Développez vos compétences en programmation web en participant à l'équipe de création du nouveau Alex d'or !
Test :
Pixi Adventure 2: The Three Ancient Stones
Introduction : Un jeu sympathique, mais couvert de défauts qui en gâchent l’expérience.

AWARDS MAJEURS


Systèmes : (2/5)

Dans Pixi 2, vous n’avez pas de phase combat. Ce n’est essentiellement que de l’exploration et quelques énigmes. Cependant, même si certaines énigmes sont assez bien trouvées, notamment avec l’utilisation des apparences, cela n’est que trop rare et on reste vraiment sur sa faim.


Histoire : (1/5)

De la même veine que l’univers, le scénario est à prendre avec des pincettes. Vous êtes Pixi, qui a déjà sauvé le monde une fois. Cette fois, vous devez le sauver de nouveau en lui redonnant des couleurs. Si bien l’idée de jouer sur un scénario de couleur peut être sympathique, il pourrait être davantage mis en avant au fil de l’aventure.


Âme du Jeu : aucune note

Je ne comprends rien à cet award. Il ne sert à rien, ne veut strictement rien dire et surtout n’est absolument pas un critère objectif pour tester.


Conception sonore : (1.5/5)

Même si les musiques sont originales, elles sont casses-oreilles par le son midi. On veut de faire de l’ancien, mais que ce soit écoutable qu’au lieu d’avoir des sons partout sans aucun lien. De plus, prendre notamment pour la musique du donjon de fin le ton et la mélodie principale d’une musique de Zelda : Ocarina of Time n’encourage pas ce côté créatif !


Graphismes : (2/5)

On sent qu’il y a des idées derrières les graphismes, mais tout cela reste basique. Cependant, l’idée de jouer sur le manque de couleurs, qui se remettent peu à peu, est une bonne idée dont il faut souligner.


AWARDS MINEURS



Univers (1/5) :

L’univers se base, d’après ce que j’ai compris, dans un monde alternatif, de la même manière d’un jeu en ligne. Disons qu’en plus, l’opus précédent se doit être fait pour vraiment comprendre les choses. Là, on ne peut pas faire le 2 avant le 1... Et comme le premier opus est introuvable (et que nous, juré, on n’a pas que ça à faire…). Du coup, on ne comprend absolument rien.

Intro-Départ (0.5/5) :

De manière à présenter la chose est tout simplement ennuyeuse… On a un petit texte (sorte de voix-off) simplement pour dire d’aller voir un vieux dans le village. Bref, quasiment que dalle… On a vu mieux en terme d’introduction.


Scénario (1/5) :

De la même veine que l’univers, le scénario est à prendre avec des pincettes. Vous êtes Pixi, qui a déjà sauvé le monde une fois. Cette fois, vous devez le sauver de nouveau en lui redonnant des couleurs. Si bien l’idée de jouer sur un scénario de couleur peut être sympathique, il pourrait être davantage mis en avant au fil de l’aventure.


Personnages (1/5) :

Dans le genre des personnages mémorables, vous pouvez passer votre chemin car ici, vous n’en avez pas. On les oublie rapidement et leur caractère est identique. En fait, vous prenez le héros, qui n’a rien et vous le transposer sur tous les personnages du jeu…


Humour (0.5/5) :

Ah, il y a de l’humour ? Non, je n’en ai pas vu. Et ce n’est pas le fait d’avoir un monde en monochrome et complètement abstrait qui donne ce côté humoristique qu’on attend…


Level-Design (2.5/5) :

C’est la chose la plus réussie dans Pixi Adventure 2. Les stages sont assez bien trouvés et la manière de se débloquer peut parfois surprendre, mais tout en restant logique. Le fait d’utiliser aussi des éléments du système (comme les apparences) est aussi une bonne idée qu’il faut souligner. Par contre, il est regrettable que ce genre d’idée soit très mal exploitée !


Graphisme (2/5) :

Les graphismes de Pixi 2 sont assez basiques, même s’ils changent du fait du changement de couleurs qui s’opère chaque fois que vous délivrez une couleur. Cependant, même s’il c’est un des meilleurs points du jeu, il ne vous laissera pas de trace dans votre mémoire.


Systèmes (2/5) :

Dans Pixi 2, vous n’avez pas de phase combat. Ce n’est essentiellement que de l’exploration et quelques énigmes. Cependant, même si certaines énigmes sont assez bien trouvées, notamment avec l’utilisation des apparences, cela n’est que trop rare et on reste vraiment sur sa faim.


Musiques (1.5/5) :

Même si les musiques sont originales, elles sont casses-oreilles par le son midi. On veut de faire de l’ancien, mais que ce soit écoutable qu’au lieu d’avoir des sons partout sans aucun lien. De plus, prendre notamment pour la musique du donjon de fin le ton et la mélodie principale d’une musique de Zelda : Ocarina of Time n’encourage pas ce côté créatif !


Originalité (1/5) :

Ce jeu n’est pas tellement originale. Même son sujet, peu banal, ne suscite pas d’intérêt de la manière dont la mise en scène pêche. De plus, l’univers n’est pas expliqué, ce qui est un frein dans la compréhension du jeu.



Conclusion : Pixi 2 pourrait se relever un assez bon jeu s’il fallait le prendre vraiment séparément du précédent épisode. Cela pêche énormément dans la compréhension de l’univers, vu que rien n’est expliqué. De plus, le manque flagrant de finitions dans les graphismes, les musiques et dans l’histoire ne permettent pas à ce jeu de rentrer dans les annales.


Note Globale : 1.5/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !