Test :
Ara Project
Par SMB64

Temps joué : 40 min


Introduction

Voici 5 bonnes raisons d'apprécier ce J-RPG prometteur.
La 2e est tellement vraie.
La 4e va vous étonner.


Awards généraux et spécifiques

Meilleur Scenario et Univers (Note : 3/5)

D'entrée de jeu, on nous raconte une légende agrémentée de quelques estampes, le tout en rimes. Cela donne à cette histoire des airs de légende transmise oralement par des troubadours depuis des temps immémoriaux où l'écriture n’existait pas encore. Et c'est également l'impression que donne le contenu de la légende en la lisant.

Pour rester dans du classique, un rêve annonce au joueur un cataclysme imminent dont il faut se protéger ainsi que l'entourage du héros (et vous êtes bien parti pour encore devoir sauver le monde).

Les deux héros doivent en ce jour effectuer un rite de passage à l'age adulte dont on ne sait pas grand chose si ce n'est que c'est dangereux au point de se voir offrir des potions de soin pour nous y aider. Ils ont par ailleurs des personnalités bien distinctes et on découvre leurs divergences et leurs points communs au travers de leurs dialogues.

Le menu dispose d'un journal qui contient un bestiaire décrivant textuellement chaque ennemi rencontré et participe à l'immersion dans l'univers du jeu.

Meilleure Narration et Mise en Scène (Note : 3,25/5)

La narration est très bonne et démarre d'entrée de jeu avec la légende citée plus haut. Les estampes qui l'accompagnent sont simples et claires et bien synchronisées avec le texte qui défile automatiquement. Le bémol dans cette intro, c'est la lenteur d'apparition du texte automatique et sa vitesse de disparition.

Lors du rêve du héros annonçant le cataclysme, le mystère plane sur la nature du problème ainsi que l'identité de celui qui le met en garde, afin d'entretenir le suspens.

Les PNJ parlent occasionnellement du rite de passage que les deux héros doivent effectuer. Ils sont cependant très peu, la démo ne couvrant que la 1ere demi heure de jeu, de laquelle est exclu ce rite de passage. On a donc très peu d'info sur cette épreuve.

Les dialogues sont par ailleurs intéressants et l'humour est léger. Les interlocuteurs disposent d'un large panel d'expressions faciales pour agrémenter les dialogues. Du moins les héros et un PNJ nommé Amande. Le fermier et sa famille n'avaient pas d'image les représentant dans leurs dialogues, probablement par manque de temps et parce que la démo est courte. Ces avatars sont très joliment réalisés et je ne doute pas qu'ils soient gourmands en temps.

La mise en scène des combats est également soignée, avec les personnages ou les monstres se déplaçant de sorte à pouvoir physiquement atteindre l'ennemi.

Meilleur Gameplay (Note : 4/5)

Le gameplay du jeu est agréable. Un tutoriel vient occasionnellement, mais toujours au bon moment, pour signaler comment utiliser les touches en jeu. Il est possible de courir dès le début du jeu.

Un journal de quêtes existe et l'un des héros se charge de le tenir à jour. On doit d'ailleurs attendre qu'il ai fini de noter la quête avant de pouvoir continuer, et je trouve que ça favorise l'immersion. L'attente n'est pas excessive et dure au plus 3 secondes à la grosse louche.

Le jeu dispose d'un CBS. Les combats sont simples et ne sont pas aléatoires, les ennemis étant visibles sur la carte. Ils ont lieu au tour par tour et permettent d'attaquer, utiliser des compétences, se défendre, utiliser un objet ou fuir. Le minimum syndical du J-RPG, donc . Les héros sont entièrement soignés à chaque gain de niveau.

Un système de craft se débloque un peu plus tard et permet d'exploiter quelques ressources pour fabriquer des objets utiles à l'histoire ou en combat. Je n'ai cependant guère pu les tester en combat, l'artisanat n'étant débloqué qu'après le dernier combat de la démo.

Et en parlant de la fin de la démo, celle-ci est d'ailleurs annoncée lorsque le joueur tente de rejoindre une zone non accessible après avoir terminé la démo, de sorte qu'on ne baigne pas dans le flou, on sait qu'on a terminé. J'ai par ailleurs obtenu ce message après quelques secondes de moins que 30 minutes de jeu, la durée estimée de la démo est donc très correctement évaluée.

Meilleurs Graphismes (Note : 3,5/5)

Les graphismes de l'environnement semblent être des RTP, et à ce titre sont harmonieux entre eux.

Les graphismes des personnages, en revanche, aussi bien les charsets, les facesets et les battlers, sont originaux, soigneusement réalisés et l'animation des battlers en combat est fluide, aussi bien lors des actions que l'animation idle (en attente d'ordres, donc).

Facesets et battlers sont réalisés dans un style rappelant le Cel Shading, avec d'épais traits noirs définissant les contours. C'est un style que j'apprécie énormément et j'ai donc beaucoup apprécié les combats et les dialogues. Les 2 variétés de monstres rencontrables sont également réalisés dans le même style. Le fond de combat est issu des RTP mais pour autant, les personnages et monstres originaux se marient bien avec.

Les combats sont peut-être courts et peu nombreux dans cette démo, mais ils sont ainsi tout de même beaux à regarder en plus d'être agréables à jouer.

Meilleure Ambiance Sonore (Note : 2,5/5)

L'ambiance sonore est agréable elle aussi, quelques bruitages favorisent l'immersion, par exemple les bruits de pas lorsqu'on se déplace dans l'herbe. La musique va un peu fort à mon gout cependant, et l'une des maps voit son niveau sonore diminué pour une raison obscure, donc diminuer le volume sonore global du jeu m’empêcherait de profiter de la musique sur cette dernière. Cela dit, c'est aussi cette baisse de volume qui m'a permis d'entendre le bruit de mes pas, donc je suppose qu'en réalité, ce sont plutôt les autres maps qui ont leur volume trop élevé...

La démo étant courte, il n'y a pas de grande diversité musicale. Elles semblent cependant toutes originales, et les bruitages également, qui viennent agrémenter certaines actions comme remplir une fiole d'eau.


Conclusion (Note totale : 3,5/5)

En conclusion, cette démo a beau être apéritive, elle laisse un goût très agréable en bouche et donne envie d'en reprendre. J'ai très honnêtement été déçu en lisant le message annonçant la fin de la démo, j'étais vraiment lancé et prêt à affronter le rite de passage qui s'annonçait être l'épreuve suivante.

C'est assez difficile de se pencher sur le scénario avec une démo aussi courte, mais le gameplay est jusqu'ici excellent et les graphismes sont vraiment plaisants. Je ne sais pas si cette démo obtiendra un award en l'état, mais je suis sûr que le jeu aura toutes ses chances une fois terminé, ou tout du moins quand il sera plus abouti.


Remarques diverses

  • Lors de ma première tentative de décompression du jeu, j'ai eu un message d'erreur me signalant qu'elle avait échoué. La seconde tentative s'est passée sans encombre.
  • Comme signalé dans la section Ambiance Sonore, la map Source de Sylvegarde voit le volume de son BGM pas mal diminué sans raison apparente. On s'en rend vraiment compte quand on repasse sur la map Maison des Duramen et que le volume augmente d'un coup.
  • Je n'ai trouvé nulle part la liste des crédits, ni dans le jeu lui-même, ni dans les dossiers du jeu.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !