Test :
World of Forestia

Temps joué : 3 h


Introduction

Etant donné que je suis nouveau dans cette session, je dois avouer que j'appréhende quelque peu.. Mais ce n'est pas une raison pour se rater et je vais donc en venir à un jeu très impressionnant, après y avoir passé relativement beaucoup de temps dessus : World of Forestia.




Awards généraux

Gameplay (Note : 4,75/5)

Premier point à aborder, d'emblée, on constate que c'est très travaillé, on ressent directement cette bonne surprise d'un gameplay de qualité, c'est-à-dire concis et efficace. Avec quelques bémols toutefois !

L'Hud
Il est de toute beauté, couplé à la gestion de la souris, il permet de naviguer facilement entre les différents menus, adaptés par Spy pour son jeu, et on ne déplore qu'une seule chose : les bruitages des menus parfois agaçants.
Quête
Classique, mais fonctionne parfaitement.
Sac à dos
Moyen de concurrencer le classicisme des RPG et d'introduire une difficulté supplémentaire, car l'on doit faire attention à la place disponible.
Bestiaire
Autre élément maison, qui, toujours grâce à la souris, est facile d'utilisation et on dit merci ! Les informations s'affichent simplement, on n'en est pas encombré.
Combat A-RPG
Un système mitigé tiré d'un script très complexe. Pour ma part, je ne suis pas fan des combats sur la carte, mais l'adaptation de Spy est réussie, car au final, on ressent une certaine difficulté de jeu, on essaie divers tactiques lorsqu'un ennemi est coriace, et il faut signaler tous les petits systèmes (régénérations, xp, etc.) découlant de ce script, qui, eux, sont dynamiques et réussis.
Mini-Map
Indispensable pour les open-world. L'affichage des icônes est utile afin de déterminer qui a une quête ou un objet à nous donner.
Sauvegarde auto
Très sympa et peu courant parmi les jeux, car il suffit de quitter le jeu pour sauver et c'est un bon point ! On regrette en revanche de devoir quitter le jeu afin de sauvegarder !
Voyage rapide
Un système classique sur les open world commerciaux, mais qu'on retrouve rarement sur rpg maker, bien que très pratique. Et là, on nous offre en plus un voyage en direct à dos de bête, contre de l'or (rare), un bon point !
Pierre de lien
Quelle magnifique invention que cette pierre ! Son utilité est moindre dans le sens où le voyage rapide remplit son rôle, mais le fait de revenir quand on veut (cooldown tout de même) à un endroit précis, c'est utile. Les animations ne sont en outre pas trop longue, on ne se lasse donc pas.
Métiers
Assez classique, mais utile, car nécessaire afin de créer certaines recettes ou autre ! Il n'est donc pas purement optionnel (ce qui gâcherait le système). On retrouve donc 3 métiers, et de nouveaux sont à venir.
Icônes interactives
L'affichage en animation d'icône au-dessus des personnages est très classique, mais c'est joli et fort utile afin de ne pas devoir parler systématiquement à tous les pnj pour retrouver celui qui vous avait donné une quête. De plus, quand on approche d'un PNJ, on reçoit des informations sur lui (nom et fonction).
Hauts faits
Rajoute de la durée de vie sans forcément lasser le joueur par des objectifs minables, ici on se surprend à vouloir parcourir le monde en quête de ses petits défis.
Plein écran et ajustement de l'écran
Le premier est pour moi une plaie, je ne joue qu'en mode fenêtré et il est frustrant de devoir manuellement en venir à bout ! Le deuxième, pour sa part, offre des fonctions inédites, car il est possible de choisir sa résolution !
Clavier
On peut se déplacer à l'aide des touches zqsd (français et belges), ou normal pour les pauvres suisses (dont je fais parti). C'est donc plutôt sympa et plus pratique.

Je conclue donc en reprenant ce que j'ai dit dans l'introduction : Gameplay travaillé, concis et attractif, avec quelques petits soucis au niveau des bruitages de menus.

Histoire (Note : 2/5)

WOF n'est - à mon avis, pas dans l'optique de concourir à un award histoire.

Cette introduction assez dure reflète en vérité quelques bons points, mais malheureusement noyés/n'étant pas assez fort pour combattre les mauvais. Le scénario, très cliché, a toutefois du potentiel, mais qui est maladroitement exploité, et on ressent cette inexpérience lorsque l'on joue. On ressent que ça pourrait être mieux, mais aussi pire, il ne faut pas le nier ! Et l'on ne peut pas être très bon partout.

On incarne donc un jeune homme de 19 ans, qui, du jour au lendemain part de chez lui afin de rentrer dans l'élite du Royaume. S'il y parvenait d'un coup, j'aurais noté négativement la section, car c'eût été le comble du cliché, mais heureusement, on ne le devient pas (pas au début en tout cas).
En effet, après avoir eu droit à une courte introduction et un dialogue sans chaleur de la part du fils qui quitte sa maman quasi sans un au revoir, le joueur marche et arrive dans un camp, il peut donc trouver une occasion de prouver sa valeur et finit par devenir une sorte de soldat.

Très vite, on se retrouve en face du Roi lui-même, et on finira par avoir des quêtes de plus en plus importantes, mais peut-être que cela va trop vite en effet. Un autre problème vient des dialogues, qui sont très aléatoires. D'un côté, on a un texte joliment écris, et parfois, ça peine à ne pas couler de lourdeur.

Ambiance & Immersion (Note : 2,5/5)

On prend du plaisir à jouer, et ça, c'est une notion très importante. J'ai joué un peu plus de 3 heures, et jamais, je ne me suis dit que c'était long, que c'était un labeur que de continuer pour faire ce test. Non, soyons honnête, WOF est un jeu immersif à sa manière !
Il ne s'agit bien entendu pas par ses personnages, son scénario, mais par sa bande sonore (j'en parlerai plus tard), ainsi que ses graphismes (également), et surtout ses quêtes et de quelques systèmes annexes (comme la récompense de découverte, qui incite le joueur à visiter).
Après avoir reçu ma première mission, j'essayais de rusher un peu le jeu afin de voir ce qui m'attendais, et bien que la mise en scène, la trame scénaristique ne soient pas convaincantes, les missions, elles, contribuent à immerger le jeu dans ce jeu de beauté esthétique et sonore

J'explique rapidement la note plutôt basse toutefois :
Personnellement, l'immersion est réussie, mais pas par les bons points. J'avoue que c'est très personnel, mais le scénario et l'univers, le background du jeu sont le plus important afin de constituer une ambiance, et là, ça pèche.

Graphismes (Note : 4,5/5)

La perfection n'existe pas, mais on s'en approche diablement ! Que c'est beau ! Que ce soit au niveau de l'hud ou des extérieurs, c'est sublime ! Le mapping en parallaxe est très joli, mais dur à effectuer, car long et contraignant, mais ici c'est réussi, couplé à de forts jolis tiles. On a des niveaux de hauteurs, les maps sont remplies, on n'a pas de sensation de vide ou de lourdeur. Exquis !

Et quand on entre dans les intérieurs, he bien c'est pareil, mais en moins bien toutefois ! Ce n'est pas dérangeant, mais les extérieurs sont si réussis, que lorsque l'on se pointe dans une maison, he bien, on n'a pas envie d'y rester !

Le demi point en moins est que d'une part, la perfection n'existe pas, et d'une autre, les couleurs des menus. Etant daltonien, c'est peut-être mon handicap qui me gène, mais je suis presque outré par les mauvais choix de couleur des menus !

Sonore (Note : 3,75/5)

Ici, c'est un bon point. Dès l'écran titre, je me suis surpris à laisser un moment ce dernier afin de profiter de la qualité sonore du titre, et franchement, ce n'est peut-être pas hyper objectif, et professionnel, mais ce test est écrit par moi, et bien que j'essaie au maximum d'être objectif, là, mon côté pro fantasy a surgi !

Malheureusement, comme il en a déjà été abordé plus tôt, les bruitages (menus) sont agaçants, les petites voix du jeu ne sont pas naturelles du tout, et on accroche beaucoup moins à ces éléments qu'aux premiers.

Il n'y a pas de bruits de fond, comme une rivière qui passerait où un feu qui brûlerait, c'est dommage, et on regretterait également l'absence de bruits de pas en fonction des sols. C'est mis au conditionnel, car c'est immersif quand c'est réussi, c'est tueur d'ambiance quand c'est raté.

En revanche, les titres sont variés, mais restent cohérent, car dans un thème identique.


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 1,5/5)

Du haut de mes trois heures de jeu, je n'ai repéré dans le jeu que Tim, l'écran titre et le Hud étant custom. Bien entendu, un bel hud et des personnages est complexe à réaliser (je ne pense d'ailleurs pas pouvoir personnellement effectuer un jour quelque chose comme ceci), mais c'est tout de même très maigre, en comparaison à des projets comme Asylopole qui tendent ou sont carrément full custom.


Bande-son originale (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 4,75/5)

On est loin, loin devant beaucoup beaucoup de titres, et pas les plus mauvais non plus, en matières de fait maison dans ce domaine.

Les systèmes sont en effet très habilement réussis, on constate avec stupeur le professionnalisme de ce projet, et quand on compare à d'autres projets, on se rend vite compte que WOF boxe en poids lourd.

Pour moi, l'adaptation de script en event, et/ou modification de script comptent comme originaux. L'exemple premier est le XAS finement adapté, qui est tout bonnement une réussite à bien des points.

Encore une fois, le 5 est pour la perfection, mais qui, dans notre monde, n'existe pas.

Level-design (Note : 4,5/5)

Intelligent, puissant, maniable et attractif sont les 4 premiers mots m'étant venu à l'esprit, et vu qu'ils définissent l'essence même du level-design, la note de 4 est au minimum attribuée.

En effet, ainsi que j'en ai déjà brièvement parlé dans ma section graphismes, on ressent des sensations de niveaux, on descend, on monte, on passe des ponts, on n'est jamais bloqué dans les déplacements, car l'on peut avoir 8 directions de déplacement, et le mapping est subtilement adapté au système de combat XAS, on est dès lors nullement gêné, même lors de combats intenses.
Le mapping est très joli, adapté au thème du jeu, il n'y a pas de fautes grossières, n'étant pas un expert dans le domaine, il faudra regarder avec des vrais qualifiés, mais pour moi, on est dans du haut niveau !

Mise en scène (Note : 2,5/5)

La mise en scène ayant déjà été abordée dans les points scénarios et ambiance, aussi ne m'étendrai-je pas trop là-dessus. On est dans du moyen de chez moyen, ça ne ressort ni pas ses qualités ni par ses défauts, c'est moyen, et comme tout ce qui l'est, ça tend à être négatif.

On attend avec impatience d'accéder aux scènes suivantes, de continuer les aventures du petit Tim, mais on est déçu par la narration maladroite de WOF, et du coup, on perd un peu cette dite impatience, quand la maladresse reste, elle.

Et ça, ça pèche terriblement et du coup la note baisse aussi.

Univers (Note : 1,25/5)

Quand on développe un jeu dont l'univers est copié-collé sur celui d'un grand nom de l'industrie, on n'obtient pas une bonne note, car le travail n'est pas très présent.

D'autant que les races sont inexistantes, les cultures également. La richesse sauve le tout, avec ses décors sublimes, ainsi que des ennemis bien sympathiques Malheureusement, un univers, c'est des villes et villages entiers, des noms de fleuves, des personnages et leur histoire, des notes, des chronologies, etc. il faut donc développer quelque de plus complet et le titre en sera encore meilleur !

À noter que le test se base sur la démo des Alex et ne peut tenir compte des ajouts effectués et postés sur les forums spécialisés.

Personnages (Note : 1/5)

Hormis quatre ou cinq personnes dont une seule possède un peu d'histoire, mais pas de nom de famille, ou d'informations générales, et dont les autres sont de vrais fantômes, sans charisme, ni caractère, il est très difficile de vouloir boxer dans la même catégorie que Nova Project, par exemple.



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Durée de vie (Note : 3,25/5)

Correct, c'est le mot qui me vient à l'esprit. Sur une démo, il est dur de se prononcer, d'autant qu'on ne connaît pas la durée de vie totale du jeu. Mais sur mes 3 heures passées, jamais je ne me suis ennuyé, il n'était pas long et redondant, seulement plaisant. En comparaison avec les autres production, il est estimé que le temps de jeu de WOF n'a pas trop à envier, mais n'a pas à rougir non plus.

Niveau rejouabilité, ce n'est pas un bon point, il n'y en a pas, chaque partie est absolument la même que la précédente.

Originalité (Note : 3/5)

D'un côté graphique et des systèmes, oui, on est très original, se rapprochant de la pure merveille. Cela dit, les points de background (scénario, immersion, mise en scène, personnages) pèchent terriblement, et dont rebalance totalement la note.

C'est oui et non, comme avec la durée de vie, oui c'est original, mais non ce ne l'est pas. Difficile de s'exprimer dessus à mon avis, j'attribue donc une note plutôt meilleure, dans le sens où l'on sent l'originalité lorsque l'on joue à WOF.

Humour (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 4,25/5)

Entre 4.25 et 4.5, c'est très difficile à dire. On n'a pas forcément LA perle de l'année, mais l'on tient une fort belle production, très agréable à écouter et à regarder - dont le dynamisme et le charme, car le jeu possède un charme immense -, décuplent.

WOF, ce n'est pas le scénario et les personnages, ce n'est pas l'univers, mais c'est le level-design, une plutôt bonne mise en scène, des systèmes originaux impressionnants, des graphismes et un gameplay à la hauteur des meilleurs !

Personnellement, il a sa chance pour l'alex de bronze ou d'argent !

Bravo Spy !




Remarques diverses

La note perd 0.25 point dû aux quelques fautes de français, c-à-d orthographe, conjugaison et grammaire, pour ce jeu.
Je suis très méticuleux à ce sens, un jeu avec des fautes, non merci ! À l’heure actuelle, on dispose de ses connaissances, qui, si elles ne sont suffisantes, peuvent être additionnées avec un dictionnaire, correcteur automatique (pas fiable).

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !