Test :
Thief
Par Fistan

Temps joué : 1 h 45 min


Introduction

Je n'irais pas par quatre chemins : Thief est un jeu (ou, en l'occurence, une démo) d'une qualité globale que je ne me voit décemment recommander à personne. Ce n'est pas que ce jeu soit fondamentalement mauvais, ou injouable, non, en vérité il serait plutôt dans la moyenne... s'il n'y avait pas un tel ratio de problèmes par écran. Aussi, avant de conclure, allons rapidement voir d'un peu plus près le travail qui serait à prévoir pour améliorer tout ça.


Hardi, compagnons !


Awards généraux

Gameplay (Note : 1,5/5)

Thief est un RPG, au tour par tour. Rien de méchant en soit. La démo donne accès à deux personnages d'une même classe et l'occasion pour chacun de choisir une spécialisation : l'attaque et les dégâts d'un côté, la défense et protection des alliés de l'autre. Pourquoi pas, sauf que très rapidement les deux personnages sont séparés, donc protéger les copain n'a plus grand intérêt - et j'ai le regret d'annoncer que la démo s'arrête avant la réunion. Du côté de la spécialisation dégâts, il n'y a guère pour ce que j'ai pu voir d'attaque qui ouvre de quelconques possibilités tactiques. A vrai dire je n'ai eu à me mettre sous la dent entre le lvl1 et le lvl6 (niveau auquel j'ai finit la démo) que trois compétences dont deux inutiles, une simple attaque double (à laquelle certains ennemis sont résistant et donc d'une utilité mitigée), un scan des point de vie de la cible (cool, mais n'apportant rien de plus qu'un tour perdu) et un sort pour être moins attaqué pendant quelques tours (sauf qu'en solo...).

En d'autres termes, les combats sont ennuyeux et consistent pour l'essentiel à presser la touche Entrée. Pis encore, bien que simple, il ne donnent pas un grand sentiment d'équilibre. Pour l'essentiel, les ennemis sont des sacs a pv, dotés de capacités plus puissantes que les vôtres et faisant autant sinon bien plus de dégâts. Du coup c'est galère, jusqu'à ce que certains ennemis donnent des "fioles de poison" (un objet pour empoisonner l'adversaire), à partir de là il suffit d'empoisonner et attendre que ça crève en défendant et utilisant un objet de soin une fois de temps en temps. Cette technique m'a d'ailleurs permis de gagner un combat que je n'aurais, d'après les dialogues qui on précédé et suivit ce combat, pas dû gagner.

Malheureusement, le jeu force à faire des combats, et qui plus est à en faire à la pelle. Notons en particulier la présence au début d'un pnj qui a l'audace de nous dire "revient quand tu seras plus haut niveau". Et c'est pas comme si il y avait de l'exploration à faire, non non, faut juste parcourir la plaine et massacrer des écureuils (vous voyez les sangliers dans le South Park sur WoW ? ben pareil). Donc, forcément, les faiblesses des combats, on a le temps de les ressentir.

Du reste, le jeu propose aussi des phases dites d'infiltration. C'est fonctionnel mais guère folichon, surtout que les mouvement des gardes à éviter m'ont semblé très aléatoires. Heureusement, ils n'étaient pas trop vif, donc pas de soucis particulier pour passer.



Avis sur le gameplay : Ennuyeusement simple
Des possibilités stratégiques simplistes et une difficulté mal dosée font des combat dans ce jeu un moment peu attendu malgré leur extrême fréquence (vive les rencontre aléatoires !). Les autres éléments de gameplay ("énigmes", infiltration) ne suffisent pas à rendre le jeu plaisant à manier.

Histoire (Note : 2/5)

L'histoire n'est pas inintéressante, mais a dire vrai dans cette démo elle est a peine esquissée. On joue deux amis voleurs, qui vont voler un truc. A vrai dire, on assiste surtout dans ce qui est jouable à l'exposition des personnages.
C'est pas mal d'ailleurs, il y a un bon usage des facesets et les dialogues sans être du Flaubert se laissent lire. Cependant, pour ce qui est présenté en tout cas, les personnages restent assez simples et sans surprises.



Avis sur l'histoire : Pas assez d'infos
Pour le peu qu'il y a, c'est un peu simple. A dire pour vrai, pour le scénario exposé, une forme d'introduction, le rythme du jeu est trop long - avec ce scénario une phase de jeu de 20-30minutes suffirait.

Ambiance et immersion (Note : 1/5)

Le jeu ayant pas mal de problème de level design, et rien de remarquable tant graphiquement que musicalement, il peine a établir une ambiance - exception faite de la scène d'introduction, sous la pluie, qui marche bien.

L'immersion n'est pas au rendez vous, cassée en partie en ce qui me concerne par la fréquence des rencontre aléatoires... et surtout par un capitaine de navire me disant "Désolé, vous n'avez pas le niveau". Le transfert de l'inventaire d'un personnage vers l'autre, alors que les deux sont dans deux endroits différents et ne communiquent absolument pas, joue aussi contre.



Avis sur l'ambiance/immersion : Adieu, incrédulité chérie
Ce que nos amis anglophones appellent la suspension of disbelief (suspension d'incrédulité), qui consiste à accepter de mettre de côté son scepticisme lorsque l'on se plonge dans une œuvre de fiction, est très difficile pour pour ce jeu. Comme c'est la base de l'immersion et de l'ambiance, et bien malheureusement dans ce jeu tout ceci est singulièrement manquant.

Graphismes (Note : 1,5/5)

Au niveau du visuel, Thief reste du classique, type RTP, c'est homogène mais sans surprise. Par contre, je dois dire que c'est de ma vie le premier jeu 2D ou je vois du clipping ! En effet, en se promenant dans un port, le joueur a la surprise de voir des bateau apparaitre subitement au milieu l'écran alors qu'il s'en approche, et disparaitre tout aussi subitement quand il fait un pas en arrière. C'est drôle, mais je doute que ce soit volontaire. Du moins, je l'espère, parce que ce n'est pas très très propre, et aurait put (dut) être évité avant publication de la démo.



Avis sur les graphismes : Peu soignés
Quelque chose d'aussi court et en graphismes génériques, j'attends personnellement qu'il n'y ait pas le moindre artefact étrange. Cela dit, en dehors de ça, les graphismes et leur utilisant sont simples mais suffisants.

Bande-son (Note : 2/5)

Les musiques, personnellement je les ai trouvé un brin envahissantes. Je les ai coupé un moment, pour voir la différence, elles ne m'ont pas manqué. Ceci dit, on est quand même très loin du crime auditif hein, ça passe. Question de goût donc sans doute sur l'appréciation des pistes elles même, mais je regrette que l'on puisse si facilement les déconnecter des environnements.



Avis sur la bande-son : Neutre
Je laisse à chacun l'appréciation des musiques elles-mêmes, en dehors de ça l'environnement sonore est finalement très neutre. Il existe, mais sans apporter grand chose au schmilblick.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 1/5)

Je mentirais si je prétendais que le level design de Thief est très inspiré. On oscille entre du correct (la mapemonde, par exemple), du moyen (l'essentiel des scènes de ville) et du à revoir - pour ce dernier cas je pense aux égouts et à la scène d'infiltration de l'introduction.

Les égouts sont simplement absurdes. Il s'agit simplement d'un (très) long couloir, replié sur lui même, avec une ou deux impasses (longues, et vides). Mais le pire, ce n'est pas tant ces (longs) couloirs que les passabilités totalement aléatoire. Un endroit on peut entrer et sortir de l'eau où l'on veut, 10 cases plus loin les points d'entrée sont limités, après on retourne sur de l'eau passable, et enfin on arrive devant une étendue d'eau (identique aux précédentes) pour laquelle il faut activer un pont. Quand on utilise un même élément graphique, il ne faut pas faire la girouette : soit c'est passable, soit ça ne l'est pas ! A propos du pont, le puzzle pour le faire apparaître (activer uen série d'interrupteurs dans un temps limité) est très, très désagréable : le timer est assez court, le trajet long, et les rencontre aléatoires d'autant plus frustrantes qu'il faut les fuir (le timer continue pendant les combats), c'est un peu comme de courir à côté de quelqu'un qui vous fait croche pied tout les 10m.
Signalons au passage que les problèmes de passabilités sont présents ailleurs (la muraille dans la ville me saute à l'esprit), mais ces autres cas n'ont pas autant d'impact sur le jeu.

Concernant la scène d'infiltration, le problème est que le level design n'a pas l'air de se soucier de l'objectif de la scène et ne rend pas vraiment lisibles ni les zones sûres ni les champs de vision. On cherche un peu par où passer et même où aller - d'autant plus que le chemin logique pour de la discrétion (des éléments de décors permette de passer au dessus des gardes), si ma mémoire est bonne, ne mène nulle part, ce qui est tout à la fois inutile et frustrant.

Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Narration et Mise en scène (Note : 2/5)

La narration est bien dosée, et la mise en scène simple mais fonctionnelle. Je ne pourrais pas dire que le jeu tiens en haleine ou qu'il m'a fait bondir sur mon siège, mais ça reste efficace. L'utilisation généralisée de facesets expressif et de petits effets sonores pour véhiculer les réactions des personnages est plutôt agréable, bien que les sons soient parfois un peu génériques (je n'ai pas eu le sentiment de pouvoir associer personnage et voix).

Univers (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 2,5/5)

Comme je le disais plus haut, un part non négligeable des dialogues est dédiée à la présentation (plus ou moins directe) des personnages. Malgré cela, en soit les différents personnages présentés restent assez génériques... peut être y aurait-il des surprises dans la suite du jeu, mais dans cette démo, on reste malheureusement sur des personnages assez moyens.

Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 1,5/5)

Pour conclure rapidement je dirais de Thief que c'est un jeu qui pourrait peut être avoir un peu de potentiel mais qui n'est pas encore assez abouti. Il y a les bases d'une histoire avec ses personnages, mais une trop grande partie du gameplay est a retravailler en profondeur.

En l'état, en tout cas, le résultat est vraiment trop moyen, la qualité n'est pas au rendez vous. A revoir, peut être, après une bonne série de corrections et d'améliorations


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !