Test :
Pendulum - Another Azelan Chronicle

Temps joué : 3 h


Introduction

Salut,

"Un jeu RPG Maker VX? Oki, pourvu qu'il soit bien.", c'est la première chose qui m'est venue à l'esprit en découvrant Pendulum - Another Azelan Chronicle. Pour être vraiment honnête, je m'attendait à un projet lambda rempli de script. Mais le jeu que je pensai lambda est d'une qualité toute particulière. Voyons cela en détail.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

Le gameplay est assez basique, les combats se déroule de la même manière que sur RPG Maker 2003. Cela dit, en parlant des combats, ils sont beaucoup basés sur la chance et sur la stratégie. Qu'ils soit stratégique ne me dérange pas, bien au contraire, ça évite d'endormir le joueur, mais la chance me gène. Il m'est arrivé de crever comme une merde au bout d'un quart d'heure de combat, ou de sortir d'un combat mal en point. D'ailleurs, les combats peuvent être court (50 secondes environs) comme long (15 minutes, comme plus haut).
Lorsque l'on circule sur la map, la caméra donne un peu le même effet que dans le train, au début, elle est très sensible. Au début, j'ai un peu eu mal à la tête, mais on s'y fait vite et ça a un certain charme.
Concernant le jeu en lui même, c'est un FF-like classique, on se rend d'un point A à un point B avec au passage, des combats ponctuels, comme dans les Final Fantasy.
On peut se soigner avec des cristaux, que l'on peut emporter (et revendre au prix fort).

Histoire (Note : 5/5)

Non sérieux, encore un 5 sur 5? Bon bref, le scénario est un peu confus au début, mais en avançant dans le jeu on comprend mieux, même si certains mystères planent encore (notamment sur d'où viens Maika). Le scénario se veut aussi basé sur le modèle des Final Fantasy (et quelques autres rpg récents), il y a plusieurs histoire, qui sont toutes liées (celle de Tsura et celle de Rana sont finalement liées, qui sont elles même liées à l'histoire principale).
Les personnages sont un grand plus, ils sont bien à leur place et je ne me suis pas demandé ce que certains foutent là (sauf peut-être le Crâne, mais il est sympa).

Ambiance et Immersion (Note : 4,5/5)

Une bonne ambiance se dégage du jeu. Elle peut-être super reposante, notamment à Erdell, comme angoissante, surtout quant les pirates arrivent dans le train ou dans les myoses (si je ne me trompe pas de nom, si c'est le cas, c'est les endroits où Maika est allergique). Quant on commence un peu à dormir, y'a toujours un peu d'ambiance qui arrive. Soit c'est un nouveau combat, soit c'est un perso qui arrive. Bref, Pendulum est un jeu très dynamique où l'on ne s'endors pas.

Graphismes (Note : 2,75/5)

Le graphisme, c'est ce qui m'a donné une image lambda de Pendulum, puisqu'il s'agit de RTP. Je ne reproche rien à l'utilisation des RTP puisque ici, ils sont bien utilisés. Les facesets, aucune idées de si c'est du custom ou pris de je n'sais où, mais je les trouve trop kawai. Les charsets sont pour la plupart réalisés sur le générateur de charset de RPG Maker VX ace, soit directement tirés des RTP de VX ou soit tirés de ceux de XP.
Les animations quant à elles, sont personnalisées, et toujours tiré des RTP (pour le style graphique).

Bande-son (Note : 3,75/5)

Beaucoup de musiques, souvent tirés de Final Fantasy Crystal Chronicle, et d'autres rpg assez récent comme Xenoblade. Les musiques peuvent être super épique (quant le joueur est dans les choux) ou super sereine (comme à Erdell). Certains thèmes sont attribués aux différents personnages, et ça collent bien, par exemple le thème du Crâne montre bien sa personnalité pour le moins... relax, neuneu mais gentil.
Beaucoup de bruitages aussi, notamment du RTP (difficile de se passer des RTP pour les bruitages). Même sans avoir de petite animation, des petits bruitages interviennent pour faire deviner au joueur se que font les personnages (par exemple, quant on entend le bruit d'équipement lorsque Rana et Tsura se prépare à affronter Tad).


Awards spécifiques

Game design (Note : 2,5/5)

Pas vraiment de game design particulier, si ce n'est le système de combat à la RPG Maker 2003, les persos qui ont leurs particularités au combat, et la caméra qui donne mal au Crâne (non, pas le personnage dans le jeu =>[] ), il n'y a pas grand chose. Je ne peut pas mettre plus de la moyenne, car c'est rien d'autre que du RPG Maker 2003 boosté avec une caméra particulière. Même si il n'y a pas de bug, que tout est normal et que le gameplay est adapter au jeu, je ne mettrai pas plus.

Level design (Note : 3,5/5)

Le level design est plutôt réussi, même si j'ai eu besoin des dialogues entre Maika et Rana pour comprendre qu'au début, on était dans un train (je croyai qu'on était encore dans le zeppelin). Concernant les autres lieux, ils sont remplis comme il faut, ils correspondent bien à leur thème (on devine qu'on va devoir faire un peu d'infiltration quant on joue Tsura pour la première fois, dû à un bon mapping), et les lieux restent crédibles (pas d'arbre alligner).

Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 4/5)

Le scénario est assez basique dans l'ensemble (Maika part faire du pèlerinage, rencontre Rana et se font agresser par des pirates), mais il est raconter d'une certaine manière, avec des flashbacks. Ces flashback permettent de bien faire comprendre le scénario et de lier toute les histoires de tout les personnages. De plus, pouvoir jouer dans ces flashbacks est une idée interéssente.
Seulement, certains mystères survolent encore le scénario (d'où viens Maika et comment elle peut maîtriser la magie, qu'est qui a poussé Leyte à donner le Crâne à Rana).

Mise en scène (Note : 5/5)

C'est une excellente mise en scène que nous avons là. Non seulement tout les trucs surnaturels, l'histoire du cataclysme et tout sont expliquer de manière logique. La cerise sur le gâteau, c'est que même sans avoir de petites animations qui nous montre se que font les personnages, on a des petits sons qui nous font deviner les action (comme je l'avais dit dans la partie Bande-son). Cela dit, on n'est pas privé d'animation pour autant. Il y a des animations lorsque des personnages se battent, notamment dans le flashback où Tsura affronte Gregar (animation de prunes dans la poire (Je suis d'humeur fruitée, aujourd'hui.), suivi du personnage projeter et pour finir en beauté, un bain de sang).

Univers (Note : 4/5)

L'Univers est intéressent, car on nous parle d'empires antiques où tout le monde maîtrisait la magie, détruis par un cataclysme. Suite à ça, plus personne ne maîtrise la magie (sauf les vieux de 50 ans ou plus). On nous parle également d'un système qui protège Erdell, que Angel et Blackwood veulent détruire. Dommage qu'on n'en sachent pas plus (peut-être dans la suite de la démo), car c'est super intrigant.
Faire des bibliothèques où l'on peut lire des livres d'histoires aurai été pas mal.
J'ai trouver ça bien de voir des humains à l'intérieur des monstres pour pouvoir les contrôler.
Apparemment, l'Univers serai celui de Nova Project, du même auteur. Pendulum en serai un spin-off de ce dernier (*imagine Nova Project).

Personnages (Note : 4,75/5)

L'un des grand plus de Pendulum, c'est les personnages. Certain sont très intrigant car on ne sait pas grand chose(notamment Maika et Ryuka, mais intrigant en bien car ils sont quant même charismatiques). D'autre sont très cool, comme Gillian ("Gillian: Je suis toujours sérieuse quant ça concerne les monstres!" 5 MINUTES PLUS TARD "Gillian: J'adore les écrevisses, j'ai de quoi tenir 3 mois! Maika: Tu disait hier, avec le gros slime?").
Mais le top du top, c'est le Crâne, c'est un peu le neuneu de l'histoire (T'inquiète maître, je gère). Quant il est là, l'ambiance est toujours détendu. Mais qu'il détende l'ambiance, c'est un peu son rôle de mascotte.
Les autres personnages sont bien aussi, notamment Rana et Leyte. D'autres sont tout simplement très con, comme Alex (pas Alex Rutipa =>[], celui du jeu), il a quant même réussi à se faire bouffer par Tad en manticore.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 2,5/5)

Niveau introduction, j'ai vu beaucoup mieux. Les commandes sur l'écran titre sont très sensibles. L'introduction en elle même me laisse perplexe, Maika rêve d'un zeppelin, quant elle se réveille je croyait qu'on était encore dans le zeppelin. La base du scénario ne nous est même pas expliquer, il aurai fallu au moins nous faire un flashback qui nous parle de l'empire antique (comme Zelda Wind Waker le fait).

Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 4,25/5)

Depui que j'ai joué à Pendulum -Another Azelan Chronicle, je me suis défait de cette image lambda. C'est un jeu très intéressent et dynamique avec une touche d'humour. Pourvu que la suite sera bien meilleure (même si c'est déjà très bien, on en veut toujours plus).
Moralité: Il ne faut pas sous-estimer quelque chose qui ressemble à quelque chose de classique.
Et mon mot de la fin, bon courage pour la suite .


Remarques diverses

-Pourquoi mettre le dossier Audio à part?

-Le jeu n'est pas crypter.

-Quant on fait un game over, on retourne sur l'écran titre normal de rm vx, et non pas celui du jeu .

-Quant le Crâne nous parle, en se réveillant du coma, il dit "la maître".

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !