Test :
A Tale of Yu - Onsen RPG
Par Parkko

Temps joué : 3 h 15 min


Introduction

Bon, je n'ai pas terminé le jeu car je n'ai jamais réussi à mettre le stress des clients à 0.
Mais j'ai été jusqu'au bout du jeu en terme de quêtes.




Awards généraux et spécifiques

Meilleur scénario (Note : 3,75/5)

Ce que j'aime dans le jeu, c'est qu'il se situe à la fin. N'allez pas croire que le jeu commence à la fin et nous fait revivre en mode flashback les histoires des aventuriers. Non, ce jeu a un parti pris narratif intéressant : il se place lorsque les RPG s'arrêtent. Lorsque les humains et les monstres arrêtent de se faire la guerre. Que les aventuriers rentrent chez eux et n'ont plus rien à faire. Qu'il n'y a plus de monde à sauver. Et bien, que se passe t-il après tout ça ? Qu'est-ce qu'il reste ? Comment recréer des liens, comment continuer à vivre quand on a perdu sa famille ? Comment cohabiter ?
Le jeu le fait avec un certain ton désinvolte, parfois, mais l'idée de départ est tellement intéressante je trouve ! Peut-être que j'aurais préféré que le jeu embrasse encore plus cette idée et le fasse de manière encore plus "sérieuse". C'est à dire en n'hésitant pas à aller complètement dans des moments plus mélos, plus poignants. Il y en a, bien sûr, mais peut-être que le jeu n'ose pas y tomber complètement.

Le jeu vous fera revivre par les récits des protagonistes ce qu'il s'est produit avant le jeu. C'est comme si A Tale of Yu était la suite d'un jeu auquel vous ne jouerez jamais. Et même s'il n'y a absolument rien de neuf dans les propos racontés, c'est justement ce petit décalage qui est absolument super, et ça va de pair avec le reste du jeu qui reprend les ressources de RPG Maker 2003, mais en faisant un petit pas de côté pour les voir autrement).

J'aimerais mettre encore plus mais je suis un peu gêné parce que finalement il n'y a "pas tant de choses que ça", et que le jeu peine complètement à vraiment avoir un arc narratif pour tout le monde. Il fait certainement des efforts pour que chaque personnage vive, bien sûr, mais c'est un peu un épisode et puis au revoir. Je pense que ce jeu serait plus fort s'il osait durer 15 heures pour que justement on puisse apprendre à connaître progressivement ces personnages et pas les voir (pour certains) une quête et puis au revoir. Ou avoir des révélations plus diffuses.

Bref, je suis un peu tatillon, parce que je trouve cette idée de départ vraiment intéressante et bien gérée tout du long. Mais dans le cadre du concours j'essaye aussi de mettre en valeur d'autres jeux où j'ai encore plus aimé le scénario en pondérant un peu ma note.

Meilleure mise en scène (Note : 4/5)

J'ai trouvé la mise en scène vraiment très bien. Déjà, le jeu prend son temps pour construire ses personnages et créer des petites scènes. Dans les bains, on a l'impression d'être vraiment dans un centre de balnéo-thérapie, il y a plein de petits plus en terme de mise en scène qui sont sympas. Plein de petits détails (se déshabiller pour aller dans l'eau, certaines interactions dans la ville...) viennent ponctuer le récit et font plaisir.

Mais ce que j'ai préféré c'est lorsque le jeu prend vraiment le temps de construire des scènes purement cinématographiques, car il le fait vraiment très bien. Lorsqu'il reste des images visuelles du jeu et qu'on se rappelle de scènes fortes, c'est qu'il y a vraiment un travail fait sur la mise en scène. J'ai beaucoup aimé la scène de l'hypnose, par exemple (je ne sais pas comment la décrire autrement) où on sent vraiment que toutes les fonctionnalités mises en place par RPG Maker sont utilisées pour faire vivre au mieux la scène.

Meilleur gameplay (Note : 2,5/5)

Pour moi c'est le petit point qui peine un peu dans ce jeu. Le principe est pourtant super intéressant, proposer un jeu de gestion dans un univers complètement RPG. En prenant même tout ce qui provient de RPG Maker 2003 comme ressources.

Mais je suis désolé, cette histoire de bains ne m'a pas complètement convaincu. J'aime l'idée, mais la mise en pratique... euh, j'ai trouvé ça plus difficile. J'ai eu l'impression que mes bains ne décollaient pas vraiment alors que, une fois que j'ai compris comment ça marchait, j'ai fait des efforts pour les améliorer. Mais je ne sais pas, pour moi ce n'était pas clair, je pense. Et puis il faut dire qu'on ne peut bénéficier que du tableau des bains (le menu, quoi) lors du réveil. Pour moi il faudrait un endroit dans l'auberge où on pourrait aller voir. Et parfois l'hygiène et la maintenance descendent vraiment vite !

De plus, je trouve que cette histoire de bains a du mal à pleinement s'inscrire dans les quêtes à côté. C'est comme si on ne parvenait pas à vraiment imbriquer les deux, car en faisant les quêtes on passe un peu à côté des bains. En gros, on peut délaisser les bains totalement, sauf pour la fin du jeu. Il faudrait qu'on ne puisse déclencher des quêtes que lorsque notre auberge progresse en réputation, par exemple. Ainsi, on devrait gérer les deux en même temps, et on ne se retrouverait pas à la fin du jeu à découvrir que notre centre thermal est mauvais et qu'on doit maintenant tout rattraper pour terminer le jeu.

Si dans les quêtes on sent un soucis de proposer des mini jeux pour ne pas faire que des quêtes de discussion ou de livraison, certains mini-jeux sont vraiment trop courts. Comme le jeu où on doit se faufiler en échappant à la vigilance des gardes, il y a, je crois, 3 gardes à passer, ce qui est peu.

Le gameplay est donc intéressant par cette histoire de gestion, mais pour moi le jeu délaisse trop cet aspect (ou le laisse un peu trop libre vis à vis du joueur).

Meilleurs graphismes (Note : 3,5/5)

Comme je le disais dans la partie scénario, ce qui me plait dans ces graphismes, c'est qu'il y a tout l'esprit du jeu, à mon sens, là-dedans. On évolue dans un monde connu, archi balisé, celui des RPG. A tel point que l'auteur a choisi un full RTP du 2003. C'est un pari risqué. Mais il fait un petit pas de côté, et tout d'un coup, ce qui aurait pu être un jeu sans intérêt visuellement, devient un jeu très intéressant. Car en effet, c'est comme si on redécouvrait l'univers de RPG Maker 2003. Il faut dire que le mapping est vraiment très bon, et pour bien connaitre ces ressources sur lesquelles je bataillais à mes débuts, l'auteur en a ici tiré le meilleur, ou presque.

Alors oui, on ne sera jamais estomaqué en évoluant dans les maps, mais tout est bien fait. Les maps sont fournies en détails, elles ne sont pas trop grandes (ou alors, pour la ville, elles sont vivantes et riches). Lorsque le jeu sort un peu de ce carcan RPG Maker 2003 full RTP, à de rares moments, je suis presque un peu désappointé de quitter cet univers.

Meilleure ambiance sonore (Note : 3/5)

Difficile de noter l'ambiance sonore de ce jeu. Là encore, on retrouvera les musiques de base de RPG Maker 2003. Mais, grâce à la qualité du jeu, elles sont ici magnifiées. Je ne dis pas qu'elles sont magnifiques, hein, car justement, je pense que la qualité sonore du jeu est limitée par le fait que ça reste les musiques des RTP qui ne sont pas passionnantes. Mais le jeu en tire le meilleur parti, et ça c'est très bien.
Et comme je le disais pour le scénario et pour les graphismes, cela s'imbrique parfaitement, à mon sens, dans l'esprit même du projet.
Enfin, et je comprends bien que tout le monde ne sera pas sensible à ça, mais il y a un côté fortement nostalgique à réécouter ces musiques, pour quelqu'un comme moi qui a passé du temps à les écouter lorsqu'il commençait dans le making. Et c'est comme si, avec ce jeu, elles trouvaient leurs lettres de noblesse.

En terme d'effets sonores, il y'en a, mais je trouve le jeu un peu sobre, il aurait pu peut-être être un peu plus riche et fourni pour développer l'environnement sonore.


Conclusion (Note totale : 3,75/5)

Au lieu de reparler de toutes les qualités du jeu, je vais ajouter de nouvelles choses.

Ce jeu est une déclaration d'amour à RPG Maker 2003. Du moins, c'est ainsi que je l'ai ressenti. Faire un jeu entièrement (ou presque) composé de ressources de ce logiciel, en est déjà un bon indice. Mais ce n'est pas pour faire un pastiche et se moquer, faire un jeu un peu idiot. Non, au contraire, le projet est très sérieux, malgré ses doses d'humour. Et rares sont les jeux à mettre aussi bien en valeur les ressources internes du logiciel. Pour ceux qui ont connu ce logiciel, à ses débuts, il y a un facteur nostalgique très plaisant là-dedans. Le jeu va même jusqu'à proposer un scénario se passant "après" ce qu'il se passe dans un RPG. Le jeu est aussi un après RPG Maker 2003, à l'heure où très peu de monde utilise encore ce logiciel.

J'ajoute également, et j'en ai peu parlé, que le jeu est très original, bien entendu. Faire un jeu de gestion est déjà assez marquant dans l'univers de RPG Maker, mais encore plus lorsqu'on voit qu'il se couple avec le monde d'un RPG.

Malheureusement, je pense que c'est là le principal point faible du jeu : ne pas arriver à complètement concilier les deux.


Remarques diverses

Points Positifs
  • Un jeu qui met en valeur toutes les ressources de RPG Maker 2003
  • Un jeu qui commence lorsqu'un RPG se termine : que se passe t-il maintenant ?
  • Une mise en scène très soignée
Points à améliorer
  • Le jeu laisse trop le joueur oublier l'histoire des bains s'il le souhaite, avant de faire revenir cette gestion à la toute fin
  • Les bains sont difficiles à suivre, et leur gestion est assez obscure par moment
  • Les quêtes peinent à se renouveler

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !

Page : 1
Pseudo Commentaire
Page : 1
FwT - Publié le 17/10/2021 à 21:39:43


Juré
18 messages
Salut Parkko !
Je suis en train de travailler sur l'amélioration du jeu, et je me rends compte que je n'ai pas pris le temps de te remercier pour ton test ainsi que pour avoir avancé au max dans A Tale of Yu.
C'est donc chose faite je dois dire que c'est agréable de lire que tu as accroché à l'aspect old school autant que j'ai eu plaisir à mettre les mains dans ce joli cambouis nostalgique que sont les RTP.
Je prends en note tes remarques. Par exemple, je constate qu'il y a un aspect un peu "brutal" aux révélations, qui sont dues au fait que je ne voulais pas casser le rythme. D'un autre côté, on pourra me rétorquer que c'est paradoxal pour un jeu qui se veut axé sur la détente " Je verrai ce que je peux faire ! J'espère que tu auras autant de plaisir à jouer à la prochaine version. Et voir la scène finale
Bonne soirée

Vous souhaitez donner votre avis sur ce test ? Connectez-vous à votre compte, ou créez-vous un compte !