Test :
Alma Mater

Temps joué : 2 h 15 min


Introduction

Il aura fallu attendre les Alex d'or pour que je joue à Alma Mater. Le jeu m'avait plutôt tapé dans l’œil sur la communauté de RPG Maker VX, mais n'avait non plus pas eu trop de réactions apparemment.
Voyons si ma réaction à moi sera positive...


Awards généraux

Gameplay (Note : 3,25/5)

Le système de combat :

C'est du tour par tour classique, agrémenté de subtilités pour le moins intéressantes :

Chaque personnage a une classe spéciale, ce qui permet de tous les différencier en combat. Car chacun n'a pas les mêmes compétences, la même façon de se battre, et les mêmes atouts face aux ennemis. Par exemple, là où un chevalier sera utile face aux monstres à "carapace", le simple "archer" endommagera très peu le monstre. Un côté stratégique aux combats très appréciable, car il faut choisir avec soin ses compagnons.
Les combats aléatoires sont plutôt faciles, tandis que les boss offrent déjà plus de challenge... sans être infranchissables. Il y a donc un bon dosage de la difficulté.

Les "jobs" :

Ils sont très bien exploités.
Car chacun aura sa façon de progresser : si l'alchimiste a besoin de recettes pour apprendre de nouvelles techniques, et d'une multitude d'objets pour les utiliser (bref, le système d'alchimie est super bon!), le mercenaire aura lui besoin de se faire attaquer par les monstres pour apprendre leurs techniques.
Des variantes donc, fort intéressantes!
Par contre, un petit défaut : Patsy, Chloé et May' n'apprennent pas assez de nouvelles capacités au fil du jeu...

Les Donjons et Enigmes

Très, trop casse-tête...
On a jamais d'indications véritables pour nous dire ce que l'on doit faire dans les énigmes.
L'énigme de fin du premier donjon révèle carrément du hasard et de la chance + que de le reflexion...
Celle de la forêt, faut vraiment trouver que c'est les troncs d'arbres quoi...
Dans le chemin des grèves, justement ça manque d'énigmes. En passant, l'idée du sable ralentisseur est bonne!
Et le premier étage de la tour est très galère, car pareil, aucune indication à part des chiffres romains qui nous sont donnés...

C'est dommage, car l'envie d'explorer est réduite, et les "donjons" peu intéressants et *presque* énervants...
J'aime bien être guidé moi T-T

Au rayon des remarques :

En vrac :

* tuto progressif = c'est BIEN!
* possibilité de fuir les combats dans le premier donjon, ce serait bien...
* les ennemis ont une fâcheuse tendance à éviter les attaques...
* Chloe frappe trop fort par rapport aux autres. Elle est un peu cheatée...
* les équipements ne sont pas assez mis en avant dans ce jeu. On peut conserver le même équipement que le départ, ça change rien...
* ça manque de quêtes annexes malheureusement...
* on a un énergiseur dans le premier donjon, et pis plus rien. Dommage, car j'aimais bien l'idée.
* on est pas forcément "préparé" quand on est conduit dans la "tour" : moi, par exemple, je n'avais rien acheté dans les magasins, et je n'ai donc presque plus rien dans les attaques élémentaires de Line...

En conclusion :

Des problèmes au niveau des donjons à revoir, mais sinon j'ai bien aimé ce gameplay proposé par Alma Mater...

Histoire (Note : 4,25/5)

Ça commence plutôt doucement : on incarne un élève, Patsy, qui veut intégrer la guilde Alma Mater...
Et grand jour aujourd'hui puisque c'est l'examen de "fin d'année"! Donc on se prépare et tout et tout, on réussit l'examen...
Et BADABOUM! Pendant notre absence, l'académie où on étudiait s'est fait attaquée et tout le monde est mort. Triste...
... peu original, mais efficace. De quoi poser les bases.

Le scénario se complexie vite par la suite, avec plusieurs rebondissements, ce qui donne à la trame principale une impression de "dynamisme", de "mystère" et d' "action". Le sujet est traité, et plutôt d'une façon intelligente!

Les personnages, au départ peu intéressants, se font de plus en plus attachants et développés dans l'aventure, et l'univers proposé est très accrocheur. J'ai pris du plaisir à m'y balader.
Quant à la mise en scène, et les dialogues en général, c'est de l'excellent boulot, mais tout ça, j'en parle en profondeur dans les catégories dédiées...

Attention quand même sur certains points de l'histoire :
* ce serait bien d'accentuer les sentiments de Patsy et Line à la suite de la destruction de l'école. Dans cette version, ils passent trop vite sur les évènements...
* on sait pas trop c'est qui Carbuncle (j'ai oublié son vrai nom) quand on le tue. J'ai seulement compris qui c'était au palais...
* je n'avais pas percuté que la Juge Prudence était la mère de May'. En fait, je sais pas trop si c'est dit avant ou non...

Ambiance et Immersion (Note : 3,75/5)

Un pur hommage aux RPG d'avant : un univers somme toute classique, mais diablement efficace.
Le monde est notamment très vivant : les deux villes fourmillent de PNJs aussi différents les uns que les autres, tantôt amusants, tantôt saoulant, mais il y a véritable effort fait de ce côté. C'est d'ailleurs ce qui m'a le + plu niveau "immersion" pour le joueur.
Les musiques collant aussi aux endroits visités, l'immersion gagne encore quelques points...

De même, la mise en scène et le scénario étant très intéressants, de mon point de vue, l'ambiance devient ainsi "naturelle" : j'ai été vite plongé dans les évènements, l'action, et voulant découvrir la suite. C'est pour un point très important à une ambiance réussie.

Quant aux défauts, on peut citer les soucis de gameplay, et le mapping un peu foireux par moments. Ça casse un peu la "synergie" qui habite le jeu!
Attention aussi aux fautes très grossières dans les dialogues annexes (car bizarrement, dans l'aventure principale, y'en a pas ou très peu! ).

Conceptions sonores (Note : 3,75/5)

J'ai reconnu beaucoup de musiques provenant de la série Final Fantasy. Ca reste une excellente inspiration, mais très utilisée dans les projets, ce qui rend l'OST de Alma Mater... "banale".
Par contre, les musiques sont cohérentes avec les évènements, et en adéquation avec le "style" que ce RPG veut se donner.

En bonus, pas mal de bruitages sonores pendant l'aventure, en combat ou pendant l'exploration des lieux habités ou non.

Graphismes (Note : 3,25/5)

C'est majoritairement du RIP et du RTP (je ne pense pas me tromper), donc rien d'original.
Les extérieurs sont globalement bien mappés, notamment la forêt sous la garnison et la seconde ville (qui est ainsi dynamique). Même si les endroits sont vastes, il y a un bon remplissage d'ensemble!
Mais, malheureusement, beaucoup de fois, la mapping nous laisse présager qu'il y a un chemin franchissable. Or, ce n'est pas le cas. Au contraire, parfois, on ne voit pas tout de suite de chemins praticables, ce qui nous bloque quelques instants et on cherche péniblement la bonne route... Un exemple flagrant dans le Chemin des Grèves, mais je t'en ai déjà parlé, Pouet...
En aprlant du chemin des grèves, je trouve aussi les effets lumineux trop forts. Il y a certainement un autre moyen pour montrer qu'il y a une "aura" mystique dans ce lieu!

Niveau intérieurs, j'ai trouvé ça moins bien (excepté la tour-donjon) : il y a souvent une impression de "vide", qui n'est pas comblée par les PNJs et les décors. Encore plus dans le premier donjon où il n'y a pas de PNJs, et dans certains grands bâtiments (palais, auberge, etc..).
Par conte, l'idée des meubles découpés est cool!
Et le carbuncle colle vraiment trop mal avec le fond... Il est découpé bien grossièrement…

Bref, il y a quand même du travail derrière les graphismes, notamment en essayant au maximum de diversifier les endroits, mais ça ne paye pas toujours...!


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes de jeux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 3/5)

J'en ai parlé dans le gameplay et dans les graphismes : pas assez d'indications parfois pour savoir où aller et que faire, des "faux-passages", et des énigmes un peu casse bonbon-bonbon.
Néanmoins, y'a du boulot derrière!

Personnages (Note : 3,75/5)

A première vue classique, Line et Patsy s'étoffent au fur et à mesure. Et cela va de même avec les autres personnages principaux : petit à petit, on découvre leur histoire, leurs sentiments, leurs pensées sur ce qui leur arrive... Leur psychologie est donc bien développée.
De m.ême, les liens entre ces dits-personnages sont très bien montrés, et s'étoffent eux aussi dans l'aventure
Une pure réussite de ce côté là. J'ai beaucoup aimé Chloé et May'... par contre je trouve Line un peu "effacée" par rapport à toute la troupe. On ne sait pas trop ce qu'elle pense au final.

J'ai bien aimé aussi le fait que l'on change de "protagoniste principal" par moments. Même si Patsy semble être le "héros", ça permet de mettre en avant ses alliés!

Dommage toutefois que les personnages secondaires soient autant "passés" : on les voit 5 minutes, puis on les revoit jamais (la prof', le vieux du village, les juges...). De même, j'aurais bien aimé voir des charsets aux juges les plus importants, voir même au vieil homme...

Univers (Note : 4/5)

Commençons par les incohérences, le point le plus gênant dans l'univers : lavabos, ordinateurs, côtoient encore un monde plutôt ancien dans notre chronologie. Comment ont-ils fait encore pour ne pas avoir inventé les lampadaires, les pistolets et autres joyeusetés novatrices ? Le monde devrait plutôt avancé, là ce n'est pas trop le cas.
Pareil, le PNJ Dylan, WTF quoi....! Le nutella, qu'est-ce qui vient faire ici...?
Bref, ça te fait peut-être délirer. Un délire par-ci par-là ça va, mais faut quand même faire attention!

Sinon, en témoigne la note, l'univers proposé est très bien pensé et travaillé. Ça passe notamment par les villes VRAIMENT vivantes, avec beaucoup de possibilités de dialogues. Dommage quand même qu'il y ait si peu de quêtes annexes... Tu as créé un aussi grand univers, c'est dommage de ne pas en profiter de fond en comble en rallongeant la durée de vie...

Autre chose que j'ai adoré : l’interaction avec les décors presque complète. Beaucoup d'éléments graphiques, quand on leur "parle", ont une petite phrase qui l'accompagne : soit une réaction de nos personnages, soit une explication de ce que c'est. Bravo!
Enfin, des éléments sont propres à Alma Mater, qui permettent de le distinguer des autres RPGs dits "classiques" : les guildes, les éléments, les avatars etc...

Narration et Mise en scène (Note : 4/5)

Le scénario est bon, et les dialogues aussi.
Ils sont très soignés, notamment en ne comportant que peu de fautes orthographiques ou de conjugaison, et collent à chaque personnage. Ils disent rien complètement en opposition avec leur caractère quoi!
On a quelques phases de narration, avec les personnages qui content l'histoire, et elles ne sont ni trop longues, ni trop courtes. C'est très bien dosé! En plus, on assimile plutôt vite ce qui se passe, donc on n'est pas noyé sous les informations!

Les commentaires de nos héros sur différents éléments du décor, ou dialogues avec les PNJs, s'incorporent bien avec les évènements, et c'est vachement appréciables ce souci du détail!
Pareil, les bulles de "sentiments" qui apparaissent parfois au niveau des personnages ne sont pas utilisés à outrance, et c'est sympa' d'en voir quelques-uns de-ci, de-là...

Le changement d'avatar a un certain impact dans le première ville avec le "lapin vert", mais dans la seconde il n'y a rien. Ils seraient habitués à ce genre de bestioles parlantes...?

Humour (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Départ / Introduction (Note : 3/5)

Le départ manque en fait d'une réelle introduction : un synopsis, une scène introductive ou encore un petit dialogue explicatif. Là, on est directement jeté dans le jeu en lui-même, et comme dans beaucoup de RPGs, en se réveillant...
C'est aussi un clin d’œil sympa' aux RPGs traditionnels, mais voilà, je trouve ça trop "brut"...
Sinon le début du jeu en lui-même est bon, donne envie de voir la suite, grâce aux petits détails scénaristiques, et à un donjon réussi.


Conclusion (Note totale : 4/5)

Une très bonne surprise que ce Alma Mater.
Digne représentant des RPGs classiques, ses points forts demeurent dans son histoire bien contée, son univers et ses personnages travaillés, et son ambiance "old-school", mais très accrocheuse. D'autant plus que le jeu est COMPLET, et qu'il annonce 3-4 heures de jeu!
Néanmoins, de nombreux points de gameplay et de mapping peuvent être améliorés, ce qui ne pourra que profiter au jeu dans son ensemble!

Un très bon jeu que je ne peux que conseiller à ceux qui aiment les RPGs traditionnels... et non-dégoutés des graphismes peu originaux de VX!


Remarques diverses

* Comme je teste le jeu en fin de session, je me suis arrêté environ au milieu du jeu : j'ai fini le premier étage de la tour où l'on est prisonnié, et je me suis arrêté là. Mais, je serais heureux de me replonger dans le jeu une fois les Alex terminés, pour connaître le fin mot de l'histoire!
* l’écran-titre est « mystique » : envoûtant, beau, et accompagné d’une agréable musique. De quoi annoncer du bon.
* 6 bonnes réponses à l’examan. Les dernières questions étaient trop WTF et cassent l’immersion

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !