Test :
LE Bonhomme 2 - La menace Akkaroulde

Temps joué : 30 min


Introduction

Difficile de faire un test correct de ce jeu. Si grosso modo l'introduction, par sa drôlerie, nous met dans le bain et nous prépare à passer un bon moment, le reste est franchement assez moyen ou anodin. Tester du clairement mauvais ou du très bon c'est facile... mais du quelconque... j'avoue avoir du mal.


Awards généraux

Gameplay (Note : 1,25/5)

Si le gameplay m'a semblé assez poussé dans un tout premier temps, la désillusion se fit vite sentir.

D'abord, le fait que les touches soient en quelques points différents des jeux RM classiques est un peu génant au départ dans les menus. On a instinctivement envie d'appuyer sur un bouton plus accessible que échap pour en sortir. Puisqu'on parle des menus, la sélection des compétences n'est pas visible depuis le menu, j'ai cherché partout comment savoir si j'étais bien équipé de la bonne compétence mais rien. Pour s'en assurer, il faut retourner à l'écran de jeu.

Le personnage ne se retourne pas et la direction dans laquelle il interagit est désignée par des flèches vertes de chaque côté. Cela pose de nombreux problèmes. Déjà, on ne peut pas constaté efficacement de si le personnage est orienter convenablement, on se retrouve donc à tirer des lasers dans la direction opposé à celle de notre cible. Par ailleurs, le bonhomme n'est pas foutu de changer de direction d'interaction de façon rapide et fluide. Pas possible d'enchaîner des dash ou des tirs dans des directions différentes, on est obliger de tout lâcher pour pouvoir rediriger le perso avant de redasher. Un comble pour quelque chose sensé nous permettre d'échapper à des attaques !

Le bouclier ne sert franchement pas à grand chose à l’exception d'une phase face au boss de fin. Il suffit de bêtement foncer sur l'ennemi et de s'acharner, la défense n'a de toute façon aucun avantage stratégique puisqu'elle nous force à rester immobile et donc de ne pas avoir une couverture efficace lorsqu'on part à l'assaut.

Il y a de gros problèmes d'équilibrages. Les ennemis ont beaucoup trop de point de vie pour l'intérêt qu'ils déploient en combat, on s'ennuie ferme à les vider de leurs PV. Ceci est certainement voulu pour compenser la fréquence d'attaque hallucinante du héros qui peut frapper non stop un ennemi sans rien craindre de lui dès qu'il s'agit de combat au CAC.
A côté, le bosse est complètement insupportable : plein de PV, des tonnes de phases toutes plus énervante les unes que les autres, du moins tant qu'on a pas trouvé la technique : il s'agit juste selon la phase de décider si l'on va se coller à lui et dasher pour lui faire des dégâts tout en esquivant tout ses coups, ou s'il suffit de vider ses lasers dessus en se tenant à l'écart. Quoi qu'il en soit, le combat n'a pas d'intérêt : soit on a pas le truc et il est abusé, soit on l'a et il est profondément ennuyant.

Pour ce qui est des bons points, bah ça ressemble plus ou moins à du XAS à quelques différences prêt. Le système est fondamentalement bien penser en fait, mais en pratique il est mal foutu à cause de tout ce que j'ai décris précédemment, à savoir les problèmes d'orientations du personnage et l'horrible absence d'aspect stratégique, alors que tous les ingrédients sont pourtant là pour pouvoir en mettre en place. Ne serais-ce par exemple que le renvoi des tirs ennemis avec le bouclier permettrait de développer des stratégies intéressantes.


Histoire (Note : 2,75/5)

L'histoire est étonnamment bien construite. Je dis étonnamment car le jeu a beau être court, ça n'empêche pas quelques rebondissements. Je dis étonnamment aussi parce que ça n'est pas forcément l'apanage de tous les projets humoristiques. En fait je dirais que l'humour est perceptible mais n'obstrue pas l'histoire : c'est loufoque mais on en fait pas tout un plat et ça reste relativement sérieux. Bref humour bien maîtrisé, même si ce n'est pas vraiment ici que je devrais développer cet aspect.

Bref, déjà, avant même l'écran de titre, on a le droit à une petite explication sur l'univers du jeu. Qui sont les bonhommes, d'où viennent-ils, etc... Le tout n'est pas une phase de jeu mais est réalisé à l'aide d'une série d'images animées vraiment bien fichues. On est bien servi à ce moment là au niveau de la narration même s'il faut avouer que le tout se tasse par la suite pour redevenir plus basique.
On a aussi le droit à un petit cliffhanger à la fin, amené de façon assez intelligente et qui donne vraiment envie de jouer à la suite pour en savoir plus sur les machinations des grands méchants.

A côté, la majorité des personnages et des dialogues sont assez insipides. Les discutions sont plus informatives qu'autre chose et le but n'est clairement pas de nous en apprendre plus sur les personnages et leur psychologie, si tant est qu'ils en aient une.
Un autre défaut est qu'il n'y a fondamentalement que peu d'élément de narration en dehors de l'introduction et des dialogues : peu de mise en scène à cause de la rigidité des personnages, pas trop de son, etc...

Dernier reproche : fondamentalement, même si l'histoire est bien amené et tout à fait correcte dans un jeu d'humour, elle n'est pas non plus transcendante. Tout est très basique, il n'y a pas l'air d'y avoir de jeux politiques, de complot bien construit etc... J'ai tout à fait conscience que ce n'est pas ce qu'on cherche dans un jeu d'humour, mais on ne peut pas non plus mettre ce scénario en avant par rapport à ceux d'autres RPG, plus élaboré.


Ambiance et immersion (Note : 1,75/5)

Pour le coup, immersion et ambiance ne vont pas de paire car si l'ambiance glauque malsaine de spatio-geôle/vaisseau est moyennement maîtrisée, l'immersion est totalement foireuse, principalement à cause du gameplay qui nous fait plus nous dire "putain pourquoi le personnage tire dans ce sens" que "je me sens clairement impliqué par le malheur du bonhomme".

Au final si on retire tout le problème lié au gameplay qui frustre et extirpe le joueur du jeu, le principal défaut serait que l'atmosphère est assez minimaliste. Certes, les environnements sont glauques et sale comme on l'attend d'un vaisseau spatial extra-terrestre bas de gamme, mais c'est vraiment le minimum demandé ça ! Rien ne transporte le joueur : ni effet de lumière, ni musique particulièrement bien adapté, rien. Ce jeu n'arrive pas à me faire ressentir quoi que ce soit (en dehors de la frustration des contrôles).

Pourtant, tout partait bien avec les deux introductions (pré-écran de titre et de début de partie) qui avait le mérite de faire vibrer un petit peu. Seulement voilà, ça n'est pas vraiment In game. Certes c'est bien foutu et on se dit "quelle épopée nous allons donc vivre ?". Seulement après il y a le retour à la réalité, avec les vrais graphisme, le vrai gameplay et le vrai néant émotionnel.

Graphismes (Note : 2,75/5)

Les graphismes sont assez inégaux.

Bon déjà le mapping est tout à fait correct, faut bien l'avouer c'est franchement bien fichu et en même temps ya vraiment peu de map donc c'est un peu normal d'avoir chercher à bien les faire. Les tilesets sont custom et grosso modo, en dehors de quelques trucs un peu mal fichu (la baignoire à des courbes bizarres je trouve) on a pas à se plaindre.

Pour tout ce qui est vaisseau (pas les intérieurs mais bien les vaisseaux en entier vu de l'extérieur) je trouve aussi que c'est plutôt réussi. Les vaisseau pyramides font très illuminati/le mauvais film stargate (en même temps est-ce que quoi que ce soit de bon a été fait sous cette franchise ?) et sont bien réalisé. Fondamentalement, on y croit, on a pas l'impression que ce sont 4 pauvres bouts de cartons.

Pour ce qui est des images des intro, si on exclut les plan typique des planètes qui ne sont pas lisse et qui dépasse du cadre, c'est franchement assez sympa et bien fait. Idem au passage pour l'écran de titre. C'est un peu dommage de faire tant de belles promesse avec des intros pour ensuite pondre un jeu moyen. Franchement ça se fait pas.

Le problème vient en fait principalement des personnages. Si les ennemis de base sont bien fait, le reste n'est pas très bien réalisé. Bon déjà, le fait de ne les voir que suivant une seule direction c'est un peu naze mais il n'y a pas que ça. Le héros me semble bien trop pixelleux, son pote E.T. semble totalement plat et on peut combiner ces deux reproches pour les cafards. Le pacha dans son bain est assez peu mobile et sa position dans l'eau est assez bizarre et le boss de fin et pas hyper beau et semble lui aussi très plat.

Autre soucis : les faceset. Prendre d'énorme zoom des chara pour faire les faceset, ça n'est pas une bonne idée, c'est même assez dégueulasse. ça fait très bouilli de pixel et vu le peu d'éloquence des personnages et le peu d'expression qu'il dégage, on se serait contenté d'un nom. A la place on a un amat illisible sur les 2/3 de l'écran.

Bande-son (Note : 2,75/5)

Très honnêtement je n'ai pas grand chose à dire dans cette section. A priori toutes les musiques se marient bien aux situations. On a quelques musiques même qui mettent dans l'ambiance (typiquement celle juste après avoir lancé le jeu, lors de l'introduction de début de partie).

Après, il faut bien le dire, elles sont je trouve assez anecdotique. J'ai fini le jeu trois fois et je n'ai jamais vraiment réussi à faire attention à la musique. C'est peut-être parce que le gameplay est trop nerveux, le jeu trop rapide ou simplement parce qu'il y a trop d'effet sonore à tout va dès qu'on attaque mais j'ai pas l'impression que la musique soit une part importante dans ce jeu. Ya certes une ambiance, mais on n'y fait franchement que très peu attention. Tout ça est assez anodin au final.

Côté effet sonore on est servi, peut-être un peu trop. Chaque coup fait du bruit et à la vitesse à laquelle on les enchaîne, ça camoufle la musique comme je le disais. En réalité ça n'est fondamentalement pas un mauvais point parce que ça colle au gameplay agressif du jeu, mais après avoir joué au jeu j'ai personnellement eu un mal de crâne pas possible.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 1,75/5)

Le level design n'a pas grand chose d'extraordinaire. Certes, les maps ne sont ni trop grande ni trop petite et correspondent esthétiquement parlant à ce à quoi on s'attend d'un vaisseau spatial.

Il n'empêche qu'il n'y a que peu de map, qu'elles sont pratiquement toutes articulées à l'aide de téléporteur au lieu d'une architecture rigoureuse et d'un agencement logique. Pour être plus clair, au lieu d'organiser logiquement le vaisseau en mettant "les toilettes à côté des douches" parce que c'est logique et ergonomique, on se rend "des toilettes aux douches via téléporteur". Bon c'est clairement l'image la plus naze qu'on puisse trouver mais l'idée est là : c'est une paresse architecturale.

Pour ce qui est du côté vivant et animé, il n'y a plus grand chose à faire une fois qu'on a nettoyé une zone. Clairement, les maps sont là pour jouer dessus et non pour s'y attarder.

Pour ce qui est de l'aspect "map adaptée au gameplay", bah on repassera. Bon j'avoue c'est tout de même un peu chaud de le demander à ce genre de jeu. Mais tout de même, il y avait moyen de mettre en avant par exemple le dash pour sauter des précipices ou des couloir étroit ou l'utilisation du bouclier serait de rigueur. Bref, des map certes correctes mais dont le level design ne mène à rien de particulier.

Systèmes (Note : 0,75/5)

Je ne trouve pas que les systèmes du jeu soient vraiment de qualité, je les qualifierais même de dérangeant.

Typiquement, le principal système sur lequel j'ai des reproches à faire, c'est celui gérant la direction du héros. Le jeu a du mal à comprendre quand on veut changer de sens et il faut obligatoirement marquer un temps mort pour espérer s'en sortir. C'est un véritablement problème dans un jeu qui se veut nerveux.

Pour ce qui est de l'équilibrage de toutes les compétences auxquelles on a accès, je dirais que tout est très mal fait. Les aptitudes qui coûtent bonbon en énergie sont peu efficace par rapport aux coups simples ou au dash. Elles sont même moins utile que l'objet "rayon trop gros" qui a le mérite de pouvoir traverser plusieurs ennemis. La défense ne sert à rien et on peut faire l'intégralité du jeu avec seulement le dash qui s'enchaine très rapidement pour presque rien et faisant des gros dégâts à tous les ennemis alentour. C'est clairement problématique qu'on nous offre "autant de choix" et que ça ne servent finalement à rien.

Pour ce qui est du menu, celui-ci ne permet pas de repérer quel objet/compétence est sélectionné, ça n'est pas particulièrement problématique dans la mesure où on a peu de chose à s'équiper et qu'on peut avoir la réponse en quittant le menu via le HUD mais bon, ça reste un petit défaut notable et pas forcément agréable. J'ai par ailleurs déjà dit dans la section gameplay que seul le bouton "échap" permet de le quitter ce qui n'est pas forcément hyper ergonomique pour un maker qui aura peut-être plus l'habitude de "X". Bon qu'importe, je ne sais pas si ça affecte réellement les autres joueurs potentiels.

Je n'ai pas trop fait gaffe à la sauvegarde automatique. En fait je ne suis pas vraiment mort sauf fasse au boss et j'avais pris la peine de sauvegarder juste avant.

Le problème finalement, c'est que sur un jeu qui doit durer 20~25 minutes, le seul système particulièrement travaillé, c'est celui de combat. Or je pense avoir suffisamment expliqué en quoi celui-ci était mauvais. A côté, rien de particulièrement originale ne vient contrebalancer tout ça. Il est donc difficile d'applaudir les systèmes de ce jeu...

Mise en scène (Note : 1/5)

Rien de très incroyable dans la mise en scène. La staticité des persos fait qu'on ne ressent pas grand chose. En fait on a un dialogue avec des faceset disproportionnés et c'est tout, donc dans les scènes importantes (et il y en a peu) c'est assez limite pour retranscrire quelque chose d'autre allant au-delà du texte.
Ceci dit par-ci par-là on peut retrouver des points intéressants. Par exemple, de mémoire la scène face au pacha dans son bain est assez bien faite autant dans la découverte de la limace dans son bain que dans le "tragique meurtre". Une scène assez efficace nottament dans sa musique dirais-je. Dommage, qu'il y en ai peu d'autre.

Univers (Note : 2,25/5)

L'univers est pas trop mal. Bon je passe sur les incohérences du style "les extra-terrestre ont du sel dans leur frigo alors que c'est leur point faible". Globalement toute la situation, aussi bien l'invasion que l'histoire du Bonhomme et de ses congénère, nous est bien raconter et sans être incroyable, c'est marrant et pas vraiment déjà vu.
Bon, après on est peu servit malheureusement, mais le final sous-entend qu'il y a plus, et ce plus est très bien énoncé, avec un cliff-hanger sufisamment intense mais pas trop putassier.

Bref, l'univers du Bonhomme, dans ce qu'on en sait, ça va. Et le gros problème c'est qu'on en sait peu. Je ne peux franchement pas me permettre d'attribuer une superbe note alors qu'on connais aussi peu de chose et qu'il est donc très facile de rester logique. ça n'est pas très développer, on ignore encore beaucoup de chose sur l'ami du héros et les extra-terrestre. Bref, bien... mais pas assez!

Personnages (Note : 0/5)

Rien à dire sur les personnages. Ils n'ont vraiment rien de particulier. Ils sont creux et peu nombreux. C'est bien simple on en dénombre 4 : le bonhomme, son compagnon d'infortune dont j'ai zappé le nom, le chef d'équipage et le gros boss de fin. Aucun d'eux n'est travaillé, ya pas un semblant de personnalité qui se dégage d'eux, même pas du héros. Ce sont juste des lieux commun qui sont là pour livrer l'intrigue et non la créer.

Quand un personnage peut être remplacé par du mobilier, ça n'est pas un personnage. Donc, zéro.

Introduction (Note : 4,25/5)

Tout l'intérêt du jeu réside dans son introduction... ce qui est un peu ennuyant, avouons le...
Il n'est peut-être pas la peine de faire des redites à l'infini sur ce que j'ai déjà énoncé dans toutes les autres sections.
Grosso modo les deux cinématiques sont très prometteuses et drôles. Elles sont bien réalisé et donnent clairement envie de continuer à jouer et en apprendre d'avantage. Le problème vient après, lorsqu'on quitte ces cinématiques pour le retour à la réalité et au jeu.

Graphismes originaux (Note : 2,25/5)

Je pense que la section graphisme en dit suffisamment.
Alors juste rapidement pourquoi une telle différence de note entre les deux sections :

Bah... la conception. Honnêtement, à part les reproches que j'ai fait dans la section graphisme, tout va bien ensemble. Seulement ici, je baisse volontairement la note car au-delà de juste considérer que tout fonctionne correctement, la décisions a été prise par le concepteur de faire ses propres ressources de cette façon. Du coup, si le fait que le chara n'ai qu'une direction n'est qu'un problème graphique dans la section Graphisme là-haut, ici c'est un peu de la "fainéantise". Bref voilà, pour une note réellement tout à fait équivalente ou supérieure à celle de la section graphisme, il aurait fallut mettre plus de bonne volonté dans la conception des graphismes originaux.

Musiques originales (Note : 2,25/5)

Je pense avoir dit suffisamment dans la section musique globalement. Alors pourquoi cette différence de note entre les deux sections ?

Bon outre le fait que je suis incapable de dire si les compositions sont originales, c'est surtout que si les musiques servent globalement bien le jeu, côté création elle ne cassent-pas non plus trois pattes à un canard (même si je peu difficilement juger n'étant pas compositeur). Et puis c'est aussi assez discret, certes tout adhère bien, mais il n'y a pas de patte particulière je trouve.


Conclusion (Note totale : 1,75/5)

En fin de compte, le meilleur que ce jeu ai à offrir, ce sont ses introductions : celle avant l'écran de titre qui expose le background et l'univers du jeu et celle de début de partie qui contextualise le jeu. En dehors de ces phases de non jeu il n'y a finalement pas tant de chose d'agréable que ça. Le mapping est correct mais pas beau et l'esthétique "prison spatiale" fait que c'est glauque et peu agréable. Les charas n'ont rien de particulièrement appréciable non plus. Le scénario présente un certain intérêt mais les personnages sont plus plats qu'une feuille de papier. Le gameplay est insupportable et le jeu trop court pour être réellement mémorable.

Ce jeu n'est clairement pas celui qui mérite l'alex d'or.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !