnages sont très bizarres.

Le héros, naïf, mais triste, qui réagit pas au meurtre de son roi, qui est général à 12 ans, qui pleure sur la guerre

Le roi, on sait pas pourquoi il tue son père, pourquoi est-il si méchant?

La fille-pote du héros, soi-disant la plus forte du monde, qui se vante tout le tant.

La soeur du héros, bru du roi, qui se balade tranquille dans la ville.

Le frère méchant, "sal adopté"

...

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 1,5/5)

Omega est toujours une démo, c'est ça le défaut du jeu. Je ne dis pas que puisque c'est une démo, c'est nul, mais c'est une Alpha d'Omega, pas encore assez travaillé pour concourir pour un Award.
Vivement la Beta d'Omega.

AVIS DEFAVORABLE


Remarques diverses

Quelques fautes d'orthographe, mais assez mineures

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !