Pré-test :
Felix Vengelis Twilight King
Par garsim

Temps joué : 30 min


Avis

Les screenshots et le pitch du jeu ne semblaient pas spécialement augurer un jeu exceptionnel ; et Felix Vengelis Twilight King ne l'est pas tellement, en réalité.
Côté scénario, je ne suis pas assez fan de l'univers Zelda (Twilight Princess) pour juger, mais il ne m'a pas semblé qu'introduire quelques éléments de Zelda ait apporté une plus-value particulière. Par ailleurs, ça reste un peu basique, malgré un ou deux happenings qui m'ont décroché un léger fou rire, comme le chien qui vient nous détrousser. Par ailleurs, les (trop) nombreuses fautes d'orthographe n'incitent pas à s'attarder sur les dialogues.
Côté graphismes, ça ne passe pas : les RTP de VX ne sont pas utilisés au mieux, loin de là. Le mapping est fait un peu à la va-vite, n'est pas assez riche, et vraiment pas assez varié (surtout dans les labyrinthes).
Côté bande-son, bien, mais pas exceptionnel.
Venons-en au gameplay, qui semble cumuler quelques difficultés lui aussi, dont quelques bugs. Concernant les systèmes de combat : rien de vraiment novateur techniquement, certes, ça avait d'ailleurs été dit dans la présentation du jeu ; en revanche, l'idée du héros niveau 99, est pour le moins... surprenante, certes, mais n'apporte en réalité pas grand-chose : en effet, l'un des intérêts du RPG au tour par tour, c'est quand même le levelling. Or, manipuler un personnage qui est déjà au maximum de ses capacités dès le départ n'est pas stimulant en matière de game design. En effet, s'il est déjà au mieux de ses capacités, à quoi bon combattre ? Certes, par moments, on y est obligés, mais ce n'est pas pour autant que ça rend les combats plus palpitants. Par ailleurs, prolonger exagérément la durée des combats contre les boss ne représente en rien une difficulté plus accrue, ça fait surtout bailler le joueur plus qu'autre chose. Certes, Felix Koopa est censé être un dieu, d'où les capacités au top ; mais il n'empêche que dans certains jeux (je citerai, par exemple, ActRaiser), on manipule un ou des dieux qui ne sont pas forcément au meilleur de leur forme dès le début du jeu, et qui s'enrichissent de PV ou de capacités en cours de route.
Quant au level design, celui-ci ne se montre hélas pas plus motivant que les combats. On retiendra surtout le fait qu'on fait valdinguer le héros d'un point à un autre sur les maps, sans plus... quant aux donjons, le labyrinthe ça va une fois, mais pas deux, à moins d'enrichir un peu le concept (comme avait pu le faire un certain Dédale Panic). On notera quand même qu'à l'instar des Zelda, on trouve une carte et plusieurs types de clés (qui déverrouillent des... roches ; comme dirait elm6, c'est concept), et quelques énigmes ponctuelles, qui restent malheureusement bien trop maigres. Et les longs corridors complètement dépourvus d'action et de décors, je dis non, car cela n'a véritablement aucun intérêt en matière de level design à part ennuyer délibérément le joueur.

Les catégories compétitives sélectionnées par l'auteur ne se présentent pas non plus sous les meilleurs auspices. En particulier, le fait de vouloir s'inspirer de Zelda a plutôt tendance à desservir le jeu aussi bien sur le plan de l'univers que de l'originalité.
Pour l'univers, la règle primordiale lorsqu'on fait un fan-game, c'est de retranscrire l'univers du jeu d'origine du mieux que l'on peut ; et, pour un Zelda like, les RTP, quelle que soit la version de RM utilisée, c'est vraiment pas ce qu'il y a de mieux. Tenter de mettre sa touche personnelle peut, à la rigueur, aider à redéfinir l'univers d'un fan-game ; mais dans le cas de ce jeu, ce n'est pas très convaincant.
Pour l'originalité, c'est déjà mal barré lorsqu'on s'inspire, justement, d'un autre jeu. A moins d'y ajouter une sacrée touche personnelle... ce qui n'est pas vraiment le cas. Pas de mécanismes de jeu novateurs, pas de graphismes, de musiques ou d'histoire qui le sont davantage... à part l'idée quelque peu saugrenue du perso level 99, il n'y a rien à rajouter.
Quant à d'autres éventuelles catégories compétitives, à mon avis, il n'y a aucune chance.

Je suis désolé d'avoir écrit un pré-test aussi négatif, mais malheureusement, il n'y a pas grand-chose à retenir de Felix Vengelis Twilight King, qui ressemble à s'y méprendre à un premier jeu de quelqu'un, tant il semble avoir de défauts sur tous les plans, qui semblent pourtant sauter aux yeux d'un joueur lambda. Le mieux est sans doute de repartir d'une feuille blanche et d'imaginer un autre concept, partant d'une idée n'incluant pas une licence particulière. Et, bien sûr, de pratiquer, pratiquer et encore pratiquer sur RM.

Verdict : Défavorable

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !