Test :
Sins of ERA.
Par Aba

Temps joué : 1 h 45 min


Introduction

Sins of Era nous plonge dans la peau de Kael, jeune chasseur de primes en mission dans le grand désert d'Oxyss.
En détroussant les bandits, il se fait de l'argent, jusqu'au jour où il rencontre Elise, jeune fille mystèrieuse.
La terre d'Era est rude et inhospitalière, bienvenue.


Awards généraux

Gameplay (Note : 4/5)

Sins of Era est un rpg classique comme on les aime.

Le système est très classique, différent de celui de base de VX, scripté surêment. On a donc du combat à la FF, tour par tour, avec Attaque, Magie et Fuite (gros classique). Mais l'originalité se trouve dans les trois jauges du héros, la classical barre de vie, la basic barre de mana, mais aussi la barre de pression. La barre de pression se remplit par chaque coup donné, reçu mais aussi par un sort. Mais à quoi sert cette nouvelle jauge? Elle débloque des nouvelles techniques. En gros, Kael ne peut pas faire son coup sournois sans avoir assez de pression ou Elise ne peut tenter de lancer son Eclat sans avoir mouillé le maillot(un petit peu). Les combats sont donc assez sympas et stratégiques, notamment contre les gros groupes et les boss. Après chaque combat, on reçoit l'xp et la thune, Habituel.

L'exploration a aussi quelques côtés sympas. Kael est un véritable Yamakasi, il saute sur les crevasses, de colonnes en colonnes, de berges en berges. Sympa de sauter partout pour choper les coffres.
Il y a aussi une petite séquence d'infiltration assez sympathique, bien programmée et bien rafraichissante.

Histoire (Note : 3,5/5)

Kael est un jeune chasseur de primes, il doit recupérer une opale à des bandits pour le compte du riche propriétaire.
Le jeu commence à la planque des bandits, Kael subtilise le précieux butin, dérouille les bandits et s'enfuit.
Les bandits le recherchent jusqu'au village d'Orazure. Une jeune fille lui demande de l'emmener dans la grotte des bandits pour recupérer de l'eau.
C'est le point fort de l'histoire, c'est simple, la quête des héros n'est pour l'instant pas de sauver le monde, mais de se faire un petit billet. Kael est juste un mercenaire qui vit sa vie de missions, il accepte d'aider Elise dans le but d'être recompensé, il n'y a pas de prophéties de malades, le seul élement trouble est l'eau mystérieuse, mais on n'en sait pas plus.
Les personnages sont attachants, drôles, chacun à sa quête, chacun à son caractère.



Ambiance et Immersion (Note : 3,75/5)

Je me suis senti très bien dans le grand désert et à Abraxar.

Le désert est grand sans être immense, il est bien délimité, on voit bien les différentes zones, comme l'oasis, la cachette du monstre...

On a envie de se balader dans ce jeu, trouver les petites quêtes annexes, les coffres...



Graphismes (Note : 3/5)

Les graphismes sont des rtp/rtp like de Vx.
Mais ils sont colorés, collent au désert.

Et le mapping d'Abraxar est bon.

Seul défaut, le côté carré des blocs casse l'effet grotte dans les coins, on voit un gros bloc de pierre bizarrement mis.

Bande-son (Note : 3,5/5)

La musique est de bonne facture.

Le thème de la ville nous plonge dans l'ambiance "arabe"/"désert". Le thème est beaucoup plus bas dans le cimetière, pour montrer le contraste entre le monde des morts et celui des vivants.

Thème du désert faisant ressentir l'aventure et la grandeur.

Thème des caves faisant bien donjon.


Awards spécifiques

Game design (Note : 3,25/5)

Le game design est assez sympathique.

On note le combat custom, assez sympa et encore mieux quand on peut claquer une super attaque.

Et l'idée de la scène d'infiltration est plutôt cool et bien réalisée.

Level design (Note : 4/5)

Le level design est plutôt bien pensé.

Le mapping d'Abraxar et Oazure nous guide bien vers les commerces (gros panneaux bien sûr, mais aussi plus de PNJ présents dans le quartier).

Les grottes style labyrinthe, avec le côté plateforme ou le côté infiltration.

On n'est jamais perdu.

Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Mise en scène (Note : 3,5/5)

La mise en scène est plutôt sympathique.

Scène du début en mode "je suis là les gars"/Jack Sparrow VS Barbosa

Les dialogues entre les deux personnages sont assez réalistes et opposent les caractères.
L'utilisation de facesets fluidifie la mise en scène.

Scène Hotline Miami.

Petit cliché: scène de la source d'eau, ça tremble, il y a un gros monstre.

Univers (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,75/5)

Sins of Era, c'est du bon. Du bon rpg à l'ancienne, quelques phases originales, bonne ambiance.
Les grains de sable me collent à la peau.

AVIS FAVORABLE

PS: GG la reférence à Hotline Miami.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !