Test :
La tour planaire

Temps joué : 1 h 30 min


Introduction

La Tour Planaire est un jeu de type A-RPG réalisé avec RPG Maker 2003 et mettant en scène Eliana, une elfe qui se retrouve bien malgré elle dans une tour qui passait au dessus de sa forêt alors que celle-ci chassait tranquillement. Le but du jeu consiste à gravir la tour en réunissant les clés nécessaires à chaque étage afin d'arriver au maître des lieux pour lui poser sans doute quelques questions. Loin d'être une mince affaire, il faudra résoudre les énigmes et combattre de nombreux ennemis pour réunir les précieuses clés.

Je gardais un oeil sur ce jeu depuis un moment déjà alors c'est avec grand plaisir que je me suis lancée dans l'aventure, faisant de ce test le tout premier que j'ai à écrire pour cette session.


Awards généraux

Gameplay (Note : 4/5)

Dans la Tour Planaire, vous pouvez dire adieu à l'éternelle épée du héros valeureux et dire bonjour à votre nouvel ami l'arc ! En effet, comme toute Elfe qui se respecte, Eliana ne se bat qu'avec l'aide de ce dernier et de flèches ayant chacune une propriété particulière. Il sera donc primordial d'apprendre à dompter celui-ci rapidement car dés la première salle de nombreux monstres se feront un plaisir d'essayer de vous tuer. Bien heureusement, le système est bien pensé et il vous sera possible de vous déplacer en fixant le direction de vos ennemis pour les cribler de trous. On constatera vite qu'un ennemi touché voit son déplacement ralentir, ce qui semble être absolument logique, mais permets rapidement d'évaluer à quelle distance minimum il vaut mieux se tenir de l'ennemi pour être sûr qu'il ne puisse pas nous atteindre. Une fois un ennemi tué, celui-ci lâchera une orbe pouvant être troquée contre différents items dans la toute première salle. A ce niveau, je regrette la vitesse à laquelle les orbes disparaissent, car je me suis retrouvée plus d'une fois en prise avec un groupe de monstres et le temps de me débarrasser de ceux-ci, les orbes des premiers à avoir succombé avaient disparues ! En se promenant dans les différentes salles, on pourra aussi trouver des équipements pour notre elfe mais aussi personnaliser ses statistiques au moyen de livres.

Toutes les mécaniques du jeu sont expliquées dés le lancement de votre partie au moyen de tutoriels clairs et concis. J'ai trouvé le choix des touches peu judicieux cependant, notamment celles permettant de changer de type de flèches, car les touches + et - étant sur mon pad numérique, il m'était impossible de me déplacer tout en changeant. De ce fait, j'ai fait quasiment tout le jeu sans changer de type de flèche vu que je n'en avais pas le temps. Le système d'auto pour les potions s'avère réellement pratique quand dans le feu de l'action on a pas envie de s'embêter à ouvrir le menu pour se soigner. Le système de parchemin permettant de revenir dans la première salle est réellement utile et très bien utilisé.

J'ai pris dans tous les cas un réel plaisir en contrôlant Eliana, chose rare dans les A-RPG réalisés avec RPG Maker, et j'ai même eu l'impression de devenir plus forte et réactive au fur et à mesure de mon avancée, ce qui est un point très important selon moi.

Histoire (Note : 2,5/5)

Comme le créateur du jeu l'explique lui-même, l'histoire n'est pas ce qui suscitera en premier lieu de l'intérêt chez nous autres joueurs. En effet, celle-ci est on ne peut plus simple puisqu'elle se résume en quelques mots. On suit les aventures de Eliana, transportée de force dans une tour volante remplie de monstres. Après un dialogue avec un sous-fifre du maître des lieux lui expliquant qu'il lui faudra vaincre ou périr, Eliana décide de se mettre en quête de réponses et de gravir la tour au lieu de simplement rester assise dans la seule pièce amicale du donjon. Bien heureusement, la mise en scène du scénario donne tout de même envie d'en savoir plus puisqu'elle est prenante et bien réalisée car mise en place dés l'écran titre. Je regrette toutefois de ne pas pouvoir passer l'introduction qui nous oblige à patienter quelques secondes avant de pouvoir se remettre à jouer.

Une fois le cadre posé, on sera ravi de croiser autre chose que des monstres à quelques endroits puisqu'on pourra faire la discussion avec un personnage que l'on prendra plaisir à traquer par la suite. Cette rencontre relance d'autant plus notre intérêt pour le jeu à un moment où certains joueurs auraient pu se lasser de décimer les monstres dans la plus grande solitude.

J'espère que de nombreuses autres rencontres seront prévues par la suite et contribueront à nous apprendre diverses choses sur l'histoire, mais aussi la tour dans laquelle on avance.

Ambiance et immersion (Note : 3,25/5)

J'ai dès l'introduction été prise dans le jeu puisque c'est à grand coups d'éclairs, alors que tout allait bien, qu'on se retrouve bien malgré nous téléporté dans la tour. Le dialogue avec le premier personnage, bien qu'un peu long, nous renseigne tout de suite sur la raison de notre présence et pose directement le cadre : tuer ou être tué. On s'élance donc dans notre première salle avec entrain avant d'être assailli de toute part par des hordes d'ennemis.

J'ai pour ma part été prise dans l'action puisque je me suis retrouvée à plusieurs reprises en train de taper du pied devant certaines situations difficiles, stressant d'y laisser ma vie. Les énigmes on fait tourner mon cerveau à plein régime, n'étant pas très douée dans le domaine, et la rencontre avec le personnage de l'archiviste m'a de suite donnée envie de la traquer dans toute la tour. Je me suis mise à penser elfe, en surveillant du coin de l’œil si mon carquois était toujours plein et me demandant si je n'allais pas lire un livre histoire de gagner un peu de défense ou d'attaque.

Il faudrait toutefois corriger les fautes qui traînent car même celles-ci ne sont pas particulièrement graves et qu'il n'y en a pas des tonnes, celles du tutoriel ont un peu nuisent à l'immersion en commençant. J'ai recensé celles que j'ai remarquées plus bas.

Graphismes (Note : 3,25/5)

J'ai trouvé les graphismes du jeu agréables à l'oeil et bien gérés. Tout semble parfaitement accordé et fonctionne parfaitement ensemble pour donner des lieux logiques et sympathiques à regarder. Le personnage est bien animé, de même que nos ennemis et s’intègrent eux aussi bien au décor ambiant. Pendant notre exploration, on pourra remarquer des scintillements sur certains décors par ci par là, indiquant qu'un objet y est peut-être dissimulé.

L'animation du livre lorsque l'on choisit l'emblème de notre personnage est très bien réalisée en plus d'être beau à regarder. Le menu et le HUD ont un style simple, épuré mais très sympathique à l’œil, pas de couleurs agressives, pas de menu qui envahit l'écran, on se sent même en sécurité et apaisé lorsque l'on ouvre le menu. Toutefois j’enlèverais les lignes vertes du menu équipement qui justement tranche beaucoup avec le reste et que je ne trouve pas forcément utiles.

De même le HUD des ennemis est très réduit mais bien suffisant en plus d'être particulièrement utile lui aussi. L'écran titre quand à lui est bien animé et cohérent avec les graphismes en jeu.

Le jeu manque peut-être un peu d'identité graphique cependant au niveau des décors, ce qui fait que je ne peux pas lui donner plus.

Bande-son (Note : 4,5/5)

Une chose est sûre, l'ambiance sonore de la Tour Planaire a été réfléchie et choisie avec soin, que ce soit au niveau des musiques ou des bruitages. La voix d'Eliana contribue beaucoup à l'immersion sans nous casser les oreilles puisqu'on ne l'entends pas dés qu'on tire une flèche. J'ai beaucoup rigolé en remarquant que la musique du menu d'achats des items semblait être jouée par le premier personnage par ailleurs !

Parmi les choses qui m'ont marquée, la première musique que l'on entend lorsque l'on passe la porte de la première salle. Je l'ai trouvée très entraînante et réellement plaisante, j'ai d'ailleurs failli mourir à cause de ça la première fois, étant occupée à danser sur ma chaise.

Les bruits des ennemis sont aussi forts appréciables et immersifs. On fini par savoir qui produit quel son, et on se demande bien où peut s'être téléporté ce fichu fantôme qui nous harcelait quelques instants plus tôt.

Un bémol cependant sur le bruit de montée de niveau que l'on entend pas du tout dans le feu d'action, tant et si bien que c'est seulement au niveau 3 que je me suis rendue compte que j'avais uppé ! Un message ou une musique qui se ferait plus remarquer pourrait arranger ça facilement !


Awards spécifiques

Level-design (Note : 4/5)

Ce qui m'a frappée dans la Tour Planaire, c'est son level-design. Je suis généralement une grosse quiche en orientation tant et si bien que je suis capable de me perdre très facilement dans de petits niveaux. J'avais donc quelques appréhensions à me lancer dans l'exploration de la tour quand j'ai remarqué que plusieurs chemins s'offrait à moi et j'étais déjà prête à dessiner sur une feuille un schéma pour m'aider. Quelle agréable surprise de constater que je n'en ai pas eu le moins du monde besoin !

En effet, dans la tour Planaire, l'agencement me semble très bien géré ce qui fait qu'on ne tourne jamais réellement en rond. De plus, de petits panneaux peuvent nous rafraîchir la mémoire sur le lieu se trouvant derrière la porte qu'on s'apprête à emprunter. Lorsque l'on visite un lieu, il suffit d'un rapide coup d’œil pour savoir si la salle est pour maintenant, pour plus tard (par exemple dans la prison, le téléporteur derrière la grille) ou si celle-ci n'est pas obligatoire à visiter (la salle remplie d'ennemis à craquer qu'il est facile d'identifier comme une salle bonus) .

En parlant de salles, je trouve l'agencement à l'intérieur des salles tout à fait satisfaisante voir même réellement bien pensée. Il y a notamment 2 points du jeu sur lesquels je me suis fait la réflexion que le level-design était vraiment bon. La première concerne la première énigme que nous pose le jeu, la deuxième le passage dans la salle avec les pics. Dans l'un des cas, on nous fait réfléchir pour trouver une mécanique de jeu qu'il sera utile de réutiliser plusieurs fois plus tard, dans l'autre on commence dans une salle où l'on peut aisément contourner l'obstacle avant que celui-ci nous bloque réellement. On peut alors se demander pourquoi avoir mis un obstacle de ce genre au début puisqu'on peut passer à côté ? Rien de plus simple, celui-ci nous apprends lui même comment passer le prochain ! Simple mais drôlement efficace, cela montre qu'il y a eu de la réflexion sur les salles de la part du créateur.

Nous apprendre des choses sans que l'on s'en rende compte, voilà comment je résumerais le level-design de la Tour Planaire, ce qui est une réelle force pour un jeu de ce type.

Systèmes (Note : 4/5)

Difficile de ne pas apprécier le jeu quand on a à faire avec des systèmes aussi soignés. Sans être extrêmement novateurs, les systèmes présents en jeu ont de toute évidence été créés avec le plus grand soin.

Le jeu annonce la couleur dés le départ avec son système de personnalisation de personnage permettant de se spécialiser dans un domaine particulier. Bien animé, cohérent avec l'univers, proposant des choix réellement intéressant et avec un vrai impact sur notre manière de jouer, celui-ci est un réel plus pour le jeu. De même, les manuels renforcent par la suite encore plus le côté personnalisation pour notre plus grand bonheur.

S'en suit le menu principal, le HUD et la boutique qui, avec leur patte graphique commune, apporte une jolie harmonie. Le menu principal est réduit et ne présente que les options réellement utiles en jeu, de même que le HUD ne nous informe que de ce qu'il est nécessaire de savoir en combat. La boutique est quand à elle simple mais efficace.

Les parchemins de retour, que je considère à eux seuls comme un système, sont aussi bien gérés et pensés, et seront je pense d'autant plus salvateurs au fur et à mesure de notre montée dans la tour.

Enfin, le système de combat est réellement plaisant à jouer car véritablement réfléchi pour faciliter la vie au joueur. Le système d'auto potion et le fait de se déplacer en fixant une direction rendent l'expérience de jeu agréable malgré la difficulté. Les différents types de flèches sont aussi fort sympathiques face à un boss un tant soit peu coriace.

Seul point négatif, l'IA de certains ennemis pourraient être perfectionnée. De nombreux monstres ont continués à avancer bêtement vers moi malgré la nuée de flèches lancée dans leur direction, donnant une impression de vouloir en finir au plus vite. De plus, cela nuit parfois un peu à l'immersion de voir un ennemi tenter de nous tuer alors qu'un mur nous séparent.

Mise en scène (Note : 2,25/5)

La mise en scène est plaisante, mais pas non plus incroyable pour le moment. Après une introduction qui met bien dans l'ambiance (la tour qui apparaît, foudroyant tout sur son passage avant d'avaler notre héroïne) et un dialogue plutôt rigolo mais informatif avec monsieur le sbire, on sera lâché seul dans la tour à la recherche de nos clés. Il faudra nous balader plus ou moins longtemps selon nos capacités de réflexions et d'orientations avant de tomber sur un autre personnage capable d'entretenir une discussion avec nous. Jouant la carte du mystère, celui-ci s’éclipsera le plus rapidement possible, nous laissant à nouveau seul jusqu'à une prochaine rencontre tout aussi courte.

Malgré tout, la mise en scène reste soignée puisqu'elle m'a tout de même donnée envie d'en savoir plus sur le personnage et de rencontrer le fameux maître du donjon. Les dialogues sont plutôt soignés avec des facesets qui apportent à l'immersion puisque nous renseignant sur les émotions des personnages. La tour ressemble quand à elle bien à une tour malgré une architecture étrange et les animations sont soignées.

Univers (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 4/5)

J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à jouer à la Tour Planaire et il est évident que je le conseillerai à n'importe quel amoureux du genre, et jouerai à la suite dès que celle-ci se présentera à moi. Offrant un gameplay plutôt novateur pour un A-RPG, des systèmes peaufinés avec amour, une ambiance sonore soignée et des graphismes fort agréables, ce jeu offre une très bonne expérience de jeu et il relèverai presque du sacrilège de cracher dessus.

Le jeu peut toutefois s'améliorer encore en réajustant quelques points, notamment le choix des touches et l'IA des ennemis, mais je pense que vu le soin apporté à l'ensemble du jeu, cela sera réalisé sans fautes par le créateur. Espérons de plus que le jeu réussisse à se renouveler au fil des étages afin d'éviter une possible lassitude du joueur.

Dans tous les cas je souhaite bon courage au créateur pour la suite dans le concours et dans la création de son projet que j'attendrai de pied ferme ! J'espère que celui-ci sera récompensé comme il se doit car il le mérite.


Remarques diverses

Petits trucs à corriger (essentiellement des fautes) :

Problèmes de ponctuation, majuscule, virgule, point...

http://puu.sh/jWc4u/c9edcd58ad.png
« Les commandes ce jeu » Les commandes du je

http://puu.sh/jWc78/7f3dcd529a.png
« Appeller » Appeler

http://puu.sh/jWc9o/71f5432755.png
« le peronnage » Personnage

http://puu.sh/jWcei/af77a8e22b.png
« l'utilsation » utilisation (pareil avec le spotions de Mana juste après)

http://puu.sh/jWchb/6af6b2cccc.png
« singularisé » singularisée

« sauver votre monde bien sur » sûr (dialogue avec le mec au tout début, pas eu le temps de screen)

http://puu.sh/jWcyj/a3312a15aa.png
« distortions » distorsions

http://puu.sh/jWcAB/5e8887304f.png
le début de la phrase est au futur et la fin au conditionnel, c'est

http://puu.sh/jWcMU/23c9909807.png
« troquerais » troquerai

http://puu.sh/jWcOh/adf18a37d5.png
« fournirais » fournirai

http://puu.sh/jWerW/84ee78031f.png
« une puissant » un

http://puu.sh/jWetk/dce5fa0e50.png
« dans contrainte » dans la ?

Il y a eu un bruit qui se répétait à la fin quand j'ai battu le boss ? Je ne sais pas trop ce que s'est et si c'est normal, puisque celui-ci revenait quand je réentrais dans la salle.

Truc pour chipoter :

Quand on tourne une page, il y a un pixel qui apparaît/disparaît à côté de la serrure à droite (les traquant dans mon propre jeu, je me sens obligée de le faire remarquer !)

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !