Test :
MAZING
Par hinola

Temps joué : 1 h 30 min


Introduction

Créé par Gweebit PROD, Mazing est un jeu de labyrinthe, puzzle.
Qu'est-ce qui est le plus dur .. les niveaux de ce jeu ou la rédaction de son test ?

Ce jeu au contenu assez faible (normal vu le type de jeu) est pourtant tellement diversifié qu'il en devient difficile de le juger sur certain point. Mais quoi qu'il en soit, peut importe les choix qui ont étés fait, l' impression générale qui s'en soulève c'est que le tout est maitrisé.

Il se démarquera ainsi par ses différents gameplay de puzzles, et surtout à la qualité des finitions.
A vrai dire, ce jeu n'était absolument pas ce à quoi je m'attendais en lisant la présentation sur le site. Et dans le sens positif. Ainsi, ce que je pensait être des cinématiques en succession de dessin sont enfaite animé, et de qualité. Mais tout cela on en reparlera.


Awards généraux

Gameplay (Note : 4/5)

Le jeu est tourné autour de son gameplay de labyrinthes uniquement.
Et contrairement à ce que je pensais avant de commencer, ceux-ci sont plutôt variés. Le premier par exemple est un labyrinthe simple, mais on a aussi le droit par la suite au fameux casse tête du sol glissant, un jeu basé sur les courants ...

Donc à la fois varié et pas vraiment, on se contentera de déplacer notre personnage et interagir quelques fois avec le décor ou un protagoniste. Heureusement, comme je l'ai dit, le thème change à chaque niveau, et le jeu redevient ainsi de nouveau intéressant à découvrir. On ne s'ennuie donc pas d'un même niveau réchauffé à recommencer encore et encore.

Les mécaniques sont toutes bien gérées, sans aucun bug noté et se prennent en main rapidement. L'interrupteur bleu pour le "souffleur" bleu, les trous qui donnent accès à un autre niveau du même labyrinthe ... les quelques tutos suffisent à comprendre le principe, et la suite se déroule sans accros.

Histoire (Note : 3/5)

L'histoire, on pourrait dire à première vue qu'il y en a une juste pour en avoir une.
Ce que l'on pourrait juger comme un moyen tout con de lier les différents niveaux est en fait tellement bien développé qu'il joue le même rôle que dans n'importe quel jeu, on finit les niveaux non plus pour leur challenge mais pour connaitre la suite et la fin.

Le background totalement déjanté d'un voleur fou qui vole tout ce qui trouve en commençant par un sac d'une impressionnante contenance, puis un objet permettant de voyager entre les mondes, jusqu'à votre propre ami, que vous devrez retrouver avec l'aide d'un savant fou qui aura besoin de cristaux.

La suite sera plus monotone, on parle à un certain personnage -jamais très net-, on croise notre voleur qui crée un nouveau portail, et nous voila reparti pour un nouveau monde.

Ambiance et immersion (Note : 3/5)

Il est possible que j'oublie des choses sur ce point. j'ai écrit un petit texte et visiblement je ne l'ai pas sauvegardé du coup je sais plus ce que j'avais mis :3

Donc. Mazing est un jeu de labyrinthe. Et forcément, on peut se dire que l'immersion dans un jeu de ce genre n'est pas chose facile.
Or comme on l'a déjà dit, Mazing est un jeu bizarre. Et décalé. Et finalement, après un certain temps de jeu, on pourrait dire que oui, l'immersion est au rendez-vous, que l'on est "à fond dedans".
Mais est-ce de l'immersion ou simplement une intense réflexion sur la manière dont nous allons finir le niveau ?
Le changement de thèmes graphique du jeu n'aide pas sur ce point. passé d'une zone à une autre, on se rend bien compte que l'on devra à nouveau faire un nouveau puzzle, et cette impression d'immersion ne tient pas. Et de toute façon, je ne pense pas que le but du créateur était là.

Pour ce qui est de l'ambiance du jeu, c'est une autre histoire.
L'ambiance est posée rapidement. dès l'intro, le fameux ton décalé qui fait l'originalité de mazing est présent et ne nous lâche pas. Les personnages que l'on croise, les lieux que l'on visite, tout reste dans l'ambiance générale et particulièrement bien présentée.

Graphismes (Note : 4/5)

Au niveau graphique, on passe par de nombreux styles et techniques. Le premier niveau en vue de dessus avec des graphismes enfantins et colorés, le niveau aquatique vu de coté avec un style bien plus poussé ... Tous les niveaux sont différents et pourtant tous sont plutôt réussis.

Cette variation est intégrée au scénario par une histoire de mondes différents avec chacun leurs caractéristiques et ça se tient. Le changement de style aide d'ailleurs au renouvellement de l'envie de continuer dont je parlais dans la partie gameplay. Le jeu n'aurait probablement pas été le même sans cet élément.
On ne parlera pas ici de cohérence dans les décors ou de variations d'éléments utilisés puisque les maps sont plus conçues pour le level design que la beauté des lieux ou le réalisme.

Mais que peut-on en dire en général ? Premièrement, c'est extrêmement soigné et travaillé. Les cinématiques, notamment, sont correctement animées et la mise en scène est juste super. L'arrivée du pingouin est cool, le dialogue entre le perso et son ami avec le style cubique est totalement décalé, et entièrement fait main par l'équipe du jeu.
Et malgré le changement de thème, les cinématiques ne perdent pas en qualité par rapport à d'autres.
Et puis il y a les animations des décors, des bras qui bougent, une tortue qui glisse en tournant sur elle même, un poisson qui se balade hors de l'eau ... un sens du détail assez pointu qui rend le tout vraiment vivant. Même probablement plus qu'un projet se voulant réaliste.

Bande-son (Note : 3/5)

La bande son est une chose que j'ai du mal à étudier.
Disons qu'il est rare qu'une musique me gène ou que je discerne si une musique colle au lieu ou non.

Pour Mazing, les musiques m'ont tout de même par moment dérangé. En fait, vu la durée de vie de chacune des maps, on peu facilement avoir une musique qui nous revient en boucle et qui peut être gênante.
j'étais bloqué dans le niveau aquatique à cause d'un cristal que je n'avais pas vu sous le bureau du labo.
La musique de ce niveau m'est restée en tête pendant quelques jours, et encore aujourd'hui rien que d'y repenser ...

En dehors de la musiques, les différents effets sonores durant le jeu étaient globalement bien utilisés. Pas de niveau sonore dérangeant, je n'ai relevé aucun son de mauvaise qualité, donc pour moi ce point était correcte.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 5/5)

On fera abstraction ici du premier labyrinthe classique. Bien que correctement réalisé, les chemins sont plutôt simple à trouver et l'idée pas très originale.

C'est plus pour les niveaux aquatiques et de glace que j'ai noté une très bonne gestion des systèmes et une complexité sur le level design assez intéressante.

Faire un puzzle en prenant en compte deux paramètres: la capacité du poisson à se gonfler ou dégonfler et l'activation à distance de "souffleurs" et créer avec ça 4 niveaux différents avec passages cachés a du demander du travail et le rendu est impeccable. Pas de moyen de raccourcir le niveau tel qu'il était prévu en actionnant le mauvais interrupteur, tout doit être fait dans l'ordre. Je ne me suis jamais non plus bloqué définitivement.

Autre bon point pour la patinoire, on trouve souvent le système pour créer une "salle de réflexion" dans la quelle le joueur devra réfléchir pour aller d'un point A à un point B. Ici le fait d'utiliser le système pour parfois se diriger vers 4 maps différentes juste en glissant montre bien à quel point ces maps on du être réfléchies. Et encore une fois, aucun raccourci non programmé de trouvé de mon coté.
Point bonus au système de blocs qui se déplacent, pour ajouter un peu de rythme au système.

Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Mise en scène (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Univers (Note : 3,5/5)

Un jeu de labyrinthe et puzzles avec un univers et une histoire...
C'est comme si les sudokus du journal avaient leur propre feuilleton.

"Décalé" est je pense le maître mot de tout l'univers du jeu. De l'histoire en générale du voleur au sac immense qui vole tout ce qu'il trouve, aux personnages eux mêmes (dont un pingouin ...) en passant par l'intro qui est en fait l'histoire du jeu raconté par un personnage cubique autour d'un repas pique nique cubique dans un monde cubique.

On ne cherche pas d'explication et de cohérence à tout ce que l'on voit ici. Une machine a voyager entre les mondes existe, comment ? On ne le sait pas, on s'en fout, il faut la retrouver c'est tout.
L'histoire est une succession de scènes loufoques, (un pingouin ...), de bras arrachés qui bougent tout seul et de réflexions plus ou moins profondes sur la douleur qui a du être ressentie.

L'univers crée une certaine homogénéité dans la façon dont tous les mondes sont présentés et c'est ce qui nous fera oublié les différences graphiques entre elles en les intégrant à un scénario complètement barré.

Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 5/5)

Une bonne partie a été dite dans le paragraphe des graphismes.
Ceux-ci étant entièrement custom, le jeu à son apparence propre (ou plutôt ses apparences) qui colle parfaitement au thème général un peu loufoque et décalé.

Mention spéciale encore une fois aux cinématiques qui ne sont pas du tout ce à quoi on aurait pu s'attendre avec ce qui nous était présenté sur le site.
Et au labo aquatique de Hélène.

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 2,5/5)

Note bien en dessous des notes précédentes, je sais.

Par ce que bien que le jeu ait de nombreux points forts, c'est ici de l'impression générale après coup que je vais parler.

Et c'est non pas par ce que le jeu est mauvais (loin de là) que je lui mettrais cette note, mais parce que en terme de longévité, ça se résume finalement à 1 heure 30 de "mini-jeux" de réflexion, et c'est indéniable, face à un RPG comme j'en ai testé, ce jeu ne peut être comparé.
Du moins, encore une fois sur l'award principal.

Je le verrais bien gagner une médaille pour le level-design ou même graphismes originaux pour ses cinématiques et tous ses éléments au fil du jeu qui font sourir, mais voila '.

Je pense aussi que le temps que j'y ai passé était ce qu'il me fallait. Plus aurait été pour ma part lassant.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !