Test :
La 7e porte

Temps joué : 1 h 45 min


Introduction

La 7ième porte, un nom qui déjà est assez énigmatique. Il sous entend clairement que nous allons devoir résoudre un mystère.

L'écran titre nous conforte dans cette idée où l'on peut apercevoir un détective déambulant en attendant notre chose sous une musique presque mystique ajoutant à l'ambiance assez mystérieuse du jeu.

Quand on joue à ce jeu, on voit quand même que c'est un espèce de cadavre exquis, même si il est relativement cohérent dans son ensemble.
Nous sommes transportés dans la peau d'un détective, et j'avoue m'être attendu au début à tomber sur un jeu point and click d'enquêtes mises bout à bout. Et bien non, chaque partie se joue différement. Il existe une palette de gameplay large, des fois à la limite du jouable, mais vraiment originales et raffraichissantes.



Awards généraux

Gameplay (Note : 2,75/5)

Quelle variété de façons de jouer. Peut être justement trop, justement. Tout fonctionne plus ou moins bien certes, mais il y a quand même un bon nombre de ses systèmes de jeu qui, je trouve, mériteraient une meilleure maniabilité.

La diversité des phases proposées est quand même très agréable si ce jeu avait été beaucoup plus long. Car si ces systèmes sont vraiment originaux et intéréssants, ils ne sont utilisés en fait que une fois voir un tout petit peu plus.

Tous, si il étaient bien plus jouables, mériteraient vraiment d'être utilisés plusieurs fois dans un jeu bien plus long.

Histoire (Note : 3,5/5)

L'histoire est un puzzle dont on a pas toutes les pièces.

Ce n'est qu'a la fin que l'on peux les mettre bout à bout. D'ailleurs j'ai trouvé la fin superbement bien réalisée, résumant chaque partie, expliquant le pourquoi de chacune dans l'histoire et surtout leurs lien entre elles.

Si durant tout le jeu on en apprend qu'une partie, concentré sur la fuite et la compréhension de ce qui arrive à notre héros ce n'est pas génant, car c'est ce que nous avons envie de savoir.

Niveau coérence, là il faut prendre trois choses en note: C'est un cadavre exquis multimaker, l'histoire est racontée de manière non chronologique et le héros a de nombreuses absences. Cet ensemble de points retirant indéniablement le principe de logique unique et claire, peut rébuter certains joueurs ou même donner une impression d'incoérence.

En ce qui me concerne, je suis mitigé sur la question. Il est en effet des fois un peu compliqué de passer d'un perso à l'autre sans se demander pourquoi et la raison. Ou même de passer d'un endroit à l'autre de manière relativement impromptue.

La façon de raconter est stylée et ne comporte (à priori) que très peu de fautes.

Une fois le jeu fini et avec le puzzle complet sous ses yeux, l'histoire prend une toute autre dimension et rend coérent l'ensemble du jeu. C'est à ce moment là que l'on peux déclarer que l'histoire est bien écrite.

Ambiance & Immersion (Note : 3,5/5)

A changer souvent de lieu, de personnage, de gameplay, de situation, en navigant quelques fois dans le flou ou quand on passe d'un style de dialogue à un autre, il est assez difficile de s'immerger totalement dans le jeu de manière continue.

Au delà de ça, le detail de l'ecran titre, la mise en scène des perso es parcontre très appliquée. Les audios pour la plupart customs sont adaptés à l'univers. Il se dégage de cet ensemble une bonne ambiance où l'on peux réspirer le parfum du mystère.

On a réelement envie de comprendre ce qui se passe et de voir le jeu en entier.

Graphismes (Note : 3/5)

Les graphismes sont réalisés par les auteurs, c'est tellement peu commun d'avoir un jeu custom, qui plus est multimaker que déjà en soit c'est un exploit.

Les graphismes ne sont pas toujours homogènes et pour cause, mais ils sont pour une grande partie agréables et s'intégrant plutôt bien dans l'univers du jeu.

On pourrait régretter certaines maps où les tilesets sont très simples et peu varier, mais bon, après, c'est affaire de gouts.

Sonore (Note : 3,5/5)

Les musiques sont sympatiques, les bruitages aussi, presque tout est fait maison.
L'ensemble colle plutôt bien au style du jeu.


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 3,25/5)

Le jeu est custom avec des maps type RTP mais faites par les auteurs, les artworks personnalisés...

Bref un travail graphique réel avec un résultat visuel dans l'ensemble suffisant voir, sur certaines maps, vraiment biens.


Bande-son originale (Note : 3,5/5)

La bande son est originale, les bruitages presque tous. Ils s'intègrent plutôt bien dans le jeu et sont agréables.

Systèmes originaux (Note : 3/5)

Des systèmes originaux il y en a un paquet. Leur principe est vraiment sympatiques et intéréssants. Reste qu'ils sont pour la plupart pas forcément très au point niveau jouabilité, ce qui du coup fait redescendre la note malgrès le nombre et l'interet des systèmes que j'ai vraiment trouvés dignes de figurer dans un jeu beaucoup plus long et utilisés tout le long d'un fil conducteur.

Level-design (Note : 2,75/5)

Le level design est très hétéroclyte, le mapping aussi, certaines pièces sont vraiment pas très remplies. On a un syndrome de remplissage de l'écran, encore. Mais là en plus, rien n'est proposé pour que ça se voie pas.

Parcontre certaines maps (trop rares à mon gout) sont vraiment excellentes et bien réalisées.

Quand à l'agencement des lieux entre eux: Je n'ai aucune idée de leur lien dans l'architecture du jeu. Autrement dit: on passe d'un endroit à l'autre sans vraiment voir comment, et où sa se trouve.



Mise en scène (Note : 4/5)

Un soin vraiment marqué à été apporté à la réalisation du jeu sur tout son long. Le jeu a le mérite d'avoir pu, en jeu multimaker, avoir une mise en scène rondement menée et cela presque sur toutes les parties.

Les infos récoltées durant le jeu sont intrigantes, les sons et musiques judicieux, la vision de l'histoire intéréssante, et moyen de la faire vivre original.

Reste que certains n'apprécient peut être pas le coup des flashbacks et pertes de conscience répétés.

Univers (Note : 3,75/5)

L'univers est présent, mais même le jeu fini, il nous laisse une impression de manque. Comme si il y avait un potentiel énorme, mais qu'il n'était pas exploité. Les rebondissements ainsi que les révélations et autres nous donnent envie irrémédiablement d'en savoir plus et d'aller chercher encore plus loin.

Même avec la révélation de fin, ce jeu nous laisse un peu dessus.

Je pense que ce jeu merite une suite.

Personnages (Note : 3,75/5)

Les personnages autant incarnés que croisés ont tous beaucoup de choses niveau background. Leur propre émotions et caractères relativement bien transcrits.

L'ensemble est relativement passionnant et ne cantonne pas les PNJ à de simples rôles de figuration. Ce qui est vraiment un sacré plus à ce niveau là.

Le jeu étant court, et certaines questions sans réponse, il arrive que l'on aie envie d'aller plus loin dans la decouverte de chacun des protagonistes et de leurs histoires, la raison de leur engagement dans celle ci, ect...

Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Durée de vie (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 4,5/5)

C'est un jeu, qui par sa palette de manière de jouer très étendue, brille par son originalité. De nombreuses phases de jeux sont proposées avec à chaque fois un gameplay différent. On aimerais le revoir dans quelque chose de plus long et de mieux maitrisé, mais surtout, pouvoir utiliser plus souvent l'ensemble des systèmes proposés.

Ce jeu est difficilement classable, il a son style, sa manière de raconter l'histoire, un style bien à lui quand à la manière de faire participer le joueur. Ce n'est pas un point & click, ce n'est pas non plus un RPG et pas vraiment un jeu d'enquètes, c'est un peu de tout cela à la fois. Ce qui le rend vraiment unique.

Et en plus il possède ses propres graphismes.

Humour (Note : 1,75/5)

Je n'ai pas trouvé le jeu à proprment parlé drole, ni même beaucoup sourit, j'avoue. Je ne comprend pas trop pourquoi il concourt dans cette catégorie.
Mis à part quelques clins d'oeils ou situations, je suis assez dubitatif à ce sujet.


Conclusion (Note totale : 3/5)

Jeu vraiment agréable à jouer si on met de côté le problème de gameplay.
Il est passionnant et donne envie de continuer tout le long de celui ci. La difficulté est raisonnable, mais gagnerait en efficacité avec des systèmes plus souples dans leur utilisation.


Remarques diverses

Il y a de nombreuses bonnes idées, comme collecter des objets, la fuite en voiture de police (qui mériterait de permettre de voir les voitures de plus loin), le fait de devoir fuir devant les gardes dans l'hôtel (même si le système QTE serait à revoir car bien trop rapide et difficile à mon gout), mais aussi la partie avec Paloma où j'ai du éditer le jeu pour pouvoir continuer. Tout simplement bloqué à pas réussir à donner un objet clef alors que je l'avait bien. Le système de concentration serait aussi à revoir.

Le système de possession lui, marche bien, ce qui est quand même une excellente chose.

La partie de l'hôtel est un peu bugée et surtout relativement pénible si on se fait découvrir on doit tout recommencer. Ce qui nuit quand même un peu au gameplay.

Même si les parties sont un peu disparates graphiquement et qualitativement, il ne faut pas oublier que c'est un projet multimaker où chaque participant réalise presque entièrement la partie.

Beaucoup de bugs de priorité de superposition dans certaines parties et des maps desespérément vides dont certaines manquent d'interet.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !