Test :
Les dragons blancs épisode 1 V.1.2

Temps joué : 40 min


Introduction

Les Dragons Blancs Épisode 1 V.1.2 ... un jeu qui s'est fait attendre, et qui a beaucoup fait parler de lui. Le temps est venu de voir ce qu'il vaut vraiment et de le dévoiler au grand jour. Bon c'est pas de sa faute si le jeu a eu du mal à se faire décompresser, mais il aurait été plus judicieux de tout décompresser pour avoir le dossier final, puis ensuite, de compresser ce fichier final. M'enfin, vu les screenshots, ce jeu a l'air pas mal aux premiers abords.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3,75/5)

Côté gameplay, le jeu s'en sort pas mal.

Les combats sont bien gérés. on retrouve le principe du tour par tour, mais avec plus d'interactivité avec l'ennemi, comme la défense lorsqu'il attaque, le fait d'appuyer plusieurs fois pour enchaine un combo, etc. Bref, le système de combat est entre le temps réel et le tour par tour. Par ailleurs, on voit toute la palette d’animation des persos lors du combat et c'est assez surprenant. Cependant, c'est parfois un peu décalé par rapport à l'environnement, mais on verra ça pour les graphismes.

Ensuite, à part le combat, on a d'autres phases de jeu : de l'infiltration, de l'exploration. Concernant l'infiltration, c'est assez bien programmé évènementiellement, sauf quelques incohérences, comme lorsque l'on se fait repérer, si l'on continue de courir sans s'arrêter, et bien on ne rentre jamais en phase de combat, et même si l'on se fait repérer et bien ça n'a pas d'influence sur la suite du jeu, puisque l'on ne revient pas au début, et on continue normalement (ça dépend des cas en fait).

Sinon les touches sont rapidement assimilées, grâce au premier combat de départ et à la fiche d'aide. Ce n'est ni trop dur, ni trop facile (en terme de combat). Les niveaux sont riches et variés, et on en a facilement pour 45 min voire 1h de découverte totale du monde avec toutes les quêtes annexes et les dialogues des PNJ (parfois vides de sens ).

Histoire (Note : 3,5/5)

Étant donné que ce soit une démo, on n'a qu'une partie restreinte de l'histoire, mais c'est déjà assez riche.

Plusieurs histoires viennent s'insérer à l'histoire principale du jeu, présentée lors du prologue, et ayant un rapport direct avec les dragons blancs. Les histoires secondaires, propres à quelques persos, concernent aussi les dragons blancs, et c'est pourquoi elle rejoignent et enrichissent l'histoire principale. Dans la première partie du jeu, on incarne une tueuse à gages travaillant pour le souverain du royaume. Ce métier est méconnu par sa soeur, malade. La tueuse à gages prend petit à petit conscience que son métier n'est pas honorable, même si elle doit subvenir aux besoins e sa soeur ... mais à quel prix ? Sa soeur veut se rétablir rapidement et elle décide de participer à un concours de tir à l'arc. Je ne suis arrivé que jusque là, puisque je n'ai pas réussi à trouver où se passait ce fameux concours.

Néanmoins, c'est un scénario assez bien travaillé, avec des personnages attachants, beaux, le tout plongé dans le magnifique univers du jeu, l'univers des Dragons Blancs.

Les combats font avancer l'histoire, certains dialogues sont nécessaires aussi, et ces dialogue sont assez bien tournés.

Je trouve que dans l'ensemble, l'histoire du jeu a un bon niveau.

Ambiance et Immersion (Note : 3,25/5)

Concernant l'ambiance, on peut dire que je m'en suis complétement imprégné, et que j'ai plongé dans un univers magnifique, vaste et travaillé. Dès le début, si l'on regarde le prologue, on nous plonge directement dans l'histoire après une brève intro, et on se retrouve propulsé dans ce monde qui fait très mangas, avec des personnages charismatiques (pas tous).

Bref : l'immersion est immédiate, et ça c'est un bon point pour le jeu. Certaines fautes d'orthographe et de syntaxe nous rebutent parfois, surtout lorsque l'on reprend le jeu après une pause, l'immersion ne se passe plus aussi bien. Néanmoins, lors des phases d'infiltration, on ressens se stress de se faire shopper, surtout la première fois, car par la suite, on comprend que se faire shopper n'a pas une grande incidence sur la suite du jeu. Bon ce sentiment n'est pas aussi fort que dans Metal Gear Solid, mais c'est déjà un bon début.

Par ailleurs les graphismes sont divers et variés et nous envoient directement dans ce monde dragonblantesque. La musique aussi n'est pas désagréable, et le doublage de certains dialogues est une bonne idée, mais : Pourquoi certains doublages marchent et d'autre pas, pourquoi certains s’arrêtent-ils en plein dialogue ? Ce point m'a vraiment perturbé, et je pense que lorsque l'on veut se lancer dans le doublage de dialogue, soit on double tout les dialogues, soit les plus importants, mais pas une fois sur 5 et 1 phrase sur 2. Mais dans l'ensemble , l'ambiance du jeu et surtout l'ambiance de la ville dans le jeu m'ont fait accrocher.

Conceptions sonores (Note : 3,25/5)

Dans l'ensemble les musiques sont assez bonnes, surtout celle de combat qui m'avait particulièrement plu. Elle sont bien choisies selon le moment de l'action et le contexte de celui-ci. Même écoutées toutes seules, les musiques restent agréables, et donc le choix de placer cette musique à cet endroit, s'il est bien fait, peut améliorer considérablement l’immersion du joueur, et le mérite revient alors au créateur : c'est le cas dans ce jeu.

Quant aux sons et autres bruitages, si on ne compte pas les sons originaux, ils ne sont pas aussi nombreux que ça, (bon c'est une démo) mais là aussi ils sont "purs" et rendent bien l'ambiance ou la situation que l'on souhaite (mer+mouette --> ambiance bord de mer ; portes qui grincent, planchers qui grincent --> manoir douteux ; etc.)

Bon ensuite je n'ai pas eu le temps de tester toute la démo, et donc je n'ai pas pu écouter tout les conceptions sonores disponibles, mais le peu que j'ai écouté s'est avéré utile et efficace. Bon boulot encore une fois.


Graphismes (Note : 4/5)

Globalement j'ai bien aimé les graphismes de ce jeu, car j'ai trouvé qu'ils étaient originaux et que l'on avait pas l'habitude de voir cette foultitude de graphisme dans un même jeu (sauf deux ou trois projets magnifiques).

Tout d'abord, les animations et charsets de combats sont tout simplement impressionnants par leur justesse et par le spectacle que cela nous offre. Peut être que la précision de leur positionnement est dans certains cas à revoir, mais la palette d'attaques et de mouvement, sont pour moi, ayant peu d'expérience dans le domaine des jeux rpg, impressionnants. Après je ne sais pas si c'est du custom (je ne pense pas) mais les ressources sont bien utilisées.

D'autre part, j'ai vraiment aprécié la qualité des dessins, des graphismes lorsque l'on rentre dans une partie narrative du jeu, ou le jeu devient une succession de cinématiques. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de détail, et la mise en scène des combats et des persos était d'une certaines qualité tout de même.

Enfin, on ne peut finir de parler des graphismes sans parler du mapping, et des ressources utilisées. Le mapping est bien fait, divers, beaucoup d'éléments de détails, de ressources rares (j'en ai reconnu deux ou trois qui sont dures à trouver). Les PNJ ne se ressemblent pas, chacun avec sont petit quotidien, parfaitement transmit à travers les graphismes (agriculture, pêche, etc.). Les maisons, châteaux, places, palais, sont tous très bien mappé, et je pense pas que la version de prg maker soit le seul responsable la dedans : il y a eu vraiment du boulot et ça je veux le souligner.


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes de jeux (Note : 3,75/5)

Je ne parlerai ici que de CBS, car le menu n'est pas vraiment présent ni modifié.
Bon je ne suis pas un spécialiste des systèmes customs, mais je crois reconnaitre une customisation du système de combat.

Tout d'abord, on peut dire que le système de combat, d'un point de vue gameplay est assez plaisant, et amène de l'originalité au jeu. En effet, les combats sont un élément central du jeu, un des points forts du gameplay, et on peut dire que le principe est assez simple à manier mais que la programmation derrière est assez pointue. On a le droit à pleins de barres de chargement pour nous indiquer l'évolution du combat et des protagonistes, et c'est vraiment utile, afin de gérer le timing du combat : bon ce n'est pas trop difficile à programmer (que ce soit en script ou en évenements), mais c'est assez précis, malgré la technique un peu barbare (plusieurs images pour chaque situation de la barre (je ne sais pas d'ailleurs s'il y a un autre moyen de faire ce genre de barre)). On a aussi le droit à certaines phases de combats en pleine poursuite, et donc dans ce cas, gérer le combat plus le défilement du décor et les déplacements aériens lors du combat s'avère être difficile. Bref, on a affaire à une maitrise du logiciel et à un ajout qui est utile sans aucun doute, qui amène de la fraicheur au jeu, et à la maniabilité. En effet, lors du combat, les touches sont claires, une touche pour chaque action, avec une défense en temps réel, et une attaque au tour par tour, d'où m qualification tt à l'heure d'un combat semi t.p.t et semi temps réel.

Par ailleurs, je ne sais pas si on peut mettre ici, le système que le créateur utilise pour les cinématiques, qui n'est que de la répétition en boucle de 4 ou 5 images, nous offrant alors, sans trop se forcer en terme de programmation, un rendu impressionnant, précis : bref une belle animation.

Pour conclure, je dirai que les systèmes sont utiles, originaux, et que leur auteur a su avec plus ou moins de simplicité, exploiter le logiciel pour nous offrir ce rendu.

(J'ai peut être oublié deux trois autres systèmes présents dans le jeu, mais je ne suis pas pro là dessus donc ... :O)

Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Univers (Note : 4/5)

C'est un point fort du jeu. L'univers des Dragons Blancs, est un univers travaillé, avec une histoire que l'on retrouve à travers le jeu, dans les moindres détails. Que ce soit dans la trame principale de l'histoire, dans les quêtes secondaires, les Pnj, tout est relié à l'univers, et l'univers s'enrichit donc grâce à ces liens.

En outre, on peut aussi voir l'univers du jeu, comme l'univers dans lequel nous évoluons, dans lequel nous pouvons nous balader, et gambader à travers les ruelles : c'est un univers immense, d'une part sur le plan de l'espace, et d'autre part sur le plan du contenu.

Par ailleurs, le contexte dans lequel se passe le jeu, un univers à cheval entre l'époque médiévale chinoise et l'époque de XIXème (je dois n'importe quoi ), bref, c'est asiatique et on le voit à travers la tenue des personnages, les graphismes extérieurs (maison, montagnes etc.), les graphismes intérieurs et la mentalité de l'ensemble des personnages.

Nan je pense qu'il y a une gros travail sur l'univers, je ne vais pas en parler dix mille ans, mais il vaut souligner la puissance du contenu et cette force qu'il procure au jeu.

Narration et Mise en scène (Note : 4,25/5)

Pareil que pour l'univers, il y a ici aussi un gros travail de mise en scène, et parfois de narration. Je n'ai pas eu la possibilité de terminer entièrement cet épisode, mais ce que j'ai vu me suffit pour écrire les lignes qui vont suivre.

  • Dialogues :
  • Des dialogues ni trop courts ni trop long qui en jettent, et qui sont parfois accompagnés d'un doublage, d'une animation du personnage parlant, que ce soit par rapport à ce qu'il dit, ou par rapport à une action en rapport avec ses propos. On assiste vraiment à un mélange entre l'action et la parole, et plus à cette séparation entre parole, mouvement, parole, mouvement : bref, une innovation en terme de mise en scène des dialogues et des interactions entre personnages.


  • Narration :
  • La chose qui m'a le plus surpris peut être dans le jeu, c'est l'importance qui a été donnée à la transmission de l'histoire, c'est à dire à la narration. En écrivant ces lignes, des frissons me traversent. En effet, à certains moments du jeu, on est obligé d'assister à une "cinématique" où l'on nous informe du déroulement de l'intrigue. Cela est fait de telle sorte que l'on voit le personnage en question, en plein dans le contexte de l'action, et justement cette action va se dérouler sous nos yeux, et ne va pas être rapportée par une pti bout de texte bien placé. Bon, vous me direz, c'est assez classique, et c'est la définition même d'une cinématique narrative, mais ce que je veux souligner à travers ça, c'est tout le professionnalisme et toute la puissance du jeu pour réaliser ce type de narration. Les graphismes, (et quels graphismes) sont parfaitement au service de ceci, et on voit, avec beaucoup de beauté, les protagonistes s'avancer, se relever, leurs sentiments, leurs mimiques et autres tics, les conséquences environnementales de leur gestes et leur influence sur les autres parties du corps et du décor(dé-corps jeu de mot pourris ). Parfois, on a même le droit au doublage de la scène et ça ne fait qu'ajouter un plus, afin que nous sachions vraiment ce que ressent le personnage à travers sa voit et ça nous permet de rester concentré sur la suite. Bref, l'histoire est bien racontée, est bien mise en scène, et tout ce charabia témoigne du fait que je voudrais en parler précisément mais je n'y arrive pas : c'est trop fort pour moi !


Humour (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 3,25/5)

On peut dire qu'il y a de l'originalité dans ce jeu.

Tout d'abord dans la mise en scène et la narration, on a affaire à du beau dessin, de belles images, des grapismes animés très réalistes, très précis, très pointus, et je trouve ça original, car on a pas l'habitude de voir ça dans tout les jeux. De plus, le fait que le jeu aie autant de contenu est assez original, pouvoir se balader indéfiniment, on en a pour des heures de durée de vie.

Ensuite, on peut ajouter les doublages qui rajoutent de l’originalité au jeu, car les jeux doublés prennent toujours un risque, mais quelque soit la qualité du doublage, on peut dire que ça ajoute quelque chose au jeu, ça accroche.

Enfin, un système de combat, non pas révolutionnaire, mais original, avec des actions et des possibilités en plus des combats habituels, et encore une fois des animations originales.

J'ai du en oublier bcp, mais je pense que les principaux points originaux du jeu on été cités ci-dessus. Le reste est pris en compte dans la note.

Départ / Introduction (Note : 3,75/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)

Malgré le fait que le jeu ne concourt pas dans cette catégorie, j'ai trouvé indispensable de la noter quand même.

Le départ de ce jeu est assez époustouflant : dans les 30 premières secondes du jeu (que ce soit le prologue ou la première phase de combat) on est directement aspirés par l'univers, et la puissance d'aspiration est d'un nombre de kW non négligeable. La musique, les graphismes, les persos, l'histoire, les touches !, on se familiarise avec tout ça directement, dans les 3 à 4 première minutes du jeu.

... Ca c'est du départ. !


Conclusion (Note totale : 3,75/5)

C'est un jeu qui a du niveau, qui m'en a fait voir de toutes les couleurs, mais qui a aussi son lots de défauts. Et parmi tout ces défauts, il y en a un qui l'a directement expulsé du terrain de jeu.

Sans ce petit point, je pense que le jeu aurait pu avoir ses chances pour certains awards, et je pense qu'il aurait pu même espérer concourir pour l'award alex d'or, le plus prestigieux des awards. Je met une note de 3.75, car je pense vraiment que le jeu a du niveau que ce soit dans le gameplay ou tout ce qui tourne autour. C'est vraiment dommage. J'espère que ce sera pour une autre fois.

Comme aurait dit mon grand-père : "C'est pas la foire à la saucisse !"




Remarques diverses

Dans la bibli, j'ai eu l'étonnement de tomber sur des revues à contenu inapproprié, et je pense que tu vois ce dont je veux parler. Je te conseille d'aller faire un tour dans le règlement et de voir si ce genre de choses est autorisé par le concours. Imagine qu'un enfant joue à ce jeu et qu'il choisit "OUI" lors de la demande de confirmation : tu choquera un pauvre garçon ou fille.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !