Pré-test :
Âme de phénix

Temps joué : 2 h 30 min


Introduction

Un projet de jeu que je ne connaissais pas et que je découvre donc dans le cadre du concours.
Ca sent le bon vieux RPG des familles à plein-nez, pas beaucoup d'originalité à prévoir apparemment. Et pour le coup, en effet, je n'ai pas été surpris. Voyons voir si son classicisme assumé lui empêche de faire bonne figure ou non...


Awards généraux

Gameplay (Note : 2/5)

Le gameplay est basique, mais néanmoins efficace, avec des combats aléatoires au tour par tour. Ils ne sont pas trop fréquents, et présentent une difficulté somme toute abordable, relativement maitrisée.
A part ça, il n'y a pas vraiment de systèmes spécifiques à noter.

Le jeu aurait pu obtenir la moyenne dans cette catégorie s'il ne comportait pas plusieurs bugs, surtout au niveau de la practabilité des maps, dont certains clairement ennuyeux sur la mappemonde où on peut contourner des étapes à priori obligatoire comme la forêt en passant au-dessus des montagnes (cf les remarques en annexe tout en bas du test). Globalement, cela participe à entâcher l'expérience de jeu et principalement l'immersion. Il y a parfois quelques petits soucis également concernant les sorts en combat.
On passe beaucoup de temps à faire des recherches dans les villages, pour savoir quoi faire, trouver un objet précis, etc... Là aussi, cela sent le déjà-vu et les quêtes déjà faites et refaites dans d'innombrables RPG classiques. J'ai dû le faire ici à contrecoeur, tant j'ai trouvé ça rébarbatif.

Le jeu tape dans le classique, c'est un choix, mais le tout manque cruellement de folie et d'originalité pour se montrer réellement intéressant à parcourir. Que ce soit au niveau des combats ou de l'exploration, l'ensemble m'a semblé terriblement sans saveur malgré une formule qui se veut pourtant efficace. Le rythme de l'aventure ne surprend jamais, ni les systèmes.
Le principe d'un jeu est souvent de proposer une expérience "fun", et ce n'est pas le cas ici. Je peux donc difficilement attribuer une note positive dans le cas présent.

Histoire (Note : 0,5/5)

L'histoire est molle et prévisible.
Le début est des plus classiques (une mise en scène extrêmement minimaliste pour introduire un semblant de synopsis, puis le réveil du personnage principal chez lui...) et ne met pas franchement le jeu en valeur. On commence par chercher des indications dans le village de départ pour savoir que faire exactement et où.
Les éléments paraissent alors tous très clichés... Notamment le petit cimetière aux abords du village où, étrangement, la tombe de la mère de la héroïne sera spéciale, tout en haut, plus grande et plus jolie que les autres (sans qu'on ne sache vraiment pourquoi...). Le père lui, est absent.

Le reste nous emmène dans un enchainement assez absurde d'événements "paranormaux", où on est téléporté dans un endroit à l'autre sans trop savoir pourquoi. Décidément, il s'en passe des choses bizarres dans ce petit bourg.
L'histoire commence alors réellement, à priori, mais peine finalement à captiver tant le rythme de la démo est décousu et peu soutenu.
Pire, ce scénario sans surprise, qui sent la réchauffé et le déjà-vu à plein nez, m'a carrément ennuyé tant j'ai eu l'impression de faire un jeu que j'ai déjà connu une quinzaine de fois dans ma vie de joueur...

Ambiance et Immersion (Note : 1,5/5)

Le jeu se joue bien, aucun problème là-dessus. Il y a un effort, appréciable au passage, de fait pour tenter d'animer les villes (des oiseaux par-là, des rats par-ci, etc etc, et des gens qui bougent un minimum). C'est le vrai point fort que j'ai trouvé au niveau de l'ambiance, mais il faut aussi tout de même admettre que cela reste simpliste au demeurant.
Pour le reste, l'ambiance sonore est aussi généralement bien maitrisée (j'y reviens plus bas).
Toutefois, les petits bugs qu'on retrouvent un peu partout contribuent tristement à briser l'immersion, laquelle n'est jamais bien loin de nous, mais systématiquement confisquée soit par un bug, soit par un mapping un peu aléatoire, soit par un problème de tileset...
Ceci m'a honnêtement un peu plombé l'expérience de jeu par moment, et m'a empêché de pleinement pouvoir en profiter.

Graphismes (Note : 1/5)

Le jeu utilise les ressources basiques de RPG Maker VX.
C'est toujours un tantinet mignon, mais bien peu original (même si ce n'est sans doute pas le but de l'auteur - et ce n'est en soi pas un défaut, attention !) et surtout rarement très maitrisé. S'il y a quelques lieux qui sortent du lot en terme d'agencement des maps (notamment la capitale), le tout comporte souvent trop d'espaces et sans que cela ne nuise à la lecture de l'ensemble, ça n'aide pas forcément non plus à être pleinement immergé dans le jeu.

De plus, on peut noter quelques petits soucis pour ce qui est de la "passabilité" des tilesets. A part ces détails, pourtant, le jeu s'en sort plutôt bien mais n'éblouit ni par ses choix de ressources ni par son level-design, et reste en somme très quelconque, ce qui est bien regrettable.

Bande-son (Note : 2,5/5)

Les musiques sont plutôt bonnes, et agréables à l'écoute, ce qui est donc un bon point pour le jeu. En principe, elles s'accordent bien avec les endroits et scènes proposés (hormis le premier thème de combat, peu cohérent à mon goût). On retrouve ceci dit quelques musiques d'ailleurs. Après, cela ne m'a personnellement pas plus dérangé que ça dans le cadre du jeu. Ce qui était davantage gênant, toutefois, c'est que toutes les musiques ne semblent pas être réglées au même niveau sonore... C'est encore un point qui, malheureusement, défavorise l'immersion.
Au niveau des sons et bruitages, pas de surprise, puisque la plupart proviennent des RTP de RPG Maker.


Awards spécifiques

Game design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 1/5)

Le fil conducteur de l'histoire est bon, l'auteur ne commet pas d'incohérence particulière.
Pour le reste :
- le scénario n'est nullement "subtil". Il est même plutôt ultra prévisible et dénué de tout véritable rebondissement. Les surprises en sont en faites rarement à cause de la caractère trop peu naturel.
- les situations entre les personnages et les scènes d'une dialogue sont d'une grande simplicité et demeurent énormément basiques. Aucune d'entre-elles ne s'est avérée être vraiment passionnante.
- malgré ces défauts et cette manque évidente de prise de risque, l'ensemble reste bien structuré, ce qui parait normal puisqu'il se fonde sur des principes très classiques qui ont été déjà maintes fois utilisés.

Le jeu aurait pu proposer quelque chose de plus consistant, car après cette démo, on reste sur notre faim en terme de pure narration.

Mise en scène (Note : 0,5/5)

La mise en scène est des plus minimaliste, et c'est pourquoi j'ai du mal à comprendre une participation dans une telle catégorie.
Globalement, ça manque quand même cruellement de peps. Il y a des boites de dialogues, d'autres, encore d'autres et voilà, la mise en scène est faite. Parfois, il y a même des problèmes au niveau des déplacements de personnages dans certaines scènes contenant des dialogues. Le tout n'est en rien dynamique : les dialogues se font de manière statique, et dénués de toute surprise.
La plupart des scènes aperçues dans cette démonstration sont réalisés de façon tout à fait simple, et elles ne sont au final pas très nombreuses, il est par conséquent bien difficile de juger quoique ce soit d'autres que des dialogues assez fades et prévisibles...

Univers (Note : 2/5)

Le background du jeu est simple, mais plutôt efficace. Nullement étonnant, il pose un cadre déjà-vu et sans originalité mais il y a un certain travail de fait pour que les PNJ ou les documents trouvés ne nous disent pas que des choses ennuyeuses.
Au final, c'est surtout dommage que cet univers passe beaucoup par des éléments secondaires au détriment d'une éventelle mise en valeur par l'histoire principale. Effectivement, celle-ci est dotée d'une trame jusqu'ici trop succincte pour pouvoir réellement développer un univers très intéressant.

Personnages (Note : 1/5)

L'héroïne n'a guère de personnalité. Si elle pose des questions qui pourront être intéressantes à traiter par la suite, elle réagit de façon très automatique l'extrême majorité du temps, comme tout bon (?) protagoniste de RPG classique.
Les autres personnages (tous de seconde voire troisième zone) qui interviennent ne sont pas marquants non plus.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 1/5)

Ame de phénix est encore bien trop faiblard et succinct pour que l'on en ressorte des qualités nettes. L'intrigue s'enlise trop dans le classique, la mise en scène déçoit par son caractère expéditif et le reste n'est pas forcément au point avec des petits bugs qui peuvent parfois être gênants et nuisibles à l'expérience de jeu. Nous ne ressentons jamais vraiment une grande immersion dans le jeu, ou alors celle-ci est toujours brisée par ses défauts. Malgré la bonne volonté certaine de l'auteur, il manque justement un semblant d'âme à cet Ame de phénix pour proposer une démo véritablement intéressante et plaisante à jouer. Niveau ludique, on se trouve là en bas de l'échelle pour l'instant.


Remarques diverses

- Quelques fautes d'orthographe mais vraiment peu nombreuses.
- Plusieurs problèmes de "practabilité" au niveau des maps.
- Souci du "chat mitraillette" qui miaule à volonté.
- Problème sur la worldmap évoqué dans la partie "Gameplay" : http://hpics.li/2ff3883

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !