Test :
Kikoo Odyssey

Temps joué : 5 h 30 min


Introduction

Kikoo Odyssey est un A-RPG dans lequel vous suivrez les aventures de Arshes, un jeune homme que l'on peut facilement qualifié comme étant un débile profond. Celui-ci devra partir à l'aventure pour sauver sa mère après avoir reçu une lettre l'informant de sa disparition, excuse dont il va se servir pour prouver au monde entier que lui aussi peut être un héros comme son "frère" l'a été par le passé.

Pas besoin d'un BAC+8 pour comprendre que le jeu est avant tout axé sur l'humour et qu'il faut donc avoir un tant soit peu de second degré si l'on souhaite y jouer. Bref, l'humour fait-il mouche et passe-t-on un bon moment sur le jeu ? Réponse dans le test !


Awards généraux

Gameplay (Note : 3,5/5)

Si vous cherchez un jeu rempli de systèmes divers et variés plus ou moins utiles tels que des systèmes de forge ou d'alchimie, il est clair qu'il vaudrait mieux pour vous que vous vous réorientiez vers un autre jeu. Dans Kikoo Odyssey, le gameplay est avant tout concentré sur le système de combat et les interactions avec le décor. Pour un jeu humoristique, j'ai trouvé cela bien plus que suffisant et même étonnamment bien travaillé.

En effet, tout au long du jeu, vous aurez le bonheur de pulvériser sur votre chemin divers ennemis tentant de mettre fin à vos jours. En règle général, je trouve les A-RPG réalisé sur RPG Maker fade car répétitifs et souvent finalement peu aboutis. Dans notre cas, j'ai trouvé les ennemis réfléchis et intéressants à combattre. Chacun d'entre eux possèdent ses propres attaques, patterns et autres déplacements plus ou moins aléatoires. De même, notre personnage possède une ribambelle d'armes et de techniques permettant de s'adapter à n'importe quelle situation. On se retrouve finalement assez vite à observer de loin les ennemis pour comprendre leur stratégie et à chercher la meilleure approche pour leur faire pousser leur dernier soupir en perdant le moins de PV possible. Le seul bémol reste dans la difficulté parfois vraiment élevée, qui pourra en décourager plus d'un. Personnellement, à part m'avoir fait rager quelques fois (je pense à vous, ennemis qui me paralysait sans relâche et m'empêchait d'utiliser quoi que ce soit !), j'ai trouvé le challenge intéressant. Cela parait presque paradoxal d'avoir un jeu humoristique aussi difficile !

Entre les phases de combat, vous aurez parfois à interagir avec le monde qui vous entoure pour pouvoir avancer. Cela reste assez basique : boomerang, grappin... Je soulèverai cependant le fait que les objets ne servent pas qu'à une phase du jeu et deviennent totalement inutile par la suite, chose qui arrive souvent dans les A-RPG.

Niveau maniabilité, il faut un petit temps d'adaptation pour se souvenir de toutes les touches ! Dans l'action, on a tendance à s'embrouiller un peu du fait que les touches à utilisées sont collés les unes aux autres, mais rien de vraiment grave.

Histoire (Note : 3/5)

Si vous pensez réellement pouvoir trouver l'histoire de votre vie en jouant à un jeu humoristique, c'est que vous êtes bien bizarres ! Ici, les événements s’enchaînent avec plus ou moins de sens jusqu'à la fin. Notre jeune héros parcourra le monde à la recherche d'un membre de sa famille, et mine de rien, aura à faire avec quelques situations et rebondissements vraiment sympathiques. Adieu le lourd passé obscur du personnage principal, ici l'histoire se veut simple et sert avant tout à l'humour et la dérision.

Et mine de rien, si l'on est sensible à l'humour, on a envie d'en savoir plus ! Quelles situations étranges vont encore se présenter à notre héros ? Recroiserons-nous certains personnages sur notre route ? Arshes arrivera-t-il à battre le méchant très dark malgré son absence totale d'intelligence et de skill ? C'est toutes ses petites choses qui m'ont motivée à aller jusqu'à la fin du jeu malgré la difficulté à laquelle j'avais à faire. L'histoire fait pour moi son travail, et même si on pourrait regretter qu'elle ne soit pas plus travaillée que ça, je n'en demandais au final pas plus.

Ambiance et immersion (Note : 2,75/5)

Tout le jeu transpire l'humour et la dérision, que ce soit au niveau des scènes, des personnages... Tout est fait pour nous inciter à prendre le jeu au second degré. A ce niveau, je n'aurai aucune critique à faire puisque c'est bien tout l'intérêt de la chose.

Même la musique est mise au service de cette ambiance "drolesque" puisqu'elle s'adapte toujours très bien aux scènes qui se déroulent. De l’épique quand c'est nécessaire ou juste pour nous faire rire, des musiques d'ambiances agréables pour calmer notre rage face à certains ennemis... Celle-ci est vraiment très bien gérée tout au long du jeu.

Même l’enchaînement des lieux transpirent l'humour et le second degré. C'est typiquement la parodie du RPG dans ses environnements.

Après, à part rire (et rager), on ne ressent pas grand chose d'autre, on n'a pas d'attache particulière avec le monde qui nous entoure ou des personnages. C'est pas vraiment le but du jeu de toute manière mais cela nous empêche bien évidemment de nous plonger corps et âme dans le jeu, de ressentir le frisson de l'aventure.

Graphismes (Note : 2,75/5)

Les environnements sont plutôt simples mais tout de même agréables à parcourir. On a avant tout à faire avec du RTP XP mais qui reste tout de même pas trop mal mappé. C'est tout de même assez inégal en fonction des lieux. J'ai par exemple bien aimé tout ce qui concerne la partie plage, tandis que j'ai trouvé la grande ville pas très jolie. Malgré tout on reconnait toujours dans quel lieu on se trouve et on ne passe pas son temps, à part quand on essaie d'esquiver les ennemis, à slalomer entre les décors inutiles. Il y a pas mal de décors étranges malgré tout, mais là encore c'est voulu et juste pour le fun (et perso je trouve ça fun). Les décors sont de façon générale variés.

On remarque quelques erreurs de mapping ici et là, mais je ne pense pas me tromper en disant que c'est pour parodier les erreurs communes chez les débutants du logiciel quand ils créent leur RPG. Du coup je trouve ça rigolo.

Niveau personnage, c'est inégal, mais en même temps là encore voulu. L'animation du personnage principal est issu du système de combat de base et donc bien animé, et le reste provient pour la plupart des RTP. Certains personnages plus "spéciaux" sont quand à eux fait mains mais dans un style plus "particulier".

Bref, même si ça dessert l'humour, on ne peut pas vraiment mettre beaucoup plus de la moyenne sur ce point.

Bande-son (Note : 3,75/5)

Globalement les musiques sont bien adaptées aux différentes scènes du jeu. On a un joyeux mélange de différents styles de musiques (on passe de certains morceaux de RAP à de la musique plus classique) au cours du jeu. Tantôt pour accompagner nos ballades, tantôt pour nous faire rire, tantôt pour rendre les scènes ou les personnages un peu plus épiques, les musiques ont été choisies avec soin pour soutenir l'aspect loufoque et rocambolesque du jeu. Dans tous les cas, on ne peut que saluer l'originalité de la bande son qui, je pense, est la plus diversifiée qu'on puisse faire, et ce, sans qu'on trouve ça d'une hétérogénéité déplaisante ! Après, il est clair que c'est à double tranchant, et que lorsqu'on entends du Morsay, on a du mal à s'immerger totalement dans le jeu. Mais je doute que qui que ce soit s'assimile au héros de toute manière.

Niveau sons, c'est assez efficace aussi. J'ai pas grand chose à redire là dessus à vrai dire. J'aime bien le fait qu'il y ai des voix parfois (genre des rires trop dark), parce que ça contribue encore plus à l'humour et l'aspect décalé.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 3,75/5)

Globalement je trouve les niveaux plutôt bien construits. On est jamais vraiment perdus et on comprends toujours plus ou moins par où on est censé se diriger pour pouvoir continuer. Les environnements sont bien adaptés à la présence d'ennemis et ne sont ni trop vastes, ni trop étriqués. On est encore une fois dans la parodie et on retrouve donc certains codes des classiques A-RPG dans la construction, mais c'est plutôt bien fait. On a même droit à des petites zones plus cachées qui nous permettent de trouver des objets et armes cools pour la suite du jeu.

Personnellement, je trouve le level-design bien mieux gérés que dans certains jeux sensés être plus pros où on est perdu dans la végétation sans savoir où aller. Ici, malgré l'utilisation des RTP souvent décriés, on a généralement des lieux agréables à parcourir et qui font leur travail.

A ce niveau, je trouve par ailleurs le début du jeu, sans doute du à la fougue du créateur lorsqu'il a commencé, bien meilleur que la fin qui fait bien plus "couloir en ligne droite". Comme déjà évoqué plus haut, mon coup de coeur reste sur la partie plage qui est pour moi le meilleur endroit à parcourir.

Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Mise en scène (Note : 2,5/5)

Niveau mise en scène, je trouve ça relativement inégal. Autant l'introduction du jeu est une tuerie et à de toute évidence été quand même bien travaillé (même si c'est moche oui), autant le reste du jeu reste relativement basique à ce niveau.

Quelques scènes restent vraiment drôles par la suite, notamment celles avec Morsay, car vivantes et finalement pas si mal amenées que ça. Mais pour le reste, à part au début et à la fin, niveau mise en avant du scénario, on a pas grand chose ! (Vous me direz, niveau scénario non plus techniquement).

Mis à part ça, je n'ai pas vu d'effets spéciaux particuliers ou de gestion de l'environnement à couper le souffle pour mettre en avant les scènes.

Dans tous les cas, encore une fois, ça sert avant tout à mettre en avant l'humour et ça fait bien son travail, donc je mets pile la moyenne.

Univers (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 2,5/5)

Je trouve ça drôle de participer à cette catégorie (décidément, tout est drôle avec Kikoo Odyssey !) quand on fait un jeu humoristique. Si je suivais parfaitement le plan, je devrais vous dire si les personnages sont pour moi charismatiques... Du coup, attardons nous en premier sur le héros. Débile de son état, Arshes est le cliché même du héros qui fonce et réfléchis (ou pas) après avoir agis. Son humour de beauf fini ne l'aide pas beaucoup à relever la barre et beaucoup le trouveront sans doute lourd assez vite du fait qu'il ai du mal à se renouveler. Notons quand même qu'il se bats plutôt bien, en même temps c'est nous qui jouons et il a que ça le pauvre, ce qui relève un peu le niveau ! Son design est de qualité puisqu'issu du système de combat de base. Pour le reste, Arshes reste Arshes et il est clair que ce n'est pas son physique qui va le démarquer. On a juste envie de se moquer de lui, et même si je suis quelqu'un de relativement empathique, je ne m'imagine pas un seul instant pleurer sur son sort. Il s'exprime comme tout bon kikoo qu'il se doit. Notons qu'il a quand même quelque chose de spécial : il a donné son être au titre du jeu.

Du coup, je me doute bien que l'auteur n'a pas participé à la catégorie en espérant recevoir la palme du meilleur personnage principal (ou alors il est devenu aussi fou que son jeu). Du coup on va maintenant s'intéresser un peu plus aux autres personnages. Le grand méchant est malheureusement tout aussi débile que le héros. Le plus intéressant reste les personnages parodiques, tel que Morsay ou Booba, qui sont relativement bien imités et, je trouve, vraiment drôles parfois. Je pense d'ailleurs qu'en sortant du jeu, on retiendra bien ces personnages là et qu'on oubliera les autres assez vite (désolé Arshes).

Après, je me vois mal mettre plus que la moyenne à cette section parce qu'on a pas les personnages les plus intéressants de l'univers, et que pire, si on adhère pas à l'humour véhiculés, on va juste avoir envie de fermer le jeu à cause d'eux.

Introduction (Note : 4,25/5)

Je vais sans doute en étonner plus d'un mais j'ai trouvé l'introduction vraiment, vraiment, cool.

Je suis une grande Fan des Zelda, et Wind Waker fait parti de mon Top3. Aussi, je pense ne pas être la personne la plus facile à convaincre étant donné que j'aime rarement qu'on parodie les jeux que j'apprécie. Et pourtant, c'est tellement bien fait, que j'ai été obligée de rire. Entre les artworks, dont je salue le timing d'apparition parfait, d'une laideur sans nom à en faire se suicider les amateurs de customs à tout va et le sujet de l'introduction en elle même...

Si quelqu'un en lançant ce jeu n'a pas compris qu'il s'apprêtait à s'aventurer dans un jeu avec un humour particulier, c'est vraiment qu'il est à côté de la plaque. C'est très clairement ce que j'ai préféré dans le jeu et une des meilleures introductions que j'ai pu voir sur le logiciel (oui oui, vraiment). Toutes les bases sont posées, on passe un bon moment et elle introduit parfaitement la suite des opérations. Bref, pour moi elle est absolument parfaite.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,25/5)

Si vous recherchez un jeu d'humour et que vous êtes dotés de beaucoup de second degrés, je ne peux que vous conseiller Kikoo Odyssey, sur lequel j'ai vraiment passé un bon moment. Dans le cas contraire, je ne pense pas que vous aurez le courage d'aller jusqu'au bout de ce jeu. Le côté A-RPG est vraiment bien réalisé et j'ai pris mon pied à zigouiller les ennemis sur le chemin de la gloire et de la fortune. Car même si le jeu se veut humoristique, force est d'avouer qu'il a tout de même été réalisé avec soin sur ce niveau. La difficulté pourra à son tour rebuter les moins courageux des joueurs car parfois assez inégale, mais pourra aussi constituer en un challenge intéressant pour les plus fous.

Pour ma part, je trouve que Kikoo Odyssey est un bon jeu, que ce soit pour sa délicieuse introduction ou pour simplement le plaisir qu'il m'a procuré en me promenant dans ses environnements parfois loufoques, attendant patiemment de recroiser certains personnages.

En bref, si vous voulez jouer à un jeu sans vous prendre la tête sur un scénario compliqué ou des personnages au passé sombre et douloureux, et simplement juste vous détendre en rigolant un bon coup, alors n'hésitez pas.


Remarques diverses

Ce jeu est le premier jeu RPG Maker que j'ai fini, sans me forcer et m'amusant comme une folle, et ça, franchement, c'est cool.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !