Test :
Your Star

Temps joué : 5 h


Introduction

Le titre Your Star, nous fait imaginer un peu une bonne étoile ou encore quelqu'un la tête dans la lune. C'est en voyant l'écran titre que l'on a un autre sens à ce choix: Celui de l'étoile qui nous guide, son étoile. Celle de sa destinée. Au milieu de la nuit de l'univers qu'a voulu nous faire partager l'auteur.

Nous sommes propulsés dans un univers graphique sombre et angoissant au style se prêtant à l'ambiance palpable du jeu.

Son gros défaut, c'est sa difficulté. Non que ce soit difficile d'avancer dans l'absolu une fois qu'on a les solutions découvertes sur les parties précédemment jouées, mais c'est un jeu que je n'arrive pas à imaginer finir sans le recommencer un certain nombre de fois pour économiser mon perso et accélérer la recherche du fil conducteur. Ou encore sans sa soluce complète.

Habitué à jouer à des jeux où reprendre de la vie et sauver raisonnablement est monnaie courante, et aux énigmes sans temps limite, ça a été un apprentissage assez frustrant d'appréhender Your Star à ce niveau.

Le système de "combats" est "simple": Vous utilisez votre esprit, vous vous affaiblissez, vous êtes touchés par certains, vous mourrez sur le coup, et pour les autres, vous faiblissez. Les deux jauges disponibles sur le menu vous indiquant où vous en êtes. Et de rares "objets" pour se rétablir, du moins on a l'impression d'aller vraiment mal tout le long du jeu.

Il est des fois assez déroutant de voir certaines actions se débloquer par un évènement imprévu. Comme le plafond qui s'écroule. Ce qui nous fait osciller entre essayer malgré les avertissements ou l'apparent danger, ou ne pas essayer et être condamné à tourner en rond.

Et puis il y a l'action qui nous tue parce qu'on a essayé un truc faute d'idée. Certes, vu comme cela ça peux paraitre inquiétant, mais en fait, le concept fonctionne comme ça.

C'est juste qu'avec les sauvegardes limitées, on hésite beaucoup à faire certaines choses. Les énigmes des boss



Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

Les dynamiques du jeu sont beaucoup basées sur la rapidité de résolution de problèmes (de nature logistique pour continuer le fil conducteur) et des énigmes écrites plutôt basées sur les mathématiques.

Les énigmes du fil conducteur nous poussent à se rappeler de détails et faire le lien avec certaines découvertes. En règle générale, on fait quelques allez retours en tentant de chercher ce qu'on a débloqué. Notamment les portes fermées.

Le jeu est très intrigant et motive, par ses révélations et parts d'ombre, à continuer l'histoire. Les possibilités du jeu sont limitées aux endroit débloqués, mais surtout a un endroit assez restreint même si il possède de nombreuses pièces et plusieurs allés venus possibles.

Le joueur peut être confronté à deux sentiments distincts. Soit il va vouloir coûte que coûte continuer, quitte à recommencer plusieurs fois. Soit, il va vouloir arrêter confronté à une énigme ou un problème non résolu. Notamment si les énigmes des boss ne sont pas résolues et qu'il doit recommencer à sa dernière sauvegarde si il en a une vu qu'elles sont limitées en nombre.

Après, tout dépend du joueur. Ceux qui trouvent à un bon rythme vont certainement apprécier l'ensemble.

Histoire (Note : 3,75/5)

L'histoire est comme un sablier ou chaque grain s'emboitent à mesure de notre avancée et du temps passé dans le jeu. Il est assez rare de constater qu'une histoire soit répartie avec autant de parcimonie dans le fil conducteur.

Des petites parties additionnelles, différentes fins, des objets débloquant des "bonus", il y a quelques idées pour motiver le joueur à fouiller partout, chercher la moindre info, débloquer le maximum d’énigmes.

Les mécanismes de narration sont adaptés à l'ambiance, particuliers et immersifs. L'opposition de l'univers enfantin face à l'ambiance pesante des lieux apportent un relief intéressant à l'ensemble.

Ambiance & Immersion (Note : 4,25/5)

L'ensemble, sons, musique, graphismes, style choisi et effets lumineux donnent un équilibre qui marche vraiment bien.
On est transporté dès l'écran titre dans l'univers de l'auteur et le style du jeu ainsi que les details d'ambiance nous immerge de manière efficace dans le jeu.

L'envie d'avancer, de comprendre et de résoudre les problèmes qui se posent à nous sont réels.

Graphismes (Note : 4,5/5)

Le style des graphismes est très original et homogène. Le fait d'avoir choisi de tout réaliser à partir de dessins papier donne une dimensionà l'ensemble. Et surtout, permet une cohérence et un genre unique propre à l'auteur.

Certains pourraient ne pas forcément apprécier, c'est possible, mais le résultat est là, l'ensemble fonctionne et donne vraiment bien. Le menu comporte lui aussi son style et apporte un côté unique très interessant.

Ce jeu est un exemple représentatif d'un charte graphique pensée et réussie.

Sonore (Note : 4/5)

Les musiques et les sons du jeu participent à l'ambiance, c'est indéniable. La musique est plutôt en arrière plan presque inaudible, sauf dans les moment clefs où celle ci est vraiment présente.

Ce sont les effets sonores qui sont les plus présents, et il faut dire que cette mise en scène sonore dans son ensemble participe entièrement à l'atmosphère du jeu.

Il faut dire que dans ce genre de jeu, chaque détail peux compter, la musique et les sons font partie de ces details importants.


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 4,5/5)

L'ensemble du jeu est custom graphiquement. Issus de dessins papier relativement bien éxécutés, homogènes et appliqués. Le style graphique, après peux ou non ne pas plaire, mais il ne faut jamais oublier le type de jeu qu'il représente, ni même le fait que dans son ensemble, il devient indissociable de Your Star.

Quand les graphismes d'un jeu sont partie intégrante et indéniable de celui ci au premier coup d'oeil et nous retransportent à eux seuls dans l'ambiance du jeu, c'est que le pari graphique a été réalisé.

Bande-son originale (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level-design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Mise en scène (Note : 3,75/5)

La mise en scène est relativement bien réalisée, même si des fois on ne comprend pas tout de suite ce qui se passe vraiment. Les évènements ont bien présentés, fluides et participent entièrement à l'atmosphère du jeu.

Les différentes interactions decor, ennemi, ect sont assez nombreuses pour proposer une palette de choix assez étendue.

Il n'y a pas d's effets spéciaux à la Star Wars, mais une mise en scène à la Your Star. Ce qui fonctionne tout aussi bien.

Univers (Note : 3,75/5)

L'univers est un jeu de piste incluant les histoires de chacun des "acteurs" du jeu, les différentes pièces et univers alterés, le fil conducteur et les petits details liés au passé vécu par le héros, dont il se rapelle, tel un journal déchiré dont on recolle les bouts sur le chemin d'un petit poucet assez tourmenté.

Ca fait partie de ses univers qu'il est interessant de découvrir, avec une dualité assez énigmatique. Meler l'enfance, son innocence et son apparente gaité à l'angoisse, la mort, le sang, la peur et le mystique.

Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Durée de vie (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 4,5/5)

C'est un jeu, qui par de nombreux details, se montre original. Tant par son graphisme, il me semble, unique. Tant par l'univers et la dualité de la situation.

Mais aussi le principe de jauges utilisé, leur mode de représentation visuelle, le menu adapté au besoins du jeu, et des univers alternatifs semblant sortir d'un autre monde tout en restant dans celui que l'on visite.

Ce jeu est si particulier que les explications de l'auteur sur son site, sont tellement un plus, qu'elles semblent importantes à intégrer dans le jeu. Mais c'est difficile compte tenu de la manière de raconter.

Mais un petit pdf avec tout ce qui figure sur le site nommé: Univers du jeu et conseils généraux (ou autres), est je pense quand même une idée à voir.

Humour (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,5/5)

Voilà un jeu original, assez captivant pour donner envie de le continuer, mais peut être à peine assez pensé pour que le joueur puisse avancer de manière raisonnable. Cette version, est apparement plus facile que les précédentes, mais ça reste un jeu qui n'est pas forcément évident, et compter sur la sauvegarde pour bien avancer n'est pas la meilleure solution. Ni pour la santé de son héros, ni pour continuer loin dans l'aventure. Cercle vicieux qui peux mener à jouer plusieur fois une partie, ce qui n'est pas forcément toujours apprécié par les joueurs.

N'ayant pas souhaité lire autre chose que ce qui figurait dans le jeu, mais sachant, après l'avoir fini, qu'il existe des aides, je dirait que le walktrought en anglais proposé, est une alternative interessante si on arrive pas à avancer dans le jeu correctement sans recommencer plusieurs fois. Cela permet indéniablement de profiter de l'aventure pour ceux hermétiques aux maths ou manquant de rapidité pour résoudre des problèmes.


Remarques diverses

Mis à part un petit problème survenant quelques fois quand on entre dans une pièce où des ombres sont présentes, nous attaquant et nous faisant reculer dans la pièce précédente sans raison, il n'y a pas de bug génant dans le jeu.

Il y a quelques bugs de passabilités très rares et relativement peu de fautes d'orthographe.

Grilles dans le manoir sur le côté. Quand on appui sur entrée, elle n'apparait plus temporairement. Penser à mettre fixer la direction.

Perdre aux énigmes c'est bien, mais proposer de recommencer depuis celle ci aurait été mieux. Là si on ne les résous pas, on est cantonné à recommencer là où l'on a sauvegardé, si on l'a fait. Ce qui, n'est pas évident, vu que l'on est limité dans les sauvegardes.

Suggestion:
Si nombre de pots d'encre est à 0 et suivant l'avancée dans le jeu, remettre l'interrupteur d'un des pots d'encre trouvé en désactivé. Comme ça le joueur pourra en reprendre, mais devra trouver où.
Pour les pots de fleur, on peux utiliser le même principe selon l'état de santé du héros, si il est à une valeur inférieure à presque mort, un des pots déjà utilisé pourrait revenir à la vie pour être réutilisé.
Ca ne rend pas forcément le jeu beaucoup plus facile et ne retire rien de l'ensemble de ses principes , mais plus jouable et permet de s'adapter à tout les joueurs sans avoir besoin de faire de grosses éditions. Deux évènements parallèles et deux variables peuvent suffir.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !