Test :
Black Ritual
Par Elogio

Temps joué : 40 min


Introduction

Après avoir fait Myrkri et ARCH ULTRA je me sentais prêt à plonger dans ce jeu, présenté comme le point d'orgue actuel de cet univers à la fois complexe et intrigant créé par manpaint.

Et pourtant, il semblerait que toute ma préparation fut vaine car je ressors une nouvelle fois perplexe et frustré de ce jeu. Des questions plein la tête, tant sur la forme que sur le fond du jeu.


Awards généraux et spécifiques

Meilleur Univers (Note : 2/5)

Et voilà, encore un univers immense et très réfléchi par le créateur du jeu mais qui reste une nouvelle fois hors de portée du joueur...

Encore une fois: le joueur n'est pas dans la tête du créateur.
Il faut prendre le temps de lui expliquer les choses, les amener progressivement pour ne pas le noyer.

Ici, je rajouterai que mélanger les univers parallèles et les voyages dans le temps avec un univers encore une fois très dense n'est peut-être pas optimal pour la compréhension du joueur... Trop c'est trop.
Il faut peut-être accepter qu'un jeu court ne peut pas traiter de tous ces sujets, quand on a autant de choses à raconter on en fait un jeu plus posé et plus long pour que tous les messages puissent passer, ici le jeu n'a pas la capacité théorique pour encaisser autant d'informations, il est trop court pour ça!

Toutes les références au conflit passé sont totalement mises au second plan quand la seule interrogation qui se pose vraiment c'est de savoir qui est l'héroïne et ce qu'elle fiche ici...
Il aurait peut-être fallu expliquer les choses dans l'ordre au lieu de multiplier les interrogations et de tout éluder (plus ou moins) à la fin.
Encore une fois: trop de choses d'un coup.

Et c'est bien dommage que ces jeux n'arrivent pas à monter davantage dans cette catégorie car les univers qu'ils développent sont intrigants... mais ils restent imperméables au joueur...

Meilleure Narration (Note : 1,5/5)

Il y a toujours des problèmes avec la narration...

Tout d'abord, le plus choquant ici c'est que le ton employé par les personnages est inégal:
"je n'ai point le temps de t'expliquer"
"n'as-tu donc point écouté"
"ils n'étaient point d'accord sur comment les mortels devaient se comportés"
Les formulations sont lourdes alors que les personnages se tutoient et ne semblent pas appartenir à une classe sociale très élevée...
Même les pensées de l'héroïne sont gênantes:
"Alors c'est pourquoi ils m'ont kidnappée."
Sérieusement? Qui pense comme ça? On dirait qu'elle s'adresse à un noble quand elle réfléchit... Alors qu'elle est seule dans sa tête quand même.
Alors plus tard on nous dit que c'est une princesse (si j'ai bien compris parce que c'est dit rapidement)... Mais c'est vraiment dommage car pendant tout le jeu elle est insupportable tellement ça sonne faux.

Il n'y a pas tellement de fautes d'orthographe sur ce jeu, mais il y a des problèmes de conjugaison et de temps en temps des fautes d'accords avec le genre/pluriel qui sont incompréhensibles...
"laisser moi partir" --> laissez
"maintenant, ascendons" --> Hein? C'est quoi ça? C'est évidemment "attendons" qui était attendu () ici...
"aide-nous de s'échapper" --> Là franchement il faut faire un effort, il suffit de la lire cette phrase pour entendre qu'elle ne marche pas...
"elle parle et ressemble exactement comme moi" --> On parle comme quelqu'un mais on ressemble à quelqu'un...
"peut-être il y a une clé dans les environs?" L'interrogation doit se répercuter avec l'inversion sujet/verbe dans la phrase, surtout quand derrière le personnage parle comme un bobo médisant noble.

Les fautes ne sont pas énormes mais assez gênantes parce qu'on dirait que les personnages ne savent pas parler français, peut-être le jeu était-il en anglais à l'origine? Dans ce cas, la traduction mériterait une amélioration.
Il suffit de lire les phrases à voix haute pour de suite comprendre qu'elles ne marchent pas, c'est dommage car ça casse un peu l'immersion...

De même, il y a beaucoup d'incohérences.
Quand on libère la fille dans la prison, on va voir en haut et puis on est entraîné dans d'autres problèmes avec le monsieur et sa pelle... Et la fille? On en fait quoi? Quel est l'intérêt de la libérer?
D'un seul coup, ceux qu'on essayait de fuir au début deviennent nos alliés...
J'ai du rater l'explication parce que je ne comprends pas là... Il fallait les éviter et maintenant on prend les armes à leur côté c'est ça? Quand a eu lieu le changement de camp?
...

Les problèmes liés à l'immensité de l'univers et la maladresse avec laquelle tout nous est offert se répercutent sur la narration qui semble mal maîtrisée car trop fournie et mettant en valeur des éléments moins importants que d'autres, au final on retient mieux les incohérences que ce que le jeu veut vraiment nous offrir, c'est bien la preuve que la narration est inefficace ici...

Dommage... J'avais noté des problèmes de transition entre les événements, etc... Mais tout ça a déjà été dit dans mes tests de Myrkri et ARCH ULTRA.

Meilleur Gameplay (Note : 1,25/5)

Alors en premier, il y a la phase d'infiltration avec les gardes encapuchonnés.

J'ai cru que c'était encore Lucien à la place de ces gardes donc je ne comprenais rien au fait de vouloir passer incognito... Les personnages se ressemblent trop...
Ensuite, je les traverse, ils me marchent dessus mais ça ne les choque pas plus que ça. Ok je suis invisible mais je reste présent physiquement non? D'ailleurs, on ne réalise pas qu'on est invisible car rien sur le personnage ne permet de faire la distinction avec le moment où on ne l'est pas... (Ça serait bien d'indiquer quand on ne l'est plus aussi, je ne crois pas que le sort soit levé à un seul moment.)
On ne peut pas passer derrière la chaise à l'entrée donc impossible de partir par la droite, un peu bizarre vu que rien ne nous bloque et que le garde y arrive bien, lui.
Aussi, la porte ne s'ouvre pas avec la touche "entrée", ni au contact. Il faut lui rentrer dedans avec "maj" maintenue, c'est la seule manière que j'ai trouvé d'ouvrir la porte...

Ensuite, on va dans la forêt.
Alors ici clairement, les téléportations sont illogiques au possible, les maps ne sont pas reliées du tout, c'est totalement hasardeux de savoir où on est. Un chemin qui ne marche pas parfois marchera après, en revenant sur nos pas on n'est plus sur la même map... Rien n'est compréhensible, si c'est fait exprès c'est inutile et sinon il faudrait le revoir.
Le corbeau supposé nous aider ne m'est pas du tout apparu pour me guider, j'entendais bien sur ses croassements mais trop tard: quand j'étais déjà engagé sur la transition...
Bref, c'est long et totalement hasardeux je trouve... Ça mériterait d'être retravaillé pour être plus clair.

Puis enfin les souterrains...
Alors, la map est trop grande, les couloirs semblent d'autant plus interminables qu'on a un champ de vision assez restreint. En sortant de la forêt longue et épuisante c'est peut-être pas l'idéal d'allonger artificiellement la durée de vie du jeu avec des longs couloirs...
Ensuite, les clés sont rangées n'importe où: derrière un banc sérieusement? C'est incohérent!

Dans la même idée, la clé de la cellule rangée dans des gros livres jonchant le sol juste devant la cellule... Vraiment? Les gardes oh, respectez-vous!

Un petit mot pour finir sur l'inventaire qui n'est pas très utile pour ne pas dire totalement sans intérêt.
Savoir qu'on ignore tout de l'anneau ne m'avance en rien (tiens, au final il a servi à quoi cet anneau?), savoir que la lanterne peut éclairer les endroits sombres non plus ou encore que les clés ouvrent potentiellement des portes à proximité... Thank you Captain Obvious!

Meilleurs Graphismes (Note : 3/5)

Petit point qui m'a dérangé en jouant: les personnages sont trop ressemblants.
On ne distingue pas les alliés des ennemis, et même entre eux ils sont tous dans des tons noirs ou très sombres...
Deux personnages avec des noms différents qui discutent, comme la mise en scène est quasi nulle lors des dialogues, on ne sait pas qui est qui...
Une identité plus forte pour chaque personnage aurait peut-être aidé à les reconnaître et à être moins perdu...

Assez perturbant que l'héroïne soit si petite à côté des autres personnages, aussi bien pour la cohérence que pour les passabilités sur les maps...

Il y a un vrai effort sur les animations des personnages et des objets cela dit.
La mise en scène est assez rigide car il y a peu de déplacements lors des dialogues mais déjà plus que sur les jeux précédents je trouve, de même certaines cinématiques fonctionnent vraiment bien (celle où le monsieur rouge ouvre un coffre un lance un sort sur l'héroïne en disant ça, je réalise à quel point j'ai rien compris à l'histoire).

Pour finir, l'ambiance visuelle du jeu est très cohérente, il y a une vraie compatibilité entre les personnages/objets et le décor: pas trop effacés, pas trop différents. Ils se promènent dans leur univers.

Meilleure Ambiance Sonore (Note : 3,75/5)

La musique n'est pas très forte, tant mieux, mais du coup les sons des menus ou interactions diverses sont très forts et couvrent complètement la musique quand ils sont joués.

Pouvoir voir la musique qui joue et son auteur depuis le menu est une super idée car ça donne beaucoup plus de visibilité aux musiciens (que noyés dans les crédits), cela dit je ne sais pas qui pense à aller dans le menu (principalement utilisé pour sauvegarder) pour consulter le nom de la musique et de son compositeur...

J'ai bien aimé les musiques du jeu, elles collent très bien avec les scènes.
Je regrette qu'elles restent "aussi longtemps" (tout est relatif vu la durée assez courte du jeu). J'entends par là que les musiques mériteraient d'accompagner les rebondissements scénaristiques plutôt que les changements de lieu. C'est le cas lorsqu'on parle au bonhomme noir oui encore un, et oui je n'ai toujours pas compris ce qu'il était... au fond de la forêt.

Meilleures Ressources Originales (Note : n/a)

Le jeu ne crédite pas les créateurs des ressources graphiques utilisées, impossible pour moi de savoir ce qui relève du créateur du jeu ou non. De même, aucune des musiques n'a été créée pour le jeu.
Par conséquent, je ne le fait pas participer à cette catégorie.


Conclusion (Note totale : 2,25/5)

Probablement le meilleur jeu que j'ai pu tester de la trilogie.
Cela dit, il n'atteint pas la moyenne pour moi. Je le mets juste en-dessous, à 9/20.

Il souffre globalement des mêmes problèmes que les autres, à des échelles différentes.
Je pense que les retours convergeant sur les trois jeux permettront au créateur de bien cibler les faiblesses de ses créations.

J'aimerais rappeler que je ne suis pas contre le fait de créer des jeux courts, bien au contraire. Même si les reproches que je fais à ce jeu tournent autour du fait qu'il soit trop court, je pense que c'est plus lié à l'immensité de son univers qui ne rentre pas dans un jeu si court.

Je souhaite au créateur de ne pas se décourager car ses jeux ont des qualités qui peuvent être mieux exploitées, c'est encourageant pour l'avenir!


Remarques diverses

Listing des bugs ou incompréhensions diverses relevées pendant mes sessions de jeu:

- Si on fait "continuer" sans avoir de partie sauvegardée, l'écran est noir mais on devine qu'on est quand même sur un menu puisqu'en appuyant sur les touches de défilement (haut/bas) on entend le son des touches...

- Quand on sauvegarde, ou qu'on appuie sur "entrée" depuis le menu, si le personnage est face à un objet interactif, ça lance aussi l'interaction avec l'objet...
D'autant plus pénible quand une cinématique se lance avec le menu par-dessus...

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !