Test :
La Légende d'Ibabou
Par garsim

Temps joué : 8 h


Introduction




Awards généraux

Gameplay (Note : 3,75/5)

L'un des points forts du game design de ce jeu est sans doute le sentiment de liberté qu'il procure : on n'a ici effectivement aucune contrainte, on peut explorer le monde proposé à notre guise. Le fait de pouvoir explorer l'océan librement est un très bon point, qui donne une superbe sensation de liberté. Toutefois, il arrive qu'on soit perdu sans savoir quoi faire, entre la quête principale et les nombreuses (mais rapides) quêtes annexes. Sur ce point, un système de rappel de quêtes serait un plus.
Evidemment, il faut tout de même que le jeu soit guidé par une quête principale pour qu'il puisse avoir un sens. Celle-ci est plutôt classique : elle est composée de péripéties et de quelques donjons. Le point fort du game design à ce sujet étant surtout le nombre de quêtes annexes proposées.

Côté level design : cf. award secondaire.

Côté systèmes : on notera plusieurs systèmes plutôt intéressants, qui apportent un petit plus au jeu, et qui semblent tout à fait fonctionnels.

Histoire (Note : 3/5)

Une histoire plutôt simple, qui part d'un héros qui veut explorer le monde, et qui se retrouve à devoir également défendre la veuve et l'orphelin (comprendre par là : jouer les héros, quoi ) à chaque fois qu'il met les pieds sur une île.
Simple, efficace... mais manque quand même d'un peu de profondeur. On a un peu l'impression de se retrouver comme simple spectateur plutôt que comme véritable héros du jeu.

Ambiance et Immersion (Note : 3,25/5)

On ne peut pas vraiment dire qu'il y a une synergie entre les aspects graphique, sonore et narratif du jeu. Pour les deux premiers aspects, ceci est principalement dû au fait que les ressources utilisées sont trop basiques, et ne sont pas vraiment en harmonie entre elles. L'utilisation des graphismes et de la bande son reste cohérente, mais sans plus.
Toutefois, de par son principe et son pitch de base, le jeu a tout de même tendance à dégager un certain charme, et un certain exotisme, bien appuyé par le sentiment de liberté que procure le jeu.
En fait, on pourrait dire que le jeu a plus de charme dans le fond que dans la forme...

Conceptions sonores (Note : 3/5)

Rien de vraiment particulier à signaler en ce qui concerne les effets sonores, qui sont basiques. De même pour les musiques des combats.
Dommage cependant que la musique de fond ne soit pas très variée lorsqu'on explore l'archipel :
  • Lorsqu'on explore les îles, on n'entend pratiquement qu'un seul thème , certes bien amené mais un peu répétitif à la longue.
  • Lorsqu'on prend le large sur le radeau, seul un BGS avec le bruit des vagues en fond est présent. Ça convient bien, certes, mais ça donne tout de même une impression de pauvreté sonore... c'est toujours mieux qu'une musique de worldmap un peu prétentieuse, mais peut-être qu'une musique un peu plus discrète pourrait faire l'affaire. Mieux, changer la musique aux abords des îles pourrait être une piste à explorer.
Les autres musiques (village, donjons notamment) sont bien utilisées.

Graphismes (Note : 3,25/5)

Côté décors, il n'y a pas grand-chose à relever, car il s'agit juste de style RTP. Cependant, les ressources sont assez bien utilisées de ce côté-là. On notera peut-être une impression de vide, mais, pour une fois, elle est totalement cohérente avec le jeu : vu que le but est essentiellement de parcourir l'océan.
Côté facesets, ce n'est pas totalement homogène : parfois ceux-ci sont sur fond bleu, parfois sur fond transparent... et leur style graphique n'est pas toujours le même (Hamir, par exemple, n'a pas un style ressemblant aux autres personnages de l'auberge).


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes de jeux (Note : 3,25/5)

On notera beaucoup de mini-systèmes, chacun ayant son intérêt :
  • La plongée : bonne idée, mais elle manque parfois de piquant, malgré les (rares) obstacles ou bonus qui peuvent venir la pimenter. Par ailleurs, pourquoi ça coûte 5 PM pour plonger ?
  • Le mini-jeu où il faut éviter les pierres n'est pas mal, mais on s'impatiente un peu car on ne sait pas combien de temps on doit esquiver les pierres. Pourquoi ne pas afficher le chronomètre ? Par ailleurs,il souffre d'un bug graphique : les pierres en haut et en bas apparaissent et disparaissent sans raison.
  • D'autres énigmes et mini-jeux.
Finalement, mis à part quelques détails, ces mini-systèmes sont plutôt rafraîchissants. Mais bon, ça ne révolutionne pas le jeu non plus...
A l'exception de la carte du monde, qui se met à jour avec les croix, le bateau itinérant... ça, ça impressionne déjà un peu plus. Il lui manque juste le fait de pouvoir la faire défiler (elle ne montre que le secteur dans lequel on est et pas l'intégralité du monde de jeu) et de pouvoir y accéder directement sans passer par le menu (c'est un peu horripilant de passer par le menu objet à chaque fois qu'on veut la consulter). Ca ne devrait pas être trop difficile à faire...

Level design (Note : 3,75/5)

Les donjons sont plutôt bien conçus, bien que peu nombreux.
Si l'exploration de l'océan se fait bien, elle gagnerait en revanche à être un peu plus variée, car malheureusement, les îles se ressemblent un peu trop...

Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Univers (Note : 3/5)

Un univers essentiellement maritime et exotique, bien retranscrit dans le jeu, avec des îles ensablées et un vaste océan. Mais si l'univers est bien construit, il est aussi particulièrement monotone.
D'une part, il manque parfois un peu de vie. Par exemple, pourquoi ne pas ajouter quelques mouettes ou des papillons par endroit, ou pourquoi pas un peu de faune ou de flore sous-marine, des rochers ou des récifs...
D'autre part, les îles se ressemblent quasiment toutes : du sable, des falaises, parfois un peu d'herbe... et toujours la même musique. On ne retient que les îles habitées, avec les villages, qui possèdent leur ambiance particulière, la vaste île du temple et éventuellement l'île du croissant pour sa forme caractéristique. Mais sinon, l'exploration devient un peu monotone à cause du manque de "personnalité" de ces îles, dont il faudrait souvent retravailler l'ambiance. Cela pourrait passer non seulement par une meilleure diversité des graphismes, mais aussi par des musiques plus variées que le thème de base.

Narration et Mise en scène (Note : 2,25/5)

Rien de vraiment spécial à ce niveau, si ce n'est qu'il faudrait revérifier les dialogues, qui sont parfois coupés et qui, surtout, contiennent des fautes d'orthographe... mis à part ça, l'histoire n'est retranscrite quasiment qu'avec des dialogues. D'ailleurs, une petite intro un peu plus complète aurait permis de mieux s'immerger dedans...

Humour (Note : 1/5)

Franchement, j'avoue ne pas avoir vraiment compris ce qu'il pouvait bien y avoir de drôle dans ce jeu...
L'histoire ? Il n'y a rien de drôle à vouloir explorer le monde et trouver des trésors... du moins dans ce contexte.
L'univers du jeu ? Pas vraiment de quoi rire...
Les personnages ? Ibabou est peut-être un peu singulier, mais il n'est pas spécialement drôle (pour un personnage muet, en plus, ce serait un peu difficile...), quant aux autres, ils n'ont rien de particulier à ce niveau.
Les dialogues ? A part peut-être les impressions qu'ont les personnages lorsqu'ils croisent Ibabou pour la première fois... non.
Désolé du coup si la note paraît basse, mais je n'ai pas vraiment compris pourquoi avoir concouru dans cette catégorie...

Originalité (Note : 2,75/5)

Original, le jeu ? Par rapport à un jeu amateur, il y a de l'idée, en effet, avec l'exploration de l'océan et le système de plongée, et l'univers de jeu qui change des sempiternels RPG qui démarrent dans une forêt et vous proposent un périple formaté... mais si le jeu ne rappelle aucun jeu amateur (à ma connaissance), il rappelle en revanche un certain Zelda, Phantom Hourglass, avec un même sentiment de liberté, une même idée d'aller chercher des trésors sous l'eau, ou de rencontrer des bateaux marchands. D'ailleurs, la fiche du jeu précise :
CitationFan-game ? : Oui, histoire originale dans un univers existant

Peut-être est-ce justement en rapport avec ça ? Mais du coup, ça réduit justement l'originalité intrinsèque au jeu...

Départ / Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,5/5)

La légende d'Ibabou est un jeu qui n'a pas beaucoup de prétention, mais qui dégage tout de même un certain charme, et qui ne demande qu'à être encore plus développé pour être davantage attractif. On retiendra de lui un très grand sentiment de liberté, qui aurait pu être mieux complété par une plus grande diversité du monde à explorer.


Remarques diverses

Sur l'île où se trouve le gars qui veut un croc de serpent pour nous laisser passer :
  • il y a un moyen de l'esquiver en grimpant une tige un peu plus à l'ouest
  • bug avec le bourgeon : lorsqu'on appuie sur Entrée sur sa gauche, le charset change.
  • dans le pub, le texte de l'un des interlocuteurs est coupé à droite.
  • dans l'auberge, on peut se faire indiquer à plusieurs reprises la position du chasseur de trésors.
Autres points :
  • Dommage d'avoir laissé l'écran de game over de base...
  • Pourquoi, lorsqu'on s'adresse au chasseur de trésors pour la deuxième fois, celui-ci a un discours différent lorsqu'on lui parle en haut ou à droite de sa barque ? en haut : il nous propose d'acheter quelque chose, à droite il nous rappelle les conseils pour lire la carte. Ces informations sont pourtant intéressantes.
  • Des fautes d'orthographe parfois trop présentes, par exemple la fille du pub : "Comment se passeNT vos aventures", "CE sont des créatures", "je chercherAI" (pour cette dernière, le texte était sans doute coupé ?).

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !