Test :
Les dragons blancs épisode 1 V.1.2

Temps joué : 1 h


Introduction

Ah... Ce fameux jeu...
Pendant un long moment, je n'ai pas pu y jouer du fait de l'impossibilité de décompression que j'ai eu sur l'utilitaire. J'ai pas été le seul, et c'était bien marrant je dois avouer xD
Mais un grand merci à cheikh qui a donné un lien de téléchargement fiable avec tout qui marchait!
C'est donc en fin de période de tests que j'aborde le projet. Et vu les problèmes qu'il y a eu, Les Dragons Blancs ont intérêt à envoyer du pâté!


Awards généraux

Gameplay (Note : 3,25/5)

La prise en main est plus que laborieuse : si on a pas lu le tuto avant, on est vite perdu. Bon, un tuto ça sert à ça aussi, mais ce serait bien qu'il soit incorporé directement dans l'aventure (il y a certaines explications parfois, mais pas dès le premier combat...).
Je tiens aussi à préciser que le choix des touches (ECHAP et A) n'est pas très pratique. C'est peut-être pour faciliter le fait de jouer à 2 (subtilité à laquelle je n'ai pas eu le droit d'essayer), mais c'est très contradictoire avec la normale. ECHAP c'est + pour annuler que confirmer justement...

Ce que j'ai aimé dans les combats, c'est qu'ils sont toujours en adéquation avec l'environnement. Quand on est à cheval, bah on combat à cheval justement. C'est peu-être pas super réaliste de faire de telles mouvements quand on est en selle, mais ce n'est qu'un détail.
Sinon, ils restent très brouillons, avec la barre de vie de l'ennemi qui apparait pas toujours, des animations de combats qui bugguent quelques secondes parfois, et cette sensation que je n'arrive pas à oublier, de n'avoir que marteler la touche A pendant toute mon aventure niveau duels. A part les touches directionnelles, on pourrait pas rajouter d'autres touches pour rajouter des combos?

De même, les QTE restent plutôt classiques, et ce sont toujours les mêmes touches qui nous sont demandées.
Mais j'aime bien les QTE, ça m'a pas trop dérangé.

Les phases d'infiltration quant à elles sont bien réalisées, pas prise de tête, et permettent de bien casser avec l' "épique" des combats.

Malheureusement, passé les évènements du manoir, le gameplay s'est fait très discret. Il manque quelques combats possibles et phases d'infiltrations annexes pour combler le manque.
De même, il n'y a pas assez d’interactions avec le décor, pour trouver des objets par exemple.

Bref, je me suis peut-être surtout arrêté sur les défauts, mais le gameplay du jeu est assez novateur pour RPG Maker, et donne un + au projet.

Histoire (Note : 3,5/5)

On est loin des RPGs classiques où tout est beau : là, on incarne un assassin, Mera, qui tue pas mal de gens pour aider sa soeur à vivre (grosso modo). Elle ira même jusqu'à tuer des enfants, chose rare dans une fiction, et ça lui donnera pas mal de remords aussi...
Sa psychologie est bien traitée pendant l'aventure, et l'histoire se concentre plutôt pas mal sur elle. C'est pas une mauvaise chose, car j'ai pas mal accroché aux personnages.
Le peu de ce que j'ai vu des autres était plutôt bon aussi. Ils ont chacun un caractère précis et un background minimal mais présent.
Niveau scénario, j'en ai peut-être pas assez vu pour vraiment critiquer. Mais ça partait sur de bonnes bases, et je ne vois pas pourquoi ça continuerait mal.
Niveau univers et mise en scène, mieux vaut se conférer aux catégories compétitives. Mais là aussi, y'a du boulot, et notamment l'univers permet de bien nous immerger dans les évènements.
Attention tout de même aux fautes trop présentes dans les dialogues.
Et en vrac pour finir :
* le combat face au vieillard a été trop rapide. C'est censé être un des meilleurs combattants du monde, et pourtant on le tue très vite. Pas très réaliste...
* ç'aurait été bien que les deux scènes du manoir servent à quelque chose, même si c'est complètement optionnel. Car on tue pas mal de monde pour rien finalement. Et qu'est devenue la petite fille...?
* les curseurs au-dessus des têtes de PNJs n'apparait pas tout le temps, et pourtant on peut parler à presque tous. C'est un bug d'affichage surement, mais c'est quand même important. Mais bon, ce curseur reste quand même pas mal inutile...
* l'action est omni-présente dans les premières scènes. C'est un aspect que j'ai aimé, on a pas un long début qui nous situe dans le monde et tout, et tout...

Ambiance et Immersion (Note : 3/5)

Si ça ne tenait qu'à l'immersion, je pense que le jeu prônerait dans les premiers pour obtenir l'award. L’introduction et la première phase de jeu sont réussies, et la première visite du lieu principal est charmeur! C'est donc un pur succès de ce côté.
L'ambiance générale du jeu m'a aussi transporté : d'un côté, le style très "japonisant" des musiques et des graphismes - un style que j'aime bien -, et de l'autre tout ce côté très "infiltration", cet univers recherché qui amène du beau monde...
Malheureusement, et là c'est un vrai "malheureusement", les bugs trop nombreux cassent complètement cette synergie : des bugs de graphismes récurrents, à celui où le personnage se déplace à cinq à l'heure (cf. "Remarques diverses"), les musiques qui ne succèdent pas comme il le faut, et celui des curseurs au-dessus des PNJs, il y a cet aspect "inachevé" très désagréable...

Conceptions sonores (Note : 3,5/5)

Les musiques d'ambiance sont EXCELLENTES, très bien choisies selon l'action et le lieu, et c'est une pure merveille de ce côté.
Les doublages sont aussi très réussis. J'ai été impressionné. Néanmoins, il y a un décalage entre les voix et les dialogues qui s'affichent, ce qui ne permet souvent pas de tout lire ou tout entendre. Donc, on zappe des mots.
Pour continuer dans les +, il faut citer aussi les bruitages sonores, discrets, mais de qualité.
Mais toutes ces qualités s'accompagnent de défauts :
- de gros bugs de musique. On quitte un lieu, sa musique reste sur la map-monde, et dans certains lieux que l'on visite. Puis elle disparait sans raison, et c'est la musique du lieu approprié qui se déclenche. Très étrange, et forcément gênant, car le fond sonore ne colle plus vraiment à l'aventure que l'on vit sur le moment...
- les bruitages sonores parfois trop forts par rapport au reste.

Graphismes (Note : 3,75/5)

La première scène est bluffante pour ceux (comme moi) qui ne connaissent pas la source des graphismes. Ok, c'est pas customs, mais c'est une première sur le logiciel. Donc c'est tout comme.
Globalement, toutes les scènes utilisant ces décors sont très belles, même si ces dits-décors sont peut-être pompés sur un autre jeu, et laissés comme tels. Au moins, c'est surprenant, donc j'en tirerais pas rigueur.
Mais voilà... Si ce "genre" est très réussi, le mélange avec les RTPs ne va pas du tout. Il y a un style radicalement différent, et je n'ai pas trouvé de synergie entre les deux. Encore plus concernant les faceshets, le personnage blond que l'on rencontre dans la ville fait complètement tâche avec les autres "visages" des personnages principaux.
Néanmoins, la mapping est d'une brillante qualité pour des RTPs. Les tilesets sont bien placés où il faut, cohérents, et maîtrisés. En bonus, les lieux sont diversifiés.
C'est du très bon boulot.

Par contre quelques bugs viennent freiner les qualités :
* on peut traverser pas mal de décors et de PNJs. On hante les lieux apparemment.
* Quand j’ai tué le petit garçon dans le manoir, le faceshet de Mera est resté bloqué sur l’écran. Pareil avec le seconde scène optionnelle. Celui-ci disparait un peu après, mais ça fait quand même pas très "pro". Ce bug est revenu plusieurs fois pendant mon aventure, mais cette fois-ci ce sont les characters qui sont restés bloqués sur l'écran.


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes de jeux (Note : 3/5)

Le menu est plutôt sympa', dommage néanmoins qu'on ne puisse pas déplacer le curseur dessus pour accéder à différentes catégories.
Le système de combat est bien fait, sans être transcendant non plus. Les quelques bugs qui l’agrémentent sont assez *chiants*, mais il y a du boulot derrière!
miduki, tu parles de mini-jeux dans ton projet... Or, j'en n'en ai vu aucun. Parce que je me suis arrêté trop tôt, ou que je les ai complètement manqué...? Tout ça pour dire qu'ils ne sont pas visibles en tout cas.

Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Univers (Note : 4/5)

Il y a un background fort et travaillé derrière la trame principale : en témoigne le nombre conséquents de lieux à visiter, et les anecdotes racontées par les PNJs sur les coutumes et autres héros du monde.
Le premier point entraine malheureusement un défaut : il y a effectivement plusieurs lieux à visiter, mais ils peuvent l'être dès que l'on accès à la map-monde . Donc, tout est "en bloc", et il sera difficile de prendre bien son temps pour voir.
Niveau background en lui-même, j'ai été étonné par tous ces détails données au fur et à mesure : de ce qui s'est déroulé dans le passé, jusqu'aux coutumes sanglantes du royaume (ce royaume est d'ailleurs plutôt original) et à la situation politique du moment (tout ce qui concerne le "gourou du royaume" et les "Dragons Blancs" en somme). Il manque peut-être une petite bibliothèque, ou un "Mémoire" dans le menu pour emmagasiner tout ça, car je suis sûr qu'un univers totalement nouveau peut être construit encore plus profondément!
Enfin, les graphismes ont donné un certain + à cet univers, et les musiques de même!

Narration et Mise en scène (Note : 2,5/5)

Le gros problème est la transition des scènes foireuse : quand on passe d'un évènement à un autre (comme d'un combat à une phase de dialogue par exemple, dans le manoir) il se passe juste une coupure très abrupte. Ca m'a plutôt déstabilisé, le pire étant que je ne sais dire pourquoi. J'ajouterais aussi à ces transitions le problème des graphismes qui restent "collés" à l'écran après l'action, ou les musiques qui ne s'arrêtent pas (ou ne se déclenchent pas au contraire).
Quant aux dialogues, ils sont faciles à lire, vont bien à l'essentiel sans passer par des détails abracadabrantesques. Le doublage de certains est aussi véritablement un +.
MAIS les trop nombreuses fautes, et le fait que certains PNJs n'ont rien à dire fait baisser la note!

Humour (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 3,5/5)

Je n'ai jamais vu ce "style de jeu" sur RPG Maker. Là, le projet peut tirer son épingle du jeu.
Néanmoins, si on s'intéresse aux jeux pro, Les Dragons Blancs 1 ne brille pas tant que ça : je ne sais pas si c'est voulu, mais ça m'a fait beaucoup pensé à Asura's Warth, par les phases de gameplay-QTE tout d'abord, et surtout cet univers très "japonisant mais pas au Japon" qui m'a tout de suite fait tilté. Encore plus les musiques, qui sont dans le même genre.
Si on ajoute cet aspect "infiltration" du projet, on se retrouve dans le monde de Metal Gear Solid.
Mais bon, le jeu possède un certain "charme", plutôt novateur, et j'offre une bonne note ici aussi.

Départ / Introduction (Note : 4/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)

Je note cette catégorie, même si l'auteur n'a pas voulu y participer. Et là, je comprends pas trop.
Car cette introduction donne envie de continuer : elle n'est pas trop longue, pose les bases du gameplay et du scénario comme il se doit, et montre tout de suite le cachet propre aux graphismes.
C'est l'un des meilleurs de début de jeu que j'ai vu sur RPG Maker!
Le seul problème étant la prise en main du gameplay pas facile, dont j'ai déjà parlé plus haut!


Conclusion (Note totale : 3,25/5)

Hé bien, Les dragons blancs épisode 1 auront mis du temps à pouvoir être testés!
Pour au final, un résultat au-delà des espérances : c'est un projet qui me semble "novateur" dans le milieu du Rpg Maker. Des graphismes originaux, un gameplay pas si commun (au niveau des combats tout au moins), et une histoire maitrisée, malgré des fautes d’orthographe et de conjugaison assez gonflantes.

La note aurait pu être bien supérieure, seulement si le jeu n'était pas tant buggué : ceux-ci n'entravent pas les progression, mais donnent vraiment cet effet de projet "non-fini", et dont l'auteur n'a pas voulu faire aboutir...


Remarques diverses

* La prochaine fois, fais en sorte que ton jeu peut être joué facilement! x)
* Je me suis arrêté plutôt brusquement dans l'aventure : je ne pense pas avoir fait grand chose au final en 1 heure... puisque je n'ai pas trouvé la sœur de l’héroïne qui partait pour le tournoi de tir à l'arc. J'ai eu beau chercher, nada, pas trouvée...
* Deux écran-titre pour le prix d’un ? Bon, ils sont assez sommaires, j’aurais peut-être aimé plus de « contenu » (trop vide là). Mais très bonne musique de fond !
* D'innombrables bugs inexplicables avec la vitesse de l’héroïne : parfois elle avance normale et je peux courir, parfois elle avance très, TRES lentement et je ne peux même pas courir.
* Et au contraire, j'ai au un bug plus qu'étrange lors du combat à dos de loup en sortant du manoir : une accélération soudaine des musiques et du défilement des graphismes, qui nuit au gameplay puisque nos actions font plus vite aussi!
* Je n’ai pas compris comment éliminer les personnes de la maison aux tuiles bleues.
* Impossibilité d’entrer dans le cimetière des héros.
* Un peu d’humour (« jeune padawan », dialogues un peu drôles). Mais aussi des incohérences « je paie en liquide » (jumeau forgeron) – le liquide existe ici ?)
* Bug avec les pièces d’or : j’en ramasse, mais mon montant n’augmente pas. Encore un bug qui gâche le plaisir.
* Les oiseaux qui s’envolent = OUAH !

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !