Hello ! Venez discuter sur Discord !
Test :
Dédale panic!

Temps joué : 45 min


Introduction

Ce jeu est au making ce que Shakespeare est à la littérature anglo-saxonne.
Le génie inventif de Ptidur a encore une fois révolutionné le making.
Grâce au logiciel RPG maker VX (logiciel de haute technologie) l'auteur a voulu transcender l'expérimentation du réel dans l'art par l'exégèse métaphorique deltoïdale des 7 dynasties.
L'explosion visuelle, le nectar graphique est à la hauteur du goût musical digne de l'Olympe.
Ce cocktail d'ingéniosité, d'originalité et de poésie (cf. les papillons) nous donne une route à suivre, une route tracée d'un geste virtuose et zélé qui nous emplit d'émerveillement.
Le logiciel est poussé au maximum de ses capacités avec brio, dans Dédale Panic! le génie rencontre la technique pour proposer au joueur une expérience hors du commun.


Awards généraux

Gameplay (Note : 0,25/5)

Un gameplay très original qui offre de nouvelles perspectives avec RPG maker VX tant l'auteur a fait preuve d'ingéniosité, proposant des systèmes hors du commun.
Les mécaniques du jeu vidéo son totalement repensées.
Une nouvelle ère s'ouvre devant nous, et Ptidur en est le prophète.

Histoire (Note : 0,5/5)

Le docteur NO vous a capturé, et vous met au DÉFI !
Après une petite randonnée dans l'espace, vous voilà explorateur de forêts et de cavernes en quête des mystérieux fragments lunaires CK.
Faites vite, ou il détruira TOUT !

Ambiance et Immersion (Note : 0,25/5)

Les graphismes et la musique se mêlent frénétiquement dans une explosion extatique et divine de saveurs encore inconnues qui vous transporte littéralement dans le monde du jeu.
Vos sens en sont réveillés et se redécouvrent.
L'écriture de l'acte même connote le dispositif, tandis que la modernité du modèle rejoue la jouissance. Et c'est finalement dans ce refus de l'art que s'accomplit la vérité.
Une vérité glaciale et pourtant si belle que Ptidur nous délivre sans concession.
Oh ! Le pavillon en viande saignante sur la soie des mers et des fleurs arctiques ; (elles n'existent pas.)

Conceptions sonores (Note : 0,5/5)

Ptidur s'autoproclame le DJ du vingt-et-unième siècle avec ce florilège musical interstellaire.
Les musiques disco de ce jeu vous transmettront instantanément la fièvre du samedi soir et vous ne pourrez plus vous arrêter de danser.

Victor Hugo disait modestement que la musique, c'était "du bruit qui pense", ici la musique se voit ouvrir de nouvelles frontières et sa pensée déchire la toile de l'univers dans un torrent cognitif.

Let's dance mozafoka !

Graphismes (Note : 0,25/5)

Jamais, non, jamais on n'a aussi bien assemblé les RTP de RPG maker VX.
Mesdames et messieurs, un artiste est né.
Les forêts de Fontaineblô et les grottes de Lazko peuvent aller se rhabiller.
Ptidur bat Dieu lui-même à plate couture au jeu de la création.
Visuellement parfait, Dédale Panic! est l'évangile d'un nouveau siècle.
Le secret de l'image dément le flux de l'information.
Et comme le disait si bien Racine :

"Au plaisir de vous voir mon âme accoutumée
Ne vit plus que pour vous. Ignoriez-vous vos lois
Quand je vous l’avouai pour la première fois ?
À quel excès d’amour m’avez-vous amenée ?"

Répondant à Louis Aragon qui disait par-ci par-là que "L'avenir c'est ce qui dépasse la main tendue."

Ptidur pose le décor ultime, clôturant ainsi l'hypothèse zircon-cognitive de Martin Heidegger : à présent, l'être et le temps ne font plus qu'un.



Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes de jeux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 1,5/5)

Ce jeu, comme son nom (emprunté aux mythes grecs) l'indique, est basé sur la réinvention du concept de labyrinthe.

Jacques Attali avait brillamment clamé que "la femme était le premier labyrinthe de l'homme", Ptidur a ici creusé encore plus loin l'idée même de labyrinthe, et nous offre le labyrinthe n°0, qui est bien plus fondamental que le premier labyrinthe de l'homme de Jacques Attali.
Ce labyrinthe fondamental est un trésor pour la philosophie, la structure même de l'existence, le sens de l'univers.
Ce labyrinthe n'est autre que l'incontournable Dédale Panic!


Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Univers (Note : 0,5/5)

L'univers le plus splendide de tous les temps.
Ptidur a d'ailleurs été convoqué de suite aux studios Ghibli pour diriger le prochain film d'animation de la célèbre société japonaise.
Hayao Miyazaki a ENFIN trouvé son successeur et peut se retirer en paix du monde de l'animation la conscience tranquille.

Narration et Mise en scène (Note : 0,5/5)

Un petite faiblesse du côté de la narration, dans les autres catégories, Ptidur avait en effet créé une révolution intellectuelle ; pour la narration de son jeu il n'a fait qu'égaler modestement Honoré de Balzac, reprenant méthodiquement les fondements de cette discipline déjà explorés par le maître.
C'est parfait, mais ce n'est pas suffisant.

On note quand même une certaine réinvention audacieuse de l'orthographe et de la grammaire, ce qui pousserait à croire que suite à la parution de ce chef d'oeuvre, l'académie française devra modifier certaines règles établies en conséquence.

Humour (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0,25/5)

Du jamais vu.

Départ / Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 0,5/5)

Ce qui a déjà été dit a déjà été dit.

Je rajouterai quand même que Ptidur fait cadeau à la philosophie humaine d'une maxime transcendantale qui résout la plupart des questionnements métaphysiques en suspens. Cette maxime est une sagesse universelle qui refonde la morale, envoyant valser Kant et Socrate aux ordures. Ceux qui ont joué au jeu ont comme moi été frappés dès les premiers instants du jeu par cette phrase, cette sentence puissante qui uniformise et relie la pensée rationnelle et passionnelle. Cette phrase, la voici :
"Pour avancer, il faut taper".

On ne peut, devant ce génie incommensurable, que se retirer dans un respect silencieux et fervent.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !