Test :
Zeeshan: L'avènement des djinns
Par garsim
Compte tenu du nombre d'activités proposées et de la durée de vie conséquente du jeu, il est possible que je me sois arrêté trop tôt sans le savoir (peu après la grotte sombre et somptueuse où on trouve, attention spoiler
Secret (Cliquer pour afficher)
un bateau fantôme
) ou que je n'aie pas effectué toutes les quêtes annexes.


Attention, dans les messages, aux fautes d'orthographe et parfois aux textes coupés (dans la bibliothèque sur les djinns, les explications au sujet des rangs ne tenaient pas dans la boîte de dialogue).
Le ralentissement dans la ville n'est pas très agréable. Peut-être était-ce dû au fait que la configuration de mon PC n'était pas des plus puissantes, mais bon...


Awards majeurs

Gameplay : 3.75/5

Côté game design : les différents systèmes contribuent tous de manière efficace les menus sont à peu près bien faits, mais il manque une commande pour quitter le jeu (d'autant plus qu'en utilisant F12, le jeu plante... et il y a une manière plus douce de quitter le jeu quand même...).
Le point fort du jeu est qu'il propose pas mal d'endroits à visiter, malgré un aspect assez linéaire au début, mais il fallait bien lancer le jeu.
La quête principale est bien sûr sa raison d'être, mais beaucoup de mini-quêtes ou d'occasions d'explorer d'autres lieux donnent encore plus d'intérêt au jeu. Le parc, par exemple, est un bon concentré de mini-jeux, allant de simples jeux de hasard à des jeux d'adresse, idéal pour se changer les idées. Il évoque un peu le casino de Pokémon, d'ailleurs... mais avec un panel d'activités plus large.
Les différents systèmes proposés sont assez ergonomiques.
Un assez bon feedback aussi.


Histoire : 4/5

L'introduction dépeint bien les troubles qu'a pu subir Zeeshan, et les histoires des différents personnages qu'il peut croiser immergent bien. Vu le type de jeu, on ne s'attendait pourtant pas à ce que l'histoire soit autant prise en compte, mais c'est une agréable surprise.


Ame du jeu : 3.75/5

Le jeu en lui-même est assez attachant, bien qu'il puisse manquer un petit quelque chose pour être très immersif. On se laisse emporter par l'histoire, essentiellement, mais l'ambiance graphique n'est pas spécialement prenante (à quelques exceptions comme le parc d'attractions).


Graphismes : 3.5/5

Des graphismes dans le style de RPG Maker VX, avec parfois quelques touches de rip. L'ensemble visuel rend assez bien dans l'ensemble. Certains lieux sont par ailleurs très beaux, comme la cave de la plage. Attention toutefois à quelques erreurs de mapping (les caisses dans la ville et les maisons).
Le design des djinns est, en revanche, un peu inégal : certains s'apparentent un peu trop au style de VX, contrairement à d'autres. Bon, le but du jeu n'était pas de concurrencer Pokémon sur ce point, mais toujours est-il qu'une petite touche personnalisée pour les djinns leur aurait donné plus de cachet.


Musiques : 3.5/5

Des bonnes musiques, malgré un léger contraste dû aux différents formats musicaux employés (mp3/ogg et midi), mais qui ne gêne pas trop (les midis se laissent entendre).


Awards mineurs

(NB : comme les catégories de compétition n'étaient pas précisées, je n'ai gardé que celles pour lesquelles le jeu pourrait être nominé selon moi)


Systèmes custom : 3.5/5

Les systèmes s'imbriquent bien les uns dans les autres, mais ils proposent souvent un petit désagrément.
Le menu, par exemple, se charge peut-être un peu lentement, mais est simple et efficace en proposant directement les différentes options nécessaires. Par ailleurs, la possibilité de paramétrer le jeu (volume des musiques, windowskin, affichage direct du texte...) est une bonne chose.
Le système de quête est bon, mais dans le menu, il n'est pas très verbeux (on ne comprend pas trop la signification des différentes icônes du menu quête au premier abord), ce qui peut dérouter un peu au départ.
Le système de combat n'est cependant pas au point... d'abord, pourquoi tous les djinns n'ont pas de capacité d'absorption ou la possibilité d'accéder à l'inventaire ? Pour ce dernier, c'est particulièrement pénalisant lorsque le seul djinn de notre équipe qui puisse le faire est KO. Ensuite, l'alignement de l'interface de combat a légèrement bugué lorsque j'ai annulé une action (elle s'est franchement décalée vers la gauche, ce qui n'est pas vraiment pénalisant mais surtout inesthétique). Enfin, il n'est pas toujours évident de voir qu'un ennemi est KO (en général, ça se voit, mais parfois l'animation indiquant qu'il est KO n'est pas effective).


Univers : 3/5

C'est un univers un peu intriguant qui est proposé dans ce jeu : d'une part, le contexte scénaristique semble le placer dans une sorte de science-fiction, un futur proche ou une époque contemporaine (les djinns seraient issus de la science, apparemment...), mais d'autre part, l'ambiance graphique et musicale tire davantage vers le RPG classique dans la plupart des cas (à quelques exceptions près, comme certains bâtiments d'Arcadia dont l'intérieur peut faire futuriste, ou le parc d'attractions, d'ailleurs très bien réalisé au passage). On a donc un peu de mal à "situer" le jeu sur ce point.


Charadesign : 3.5/5

Le personnage principal est bien exploité, on voit bien son côté "baroudeur" qui le rend à la fois déterminé et sarcastique. C'est d'ailleurs le personnage qu'on retient le plus facilement, étant donné qu'il a une bonne personnalité.
Les autres personnages sont généralement plus discrets, mais possèdent quand même un trait de personnalité qui les caractérise.


Humour : 2.75/5

Le jeu n'était pas spécialement humoristique (d'autant plus lorsqu'on est dans l'histoire) mais certains détails du jeu, certaines situations et certains personnages (dont notamment Zeeshan lui-même, qui lance souvent des piques sarcastiques) font bien sourire et sont très plaisants à suivre.


Originalité : 3.5/5

Un Pokémon-like à la sauce RPG Maker VX, il fallait l'oser. Et ça rend d'ailleurs bien, même si on sent quand même un peu trop souvent que le jeu a été fait avec RPG Maker VX et ses limites, par exemple du côté des systèmes...


Départ : 3/5

L'histoire est bien introduite : la cinématique d'introduction est simple mais efficace, et la découverte d'Arcadia permet de s'immerger dans l'ambiance rapidement.
On met en revanche un peu trop de temps pour arriver dans le coeur de l'action, à savoir l'obtention des djinns et les combats. Car il faut d'abord apprendre des notions théoriques à leur sujet (ou les découvrir à la dernière minute si on ne retient pas tout) : les caractéristiques, les types, l'absorption, la fusion... ce qui est légèrement rébarbatif.


Thème des Alex : 3.25/5

Je ne sais pas si le jeu concourait pour ce thème, mais la pluie est présente, en tout cas. Et ce dès le début, dans l'écran-titre... ça fait un peu vite expédié, mais ça peut aussi correspondre à l'humeur que devait avoir Zeeshan au début du jeu.


Conclusion :

Quelques désagréments (lag, systèmes parfois buggés) gâchent un peu le jeu, mais au vu du nombre de systèmes proposés, de quêtes, et de pistes à explorer (peut-être même un peu trop, mais pour du jeu amateur, c'est tout de même une bonne idée d'y penser), son potentiel est élevé et permet de sortir des sentiers battus prédéterminés par le scénario. Assez prometteur, donc.


Note finale : 3.75/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !