Test :
Hero Fantasy 2
Par Zexion

Temps joué : 1 h 45 min


Introduction

Quelle curiosité que ce RPG résolument orienté vers ses grands frères les plus âgés !
Alors ? Bel hommage ou pâle copie ? :O


Awards généraux

Gameplay (Note : 3,25/5)

Les commandes sont celles de base de RPG Maker, simples et efficaces. Là où on peut être un peu plus critique c'est quand l'on retrouve aussi les systèmes de base. Le menu et le système de combat sont à bien peu de choses près ceux par défaut. Aucun système particulier par ailleurs.

La difficulté est plutôt bien gérée, le jeu offrant un constant challenge sans pour autant sombrer dans le sadisme. Même si c'est un peu plus difficile au début du jeu, le temps de se constituer un petit patrimoine d'objets de soin. La progression est régulée par la présence d'un niveau maximum qui augmente au fur et à mesure du jeu, décourageant ainsi un level-up intensif. On aime ou pas, pour ma part j'ai trouvé cela plutôt pertinent.

Pas de quêtes annexes, rien, nada, que dalle. Et ça c'est vraiment dommage, le jeu en lui-même étant déjà assez court à la base (moins de deux heures). Je rejoint aussi ce que j'ai dit plus loin par rapport au scénario : ç'aurait été là l'occasion d'en apprendre plus à la fois sur les héros et le background.

Point positif : les deux protagonistes sont tout à fait complémentaires en combat, ce qui les rend agréables à jouer. On ne se retrouve pas bêtement à tambouriner la touche action ou à sélectionner toujours et encore la même commande.


Histoire (Note : 1,75/5)

Un méchant sorcier a dérobé un artefact au roi qui, forcément, va vous demander de le retrouver.

Bon, vous l'aurez compris, le scénario ne casse des briques ni par son originalité, ni par sa capacité à captiver. Un sentiment ravivé par le fait que ce scénario vous soit exposé par quelques lignes de dialogues seulement, sans mise en scène aucune. Dans ce contexte l'histoire apparaît comme un simple prétexte pour faire du RPG à l'ancienne et on ne peut que le regretter.

Le tout manque par ailleurs cruellement de profondeur. Ainsi on n'apprendra absolument rien des deux personnages que l'on contrôle. Ni d'où ils sortent, ni pourquoi c'est à eux que l'on confie cette tâche, ni si ils ont ou pas un poisson rouge.
Le seul personnage qui soit un minimum (mais pas plus) développé, c'est le grand méchant sorcier, mais je ne m'attarderai pas dessus tellement c'est le stéréotype du grand méchant.

Dernier point malheureusement pas plus reluisant que les deux autres : le background. Ce n'est pas compliqué: il est malheureusement inexistant. On ne sait rien du monde que l'on parcourt. Les personnages rencontrés se contentent de livrer des dialogues génériques sans intérêt ou des informations utiles à la progression.

Ambiance et Immersion (Note : 3,5/5)

Le jeu est résolument présenté comme un hommage à l'ère NES. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il comblera les amateurs du genre au point de les faire frissonner, mais ils apprécieront, c'est certain. En effet si le jeu a quelques lacunes dans certains domaines, l'accent à été mis sur le respect de ce qui fait un jeu à l'ancienne. Les graphismes se marient parfaitement aux musiques. Dans un sens on peut même voir la faiblesse du scénario comme volontaire pour coller à cet esprit.

Conceptions sonores (Note : 4/5)

Les musique sont bien-entendu en 8-bits et s'adaptent ainsi parfaitement au ton du jeu. Je n'ai noté à aucun moment de décalage entre une musique et la situation qu'elle illustre. Les musiques de combats sont d'ailleurs tout particulièrement entrainantes. Les bruitages, surtout présents en combat sont satisfaisants sans pour autant être exceptionnels.

Graphismes (Note : 3,25/5)

Les graphismes remplissent très bien leur objectif: ils transportent le joueur dans un jeu d'un autre temps. On s'y croirait ! Majoritairement issus de Dragon Quest premier du nom, on pourra toutefois regretter quelques erreurs comme l'ajout de transparence sur certains battlers de monstres, des résolutions de pixels pas toujours identiques, et la police d'écriture qui s'adapte plutôt mal. Rien cependant qui puisse gâcher le plaisir de jeu.
Par contre, on ne peut du coup que difficilement parler de beaux graphismes. On regrettera aussi le manque de variété dans les environnements, ce sont globalement toujours les mêmes tilesets qui se répètent: mapmonde, village, donjon.


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)

Pas de graphismes personnalisés.

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)

Pas de musiques originales.

Systèmes de jeux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)

Pas de systèmes additifs, si ce n'est la limitation du niveau en fonction de la progression, une plutôt bonne idée.

Level design (Note : 3/5)

Le level design sans être transcendant n'a rien de calamiteux non plus. Le joueur n'est pas pris par la main, mais pour autant ne se perd pas, il y a là un juste milieu que Hero Fantasy II maîtrise visiblement.

On pourra éventuellement reprocher le fait que la progression se fait constamment en ligne droite. A aucun moment il n'est possible de choisir un chemin ou d'aller à un endroit d'abord plutôt qu'à un autre.

Personnages (Note : 1/5)

On ne sait rien des héros, hormis que l'un est jeune et combattant, l'autre vieux et mage. Leur design esthétique est correct par rapport au style du jeu mais pourrait être travaillé davantage, notamment leurs facesets.

Le roi n'a pas de personnalité, au point qu'on peut presque deviner à l'avance ce qu'il va dire.

Le grand méchant consiste en un stéréotype du méchant machiavélique qui veut dominer le monde, qui pense que rien ne peut l'arrêter, qui vous envoie son sous-fifre avant de vous attaquer... faut-il en dire plus ?

Univers (Note : 0,5/5)

Géographiquement parlant, le monde est plutôt bien mappé.
Hormis cela... on ne sait... rien à son propos. Dommage.

Narration et Mise en scène (Note : 1,5/5)

La narration aurait pu être plus soignée. Ainsi la phase d'intro est bâclée en quelques phrases.

Par la suite, hormis les rencontres avec le méchant qui se résument à "Trop tard, j'ai déjà gagné, je vais dominer le monde, je t'envoie mon boss !", pas d'autres dialogues importants.

Parler avec les PNJ apporte peu si ce n'est quelques indices sur la progression, pas vraiment nécessaires car la progression en question est déjà assez évidente en soi.

Pas d'animations lors des dialogues, même importants.

Conclusion également bâclée consistant à quelques mots placés au début des crédits juste après le boss final.

Humour (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)

Nada.

Originalité (Note : 3/5)

La principale originalité du titre vient évidement du style rétro du jeu. Comme dit dans le paragraphe concernant l'ambiance et l'immersion, le jeu fait assez fort sur ce point.
Outre cela, pas grand chose de surprenant ou de rare dans le bon sens du terme.

Départ / Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)

Justement non, pas d'intro efficace.


Conclusion (Note totale : 3/5)

Je ne suis pas né assez tôt pour avoir l'occasion de jouer sur une NES. Cependant, je dois admettre que j'ai apprécié jouer à Hero Fantasy. Quelque chose d'authentique se dégage de ce jeu surtout grâce à la cohérence des graphismes et de l'audio par rapport à l'ambition du titre, et à un gameplay classique mais malgré tout maîtrisé qui rend la progression agréable.
Malheureusement, le tableau n'est pas parfait, la principale lacune restera pour moi l'impasse qui a été faite sur le scénario et les éléments associés : personnages, background, narration, que j'avoue avoir été surpris de trouver parmis les awards auquel ce jeu concoure.

A essayer tout de même, particulièrement si vous avez connu (et apprécié) les RPG NES, mais je suis la preuve que d'autres pourraient également y trouver leur compte.


Remarques diverses

Je n'ai trouvé aucune faute, et pourtant je suis assez pointilleux là-dessus. Bien joué.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !