Test :
Quand Lucienne la magicienne fait des siennes

Temps joué : 2 h


Introduction

Quelques mots sur le petit jeu humoristique de Joueur1 développé sous RPG maker VX...


Awards généraux

Gameplay (Note : 2/5)

Le jeu n'est pas un jeu à gameplay.
Il est maniable, certes, mais ne propose pas une vaste gamme d'actions au joueur. On ne peut que se déplacer et parler avec les différents personnages. Le concept du jeu reposant sur des quêtes d'échanges d'objets entre divers PNJ, le jeu n'a tout simplement PAS BESOIN d'un gameplay plus sophistiqué. Le style de jeu impose le non gameplay.
Ceux qui ne recherchent que l'originalité dans les concepts et le gameplay riche ne seront pas satisfaits pleinement par ce jeu, mais il ne faut cependant pas sanctionner ce jeu pour cette raison : l'intérêt du jeu est ailleurs.

Le coeur du jeu est la résolution du troc entre les PNJ, celle-ci peut se révéler difficile voire frustrante en raison du peu d'indices laissés au joueur et des résolutions qui ne suivent pas la logique conventionnelle mais des jeux de mots ou des bouffonneries distrayantes certes mais peu spontanées. Cela a, je pense, pu pousser certains joueurs à finir par brute-forcer les PNJ avec tous les objets possibles afin de débloquer toutes les énigmes.

Histoire (Note : 2,75/5)

L'histoire est un peu cliché et absurde car le jeu se veut humoristique et parodique.
Il n'y a pas vraiment de scénario qui guide le jeu, simplement une scène d'introduction qui explique la situation et présente brièvement les personnages et une scène de fin qui conclut l'histoire. Entre les deux il y a une grande phase d'exploration pleine de mini-quêtes qui est la substance du jeu.
L'univers est un peu absurde par la volonté d'humour à l'origine de ce jeu, il ne faut donc pas y chercher un background à la Tolkien ou y étudier une quelconque crédibilité. Il faut simplement se promener et découvrir les facéties du concepteur du jeu.

Ambiance et Immersion (Note : 2,25/5)

Le jeu a un certain charme qui est principalement dû aux éléments narratifs mis en place, aux facéties du créateur du jeu et aux dialogues. Les "énigmes" du jeu basées sur le troc d'objets entre les PNJ sont en fait des blagues et des jeux de mots, les histoires respectives des personnages un peu absurdes vont dans ce sens.
L'immersion est cependant un peu endommagée par les graphismes RTP-VX-like (qui sont pourtant mappés de façon globalement correcte et choisis en adéquation avec le jeu). Pour un jeu aussi court et simpliste, des graphismes un peu plus personnalisés auraient été les bienvenus et auraient participé au charme du jeu.
De même, les musiques sont celles par défaut du logiciel RPG Maker VX : vue et revues, elles ne donnent pas au jeu l'ambiance sonore propre qu'il mériterait.

Un certain charme narratif donc, mais une ambiance incomplète en raison de la trop grande présence des ressources "à la VX".

Conceptions sonores (Note : 1,5/5)

Les musiques (et effets sonores) sont celles de base de RPG Maker VX.
Les plus adaptées aux différentes scènes du jeu ont été choisies, elles ne sont pas totalement en décalage avec le jeu ni prises au hasard.
Sur la map "hub" principale qui fait 95% du jeu la musique a tendance à être un peu entêtante au bout de plusieurs heures de jeu (mais pas autant que dans le Black Dressed Autistic de Seb Luca, je vous rassure).
Ces musiques (et effets sonores) sont très connues et ne font donc pas ressentir aux habitués de RPG maker une ambiance inédite et personnalisée. Même une recherche de musiques dans différentes OST de films ou de jeux-vidéo aurait déjà donné une ambiance sonore moins neutre au jeu.

Graphismes (Note : 1,5/5)

A l'instar des musiques, les ressources graphiques sont des ressources RTP-VX ou RTP-VX-like.
Leur sélection n'est pas complètement en désaccord avec l'univers proposé par l'histoire, mais ne confère pas non plus au jeu une beauté ni une originalité remarquables.
On dénote quelques petites erreurs de mapping (connexions d'autotiles notamment), mais rien de choquant non plus.


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes de jeux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Univers (Note : 2,75/5)

L'univers farfelu de ce jeu est développé à travers ses dialogues, ses personnages, les divers mini-scènes ayant lieu au cours de la résolution des énigmes de troc d'objets.
Cette originalité de l'univers et cette recherche humoristique sont parmi les choses les plus récompensables de ce jeu.

Narration et Mise en scène (Note : 2,25/5)

L'introduction est courte et sa conception est simpliste : le personnage principal au milieu d'un écran noir apprend qu'il est capturé dans une dimension parallèle par un mage maléfique.
La mise en scène au cours du jeu ne consiste qu'en une interrogation des divers PNJ, jusqu'à la scène de fin.

Cependant les dialogues regorgent de plaisanteries et les résolutions des énigmes sont basées plus sur des jeux de mots que sur la logique (ce qui peut être déroutant au début).

La mise en scène étant très simpliste, la narration apporte son charme au jeu.

Humour (Note : 3/5)

L'humour ne va pas toujours jusqu'à être hilarant, mais il est suffisamment présent pour rendre le jeu agréable et divertissant.
Dans le jeu, l'humour n'est pas là pour agrémenter les énigmes, mais les énigmes sont tirées des jeux de mots.
La tentative humoristique dans ce jeu est très honorable et contribue grandement à son univers et à son ambiance.

Originalité (Note : 2,75/5)

Le concept du jeu n'est pas original par le gameplay : il n'y a que du déplacement et du troc avec les PNJ.
Le type de jeu n'est pas non plus original car le jeu de format court, à tendance humoristique, et à ressources standard du logiciel (RTP), notamment sous RPG maker VX, est actuellement en pleine expansion et représente plus du tiers (voire plus de la moitié) des productions RPG Maker actuelles.

Cependant le créateur du jeu a essayé d'ajouter une originalité basée sur l'humour, l'univers et la narration. Cet aspect est valorisable dans cette catégorie.

Départ / Introduction (Note : 1,25/5)

L'introduction ne dure que quelques secondes, on y voit le héros au milieu d'un fond noir et une boîte de dialogue expliquant qu'il s'est fait capturer.
Immédiatement après, le héros est lancé sur la grande map "hub" où se déroulera le jeu.
L'introduction est trop simpliste pour être fortement valorisée dans cette catégorie.

On notera quand même la présence de l'humour dans le message introductif, qui donne le ton du jeu.


Conclusion (Note totale : 2,25/5)

Ce n'est hélas pas le meilleur jeu du concours.
Il a certaines qualités, notamment dans son humour et dans son univers, mais le concept ainsi que le type du jeu sont peu originaux et les ressources RTP handicapent l'immersion.
C'est l'un des meilleurs petits jeux humoristiques RTP VX parmi les nombreux petits jeux humoristiques RTP VX qui fleurissent dans les communautés RM modernes, mais il reste cependant un petit jeu humoristique RTP VX qui peine donc à concurrencer les géants de ce concours.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !