Test :
dans mon quartier

Temps joué : 3 h


Introduction

Dans mon quartier est un jeu réalisé sous RPG maker XP dans lequel on incarne Anton, un quadragénaire en quête d'occupation.
Chose assez peu commune, j'ai beaucoup suivis les retour postés sur les sujet où le jeu a été présenté. Ce qui a généré chez moi comme un image plutôt positive du jeu (du fait de l'optimisme de ces même retours).

De fait, quel écart y a-t-il entre ma vision avant et après avoir testé le jeu ?

C'est ce que nous allons voir de suite.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

Le gameplay est majoritairement celui d'un jeu d'aventure : on collecte des objets pour les utiliser à des endroits précis, on fait le tour des décors afin de trouver des indice, bref, on résout des énigmes.
N'étant pas très fan de ce genre de gameplay je n'ai pas trop accroché mais je ne peux pas vraiment le reprocher, puisque c'est subjectif. Ce que je reprocherais par contre c'est la difficulté des énigmes qui est très hétérogène : certaines se résolvent presque toutes seules là où d'autres feront s'arracher les cheveux. Je compte y revenir dans "Narration et mise en scène"mais je trouve ces écarts assez dommage et aurait peut-être préféré une difficulté plus intermédiaire.

En ce qui concerne les autres phases de gameplay il y a (de mémoire) le match d'escrime, la partie en avion et je crois que c'est tout. Plus friand de ce genre de gameplay, j'aurais certainement préféré en voir plus. Ça aurait permis plus de pauses dans le jeu, ce que je trouve plutôt intéressant quand on passe beaucoup de temps à tourner en rond.

Pour finir je tenais à signaler les hitbox du jeu d'avion qui m'ont fait rater plus d'une fois car je pensais pouvoir passer alors que non.

Histoire (Note : 1,5/5)

Il y a bien une histoire, certes, mais est-elle vraiment importante pour le jeu ?

Tout commence avec le journal qui n'est plus distribué et se termine avec le retour de ce dernier. Entre temps rien ne se passe ou très peu, et rares sont les mystères qui durent un moment. C'est peut-être même dommage, en y pensant que la situation finale soit la même que l'initiale : rien de change ne progresse ou ne régresse. En bref, l'expérience de jeu toute entière semble n'avoir mené à rien et n'avoir eu aucun intérêt, si ce n'est de passer le temps.

En fait, je pense que le souci du jeu est ce qui fait aussi sa force : on est plus dans la suggestion que dans l'explication. Je pense notamment au cas de la boulangerie qui, si je n'avais pas jeté un œil à la solution me serait passé au nez et à la barbe.

Autre chose, les brins d'histoire qui nous sont racontés n'ont pas vraiment de lien les uns avec les autres (hormis pour le roi de chats et le roi des rats). J'ai plutôt été embêté par ce choix car cela ruine en partie la cohérence du jeu, qui ressemble plus à un patchwork qu'à quelque chose d'uniforme.

Ambiance et immersion (Note : 3/5)

Pour ce qui est de l'ambiance du jeu, celui-ci peut être séparé en deux sous-ambiances: une première "réaliste" sans fioritures et une second un peu fantastique où statues et baignoires prennent vie. Si chacune peut être intéressante aussi bien individuellement que dans sa combinaison avec l'autre (qui lui donne tout son sens), j'ai quand même eu l'impression d'une certaine "pauvreté". En fait je pense que c'est toujours un peu compliqué quand on cherche à montrer le rien ou le pas grand chose, car il faut à la fois que ce rien n'ai... rien, mais aussi qu'il reste intéressant à observer, à consommer. À l'heure actuelle je n'ai pas de réponse vraiment pertinente face à ce genre de paradoxe.

Cependant ma critique ici ne désigne que la première ambiance. Or, pour la seconde, l'effet de vide peut aussi se ressentir. Peut-être est-ce, comme pour l'histoire, du au fait que peu de choses sont explicite mais plutôt dans la suggestion.

Du coup est réussi ? Je pense que cela correspond bien à la démarche du projet mais malgré la pertinence de cette utilisation, j'ai tout de même eu l'impression de rester sur ma faim.

Graphismes (Note : 4/5)

Les graphismes sont beaux et plutôt variés. L'utilisation de deux vues, de haut et de côté est d'ailleurs assez bien faite pour qu'on puisse apprécier les changements sans trop de surprise, c'est à dire sans être choqué, par exemple, par une transition trop brutale. Des animations sont aussi visibles lors que certaines actions (comme l'ouverture des bouches d'égout) ce qui est un plus.

J'aurais cependant deux choses à reprocher :

D'abord les proportions ont été changées par rapport à celles qu'on a l'habitude de voir (c'est plus grand) mais tout n'a pas été adapté, ce qui fait que certains éléments semblent trop petits pour ce qu'ils représentent. Même si c'est quelque chose que j'ai surtout ressenti en début de partie et qui s'est estompé après.

Ensuite, toujours dans cette optique de changement de proportions, certains éléments ont été agrandis mais non retouchés ensuite générant des éléments plus pixelisés que le reste ou floutés. C'est d'après moi quelque chose qui aurait dû être plus soignée.

Mais cela reste de l'ordre du détail et à moins de se focaliser sur ces derniers, on finit vite par ne plus les remarquer.

Bande-son (Note : 3,5/5)

Dans la mesure où le jeu participe à l'award musiques originales, je me contenterais ici de parler des bruitages. Et des bruitages, il y en a beaucoup : plus d'une centaines trouvables dans le répertoire SE, en plus des bruitages des rtps. Et c'est d’autant plus surprenant que cette richesse, on n'en a pas forcément conscience quand on joue au jeu à moins de se mettre dans une écoute active de ces derniers. Mais ce que ça signifie surtout, c'est que les bruitages ne sont pas intrusifs ou brutaux. Il sont placé au bon moment avec la force qu'il faut pour paraître le plus naturel possible.

De fait que pourrait-il être fait de plus ? Probablement d'autres sons. En effet l'utilisation massive de bruitages a cet effet second que tout ce qui n'est pas bruité semble vite bien artificiel. Je pense particulièrement à la fontaine dont le silence aura tôt fait d'être remarqué.

Autre point, la musique, quand cette dernière ne fait pas partie de l'environnement. Je ne saurait la qualifier vraiment de défaut mais je perçoit cette dernière comme étant quelque chose de dispensable sur certains lieux, sans arriver à deviner ce que serait la jeu sans elle.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 3,5/5)

Au niveau du level-design l'ensemble est à la fois intéressant, mais pas forcément crédible. Pour être plus exact, la crédibilité se tient plus au niveau du gameplay que dans son réalisme. Je pense par exemple au fait que le bourgade possède un collège, une déchetterie, une boite de nuit (etc), alors qu'elle ne possède de logements que juste assez pour accueillir une quinzaine, voire une vingtaine de personnes. Ainsi, comble de l'absurde, le collège est si grand que sa surface totale doit facilement dépasser, sinon égaler, celle du reste de des bâtiments.

Autre cas similaire, la gare et le chemin de fer, dont la forme s'explique très bien d'un pont de vue gameplay (zone inaccessible au début du jeu car en hauteur) mais n'est pas vraiment crédible (une gare qui nécessite de marcher sur les rails pour l'atteindre ?). De plus, comme indiqué plus bas, les rails coupent la carte en deux et il n'est parfois pas facile de les traverser sans se prendre une poutre ou percevoir où on va.

Dernier petit soucis : la taille de la carte n'est pas vraiment adaptée à la vitesse de déplacement du joueur (ou l'inverse),ce qui rend les allez-retours assez pénibles sur la durée.

Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Narration et Mise en scène (Note : 2,5/5)

La narration, quand on la prend de manière individuelle (cad énigme par énigme) est vraiment très inégale. J'ai déjà cité plus haut le cas de la boulangerie où rien n'est annoncé et on pourrait prendre, par opposition le cas du théâtre des automates qui plonge le joueur dans une aventure "autonome", qui se déroule dans un lieu à part pour s'achever lorsqu'on finit par quitter ce même lieu.

De fait, quand bien même la narration se révèle de bonne facture, celle-ci n'apporte pas grand chose, d'une point de vue global. En bref on est plus dans l'observation de saynètes indépendantes les unes des autres que dans quelque chose de plus global.

Univers (Note : 3/5)

Niveau univers, on a affaire à quelque chose de plutôt petit mais, du fait de cette petite taille, de dense. En effet, la ville regorge de lieux à visiter, de portes à déverrouiller, de passage secrets à révéler.

Le passé aussi est un peu révélé bien qu'on ne connaisse finalement que peu de choses sur l'entre-deux et ce qui a amené tant de gens à quitter la ville. Personnellement j'aurais bien aimé voir l'histoire de la ville développée plus en profondeur et cela reflète d'ailleurs d'un autre soucis au niveau de l'univers : la cohérence des bâtiments. Tout comme il est difficile de deviner l'ordre de leur apparition, il est aussi difficile de deviner un lien entre les différents mystères qu'on vient résoudre. En bref on se retrouve plus face à un patchwork plus ou moins complexe d'éléments dont on ne perçoit pas toujours les liens avec évidence.

Mais bien qu'hétéroclite, cet univers reste intéressant dans sa structure et les défauts cités plus tôt peuvent bien faire partie de la démarche du projet, le tout restant à peser le plus et le moins, entre acte volontaire et simple maladresse...

Personnages (Note : 2/5)

Je ne comprend pas trop la participation à cet award dans la mesure où les personnages sont peu nombreux et n'ont qu'un faible développement pour la plupart d'entre eux. Et pour cause, le jeu se déroulant dans un lieu fortement abandonné, il est assez rare d'y croiser âme qui vive, encore moins de discuter longuement avec eux.

En fait le seul personnage dont je me souviens d'un développement, c'est Mme Carne avec le mystère 15. En effet le jeu nous offre de revenir dans le passé pour mieux connaître sa vie, ses chances, ses choix, ses attentes...
Et puis c'est tout ? Non, bien heureusement, d'autres personnes peuvent être rencontrées mais ne rempliront qu'une tâche de figurants, dans le sens où leurs quelques dialogues seront soit circonstanciels, soit de remplissage.

D'où ma question au début de cette partie : Il y a des personnages avec leur caractère propre et écrits de manière assez juste, mais est-ce suffisant ? Après mure réflexion, je pense que c'est un bon début, mais, sachant qu'il est tout à fait possible de faire plus, je ne pense pas pouvoir noter bien mieux.

Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 4/5)

Niveau musique, elle sont plutôt jolies. Et... c'est à peu près tout ce que j'ai à en dire...
Je n'ai pas remarqué de défauts, ni de musique qui ne collerais pas à l'environnement. En fait je citerais comme bon exemple d'utilisation la musique du collège qui, lors d'un second passage dans ce dernier m'a vraiment permis de respirer, ce qui, j'imagine, est le but de cette dernière.



Conclusion (Note totale : 3,5/5)

Pour conclure, je dirais que c'est un jeu que j'aurais vraiment aimé créer, mais pas forcément jouer. Ce qui fait que, malgré l'originalité et le soin apporté au jeu, je n'ai pas vraiment pris de plaisir dans mon exploration, car le jeu lui-même ne me motivait pas à continuer.


Remarques diverses

A un moment je me suis retrouvé coincé ici sans trop savoir comment me diriger :

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !