Test :
Myrkri
Par Vatar

Temps joué : 1 h 15 min


Introduction

Un groupe de vampires dansant dans les paumes des dieux, un pitch gothique sombre qui pourrait promettre que du bon.



Awards généraux et spécifiques

Meilleur Univers (Note : 1,75/5)

Hèlas, il y a bien de la matière à creuser dans l'univers dans lequel le jeu nous plonge mais lorsqu'on sépare dit univers sur tant de jeux; il est très difficile pour un néophyte de s'y retrouver. Le jeu est trop court et à été conçu comme un sequel à une trilogie maintenant dé-canon-isé. Beaucoup de noms et révélations volent au-dessus du joueur.
De nombreux personnages, comme Frankeinstein ou la sorcière, ont aucune importance dans l'univers pour le joueur, rien n'est connu d'eux, ils sont juste là pour remplir la durée du jeu déjà courte.

Je pense que l'addition d'un dictionnaire du lore dans le jeu serait vital pour accompagner le joueur dans son introduction à l'univers de Myrkri. Bien que pour des raisons scénaristiques, une partie du lore sombre dans l'oubli, il permettrait de plus apprécier ce que l'on a perdu et, si applicable, les personnages provenant de la trilogie qui a précédé Myrkri.

Meilleure Narration (Note : 1,75/5)

En conséquence de l'univers trop inconnu, une grande majorité des dialogues ratent leur effet attendu et laisse le joueur de marbre.
La présence de nombreuses fautes, que ce soit dans l'orthographe, la conjugaison ou juste la tournure de la phrase, n'aide pas.
Néanmoins, il y a des passages qu'on peut apprécier, tant bien que l'on pourrait les qualifier comme cliché; le massacre le dernier jour, bien que lancé dans le scénario sans aucune escalade, ou la toute fin avec la diabolisation des dieux sont des bonnes nuggets pour le joueur qui reste tout de même dans sa faim.

Meilleur Gameplay (Note : 1,25/5)

Par son exécution, le jeu se joue essentiellement comme un roman visuel.
Les combats sont rares et n'utilisent que l'attaque de base alors que le jeu taquine le joueur sur un système de magie qui n'est jamais utilisé; par conséquent, le jeu est principalement ses dialogues et l'univers, le combat n'est là qu'en tant que procédé narratif.
En soi, cela n'est pas péjoratif, j'apprécie même personnellement beaucoup plus ce genre.
Mais lorsque tous ces aspects ont des problèmes comme discuté précédemment, il reste très peu pour le joueur à apprécier: L'univers est trop obscure, les personnages n'ont aucune substance et le système de combat est basique.
De surcroît, certains passages, comme la récolte d'ingrédients pour la sorcière, ou les tâches de Frankenstein, sont très frustrants car le jeu assume que le joueur sait ce qu'il doit faire alors que rien ne lui à été donné.

Exemple: Le joueur reçoit une liste de tâches par Frankenstein, il est attendu que le joueur les réalise pour avancer l'histoire. Le problème est qu'il est impossible de voir ce que sont ces tâches, même en essayant de l'utiliser comme objet, ce qui force le joueur à essayer d’interagir avec tout et n'importe quoi juste pour pouvoir progresser. J'ai été forcé d'utiliser la soluce vidéo pour survenir la maladresse extrême du jeu.

Meilleurs Graphismes (Note : 2,75/5)

Sur l'ensemble, les graphismes ne sont pas choquants et moyennement cohérents, ce n'est pas mauvais mais ce n'est pas spécialement bon.
Une ville est une série de lignes de maison droite, une forêt est un chemin avec des arbres sur le côté, un crypte est une cave avec des araignées et un cercueil par-ci par-là, un château de noble se déroule sur une entrée, la chambre et sa cave pour 3 maps.
C'est court, c'est concis/pauvre en contenu, c'est moyen.

Néanmoins, j'ai apprécié le choix artistique choisi pour représenter le monde alternatif, c'est un rare moment où on apprécie vraiment l'atmosphère sombre que le jeu cherche à jouer avec, ce frisson contre un inconnu qui défi la logique humaine à la Lovecraft.

Meilleure Ambiance Sonore (Note : 3,75/5)

La composition de Myrkri est très principalement constituée de musiques provenant de Runescape pour coller à l'atmosphère gothique sombre, c'est un très bon choix.

Chaque piste est un coup de marteau sur le vis d'immersion, sonnant le glas des dernier jours par son fracas.

Si l'exécution du gameplay et du scénario suivait, cela aurait été un merveilleux ensemble.

Meilleures Ressources Originales (Note : n/a)

La fiche de jeu n'indique aucune ressource originale.


Conclusion (Note totale : 2/5)

Un tas de bonnes idées supporté par un accompagnement musical jouissif qui néanmoins s'effondre par sa maladresse à les exécuter.
Un gameplay pauvre et frustrant, un univers qui échappe au joueur qui chercherait à l'apprécier, c'est vraiment dommage car il y a de quoi développer le jeu à vraiment s'amuser avec.
Myrkir semble souffrir d'avoir été un sequel pour ceux qui ont joué à une trilogie maintenant abandonnée car il ne se suffit pas comme première entrée pour la nouvelle trilogie par conséquent.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !