Développez vos compétences en programmation web en participant à l'équipe de création du nouveau Alex d'or !
Test :
Ghostmalam - New generation (Demo 1)
Par Parkko

Temps joué : 30 min


Introduction

Après trois opus présentés l'année dernière, Ghostmalam fait peau neuve dans une version 3D. Malgré un rendu assez saisissant quand on a connu les trois premiers de la série, pas sûr que Ghostmalam se soit trouvé le bon filon en s'engouffrant dans le monde de la 3D.


Awards généraux et spécifiques

Meilleur Scenario et Univers (Note : 1,5/5)

J'ai franchement hésité à noter cette partie, tant cela me semble secondaire, mais l'auteur a décidé, contrairement à certains Ghostmalam il me semble, de mettre tout de même en place un petit scénario et une vague histoire en donnant un motif à cette jeune fille d'escalader cette tour. Sauf que bien sûr, nous sommes en présence d'une orpheline, élevée chez des prêtres ou des bonnes sœurs, j'ai l'impression d'avoir aligné beaucoup de lieux communs en peu de temps.
Je suppose que l'auteur a un grand intérêt pour l'univers qu'il a construit vu que c'est le quatrième jeu qu'il présente en deux ans, et qu'on a déjà eu droit au 1er, au 2nd, au 3e et maintenant au New Generation, mais, et cela se voit parmi les titres d'ailleurs, on a parfois l'impression d'une suite de suites (!) sans réelle âme.
Pas sûre que l'idée de base de cette tour où les monstres apparaissent puissent réellement supporter quatre jeux, ou alors il faudrait les penser d'une toute autre façon, en proposant simplement un A-RPG décomplexé et ne pas nous introduire un semblant de scénario.

Meilleure Narration et Mise en Scène (Note : 2,5/5)

Je ne peux guère mettre plus, encore une fois j'ai hésité à noter cette catégorie, car il n'y a pas grand chose à en dire, mais en estimant que l'auteur avait tout de même voulu narrer une histoire, et qu'il y avait un début de mise en scène, et que donc c'était, sur une démo quand même annoncée courte par l'auteur (30 mn) un élément qu'il fallait prendre en compte (je ne l'aurais peut-être pas pris si la démo avait été plus longue, mais au final là ça reste une part non négligeable).

Bref, l'introduction est toute simple et nous propose donc de présenter les personnages et l'univers du soft pour ceux qui ne le connaissaient pas. Si, comme je l'ai dit précédemment, on avance dans des lieux communs, je suis ici pour parler de la narration, et je trouve que l'intro fait le job de façon correcte, sans être non plus inoubliable, mais la mise en scène et n'est pas dégueulasse pour autant, un peu didactique mais a le mérite d'être fluide et claire.

Meilleur Gameplay (Note : 1/5)

Voici les questions auxquelles on me demande de répondre :

Le jeu est-il maniable (pratique à jouer) ? Est-il pensé pour être facilement accessible ? Les mécaniques de jeu sont-elles bien pensées et agréables ? Y'a t-il des tutoriels pour expliciter les différents aspects du jeu ? Et le plus important : prend-t-on du plaisir dans les phases de jeu ?

Je dois répondre non à chacune de ces questions.
Le jeu n'est pas du tout maniable ou pratique à jouer.
Le jeu n'est pas facilement accessible.
Les mécaniques ne sont pas bien pensées, et pas agréables.
Il n'y a pas de tutoriel pour expliquer ce qu'il faut faire.
On ne prend aucun plaisir.

Pire, le jeu ne cesse de buger, j'ai du le recommencer à plusieurs reprises car par exemple je mourrais directement sans rien faire en prenant le premier étage. Ou alors, je me faisais attaquer par des ennemis pendant le temps de chargement pour passer d'une porte à une autre. Je note d'ailleurs que les temps de chargement sont franchement pénibles et coupent un jeu qui ne brillait déjà pas par son dynamisme et par sa limpidité.

Meilleurs Graphismes (Note : 3/5)

C'est très bizarre, moi qui ait connu les trois anciens Ghosmalam, enfin plutôt deux, car un ne voulait pas se lancer, j'ai eu cette même impression que quand on redécouvre à la télévision un dessin animé ancien mais passé au goût du jour. Les gens ont voulu rendre ça plus jeune, plus moderne, plus joli, mais au final c'est souvent plus moche et de mauvais goût.

Alors, je ne veux pas dire ça de Ghostmalam, pas que ça soit plus moche ou raté, mais enfin la 3D pose question quand même par moment, car elle entraîne par exemple des bugs (j'ai pu traverser le bar du tout premier niveau sans aucun problème par exemple) et donne une sensation très étrange. Et puis, cette 3D pour quoi faire ? Pour un jeu de donjons A-RPG avec des donjons qui sont vides, juste composés de pierres et de murs, avec des trous à éviter.
En soit, le visuel n'est pas moche ou honteux, c'est même plutôt bien fait, mais ça ne cadre pas avec l'ensemble, et surtout cela n'apporte rien au titre qui ferait mieux de clairement se questionner quant à son gameplay avant de vouloir alourdir le tout avec une 3D parfois défaillante et qui ne fait que souligner à quel point les univers sont vides.

Meilleure Ambiance Sonore (Note : 1,75/5)

Voilà ce qu'il est noté quant aux ressources originales du titre pour sa partie audio :
Musiques originales : Un peu
Effets sonores originaux : Un peu

Je n'ai rien de spécial à dire sur le titre, qui ne propose pas grand choses sur la musique ou sur les effets sonores. On sent bien que ce n'est pas la première préoccupation de l'auteur. Lors de l'année 2019, j'avais noté déjà que le jeu Ghostmalam II proposait des musiques où il fallait parfois couper le son tant c'était pénible. Ici, l'accompagnement musical est franchement plus discret et moins agaçant, il n'y a pas notamment de son insuportable qui vient rappeler qu'on va prochainement mourir, comme c'était le cas. Mais que dire ? La musique est assez peu employée, accompagne vaguement sans être mise en valeur (on aurait pu le faire en introduction) et l'auteur a aussi peu investi l'utilisation des effets sonores. Le plus notable est probablement celui du cri de l'héroïne lorsqu'elle meurt, et qui vous agacera vite si comme moi vous mourrez de façon injuste, comme le fait d'être attaqué pendant que vous changez de map, ou à la suite de bug sans aucune raison valable.


Conclusion (Note totale : 1,75/5)

Loin de moi l'idée de vouloir accabler l'auteur avec sa série Ghostmalam avec qui je n'avais peut-être pas été très tendre l'année dernière. D'autant plus que, c'est évident, l'auteur a fourni un travail conséquent pour proposer ce nouveau titre, complètement remis au goût du jour avec un univers 3D assez perturbant. Mais malgré tout ce travail, je pense que l'auteur doit se poser les bonnes questions.
Déjà, il doit revoir le gameplay de son titre. Il n'est pas normal que son jeu soit aussi peu agréable à prendre en main, aussi peu expliqué, et que le joueur soit souvent puni par des bugs incompréhensibles. Le jeu se base clairement sur le gameplay, donc il faut vraiment le revoir avant toute autre considération.
De plus, l'auteur souhaite donner un cadre un peu scénaristique à son jeu, mais c'est trop peu pour intéresser son joueur. Soit ce dernier accepte d'être dans un jeu de donjon où il n'y a aucun autre but précis que de terminer le jeu (enfin la démo), soit il faut donner un peu plus au joueur que cette orpheline qui veut récupérer un trésor, car c'est franchement maladroit, peu motivant et surtout très stéréotypé.

Bref, malgré un travail évident, l'auteur devrait faire un pas en arrière et se mettre à la place de son joueur pour comprendre les défauts de son titre.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !