Hello ! Venez discuter sur Discord !
Test :
Distant Galaxy
Par garsim

Temps joué : 1 h 30 min


Introduction

Avant toute chose, je précise que je n'ai pas pu aller plus loin que la troisième carte de combat, en raison d'un bug mentionné en bas.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

Le game design est, avant toute chose, un brin trop porté sur les combats. Alors que dans un RPG (bon, ici c'est un T-RPG, d'accord), nous avons plutôt l'habitude d'avoir des phases d'exploration entrecoupées par des combats, ici nous avons des combats entrecoupés par de (trop peu) nombreuses phases d'exploration. Et pour cause : d'une part, un peu trop de lieux ne sont pas accessibles dans cette version de démonstration ; d'autre part, c'est la structure du jeu elle-même qui le veut. Ainsi, les seules phases d'exploration auxquelles nous avons droit sont dans le vaisseau... et souvent, il n'y a pas grand-chose à faire d'autre que de se poster à côté de son vaisseau. Du coup, le jeu en devient bien trop linéaire, et ne laisse presque aucune liberté au joueur, entre les combats et les cutscenes, et même les sauvegardes, prévues à seulement certains endroits.

Le système de combat, très présent dans le jeu, avait donc intérêt à justifier sa place prépondérante au sein de celui-ci. D'un point de vue purement technique, le système de Tactical-RPG est bien fait : les actions sont bien faites, et le système se laisse utiliser assez facilement (bon, à part quelques tâtonnements inévitables au départ). Seule la commande "Défense" ne semble pas vraiment fonctionner... en tout cas je n'ai pas compris comment l'utiliser, peut-être à cause d'un bug. Enfin bref. En revanche, c'est plutôt l'utilisation de celui-ci qui est à revoir : si les combats prennent une tournure bien stratégique, ils sont plutôt... ennuyeux. La raison ? Des alliés qui ne peuvent pas se déplacer lors du premier combat et qui doivent attendre que les ennemis viennent à eux, des ennemis bien trop nombreux qui mettent trop longtemps à se déplacer pendant le tour de l'adversaire... et les combats (les premiers, du moins) ne sont pas difficiles. Par conséquent, ça les rend lassants. Aussi, tant pis pour l'aspect "invasion", mais il faudrait réduire le nombre d'ennemis et éventuellement les rendre plus résistants, pour que ça paraisse moins ennuyeux.

Côté level design, on détaillera dans l'award spécifique.

Côté ergonomie, un menu en dehors des combats ne serait pas forcément une mauvaise idée, ne serait-ce que pour pouvoir quitter le jeu proprement et sauvegarder (les seuls points de sauvegarde proposés sont, certes, bien placés, mais on aimerait pouvoir sauvegarder/quitter le jeu à tout moment aussi).

Histoire (Note : 3,5/5)

Une histoire bien amenée par l'introduction, qui nous explique de manière détaillée l'univers du jeu et la situation initiale. L'histoire elle-même est plutôt étoffée par la suite, également (dans la limite de la démo, naturellement), et possède une bonne part de temps de jeu.

Bref, sur cet aspect, rien de spécial à redire. Quoique... pour chipoter, les touches d'humour apportées par le sergent, en revanche, ne font pas vraiment mouche : en effet, ce n'est pas vraiment un jeu qui se prête à l'humour de par son contexte "militaire". Même si c'est fictif, on imaginerait mal un supérieur réagir positivement à une blague dans un contexte pareil...

Ambiance et Immersion (Note : 3,25/5)

Une ambiance bien marquée par le contexte spatial, l'histoire du jeu... et bien travaillée, aussi bien graphiquement que musicalement. De ce côté-là, le message est clair : nous sommes dans un jeu futuriste, post-apocalyptique, et dans un contexte militaire (d'ailleurs, je ne sais pas si on peut considérer le manque de PNJ parlants comme une compsante de ce contexte... mais ça pourrait). Il n'y a donc rien de plus à dire sur l'ambiance

Si l'ambiance est bonne, l'immersion, elle, souffre en revanche du manque d'un ingrédient principal : le fun. Si bien que le charme que pourrait avoir le jeu et les frissons qu'il pourrait apporter passent involontairement au second plan... c'est donc plutôt un problème de game design, mais qui interfère malgré lui avec le sentiment d'immersion qu'on pourrait avoir.

Conceptions sonores (Note : 3,75/5)

Une bande son qui sait se faire plutôt discrète, mais qui passe bien dans le jeu et qui colle bien au contexte.
On notera aussi le recyclage de certains effets sonores, comme celui du Pinball de Windows pour le chargement d'une mitraillette... original.

Graphismes (Note : 3/5)

Le fait d'utiliser les RTP de RPG Maker XP pour en faire des "arènes" est assez original et plutôt bien pensé, bien que ces arènes soient peut-être un peu trop "carrées" au niveau des bordures, alors que les RTP ne le sont pas. Peut-être cela aurait-il mieux rendu avec les RTP de VX...
D'ailleurs, les personnages façon chibi font un peu... étrange, avec de tels décors, et ne sont pas forcément esthétiques. Bon, cela dit, si ça avait été des personnages RTP, le rendu n'aurait probablement pas été meilleur. Leurs facesets, en revanche, passent bien.
Enfin, j'ai noté la bulle qui apparaissait lors de certains dialogues : elle fait un peu... maladroit. Il vaudrait mieux prendre une bulle plus basique.


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 3,5/5)

On ne peut pas vraiment dire que les charsets soient très jolis, tout comme les bulles d'expression.
En revanche, les facesets et les décors rattrapent cette impression.

Musiques originales (Note : 4/5)

On n'a pas entendu beaucoup de thèmes musicaux dans ce jeu, mais ceux qui sont déjà en place sont plutôt bons.

Systèmes de jeux (Note : 3,5/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)

La note est donnée ici à titre indicatif vu que l'auteur n'a pas souhaité concourir dans cette catégorie, ce qui m'a d'ailleurs surpris vu qu'il y avait tout de même quelque chose d'intéressant à présenter ici : le système de combat T-RPG, qui est pourtant bien fait... moins bien utilisé, certes, mais bien fait, et assez complet, en dépit des items non disponibles dans la démo et la commande de défense bugguée. Et qui a tout de même dû demander à l'auteur un effort de programmation, car ce n'est tout de même pas rien de programmer un système pareil...

Level design (Note : 2,5/5)

La principale chose à commenter à ce sujet est plutôt la consistance des maps et l'agencement des personnages et ennemis sur celles-ci, et aussi l'utilisation du Tactical-RPG, qui en est la cause.
Si les maps elles-mêmes sont assez bien faites (peut-être un peu trop carrées, mais bon, c'est du détail...), c'est surtout au niveau des personnages et des ennemis que ça pèche.
En effet, sur la première map de combat, on peut déplorer le fait que les alliés ne puissent pas bouger d'un iota, et que les ennemis ne se bousculent pas au portillon, ce qui fait qu'il ne se passe... rien.
Heureusement, par la suite, on peut contrôler des personnages mobiles... mais, malheureusement, un problème en remplace un autre : les ennemis sont trop nombreux. Mais ça n'aurait pas été forcément gênant si l'on n'était pas obligés de subir leurs manoeuvres de manière détaillée, ce qui peut prendre facilement une minute entière sur la troisième map, et ce, pour pas grand-chose d'intéressant vu que la plupart des ennemis sont presque amorphes... donc il faudrait soit voir le nombre d'ennemis à la baisse, soit trouver un moyen pour rendre les phases adverses plus rapides (en rendant facultatives les phases de déplacement par exemple), car actuellement, elles procurent plutôt une sensation d'ennui que de stress.

Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Univers (Note : 4/5)

L'univers du jeu est, lui, plutôt bien travaillé, et bien mis en place par l'introduction qui relate un historique complet avant d'aborder le jeu. On en arrive à un thème futuriste bien marqué par les armes, le décor, les items (dont le Databot).
Le thème de l'espace est, lui aussi, bien présent et bien retranscrit, de même que le thème "post-apocalyptique" de la Terre dévastée. Bref, un bon point.

Narration et Mise en scène (Note : 2,25/5)

Si l'histoire n'est pas mauvaise, elle est, en revanche, retranscrite d'une manière parfois un peu rébarbative.
A commencer, par exemple, par l'introduction, sur laquelle je reviens dans la catégorie "Départ", qui paraît un peu lassante. Par ailleurs, les dialogues sont un peu trop présents et plutôt longs en général dans le jeu. Enfin, on notera la présence de quelques fautes d'orthographe qui viennent donc pénaliser la note...
Mais pour finir sur une note positive, l'annonce des dates façon "journal" est un bon point, qui immerge davantage.

Humour (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 3/5)

Un jeu plutôt étonnant pour un jeu RM amateur, qui cherche à explorer un scénario et un univers différents, un système de combat peu répandu et même une architecture de jeu un peu différente, en mettant les combats au centre du jeu.

Mais cette architecture de jeu ne convainc pas, comme expliqué précédemment dans "Gameplay", ce qui fait donc que cet aspect original du jeu ne joue pas vraiment en sa faveur...
Par ailleurs, les autres éléments sont, certes, originaux pour un jeu amateur, mais un peu moins pour un jeu en général.

Départ / Introduction (Note : 1,25/5)

Il serait de bon ton de remettre les choses à plat à ce sujet, car on ne peut malheureusement pas dire que le jeu accroche beaucoup dès son ouverture.
Le générique précédant l'écran-titre : bon, il est assez bien fait, mais un peu trop long, surtout s'il n'y a pas moyen de le zapper (j'ai essayé toutes les touches, aucune n'a fait l'affaire) et qu'on doit le visionner à chaque fois qu'on lance le jeu.
L'introduction : résumer l'histoire du Système Solaire et de l'Humanité (évidemment fictive au-delà de 2010... enfin, on espère) avec une succession de dates était peut-être une bonne idée sur le papier, et a dû demander un travail de recherche à l'auteur, mais en pratique, il y a un peu trop de choses à retenir et cette séquence, qui n'est finalement que purement textuelle, paraît plutôt longue et lassante. Cela dit, comme on peut la zapper, on ne s'en plaindra pas... quoique si ! Car en choisissant cette option, on arrive sur un menu de sauvegarde sur lequel il est absolument impossible de faire quoi que ce soit. Du coup, pas d'autre choix que de suivre l'introduction complètement.
Le tutoriel et l'introduction du gameplay : un peu rébarbatif là encore. Bon, il n'est pas aisé d'expliquer les rudiments du T-RPG ou le "menu" avec seulement des boîtes de dialogue efficacement et sans donner une impression d'ennui, certes. Mais intercaler une petite phase d'exploration dans tout ça aurait permis au joueur de se dérouiller un peu les doigts.

Enfin, on ne comprend pas forcément dès le départ que le jeu doit plutôt être considéré comme une succession de maps de combat plutôt que comme une succession de phases d'exploration avec des combats. Du coup, quand notre premier moment de liberté arrive... il est bien tard.


Conclusion (Note totale : 2,25/5)

Distant Galaxy est finalement un jeu qui manque beaucoup de saveur : le manque de fun généré par l'absence quasi-totale de liberté pour le joueur, due à un game design ne jouant que sur l'alternance entre de (longues) cutscenes et de (longs) combats rend le jeu au final plutôt frustrant et peu accrocheur. C'est dommage, car le jeu possède tout de même de bons points (système de combat en lui-même, scénario, ambiance) qui passent par conséquent au second plan.
Remanier la dynamique du jeu de sorte que l'on puisse enchaîner d'une manière plus efficace l'aspect scénaristique, des phases d'exploration plus nombreuses, et des combats moins longs et moins sophistiqués, pourrait beaucoup changer la donne.


Remarques diverses

  • Comme signalé dans "Départ", la sauvegarde proposée lorsqu'on saute l'intro ne marche pas du tout.
  • Bug de collision : dans la salle des vaisseaux, on peut marcher sur la lampe à gauche de la porte.
  • Bug (fatal ?) : après avoir détruit les 4 citernes génétiques du troisième combat, les deux flèches vertes apparaissent... et le curseur devient complètement foldingue, impossible de savoir quoi faire.
  • Orthographe : rien que dans l'introduction : je vous priE (discours sergent/commandant), le champ_ de bataille, et elle est confrontéE... je vous l'ai expliqué précédemment, a été faite (d'où sortait cet accent circonflexe ???)... vous avez rejoinT, puis-je être miS au courant (c'est un participe passé, pas une note de musique...) et c'est pas fini. Il y a des fautes, certes pas autant que dans d'autres jeux, mais quand même assez pour le signaler...

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !