Test :
Le Troisième Papillon

Temps joué : 40 min


Introduction

Avec un titre si énigmatique que: Le troisième papillon, nous sommes bien avancés. Un peu de mystère bien dosé et mis en place, il est possible de tomber sur quelque chose de bien.

L’écran titre et les musiques du début ne nous donnent clairement pas gain de cause, voyons pour la suite.


Awards généraux

Gameplay (Note : 4,5/5)

Le jeu est clairement axé sur le gameplay et la variété de ce qu'il propose. Les raccourcis pour passer d'un phase à une autre sont des fois assez mal amenés. Il faut dire que dès les premières minutes du jeu, la grotte où l'on se trouve menace de s’écrouler pile à ce moment là et déclenche un QTE. Et par la suite, on a cette impression que les successions de phase gameplay cherchent un peu leur justification scénaristiques.

La variété et le côté suffisant de leur introduction dans le récit semblent suffire pour que ça ne soit pas trop gênant pour la plupart des joueurs. De plus, il arrive que certaines phases gameplay soient mieux justifiées scénaristiquement que d'autres.

Le gameplay est varié et plutôt clair. Il peux arriver que certains joueurs aient des difficultés à comprendre les indications ou aller au bout de certaines énigmes, mais globalement le tout est vraiment très correct.

On peux citer dans les interactions qui nous attendent:
=> Différents types de QTE
=> Un labyrinthe peu éclairé
=> Des phases d'exploration dynamique alternant déplacement et QTE
...

Bref, pour moi le gameplay de ce jeu est son plus grand point fort. C'est varié, bien donné, souvent suffisamment expliqué.

L'enchainement "des situations de jeux" de manière scénarisée est continu, régulier et introduit dans l'histoire. Chacun de ses moment peux être une source de surprise. Quoi il n'y a pas que des QTE? Quoi il n'y a pas de des énigmes? Etc...
Bref, pour ceux qui aiment le gameplay varié c'est un vrai rafraichissement en face des sempiternels combats sans aucune saveur ni enjeu.

Et rien que pour ce partit pris aussi bien réalisé, ça mérite une excellente note.

Histoire (Note : 2,25/5)

Soan vit dans une grotte depuis aussi longtemps qu'il puisse s'en souvenir. Un étranger (Alban) vient un jour le rejoindre et lui apprend qu'il est en fait originaire d'une petite ville nommée Talaria.

Alors qu'il soutenait qu'il se souvenait depuis toujours y habiter, il suffi que le vieux monsieur insiste pour que Soan réalise avoir perdu la mémoire.

Il rêve régulièrement de trois papillons battant des ailes en stationnaire à côté d'une chandelle posée sur un fil rempli de neige.

Voilà à peu près l'histoire.

Notre héros va rencontrer durant son chemin des êtres vivants qui seront les déclencheurs des mini jeux. L'histoire a été donc pensée pour justifier leur apparition. En tout cas c'est l'impression que j'ai eu. Ce n'est ni un bien ni un mal mais un choix de l'auteur qui semble assez marqué pour que l'on puisse le remarquer.

L'histoire se concentrera sur le don de Soan (qu'on peux nommer empathie mystique) et sa capacité à sonder l'esprit des autres pour les comprendre et éventuellement les aider.

Bref, de ce que j'ai vu de cette démo, le jeu pose des bases et se concentre sur le gameplay et tente autant que possible de raconter l'histoire. Pour le moment, elle ne semble pas réellement importante pour le joueur en fait.

Beaucoup de mystères dont on ne s’intéresse pas, des indications sur l'univers et le personnage qui n'apportent pas forcément au noyau même du jeu. Même si dans l'absolu c'est une histoire, et qu'on sent que l'auteur veux qu'on soit transporté. En fait dans ce jeu, c'est surtout autre chose qui marque. Certainement un problème de stratégie et de choix si l'auteur vise une histoire profonde dans son jeu. Sinon, ce qu'il montre me suffit compte tenu du reste.

Ambiance et immersion (Note : 2,25/5)

Utiliser des bulles sur les personnages ajoute une dimension non négligeable. Après cela ne reste pas obligatoire, mais la démarche fonctionne. Elle permet une meilleure immersion.

Petit bémol sur le choix graphique du visuel du bouton de manette bleu qui ne fait pas très adapté, un petit papillon aurait peut être été plus judicieux.

Pour le reste la musique est là mais n'apporte pas énormément. Il y a quelques bruitages soulignant certains moment, on y reviendra plus en détail dans l'award bande son.

L'auteur utilise les fogs pour compléter l'ambiance, mais niveau immersion, le début du jeu ne nous permet pas réellement de nous identifier au héros à ses buts même immédiats. Chose dont on a parlé dans histoire bien évidement. Mais la je parle plus particulièrement de la partie immersive de l'histoire.

Celle où l'on entre dedans. En général l'auteur a eu un soin assez significatif pour que le joueur puisse se sentir immergé, mais n'a pas non plus mis en place des dynamiques colossales ou avancées. Les moyens d'ambiance et d'immersion sont là, peut être un peu fades, mais ils sont quand même appliqués. Après, il faut quand même indiquer que tout jeu concours contre d'autres qui on bossé à fond sur certains aspects.

Vu le style du jeu, au pire, c'est à peine assez. Mais globalement c'est plutôt bien quand même.

Graphismes (Note : 2,25/5)

Un mapping plutôt bon, souvent relativement varié et cherché. Les intérieurs sont ni trop grands ni trop petit pour la plupart.
Les extérieurs, même si ils ne sont pas très remplis ou fleuris ou autres, sont travaillés niveau volume, ils ne souffrent pas du syndrome du labyrinthe pour faire perdre du temps au joueur. Et ça c'est quand même pas rien.

Oui les extérieurs sont corrects et souvent assez bien faits, même si on en a vu d'autres bien plus somptueux.

L'ensemble graphique est cohérent et les choix fait sont agréables et très rarement dissonants. L'ensemble est donc maitrisé, mais pas forcément très identifiable. Le jeu n'a pas forcément sa patte graphique (hors graphismes customs poussés je veux dire), mais e n'est pas forcément un handicap non plus.

L'utilisation de fog est déjà une bonne initiative, et utiliser des fondus pour certaines scènes bien pensé.

Le global tient la route mais ne brille pas face à des mastodontes misant beaucoup sur le graphisme, mais ce qui est en place est souvent correct même si certains choix artistiques sont maladroits.

Il faut en effet qu'un jour les makers oublient l'idée que mettre quelque chose au milieu d'un vide donne bien. Pour exemple la cabane du bucheron, mais aussi les scènes des papillons.

Il faut préférer utiliser les sons, les fogs, les fondus ou même des images particulières plutôt que de poser un truc au milieu du vide pour faire une représentation d'une vue d'esprit.

Bande-son (Note : 2,5/5)

Il y a des sons, il y a des musiques et certains moments où l'on sent que l'auteur a plus cherché que d'autre à peupler l'univers sonore.

Globalement dans le jeu, c'est du classique, on met des musiques adaptées, on a les sons adaptés et voilà. Heureusement qu'a certains moments du jeu, certaines phases sont mieux travaillées pour relever le tout.

Après, c'est très subjectif, mais si une musique n'a pas sauté aux oreilles comme quelque chose apportant une profondeur palpable, elle sera oubliée. Tout comme le bruit d'une porte qu'on ouvre. Dans l'auditif, il faut un minimum de choses pour secouer les esgourdes des joueurs.

Souvent ce sont les jeux de type horreur qui peuvent le mieux exploiter une bande son, mais ne nous y trompons pas, il est vraiment possible de faire d'autres types de jeu avec une bande son marquante.

Là, je dirait que les phases où l'auteur a plus travaillé le sauve un peu. Après, ce sont des éléments qui n'enlèvent pas forcément d’intérêt à un jeu.

Qui en voudrait à un FPS d'avoir des musiques adaptées au style mais oubliables?
Qui râlerait devant un 4X sans musique marquante?

En tout cas pas moi.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Narration et Mise en scène (Note : 2,5/5)

Je comprend pas trop le choix de l'auteur quand à sa participation à cet award mineur. Le gros du jeu est clairement pas là du moins pas dans la démo.

Même si la mise en scène est un peu liée au gameplay, j'affilie plus cela à l'award système.

Qu'on soit clair, la narration est suffisante, mais elle ne justifie pas la présentation. Quand a la mise en scène, hormis avant et après les mini jeux, non plus. Je met la moyenne pour ne pas le pénaliser.

Mais au risque de me répéter: La force de ce jeu est dans son gameplay.

Le reste c'est un peu mieux que moyen mais insuffisant face a ceux qui ont beaucoup travaillé dessus ou axé leur développement dessus.

Univers (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 1,75/5)

On ne cerne pas le héros, on ne cerne pas Alban, on apprend certes sur des pnj secondaires via les mini jeux, mais est ce que ca justifie clairement l'award personnages?

Non. Le jeu n'a pas pris cet axe, il ne s'appuie dessus que pour légitimer ses phases gameplay et le personnage parait superficiel malgré tout.

Je ne comprend pas pourquoi il concours dans cet award.

Introduction (Note : 2,75/5)

Avec une ambiance minimaliste et simple dès l'introduction, il est difficile d'imaginer que le reste de la démo décolle. Mais c'est sans compter sur les mécaniques du jeu relativement bien pensées.

L'introduction, au départ, est assez peu significative, ce qui apporte un sentiment négatif de base. On se retrouve dans des archétypes et des mécaniques bancales. Nous avons entre autres le réveil du héros dans une grotte pas forcément très judicieuse (même si visuellement ça va) dans ses indications graphiques. Et que dire de la scènes des trois papillons et de la flamme?

Clairement l'introduction ne reflète pas le jeu dans son ensemble, il me semble peu judicieux de dire qu'elle donne une bonne impression de départ.

Ce premier aperçu, premier contact, à mon avis, ne fonctionne pas. C'est pourquoi pour moi la force du jeu ne réside aucunement (et surtout au premier abord) sur ce moment précis.

Je conseille à l'auteur de la revoir et de tenter d'avantage de capter le joueur et de lui "vendre le jeu". Le style utilisé ne se prête clairement pas aux attentes joueur.

Après, soyons réalistes, passé ce moment, on entre dans le vif du sujet, et nos premières impressions nous semblent nous avoir trompé sur le jeu.

Vu la structure du récit, il est possible d'inclure plusieurs passages dans l'introduction. Si on y ajoute le QTE très immersif niveau gameplay, on comprend quelle direction prend le jeu. Et ce moment donne une réelle dimension au début du jeu.
Il n'explique pas ce qu'il y a avant (en terme de choix artistiques), il ne justifie pas le début (il n'explique rien), il passe à autre chose tout simplement.
Je dirait que c'est ce moment qui justifie que le jeu puisse concourir dans la catégorie introduction.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 4,25/5)

J'ai vraiment aimé ce jeu. Oui, a voir les notes on a du mal à le croire. Mais parce que sa plus grosse force elle est dans le gameplay.

L'auteur a essayé de lier par une histoire; il l'a voulu travaillée, mystérieuse et profonde; des phases gameplay diverses.
Et ça fonctionne.

Alors pourquoi il a pas réussit à avoir des bonnes notes partout? Parce qu'un gameplay bien pensé se suffit à lui même. Tant que l'auteur en a fait assez pour l'illustrer.

Et c'est le cas de cette perle.

Le reste est pas mauvais, il est même souvent moyen plus (comme on pourrait dire), mais il ne souffre pas la comparaison avec pas mal d'autres jeux de cette session (pour ne citer qu'eux).

Enfin un jeu où je ne râle pas sur le gameplay. Le plaisir de jeu est présent, l'envie d'avancer réelle, la joie d'avoir à la place des sempiternels combats redondants et plats:
des QTE,
des labyrinthes,
des énigmes,
des enquêtes.
Ect...

Bref une variété et une justesse dans la difficulté pile comme il faut.

Oui rien que ça.

Alors oui, ce type de raisonnement de développement est à suivre, oui le jeu mérite d'être joué, même avec ses côtés moyens. Je recommande vivement à l'auteur de le sublimer, de le continuer, de développer son concept, bref de ne pas laisser le jeu dans l'oubli tellement il est rare de voir tant de bonnes idées gameplay dans un RPG maker.

Certains me trouveront peut être dithyrambique, mais j'ai pas forcément été tendre avec le jeu sur l'ensemble du test.

Pourtant le jeu mérite des encouragements.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !