Test :
Your Star

Temps joué : 2 h


Introduction




Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

Le gameplay reste dans les grandes lignes de celui des jeux d'exploration. Les touches directionnelles pour se déplacer, une touche pour examiner, une pour ouvrir le menu, une pour déceler le nombre d'objets présents dans une pièce, une pour attaquer et une pour se défendre. L'interface est entièrement custom et le coté acrylique des graphismes nous donne l’impression de jouer à une BD interactive.
Rien n'a été laissé au hasard dans la mesure ou chaque item du menu ou du jeu a été soigneusement
dessiné par le makeur.

les phases de combat, quant à elles, sont très approximatives. A vrai dire j'ai eu un peu de mal à
savoir quand je touchais réellement les ennemis ou lorsque mon personnage se faisait toucher.
C'est bien dommage parce-que pour moi il s'agit d'un petit point noir du jeu qui aurait du être plus travaillé. Ne serait-ce que soigner un peu plus les animations d'attaque aurait été un plus non-négligeable. Mais on pardonnera la mollesse et la monotonie des affrontements grâce à l'ambiance générale qui rehausse le tout et aussi le scénario qui implique qu'un petit garçon amnésique n'as forcément pas grand chose pour se défendre face à des entités dont il ne connaît rien. On ne pouvait donc pas s'attendre à avoir les joutes les plus nerveuses qui soient dans ce genre de jeux.

Cette impression de fragilité bien présente avec le protagoniste est d'autant plus renforcée car certaines créatures pourront littéralement vous envoyer six pieds sous terre s'il vous vient à l'esprit d'en approcher de trop près. Une simple erreur peut être fatale, d'autant plus que vos sauvegardes sont limitées. Si vous êtes à cours de pots d'encre, c'est à vos risques et périls qu'il faudra continuer l'aventure en appréhendant le prochain "Game Over" qui vous attend au tournant.

Il vous faudra donc avancer lentement mais prudemment. Perso j'ai fait la connerie de me
dire "On s'en fout! J'peux sauvegarder autant que je veux!" Et puis après avoir plutôt
bien avancé dans le jeu, je me retrouve maintenant à devoir le recommencer tout en gardant
un œil un peu plus pingre sur mes items. Ne faites pas la même erreur que moi lol.

Ce détail peut être un défaut du jeu tout comme une qualité dans la mesure ou ça
nous ramène au bon vieux système de gestion d'inventaire des anciens survival horror
ou il fallait faire gaffe à sa vie, à ses objets, à nos sauvegardes...
Dans ce sens "Your Star" a un petit coté Rétro qui n'est pas pour me déplaire. De nos jours, avec
tout ces checkpoints, ces sauvegardes automatiques et notre vie qui remonte toute seule, on en a presque oublié ce que c'était que de jouer sur le fil du rasoir.

Mais pour autant, c'est cette difficulté qui me frustre aussi parce-que "Your Star" implique grandement le joueur dans une thématique de recherche et d'exploration. Comme tout bon survival horror qui se respecte, on n'a rien sans rien. Je veux dire par là qu'il vous faudra résoudre plusieurs énigmes, retrouver des items, inspecter à tout va, revenir sur vos pas, altérer le manoir...etc pour pouvoir passer à la pièce suivante. Parce-que bien évidemment, aucune pièce n'est accessible du premier coup. C'est ce travail de "recherche" permanent qui fait de "Your Star", un jeu très labyrinthique au final. Et ceci, a été mon plus grand supplice en tant que testeur parce-que je ne compte plus le nombre de fois ou je me suis dit: "Bordel, mais ou est-ce que je dois aller maintenant? Qu'est-ce que je fais?". Sinon dans l'ensemble c'est plutôt cohérent meme si certains détails peuvent nous échapper du premier coup.

En tout cas je remercie Natahem pour sa soluce complète parue récemment. Pour peu que vous
parliez trois mot d'anglais, ça aide vachement! Malheureusement j'ai pris trop de retard
sur mes tests donc je n'aurais pas le temps de m'y mettre mais je compte certainement
retenter l'aventure ultérieurement parce-qu’elle en vaut le coup.

Histoire (Note : 4,5/5)

« Your Star » que je considère comme un ovni de making francophone, est un de ces jeux ou l'on
commence avec très peu d'éléments pour ensuite partir en quête de chaque pièce du puzzle qui composent l'intrigue. Oppressante, prenante et tintée d'une certaine mélancolie, elle mettra du temps à se dévoiler.

On ne sait pas grand chose du héros si ce n'est que son unique but est de retrouver sa sœur. Seul personne dont il puisse encore se souvenir. Son seul et unique repère dans ce monde qui lui est totalement étranger et au sein duquel il devra progresser pour retrouver les souvenirs qui lui ont été volés. On évolue donc dans un monde inconnu et hostile, une sorte de dimension altérée à l'ambiance froide et glauque. Une réplique difforme et floue de ce que pouvait être sa maison ou viendront intervenir quelques figures familiales telles que l'oncle ou la tante.

Commence donc un périple assez intimiste en dépit de l'ambiance horrifique ou la recherche des souvenirs perdus s'impose comme une véritable épreuve pour le garçon. Certains antagonistes (figures plus ou moins connues du héros) viendront interférer dans cette recherche de sois. D'autant plus que certaines créatures sont déterminées à parasiter ce périple. Ces ombres dont la provenance et les intentions sont inconnues n'apparaissent pas comme malintentionnées mais plutôt soucieuse d'éviter au garçon qu'il ne retrouve la mémoire. Comme pour lui faire oublier une vérité trop dure à supporter.

Le garçon n'aura donc pour seule arme que la force de sa volonté et de sa détermination, apparemment assez fortes pour venir à bout de ces êtres fantomatiques en les repoussant de manière temporaire. Bien que le Gameplay reste classique dans l'ensemble l'intrigue est vraiment le point clé de ce jeu. L'élément qui fait qu'en dépit de la difficulté apparente, on s'accroche pour savoir la suite et aussi ce qui contribue grandement à l'originalité du titre. Certains passages sont très émouvants pour peu que l'on s'y intéresse. Je ne cache pas qu'il m'est arrivé de pleurer une fois pendant une scène. Et ouai, je suis sensible moi.

Ambiance & Immersion (Note : 4,25/5)

Niveau ambiance et immersion tout est là. On voit que le jeu a été conçu de manière à ce qu'on puisse se prendre au jeu, rentrer dans le bain de manière progressive, en crescendo. C'est un aspect qui va inciter une partie des joueurs à vouloir aller plus loin de manière à s'immerger complètement tout comme l'effet inverse. D'autres personnes préféreront au contraire s’arrêter là et passer devant ce petit chef d’œuvre.

Je comparerai « Your Star » à un film dans la mesure ou il s'agit d'une œuvre complète qui ne pourra prendre tout sens que si on l'a vu du début à la fin. Ceux qui n'auront pas la patience de s'y laisser prendre passeront à coté de quelque chose, c'est sur. Mais encore une fois, il s'agit là d'un genre qui peut plaire tout comme ne pas plaire.

Sinon l'esthétique unique et l'aspect visuel que ce jeu offre y sont pour beaucoup. L'univers est d'une grande cohérence et malgré le manque de charismes des personnages on se laissera pour autant séduire par d'autre détails qui agiront comme un tout vis à vis de notre ressenti sur ce jeu.
Et puis la durée de vie plus que convenable de « Your Star » avec ces quêtes annexes, et sa fin alternative sont des éléments importants qui feront s’appesantir le joueur sur cet univers et toute les subtilités dont il regorge.

Graphismes (Note : 5/5)

Incontestablement l’essence même du jeu, son plus gros point fort. « Your Star » c'est déjà une charte graphique qui force le respect au service d'un univers particulièrement bien travaillé. Tout les décors ainsi que les personnages sont issus de dessins faits à la main et je ne peux que m'incliner face à la somme de travail que cela représente.

D'ailleurs j'ai trouvé l'intro (faite en dessin comme le reste du jeu) particulièrement soignée et percutante en dépit de sa simplicité. Les graphismes sont en grande partie ce qui a fait que j'ai accroché le plus au jeu. J'ai senti la patte graphique du makeur, son désir de donner à son projet une ambiance intime et personnelle tout en s'écartant le plus possible des ressources de base du logiciel et ça...C'est cool !

Mon seul regret est le manque de charisme des personnages. Parce-que sur le plan techniques j'ai trouvé les artworks parfait mais niveau design, j'ai trouvé le tout un peu pauvre, manquant de consistance et c'est bien dommage.

Sonore (Note : 3/5)

Rien de bien folichon dans l'ensemble. Je dirais que les musiques sont piles là au bon endroit, au bon moment. Elles se font assez discrètes et collent plutôt bien à l'ambiance sombre et froide du titre. Elles viennent parsemer les moments de réflexion lors d'énigmes, les moments de lutte ou les scènes importantes. Le reste du jeu, pendant les phases d'exploration elle font place à des ambiances sonores assez pauvres au final, ou s'installe un certain sentiment de redondance.


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 5/5)

Comme je pense avoir plus qu'assez détaillé de quoi il en retournait dans la partie « générale » du test, je vais simplement me paraphraser en redisant que c'est vraiment ce qui m'a fait accrocher le plus au jeu. Ils sont de toute beauté, tant au niveau du style que de la technique. Your Star ne serait pas ce qu'il est sans ses graphismes. Ils contribuent à rendre l'ambiance visuelle de ce jeu très singulière et ils méritent vraiment leur appellation de « graphismes originaux » à mon humble avis. 
Un must-have pour les gens en overdose de projets banals et de RTP de base. Visuellement, ça vous dépaysera !


Bande-son originale (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level-design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Mise en scène (Note : 4,25/5)

Au niveau de la mise en scène, les introductions avec divers personnages clés sont bien travaillées. Tout n'est pas révélé d'un coup, les informations sont distillées de manière à garder le mystère tout entier. Quelques scènes émouvantes aussi dont la modélisation parfois quelque peu hasardeuse des protagonistes n'enlève en rien à la crédibilité. Tout est généralement bien amené. Au niveau du rythme de progression du récit (hormis les passages d'exploration qui prennent leur temps) je n'ai pas noté de temps morts. C'est une plutôt bonne chose. Un petit +1 pour les musiques qui ponctuent assez bien les rencontres et les moments forts du jeu, renforçant la qualité de la mise en scène.


Univers (Note : 4/5)

J'aurais tendance à dire que Your Star dispose en apparence d'un bel univers qu'on pourrait facilement mettre en relation avec l'emploi des ressources graphiques qui le composent.
Un univers graphique : c'est une certitude, un univers à proprement parler : voilà qui est un peu plus dur à définir puisque les frontières qui délimitent ce dernier sont assez floues. On ne sait pratiquement rien de l'endroit ou on évolue de prime abord. On peut bien sur faire des suppositions mais la confirmation ne nous en ait pas pour autant apportée, du moins à ceux qui n'ont pas pu jouer jusqu'au dénouement. Je vais reprendre ce que j'ai dit plus haut dans la partie « générale » du test pour m'appuyer.
On évolue donc dans un monde inconnu et hostile, une sorte de dimension altérée à l'ambiance froide et glauque. Une réplique difforme et floue de ce que pouvait être sa maison ou viendront intervenir quelques figures familiales telles que l'oncle ou la tante.
En fait, tout comme le protagoniste principal dont on adopte le point de vue pendant le jeu, nous autres joueurs sommes amnésiques. A nous donc de récupérer les fragments de la mémoire de cet enfant pour en savoir un peu plus sur cet univers qui nous échappe et nous constituer une certaine connaissance dessus au même titre que le héros qui récupère ses souvenirs .
Je dirais donc que c'est un univers assez riche visuellement mais qui privilégie malheureusement la forme en dépit du fond mais ce n'est pas bien grave puisque ça sert largement les intérêts scénaristiques du jeu.

Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Durée de vie (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 4,75/5)

Je n'irai pas jusqu'à dire que le jeu est original dans son concept dans la mesure ou plein d'autre jeux à ambiance horrifique ont repris la même formule dont est inspiré Your Star. En revanche, c'est en matière de moyens artistiques que Your Star arrive à tirer son épingle du jeu en nous proposant une expérience ludique assez inédite de par la singularité de ses ressources graphiques et de l'ambiance qui s'en dégage.


Humour (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 4,75/5)

Je pense avoir fait le tour de tout ce qu'il était important de souligner vis à vis de ce projet.
Néanmoins si j'ai une dernière remarque à faire , je dirai que « Your Star » est un de ces jeux qui vous font réaliser à quel point un jeu RM peut avoir un impact tant au niveau ludique qu'au niveau émotionnel sur le joueur au détriment des jeux console de nos jours qui ont perdu de leur saveur d'antan, de cette touche personnelle qui vient vous prendre par les tripes et laisser en vous le souvenir nostalgique et indélébile des nombreuses heures passées devant votre écran, une magie perdue mais pourtant retrouvée avec ce projet. GG au makeur ! :=)


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !